fan de romans policiers

18 octobre 2018

25 année 2 / Ian Mac Donald et " La maison des derviches"

Bonjour,

Pas de photo à ajouter merci Canalblog!!

Ian Mcdonald est né en 1960 et c'est un écrivain anglais de science fiction.

Le livre est paru en 2012 en France.

L'histoire se passe à Istanbul en 2027 et débute par une kamikase qui se fait sauter dans un transport public.

Nano technologie, homme miellifié, pb de religion...

Que vous dire... je me suis acharnée sur ce roman et à la page 133 j'ai décidé de laisser tomber la chose.

Les critiques crient au génie mais tout ce que je puis dire est que je n'ai rien compris, j'ai lu et j'ai laissé tomber.

Peut être que le puzzle allait s'articuler à la fin du roman mais cela sera sans moi hi hi!!

A bientôt

Maintenant à vous de lire et de vous faire votre propre avis

Posté par eoghan à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 octobre 2018

24 année 2/ Rachel Abbott et 3 Illusions fatales"

Bonjour,

 

illusions fatales

 

 

Rachel Abbott, Sheila Rodgers de son vrai nom, est née en 1952 à Manchester.

Elle n'a pas toujours été écrivain puisqu'elle a fondé une société de logiciels et site web qu'elle a vendue en 2000.  Elle a ensuite vécu en Italie où elle a restauré un monastère le transformant en Hotel. Une vie donc déjà bien remplie.

Elle a commencé à écrire en 2009  en premier roman qui n'a été publié, à compte d'auteur qu'en 2011 et c'est justement celui dont je vous parle aujourd'hui.

L'histoire :

L'inspecteur Tom Douglas vient d'être nommer à Londres afin de se rapprocher de sa fille qui vit avec son ex-femme.

Sa première affaire est l'assassinat d'un richissime philanthrope : Hugo Fletcher dans des conditions laissant supposer des jeux érotiques sado-maso.

La première suspecte est sa seconde épouse lady Laura Fletcher, mais celle-ci vient juste d'arriver d'Italie et ne peut avoir commis l'assassinat.

Sa meilleure amie, Imogen, vient elle aussi de revenir de Cannes et ne semble pas être une coupable possible, même si l'accueil que lui a réservé Laura laisse l'inspecteur Tom Douglas  dubitatif.

Hugo Fletcher a été anobli par la reine en raison de son action en faveur d'une fondation créée par son père afin de venir en aide aux jeunes filles exploitées par des proxénètes. Sous la direction de Hugo Fletcher cette fondation vient désormais en aide aux jeunes femmes arrivées d'europe de l'est et tombées sous l'emprise de criminels.

Mais Hugo Fletcher ne semble pas être ce qu'il paraît comme l'affirme son ex-épouse Annabel qui a réussi à se faire épouser en manipulant l'arme du chantage.

Il a épousé une ravissante jeune femme Laura dix ans auparavant mais l'union n'est manifestement pas heureuse. Le mari a fait interner à deux reprises sa jeune épouse, dont la beauté semble s'être éteinte. Hugo semble tout planifier et organiser la vie de son épouse mettant un terme à son amitié avec Imogen et provoquant le divorce d'Imogen et Will, le frère de Laura.

Mon avis :

On le comprend assez rapidement, le beau lord n'est qu'un manipulateur.

Son épouse trop amoureuse le comprend vraiment tardivement...

On est quand même pris par la lecture de cette histoire qui débute par un meurtre dans des circonstances bien particulières, même si un certain ennui ne tarde pas à se manifester vers le milieu du livre car la victime n'est pas plaisante et l'on sait que l'épouse ou son amie sont pour quelque chose dans sa mort.

Il y a des invraisemblances, je ne peux pas en dire trop car cela dévoilerait la chute...

Une romance un peu guimauve entre la victime et sa future épouse m'a laissée un peu dubitative...

Le policier m'est apparu comme étant assez médiocre au point de s'épancher sur sa situation matrimoniale auprès d'une suspecte!!

Ça se laisse lire mais j'avoue n'être que moyennement convaincue par ce roman qui a quand même certaines très bonnes critiques.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 octobre 2018

23 année 2 / C.L.Taylor et " Disparition"

Bonjour,

Disparition

Carol Louise Taylor est née en 1973 en Angleterre et a écrit des thrillers et des chick lit sous le pseudo de Cally Taylor. 

