fan de romans policiers

09 décembre 2018

51 52 53 et 54 année 2/ M.C.Beaton , série Agatha Raisin

Bonjour,

Aujourd'hui, après le post sur les cinquante premiers romans de cette année 2 de mon blog, année ayant débutée (comme l'année scolaire) au premier septembre, voici les romans dont je ne ferai aucune critique .

Je les ai lus mais je n'ai pas le courage de faire un résumé.

Je fais donc des posts uniquement pour mémoire.

Je débute cette chronique avec d'autres romans d'Agatha Raisin. Ils sont sympas, je les ai lus avec plaisir mais bon, c'est tout.

J'avais beaucoup aimé les deux ou trois téléfilms que j'avais vus et c'est cela qui m'avait décidé à lire les romans!!

 

images

 

J'ai donc lu :

- sale temps pour les sorcières :

Agatha, après avoir eu les cheveux lavés à la crême dépilatoire, est provisoirement chauve.

Elle va s'installer dans un hôtel vieillot de la cote et se laisse tenter par un remède concocté par la sorcière locale.

Elle lui achète également un philtre d'amour.

Ca marche, ses cheveux repoussent et l'inspecteur Jimmy Jessop tombe amoureux d'elle.

Hélas la sorcière est assassinée.

- Panique au manoir.

Une diseuse de bonne aventure prédit à Adatha qu'elle trouvera l'amour dans je ne sais plus quelle région. Elle décide de louer une maison à Fryfam dans le Norfolk avant de vendre son cottage.

Sur un coup de tête et pour que l'on cesse de dire qu'elle est venue suite à une peine de coeur, elle annonce qu'elle est venue pour écrire un roman policier qui s'intitulera " Panique au manoir".

Elle fait appel à un jeune jardinier pour entretenir le jardin.

Pour rompre sa solitude elle se rend au club de patchwork local.

Agatha se rend compte que des lumières étranges s'agitent au fond de son jardin et un vase en pierre disparaît de sa maison...

Le bruit court que les lumières sont dues aux fées...

Elle est invitée au manoir local habité par Lucy et Tolly. Ce dernier a fait fortune et souhaitait gouter à la vie à la campagne mais son épouse ne rêve que de retourner vivre à Londres.

Un peu plus tard un tableau de valeur est dérobé au couple puis Tolly est assassiné...

- l'enfer de l'amour.

Ca y est, Agatha et James sont mariés mais les choses ne se passent pas vraiment bien. Ils font cottages séparés et Agatha abîme les vêtements de James en voulant les laver, de plus ils se reprochent leurs infidélités réelles ou supposées.

De disputes en disputes, finalement le cottage de James est saccagé et comme ils venaient de se disputer Agatha est presqu'accusée d'avoir fait disparaître James.

Si mes souvenirs sont bons ce dernier a été pris en charge par des amis qui faisaient une croisière et il a été déposé en France. Il se réfugie incognito dans un monastère.

Agatha s'y rend, bien évidemment

- crime et déluge :

Agatha a été abandonnée par son mari qui a décidé de rentrer dans les ordres en France.

De son coté, Charles, le châtelain local qui aidait souvent Agatha dans ses enquêtes et avec lequel elle avait une liaison, s'était marié à Paris, sans même l'inviter. Bref Agatha a le bourdon!!

Elle va passer un séjour qu'elle pense distrayant dans l'ile de Robinson Crusoé.

De retour chez elle, elle découvre qu'elle a un nouveau voisin John Armitage, qui est un écrivain.

Elle s'interesse à la mort de Kylie Stokes à la demande de sa mère et mène l'enquête affublée d'une perruque et de lunettes.

Par hasard elle prête sa perruque à une connaissance qui veut se faire discrète pour retrouver un amour de jeunesse mais il se trouve qu'elle  se fait tuer...

 

Un moment distrayant entre deux autres livres, voici ce qu'ils m'ont procurés. Je pense en avoir lus trop à la file et là je n'en peux plus, je sature.

Pour autant, je ne vous décourage pas de les acheter ou les emprunter car je le redis, ils sont plaisants mais je n'ai pas envie de faire de fiche de lecture.

 

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 décembre 2018

50 année 2/ Hjorth et Rosenfeld, Dark secrets tome 3 "la fille muette"

Bonjour,

fille muette

J'avais pris ce roman sans imaginer une seule seconde qu'il s'agissait de la suite de la trilogie dont je vous ai déjà parlé, à savoir Dark secrets.

Imaginez ma satisfaction...

En plus c'est un roman récent paru en octobre 2018...

L'histoire :

Toute une famille, les Carlsten, est assassinée dans la maison qu'elle occupe dans une petite ville située dans les forêts  du Värmland.

Erik, à qui l'enquête est confié fait appel à la brigade criminelle.

Cette dernière se rend compte rapidement, au vu des traces de pas, qu'un autre enfant devait se trouver dans la maison lors du massacre et identifie la survivante comme étant Nicole âgée de 10 ans qui était hébergée par sa tante en raison d'un déplacement professionnel de sa mère.

Nicole a disparu et il faut la retrouver rapidement en raison du froid qui sévit dans la région

L'enfant est retrouvée dans une anfractuosité d'une célèbre grotte proche du lieu des crimes alors que le tueur est déjà sur sa piste.

Nicole est en état de choc et ne parle pas. Elle se raccroche à Sébastian Bergman, qui a réussit à la retrouver en premier. Sébastian, de son coté, s'attache à cette petite fille qui a l'âge qu'aurait eu Sabine, sa fille disparue dans un tsunami. Il la fait dessiner afin qu'elle puisse évacuer le stress subit et découvre qu'elle arrive, par ses dessins, a communiqué et a montré ce qu'elle a vécu en remontant le temps.

Cachée dans un premier temps dans une planque de la police avec sa mère,  elle est localisée par les  journalistes permettant au tueur de finir le travail.

Sébastian se décide à accueillir Nicole et sa mère dans son vaste appartement.

L'enquête se poursuit mettant en évidence un lien avec les projets d'extraction d'une compagnie minière. Les victimes étaient écolos et ne voulaient pas vendre leur maison de famille à la compagnie, paralysant ainsi un important projet et privant les autres voisins de la vente lucrative de leur bien. Un par un les vendeurs potentiels sont sous le feu de l'enquête  pour en arriver à une dénouement inattendu.

Mon avis :

Ce dernier opus m'a donné un sentiment de malaise.

L'enquête vous saisit et on a envie de savoir pourquoi cette famille a été tuée, enfants compris...l'argent, on s'en doute, mais par qui... les possibilités sont nombreuses avec quelques fausses pistes. Le roman est bien fait...

La protection de Nicole laisse quand même à désirer quand on voit que le tueur est sur sa piste. Il n'y a aucune protection lorsqu'elle se trouve chez Sebastian et plus grave on la laisse regarder par la fenêtre alors que les journalistes l'ont photographiée ainsi lorsqu'elle se trouvait dans la planque... donc quelques invraisemblances, mais sinon il n'y aurait plus de roman...

Ce qui me gène est le coté glauque des enquêteurs de cette brigade. Sébastian s'en sort plutôt bien d'ailleurs dans son rôle d'anti héros, je ne dis pas qu'il est sympathique mais il prend de l'épaisseur et n'est plus seulement un coureur de jupons invétéré, c'est mieux.

Par contre, du coté des autres membres de la brigade ce n'est pas terrible.

Ils se mêlent sans arrêt des affaires de leurs collègues au détriment de leur propre travail, ainsi Billy fait une expertise génétique pour prouver que Sébastian est le père de Vanja, cette dernière n'est pas en reste et dévoile la vie privé de Sébastian dans un pur élan de malveillance  et j'oubliais Billy qui devient un vrai psychopathe tueur de chats à ses moments perdus.

On le devinait déjà lors du précédent opus mais là c'est un peu trop hi hi!!

Le chef de cette brigade est un type falôt sans réelle épaisseur, peu impliqué par l'enquête...

Bref tout cela me laisse une impression bizarre, c'est un peu too much!