Elle écrit depuis 2005.

"Disparition" est son troisième thriller paru en 2016 en Grande Bretagne et en 2017 en France.

C'est le premier roman que je lis de cet auteur.

L'histoire :

Billy, 15 ans, a disparu. Il a emmené son sac à dos et, depuis six mois, ses parents, Claire et Mark, n'ont plus de nouvelles.

Le second appel à témoin diffusé six mois après la disparition de l'ado, ne se passe pas franchement bien. La mère paraît froide car elle essaie de "tenir", le père est  lointain et le fils aîné Jake arrive alcoolisé. Bref les rumeurs vont bon train.

La mère, qui raconte l'histoire, tente d'assumer la perte de Billy, le fils aîné alors que son second fils s'alcoolise et que sa relation avec sa petite amie Kira se délite.

Le père, Mark est tendu et est brouillé avec son demi-frère, Stephen, qui est aussi l'employeur de Claire. Stéphen, qui boit beaucoup trop, est quitté par sa femme Caroline.

La meilleure amie de Claire, Liz, la soutient autant que possible, même si elle traverse, elle aussi, des turbulences dans sa vie familiale puisque son mari , Lloyd, est parti et va avoir un enfant avec sa nouvelle compagne.

La culpabilité ronge chaque membre de la famille:

- Mark qui a disputé Billy,

- Jake qui a pris fait et cause pour son père,

- Stephen qui a caché aux parents que Billy avait une relation avec quelqu'un qui n'était pas appropriée et est jaloux de la vie familiale de son frère alors que lui n'arrive pas à avoir un enfant avec sa femme.

Mark avoue avoir caché à sa femme qu'il avait un passé de délinquant sexuel pour avoir eu, à 16 ans, une copine de 15 ans, pour avoir tenté d'embrasser une prof de Billy...

Claire a des absences et se retrouve en divers lieux sans savoir pourquoi elle y est arrivée.

Le roman décrit une famille bouleversée par un drame familial épouvantable et Claire se rend compte que chacun des membres de sa famille et de ses amis proche est susceptible d'avoir joué un rôle dans la disparition de Billy.

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé ce roman. La famille que le roman décrit, est au départ assez banale: un couple marié depuis un certain temps, deux fils dont l'entente n'est pas toujours au beau fixe, une mère qui tente de maintenir la cohésion familiale et est, me semble t il, assez dirigiste et puis le drame qui révèle les failles de chacun.

C'est une plongée dans des vies chamboulée par ce qui n'est souvent qu'un fait divers dans les journaux.

C'est un roman que je recommande, on ne le lâche pas et on se dit que cela peut nous arriver, d'autant que des drames récents nous l'ont montrés.

J'ai repensé, en le lisant, à cette triste affaire d'une petite fille disparue lors d'une fête de mariage puis retrouvée assassinée.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 octobre 2018

22 année 2 / Harlan Coben et " Sans défense"

Bonjour,

sans défense

Lorsque j'ai trouvé " Sans défense" à la bibli, j'en ai été ravie et je l'ai commencé sans tardé, enfin juste le temps de finir ma lecture précédente.

C'est que Harlan Coben, j'aime bien, moi!!

L'histoire :

Deux enfants de six ans jouaient chez les parents de l'un des deux, en l'espèce chez Nancy et Hunter Moore. Alors qu'ils étaient gardés par la baby-sitter, ils sont enlevés par trois hommes et la baby-sitter est retrouvée ligotée.

Comme souvent chez Harlan Coben, l'intrigue débute sur les chapeaux de roue.

Win, l'ami et associé richissime de Myron Bolitar, surveille un jeune homme qu'il pense être Patrick Moore, un des deux enfants enlevés dix ans auparavant.

Mais il attend l'arrivée de Rhys, le deuxième enfant disparu, qui se trouve être de sa famille.

L'info lui est parvenue de façon anonyme et elle semble se révêler exacte.

Mais un homme s'approche de Patrick. Il est accompagné de ses deux gardes du corps. Après avoir vu le jeune homme être frappé, Win intervient, tue les trois malabars et Patrick se volatilise... Win appelle Myron à la rescousse.

beau début de roman...