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 décembre 2018

49 année 2 / David Lagercrantz et " Indécence manifeste"

Bonjour,

indecence manifeste

Ayant pris Millenium 4, je pense que j'ai emprunté dans la foulée Indécence manifeste du même auteur.

Ce roman est paru en 2016 et je crois qu'il a eu un certain succès.

L'histoire :

Alan Turing est retrouvé mort et tout laisse à penser qu'il s'agit d'un suicide.

Le jeune inspecteur Léonard Corell est chargé de l'enquête sachant qu'il est sous pression car on lui demande de conclure cette enquête sensible dans les plus brefs délais.

Car Alan Turing n'est pas n'importe qui. Il s'agit du brillant scientifique qui a permis, grâce à son " ordinateur" Enigma, de mettre fin prématurément à la guerre de 1945.

Mais cet esprit brillant était aussi un homosexuel à une époque où ceux-ci étaient encore condamnée pour indécence manifeste, ce qui a été le cas de Turing, deux ans avant sa mort.

Mon avis :

Je l'ai emprunté, pensant à un roman policier, ce qu'il n'est pas, enfin pas vraiment.

Donc un bémol...

Les points positifs : une peinture de l'époque qui m'a beaucoup plu.

Alan Turing est un grand méconnu de l'histoire même si, je crois, des livres et films sont parus récemment.

J'ai aimé la figure de l'inspecteur Corell, qui a vécu dans l'opulencence et une vie intellectuelle riche dans son enfance et le début de son adolescence, avant la perte de toute la fortune familiale. Son père, qui était également un écrivain réputé, s'est suicidé et sa mère semble avoir été dépassée par la situation, ne prodiguant aucune affection à son fils.

Corell est un déclassé qui méprise son travail mais est également fasciné par lui. Il finit par se passionner par la vie de Alan Turing et se découvrir dans le même temps.

Il découvre aussi l'homosexualité de sa tante qui l'adore et c'est un grand choc, enfin pour lui car dans le roman, on le devienne rapidement.

On sait par l'épilogue que l'inspecteur Corell change de voie et est l'époux de Julie... j'aurais aimé en savoir plus...

Je pense que c'est typiquement le genre de roman que l'on aime ou déteste. Il a beaucoup de positif selon moi mais j'ai eu le sentiment de rester un peu sur ma faim.

Cependant c'est un roman qui sort complètement du lot et que j'ai beaucoup apprécié et qui m'a donné envie de lire sur cette période de notre histoire.

 

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 novembre 2018

48 année 2/ Pieter Aspe et " Faites vos jeux"

Bonjour,

Faites-vos-jeux

 

Je ne savais trop quoi lire et j'ai pris une roman de Pieter Aspe, " Faites vos jeux"

Je me suis dis qu'une choppe de Duvel allait me remonter le moral et, en ce moment, j'en ai bien besoin...

L'histoire :

Un homme, joueur invétéré, indique à la police qu'une série de meurtres vont avoir lieu à Brugges.

Il est assassiné peu de temps après.

Van In et son fidèle Versavel se lancent sur la piste du meurtrier. Pour cela Van In et Hannelore se rendent au casino de Blankenberge où la victime avait ses habitudes. Le propriétaire du casino offre au commissaire de quoi miser et, comme de bien entendu, Van In gagne énormément puis perd tout.

Il est pris dans l'enfer du jeu et commence à miser l'argent que le couple avait mis de coté pour une nouvelle cuisine, puise dans les fonds de la police tout en menant son enquête dans le milieu du jeu.

La situation crée des tensions dans le couple et Hannelore commence à croire que son mari la trompe avec Carine, une femme policier qui ne cesse de lui faire des avances.

Parallèlement Van In se rend plusieurs fois par semaine dans une salle de musculation, c'est assez étrange car Van In est plus attiré par la Duvel que par la remise en forme.

Mon avis :

C'est distrayant, il y a des rebondissements et j'ai bien aimé même si l'univers du jeu et l'addiction qu'il peut procurer me reste assez étranger.

L'intrigue n'est pas mal ficelée et le roman se laisse lire agréablement et, bien sûr, cela finit bien!!

Bon, je ne vais pas vous certifier que c'est le polar du siècle mais on passe un bon moment.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 novembre 2018

47 année 2/ David Lagercrantz et " Millenium 4"

Bonjour,

millenium 4

 

David Lagercrantz est un journaliste et un auteur suédois né en 1962.

Il a pris la suite de Stieg Larsson, l'auteur de la trilogie Millenium.

Comme beaucoup j'avais adoré ces romans dont l'auteur était mort juste au moment de la publication, ce qui a encore plus, je crois, participé à l'aura romantique de cette trilogie.

Je me souviens qu'il s'en était suivi et c'est moins romanesque,  un litige sur les droits d'auteur entre la compagne de l'auteur ( ils n'étaient pas mariés et Stieg Larssin n'avait pas réglé sa succession) et les parents de ce dernier, enfin il me semble.

J'avais lu le premier tome avec enthousiasme, le second également mais le troisième, je l'avais trouvé un peu moins bon, enfin tout est relatif car je m'étais plongée avec délices dans la vie de Lisbeth Salander...

Ce quatrième volume est paru en 2015 mais j'avoue avoir beaucoup hésité à le lire.

Et là j'ai sauté le pas...

Je me suis placée, pour le lire, hors du débat genre faut il ou non une suite sans l'auteur initial, est-ce un truc commercial pour exploiter un filon...

de toute façon, tout est commercial...

Je me place juste sous l'angle : est-ce un bon roman ou pas, le reste m'indiffére.

L'histoire :

On retrouve Mikael Blomkvist en difficulté au sein du journal qu'il a fondé avec Erika. D'une part il est attaqué sur le plan journalistique et décrit comme un "Has Been" et d'autre part le grand groupe qui le soutient souhaite modifier sa ligne éditoriale.

Dans le même temps, Mikael Blomkvist est contacté par l'assistant du docteur Frans Balder, une sommité en matière d'intelligence artificielle. Cet assistant s'inquiéte pour son mentor qu'il trouve changé,  inquiet et rappelle qu'il a vu ses travaux précédents être volés en raison d'une intrusion. Mikael n'est pas spécialement intéressé mais il identifie la femme qui a aidé Frans Balder comme pouvant être Lisbeth. Ce point donne une tout autre coloration au tuyau qu'on vient de lui donner.

Il n'a pas eu de ses nouvelles depuis longtemps mais il sait qu'elle peut accéder à son propre ordi et il y a créé un fichier qu'il a appelé " la boite à Lisbeth"

Frans Balder se sent menacé mais veut protéger son fils autiste qu'il vient juste de récupérer. Il se sent coupable de ne pas avoir su protéger cet enfant de 8 ans qui a fait l'objet de mauvais traitements de la part de son beau père Lasse, un acteur sur le déclin. Il découvre que son fils adore dessiner et dispose d'une mémoire extraordinaire pour donner à ses oeuvres un réalisme étonnant. Frans est fasciné par le dessin qu'a fait son fils d'un simple feu rouge.

Alors qu'il se décide à contacter Mikael Blomkvist afin de lui confier ce qui l'effraie, Frans Balder se fait assassiner, manifestement par un professionnel, sous les yeux de son fils.

Gustav est restitué à sa mère et un psychologue ( médiocre) est chargé de le faire parler, ce qui s'avère difficile car il n'a jamais dit un mot. Il propose à Hanna, la mère de Gustav, de l'accueillir au sein de son centre d'accueil.

Mikael Blomkvist, en allant interroger une proche de la victime, découvre où se trouve le fameux feu rouge. Il pense alors qu'il s'agit d'un dessin de Frans mais rapidement se rend compte que Gustav a le syndrome du savant et que c'est lui l'auteur de ce que l'on peut qualifier d'oeuvre d'art.

Mikael demande l'aide de Lisbeth et lui demande notamment  si le centre d'accueil est fiable. Lors de ses recherches, Lisbeth se rend compte que de faux mails sont envoyés au centre d'accueil afin de faire sortir Gustav.