Quelques temps plus tard, il réussit à localiser à nouveau le jeune homme et négocie une rançon pour les deux garçons mais là aussi les choses ne se passent pas comme prévu, Win ne récupère que Patrick et encore de justesse puisqu'il est sérieusement blessé.

Les parents des deux disparus sont alors avertis des avancées de l'enquête. Il s'agit d'une part de Brooke et Chick Baldwin, les parents de Rhys dont la mère est la cousine de Win et d'autre part de Nancy Moore et Hunter Moore. Ces derniers ont divorcé après l'enlévement des enfants.

Nancy, persuadée que le jeune récupéré est bien son fils, met tout en oeuvre pour le protéger en le soustrayant aux interrogatoires. Sa fille Francesca, qui croyait son frère disparu, est bouleversée par son retour.

Mais le jeune homme est-il bien Patrick ou n'est-il pas Paul dont le physique est proche de celui du disparu?

La question se pose d'autant plus que le prétendu Patrick a subi une opération de chirurgie esthétique et que, suivi par Myron, on le voit embrasser la petite amie de Paul...

Mais l'histoire est bien plus complexe.

Mon avis :

Je suis partagée.

D'une part l'histoire est indéniablement haletante jusqu'au final... non je ne vous le dévoilerais pas hi hi!!

Le jeune homme est il bien Patrick, comme l'affirme sa mère ou est -il Paul? Pourquoi Nancy, qui sait ce que c'est de perdre un enfant, ne vient elle pas en aide à Brooke?

L'enquête met en évidence des contradictions et Harlan Coben se joue de nos émotions avec brio.

D'autre part, je ne suis pas totalement entrée dans le roman  ou plutôt, après y être entrée avec enthousiasme j'en suis un peu ressortie.

Pourquoi? J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de personnages dans tous les sens  alourdissant l'intrigue et à un moment,  cela a fini par me lasser.

Par contre le personnage de Win a gagné en consistance et cela m'a bien plu, plus la chute de l'intrigue quand même...

Je résume : un roman qui sort quand même du lot, il faut le reconnaître, Myron identique à lui-même ( peut être un peu trop), Win qui tire son épingle du jeu, une intrigue bien ficelée qui eut méritée d'être plus resserrée dans son écriture. C'est un bon Harlan Coben mais pas le meilleur à mon avis.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 octobre 2018

21 année 2/ M C Beaton et "Pour le meilleur et pour le pire"

Bonjour,

 

agatha-raisin-enquete-tome-5-pour-le-meilleur-et-pour-le-pire-1034440-264-432

 

Comme beaucoup j'avais suivi quelques téléfilms mettant en scène Agatha Raisin. J'avais été séduite et je me suis enquite des romans.

J'ai ainsi lu "Randonnée mortelle" et j'ai entamé "Pour le meilleur et pour le pire". Je n'ai pas lu les trois premiers romans car j'avais vu la série et le plaisir  de la découverte n'aurait peut être plus été présent.

M.C.Beaton, Marion Chesney Gibbons  de son vrai nom, est née en 1936. Elle a écrit de nombreux romans sous plusieurs pseudos.

L'histoire :

J'avais quitté Agatha Raisin, lors de ma précédente lecture, alors qu'elle séduisait son voisin. Il faut dire qu'elle convoitait James Lacey depuis son arrivée dans le village.

Dans ce roman, Agatha et James sont sur le point de se marier, sauf qu'Agatha ne s'est pas vraiment souciée d'un petit détail de son passé : l'existence d'un mari, Jimmy, qu'elle pense être décédé d'un coma éthylique depuis longtemps...

Mais Jimmy n'est pas mort et, dûment averti par un ancien collègue d'Agatha, il surgit au milieu de la cérémonie, juste avant que James et Agatha  se disent "oui".

Le mariage est interrompu, comme de bien entendu.

Le lendemain Jimmy est retrouvé étranglé.

Agatha est soupçonnée ainsi que James.

Agatha, qui avait vendu sa maison, n'arrive pas à la racheter à Mme Hardy et finalement James l'héberge dans la chambre d'ami.

Le couple décide d'entamer une enquête afin de laver leur réputation et leur honneur. Mais l'enquête est rapidement jonchée de cadavres.

Chaque fois qu'ils interrogent quelqu'un... il meurt !!

Mon avis :

L'intrigue policière n'est pas la meilleure part de ce roman que l'on aime surtout pour son humour et ses personnages. Agatha est amusante et le couple qu'elle forme ( ou pas) avec James Lacey est plaisant.

L'intrigue est simple, d'ailleurs, ici , on devine assez rapidement quelle est l'auteur des meurtres, même si on n'en a aucune certitude.

C'est un moment de lecture agréable, je vais me procurer le sixième, c'est sûr!!

J'adore les dessins figurant sur la couverture!

A bientôt

Posté par eoghan à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


08 octobre 2018

20 année 2 : Tom Bouman et " Dans la vallée décharnée"

Bonjour,

dans la forêt décharnée

 

Tom Bouman est un auteur américain mais j'avoue ne pas avoir découvert grand chose question biographie si ce n'est qu'il a écrit deux livres dans la série "Henry Farrell" : Dry bones in the valley en 2014 et Fatefull mornings en 2017.

"Dry Bones in the valley" étant devenu "Dans la vallée décharnée". Le roman est paru en France début 2018.

L'histoire :

Un corps est découvert sur les terres d'un vieil homme, Aubrey Dunigan. L'inconnu est jeune. Il est mort depuis un certain temps et son corps a été relativement préservé par le froid et la neige même s'il lui manque un bras.

Henry Farrell est, avec son adjoint George, une sorte de policier communal chargé de régler les différends locaux dans cette région constituée de bois et de montagnes. Il s'est installé à Wild Thyme, en Pennsylvanie où il a passé son enfance. Il est revenu suite au décès de son épouse, Polly. Il regarde avec réticence le développement de l'activité de forage de gaz naturel ou pétrole ( je ne sais plus trop)  utilisant la dé-fragmentation, industrie qu'il relie au décès prématuré de Polly.

 Dans la foulée de la découverte de ce mort inconnu, Henry doit faire face au meurtre de son adjoint puis à la découverte d'une tombe dissimulant le corps d'une femme, sans doute une certaine "Helen".

L'enquêteur s'intéresse à Barry Nolan, le gardien du camp de vacances Branchwater, puis à la famille Brady mais également au ranch appartenant aux Bray. Henry n'est pas indiffèrent au charme de Shelly Bray.

Le shérif du comté, Dally, est saisi du dossier mais Henry continue son enquête.

Mon avis :

J'ai aimé le charme de la campagne de Pennsylvanie, les petites magouilles de ses habitants pour vivre (modestement) même si la manne du gaz naturel change la donne pour certains.

Petits trafics en tout genre, chasse illégale mais raisonnable.

Au début de ma lecture, je me suis un peu perdue dans les différents personnages mais finalement cela ne m'a pas trop gênée pour poursuivre.

Le héros, Henry Farrell est quelqu'un de très solitaire mais qui est doué d'une certaine empathie et il fait preuve d'humanité tout en faisant respecter l'ordre.

On aime aussi son passé douloureux qui lui donne de la profondeur

C'est un livre que j'ai fort apprécié et j'espère que le suivant du même auteur sera rapidement traduit.

A bientôt

Posté par eoghan à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 octobre 2018

19 Annee 2/ Laurent Genefort et "Spire tome 2, Ce qui divise"

Bonjour,

 

Ce-qui-divise

 

L'histoire :

Spire est devenue une compagnie reconnue et ses fondateurs, des membres importants de Brig Ijzeri. Spire fédère désormais de nombreux vaisseaux.

Un premier incident intervient amenant Meresse, capitaine d'un vaisseau exclusivement féminin à quitter Spire pour des raisons morales. Elle soupçonne le "Buro", dirigé par Mathy, d'avoir organisé un attentat.

Un autre événement particulièrement grave met en cause Spire soupçonnée d'avoir pris des risques en provoquant une épidémie à Brig Ijzeri.

Malgré le fait que la compagnie est manifestement hors de cause, une forte animosité se manifeste parmi la population de la planète amenant Lenoor à décider leur évacuation.

La compagnie s'installe dans l'espace.

Mais Lenoor doit faire face à une conspiration de l'intérieur...