Elle arrive en même temps que le tueur et sauve l'enfant au péril de sa vie. Tous deux disparaissent.

Mon avis :

Le roman se met vraiment bien en place et personnellement je me suis laissée emportée.

La mort de Frans arrive, c'est vrai assez tard dans le roman, mais je n'ai pas trouvé que l'intrigue était trop longue à se nouer car il y a de nombreux personnages, des histoires dans l'histoire et il fallait que tout cela s'amalgame. J'ai été emportée par le roman et j'avais du mal à le lâcher pour vaquer à mes activités normales.

L'histoire est complexe mais tout à fait aisée à suivre.

Bien sûr Lisbeth arrive à temps pour comprendre qu'une menace pèse sur Gustav, bien sûr ce dernier est un véritable génie et il saura craquer le code qui permettra de tout dénouer... bien sûr c'est un peu facile mais malgré tout on adore.

L'histoire de Lisbeth est au centre du roman et l'on en sait davantage sur cette mystérieuse jeune femme.

Vous avez compris, j'ai bien aimé et je trouve que l'auteur a su relever le défi de nous conter une suite à la trilogie Millenium.

A bientôt

 


25 novembre 2018

46 année 2/Metin Arditi et " le carnaval noir"

Bonjour,

Carnaval-noir

L'auteur né en 1948 à Ankara est de nationalité suisse mais d'origine turque séfarade. Il a passé une partie de son enfance au sein d'un pensionnat suisse.

Il a écrit de très nombreux romans et essais. Il a une formation scientifique de haut niveau puisqu'il est diplomé en physique mais aussi en génie atomique.

Il a crée une fondation qui porte son nom par le biais de laquelle il fait de nombreux dons. Il a apparemment fait fortune dans l'immobilier.

Il a récemment été décoré en qualité de commandeur des arts et lettres à Paris.

L'histoire :

Donatella, une jeune étudiante qui fait une thèse sur la Venise du 16ème siècle,  étudie divers documents au sein de la bibliothèque municipale Marciana et fait une découverte étonnante et passionnante. Hélas, elle n'aura pas le temps d'en faire état car elle est brutalement assassinée par un groupe d'homme en noir qui la jette dans la lagune.

A Saint Saphorin au château de Pre-vigne se déroule un rassemblement au cours duquel intervient Bartolemeo San Benedetto. Il s'agit de former des brigades de jeunes chargés de sauver l'occident de l'invasion qui se prépare. La devise de ce mouvement est celle de la Congregazione qui existait cinq siècle auparavant. Bartolemeo a ainsi été choisi par Zaccaria pour mener le projet à bien, compte tenu de la démission de l'église face à la situation actuelle.

Le professeur Bénédict Hugues est quant à lui déprimé par la transfert probable de sa chaire de latin médiéval à Fribourg et du mépris qu'il sent chez son fils Antoine. Ce dernier éprouve une profonde admiration, non pour son père mais pour son oncle  qui a réussi dans la vie.

Toutefois Benédict Hugues a la satisfaction de pouvoir examiner un livre ancien qu'il a acheté lors d'une vente aux enchères par correspondance. Il trouve que la reliure est un peu boursouflée et demande l'avis d'une amie restauratrice de reliure ancienne. En fait sous cette reliure se trouve un document ancien écrit en latin médiéval et qui évoque le " carnaval noir".

La " carnaval noir" évoque une prophétie selon laquelle un envoyé du ciel sauverait l'église de Rome et serait reconnaissable au fait que chacune de ses mains aurait six doigts.

Justement Bartolemeo a six doigts à chaque main...

Mon avis :

La couverture du roman m'avait plu, l'idée que cela se passe à Venise également.

L'intrigue tourne autour d'un complot contre le pape réunissant assez étrangement extrême droite et islamistes radicaux.

Les critiques sont souvent excellentes mais j'avoue que je n'ai pas accroché, ce roman, je l'ai trouvé inutilement confus et j'ai peiné à aller jusqu'au bout.

Je dois avoir le QI d'un bulot car toutes ces références ... c'est érudit effectivement mais je trouve que cela ne suffit pas pour faire un bon livre,  j'ai trouvé ce roman confus, rapide et confus ( ce doit être vrai car je le dis deux fois hi hi) ... peu crédible en  plus...

J'ai songé  que je devais peut être revenir aux romans du club des cinq hi hi!!Ceci étant j'avais adoré ces livres ainsi que ceux de la série Alice hi hi. Il m'arrive d'en relire pour être en phase avec ma puce qui en lisait... maintenant elle dévore Harry Potter, euh si vous vous le demandez,  oui je les ai lu aussi et j'ai adoré

Bon revenons au " Carnaval noir" Je suis tout à fait déçue.

J'ai fini ce roman pas trop volumineux avec difficulté et j'ai bizarrement le sentiment d'avoir du mal à me souvenir de l'intrigue... horrible impression !!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 novembre 2018

45 année 2/ Hjorth et Rosenfeld, Dark secrets tome 3 "le tombeau"

Bonjour,

 

 

dark secrets 3

 

 

Comme j'avais  apprécié le tome 1, puis le tome 2 de cette trilogie, je me suis jetée sur le tome 3 qui s'appelle «  le tombeau »

 

 

L'histoire ;

 

Sébastian se remet doucement de ses blessures ( tome 2) et de la pneumonie qu'il a contractée dans la foulée.

Ellinor vit toujours dans son appartement mais Sébastian songe à lui faire quitter les lieux. Elle est gaie et agréable à vivre , s'occupe de lui avec tendresse mais il a du mal à supporter son comportement quelque peu dysfonctionnel et le fait qu'elle vive dans une sorte de monde chimérique.

Elle a aussi gardé par devers elle, mais Sébastian l'ignore, les documents que Trolle lui avait remis sur le père de Vanja. Ellinor veut protéger Sébastian et prend contact avec Valdemar en prétextant la création d'une entreprise.

 Vanja, de son coté, tente de décrocher une formation de 3 ans au FBI.

Ursula vient d'être quittée par son mari Michael et se noie dans le travail en cachant le fait qu'elle est désormais seule.

Billy entretient toujours une liaison avec My. Cette dernière lui propose de vivre ensemble mais Billy hésite car ils ne se connaissent finalement que depuis trois mois. Il pense également que Vanja et My risquent de ne pas vraiment s'entendre.

Billy sait que Sébastian a eu une liaison avec la mère de Vanja mais n'a pas imaginé que Vanja est sa fille.

 

Six corps sont retrouvés dans la montagne par deux randonneuses. Il s'agit de quatre adultes et de deux enfants.

Aucun groupe n'a disparu dans ce secteur et l'enquête montre que tous ont été tués par balles.

La Brigade criminelle nationale est appelée à la rescousse et toute l'équipe, Vanja, Torket, Ursula, Billy et Sébastian s'envolent à östersund, dans le Jämtland. S'y ajoutent Jennifer récemment embauchée pour remplacer Vanja.

Jennifer n'est pas une inconnue car on l'a déjà rencontrée dans le volume précédent. Elle était simple agent et recherchait un enfant disparu.

C'est au moment de ce départ que Sébastian réalise que sa fille va vraisemblablement partir trois années aux USA.

 

Shibeka Kahn recherche désespérément son mari, disparu subitement 10  années auparavant, la laissant seule avec deux enfants alors en bas âge.

Shibeka tente de contacter les médiats et finalement, contre toute attente, Lennart Stridh, un reporter qui s'occupe d'une émission d'investigations, la contacte pour qu'elle lui raconte son histoire. Elle explique avoir fuis l'Afghanistan avec  leurs deux enfants pour rejoindre la Suède via l'Iran, la Grèce et avoir obtenu l'asile politique après la disparition de Hamid. Ce dernier ne les aurait jamais abandonnés selon elle et point étrange, un homme se comportant comme un policier l'a contactée après cette disparition et l'a interrogée sur les personnes que le couple avait rencontré et sur ce qu'ils avaient emporté. Un ami Saïd a également disparu peu après cette rencontre.