Mon avis :

Je ne suis pas une experte en science fiction même si j'ai lu et apprécié les grands classiques.

Mais ici j'avoue que j'ai adoré... j'ai hâte de lire le troisième volume que j'espère trouve lors de mon petit tour à ma médiatheque!! j'attends avec impatience !

Il y a tout ce que j'aime, une histoire qui vous tient en haleine, des personnages pour lesquels vous vibrez, tout un monde qui est recréé! Quelle imagination et quelle habilité. On part nous aussi pour un voyage inter galactique et c'est très dépaysant, bravo à l'auteur.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 octobre 2018

18 Annee 2/ Laurent Genefort et "Spire tome 1, Ce qui relie"

Bonjour,

Ce-qui-relie

Laurent Genefort est né en 1968 en France.

Il a écrit plusieurs romans dans le domaine de la science fiction et de la fantasy.

Je n'avais jamais rien lu de lui avant d'emprunter deux livres : Ce qui relie et Ce qui divise. L'ordi de ma médiathèque étant en maintenance, j'espère que le tome 3 " Ce qui revele" a également été acheté mais hélas je ne l'ai pas trouvé!!

L'histoire :

A bord d'un vaisseau spatial, le Palmyra, se trouvent le capitaine Hummel Costa  âgé de cinquante ans, son jeune second, Breg et une jeune femme,  Lenoor, qui a eu une liaison avec Breg lors de la traversée. Lenoor est évaluatrice planétaire et tous les trois sont employés par la compagnie Herthe pour une mission d'évaluation sur une planète isolée, Arrhenius.

Laissant leur vaisseau en orbite, ils empruntent l'atterrisseur pour se rendre sur la planète mais leur arrivée se passe particulièrement mal, Breg meurt et Hummel y laisse un bras et ses jambes.

Aucun secours ne leur est envoyé et Lenoor constate deux choses : le peu de considération des grandes compagnies pour leurs employés mais aussi l'isolement des colonies des confins que les grandes compagnies ne souhaitent pas y créer de véritables liaisons commerciales.

Plusieurs saisons passent avant l'arrivée du vaisseau Tremaine commandé par Cornelis Manneken qui voyage avec sa femme,Rianne, sa fille et son fils Dies, un ado boutonneux .

Lenoor  parle aux deux hommes d'un projet de création d'une petite compagnie qui se chargerait des liaisons avec les planètes des confins et qui serait respectueuse de ses pilotes.

Ils décident de se retrouver sur la planète Brig Ijzeri où Cornelis se rend régulièrement.

Cornelis Manneken se rend compte qu'une grande compagnie, pour laquelle il  travaille régulièrement,  a refusé de reconduire leur collaboration.

Il en déduit que leurs projets ont été éventés.

Alors qu'ils se rendent sur Efremo pour démarcher ses dirigeants, ils sont précédés par Caspar,  un représentant de AllianCo mais, malgré tout,  ils obtiennent le marché.

Sur la planète suivante, ils rencontrent Mathy qui dispose des ressources financières et  capacités juridiques dont ils ont besoin.

La compagnie "Spire" est créée au grand dam des compagnies plus importantes qui vont leur mener la vie dure.

Cornelis recherche dans l'espace les restes d'une ancienne civilisation qui aurait été à l'origine des portes permettant de voyager sur des distances importantes, alors Mythe ou réalité???

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé la description des mondes où vont aller les quatre associés mais rapidement la compagnie s'étend mais en gardant toujours une certaines éthique l'amenant à embaucher des pilotes capables et à respecter les planètes.

On s'intégre rapidement à l'univers que retrace l'auteur.

Les personnages sont attachants et l'on a hâte de  poursuivre sa lecture.

Il n'y a pas trop de technicité, j'avoue que cela me rebute dans certains romans...

Je ne suis pas une experte en science fiction même si j'ai adoré Dune mais j'ai le sentiment que le roman est d'une réelle qualité.

J'ai beaucoup aimé et je vais entamer le volume 2.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 octobre 2018

17 année 2/ Michael Connelly et "Sur un mauvais adieu"

Bonjour,

sur un mauvais adieu

Mais comment est-ce possible? Je n'avais pas vu le dernier Harry Bosch paru début 2018 apparemment. Il est vrai que j'attends les sorties en format poche...

Et seconde surprise : c'est ma première fiche de lecture sur ce blog de la série Harry Bosch... il est vrai que c'est il y a deux ans, lors de mes vacances d'été, que j'avais tout relu et je ne l'ai plus refait depuis cette époque pas si lointaine...

L'histoire :

Harry n'est plus officiellement dans la police mais est une sorte d'officier de réserve, de policier volontaire non rémunéré à San Fernando,  ville contiguë à Los Angeles.

La fonte des budgets de la police ont fait que de nombreux dossiers n'ont pas été traités  et c'est ce à quoi s'attelle Harry. Il découvre ainsi que des viols ont eu lieu selon un mode opératoire similaire lui laissant penser q'un violeur en série opére sur son secteur.

Par ailleurs Harry a une activité à temps partiel de détective.

A ce titre il est sollicité par un vieil homme extrêmement fortuné. Ce vieillard est à la fin de sa vie et il pense avoir eu un enfant alors qu'il n'avait pas 20 ans avec une jeune femme immigrée clandestine. Il souhaite savoir s'il a un héritier et prévient Harry que sa quête pourrait être dangereuse.

Il réussit à identifier une possible héritière mais n'arrive pas à joindre son client, pas étonnant il est décédé... Harry Bosch fait appel à son frère, l'avocat Mickey Haller, lorsqu'il reçoit le testament de son client, via sa fidèle secrétaire Ida.

Harry ne vit toujours que pour son travail auquel il consacre toute son énergie.

Sa fille est étudiante et Harry la voit de temps en temps.

Mon avis :

Le début était très prometteur ( je me suis dit ah au moins, ça c'est autre chose!! ) et d'ailleurs j'ai lu le roman sans lever le nez.

J'ai cependant éprouvé une certaine déception à un moment.

Les deux enquêtes se sont déroulées presque tranquillement...

L'enquête sur le viol ... rien à en dire...

La recherche de l'héritier et la mort du client : pareil sauf que cela renvoie Harry à l'époque du vietnam...

Je m'attendais à des coups bas, des manoeuvres diverses et variées, ils étaient annoncés mais pas grand chose à part un laboratoire d'analyse incendié...

Je suis cynique car, dans la vraie vie, c'est déjà pas mal...

Je suis, en tant que totale fan de Harry et de l'auteur, un peu déçue, euh non très déçue!!

Bon, ne nous le cachons pas, ce n'est pas un grand cru, le roman se laisse lire mais c'est assez platouille, c'est linéaire sans relief. Rien à voir avec la virtuosité de certains de ses autres romans. J'ai envie de dire : mais que se passe-t-il Michael? un coup de mou littéraire?

A bientôt

 

 

 

 

 

Posté par eoghan à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 octobre 2018

16 année 2/ Alexis Aubenque et " Un Noël à River Falls"

Bonjour,

 

un noel à riverr falls

 

Après une certaine hésitation j'ai quand même entamé, mais avec appréhension, le volume 3 de cette série River Falls.

Comme on peut s'en souvenir, j'avais moyennement  apprécié le précédent volume.

L'histoire :

Un an et demi s'est écoulé depuis le précédent roman.Logan est toujours le shérif de River Falls et sa compagne passe ses semaines à Portland.

Un camionneur croit avoir renversé Nathaniel Morrison, qui s'est littéralement jeté sous ses roues. La victime est couverte de sang... mais pas le sien et on retrouve un mort à proximité du lieu de l'accident.

Il s'agit d'un lycéen de 16 ans.

Comme toujours le shérif fait preuve de mauvaise volonté et d'aigreur!Il bâtit déjà une histoire à partir de la seule découverte du corps et on peut parier dès la page 20 qu'il fait fausse route...

Nathaniel est un membre des Enfants de Marie.

Mon avis :

Le début m'a tout de suite fait rire : Logan va sur les lieux sans bottes et appréhende de voir le corps, fortiche le policier hi hi

On récupère le porte feuille du mort sans mettre de gants...

Je me suis un peu ennuyée ...

Je n'ai pas achevé cette lecture.

Pour être tout à fait complète j'ai vu qu'il y avait des commentaires très très positifs  sur ce roman et cet auteur, donc à vous de vous faire votre propre opinion.

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,