Le reporter décide d'examiner cette affaire de plus prés car Saïd n'avait aucune raison de disparaître et l'enquête de police avait été classée confidentielle ;

Le roman comporte deux volets :

  • l'aspect personnel avec les relations entre Sébastian et Vanja et celles entre Sébastian , Ursula et Ellinor.

  • L'aspect enquête policière qui met en relation les corps retrouvés et la disparition étrange de deux afghans.

S'y ajoute un journaliste intéressé par l'histoire de Shibeka et qui est victime d'un accident mortel.

Le père de Vanja est quant à lui incarcéré en raison de malversations financières mises au jour par le dossier remis à la brigade financière par Ellinor.

Le tout sur fond de possible terrorisme.

 

Mon avis

 

J'avoue avoir été plus intéressée par la partie enquête policière laissant ainsi un peu de coté la vie de Sébastian.

Je pense qu'à ce stade de ma lecture j'ai eu le sentiment que le personnage de Sébastian était trop artificiel.

D'une part il y a l'homme ravagé par la perte de sa femme et de son seul enfant lors du tsunami, essayant de compenser le vide de son existence avec les femmes prises au hasard... et métamorphosé par la découverte d'une fille adulte et avec laquelle il a de nombreux points communs,

jusque là je pouvais comprendre

et d'autre part l'homme qui enchaîne magouilles et tripatouillages, au point de risquer de gâcher l'avenir de sa fille.

Là j'ai du mal à concilier ces deux aspects du personnage bien qu'il soit décrit comme égocentrique.

Par contre, l'intrigue policière est haletante et on s'interesse beaucoup à la vie des autres personnages dont Ursula, quittée par son mari, Billy qui hésite à habiter avec son amie, et aussi les victimes collatérales de l'enquête dont la femme et le fils aîné de Hamid.

J'ai vu que les romans ne s'arrêtent pas au volume trois et d'autres titres seront, je l'espère, traduits.

J'ai apprécié cette lecture qui est riche et foisonnante sans être confuse ou lourde. Je trouve quand même que cette équipe d'enquêteurs est parfois un peu glauque dans la mesure où chacun a l'air de passer beaucoup de temps à épier ses collègues!!

A bientôt

Posté par eoghan à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 novembre 2018

44 année 2 / Gunnar Staalesen et " Ou les roses ne meurent jamais"

Bonjour,

Ou-les-roses-ne-meurent-jamais

 

L'auteur est né en 1947 à Bergen en Norvége. C'est un dramaturge et il a en outre écrit de nombreux romans policiers. Ce livre fait parti d'une série consacrée à Varg Veum, détective privé qui a été, dans une autre vie, chargé de la protection de l'enfance en Norvége et qui a été mis à la porte après avoir frappé un dealer qui maltraitait une de ses filles.

Le présent roman est le 17 ème de la série. J'en ai lu un certain nombre mais pas l'ensemble.

 

L'histoire :

Veum traverse une mauvaise passe, trois ans après la mort de Sylvia, il boit beaucoup trop et n'a pas vraiment de boulot.

Ce jour là pourtant une femme franchit la porte de son cabinet de détective privé pour lui confier une enquête sur la disparition de sa fille Mette, âgée de trois ans lorsqu'elle a disparu...25 ans plus tôt.

Maya veut que l'enquête soit revue avant que tous les témoins ne meurent. Sa démarche est une conséquence de la mort d'un de ses voisins de l'époque dans le braquage d'une bijouterie/horlogerie. Mils est une victime collatérale de ce braquage puisqu'il passait sur le trottoir avant d'être bousculé par un des braqueurs qui a alors ouvert le feu sur lui avant de se volatiliser avec ses complices et le butin.

Veum est tracassé par cette mort, est elle réellement  un pur hasard comme chacun le souligne.

La disparition de Mette a eu lieu alors que l'enfant jouait dans un bac à sable situé face aux fenêtres de cuisine de la maison qu'occupaient ses parents et son frère aîné et dans une sorte de cour intérieure délimitée par cinq maisons construites par le même architecte. Ces maisons ont été achetées par des personnes se co-optant.

Plusieurs divorces sont cependant intervenus rapidement et le détective apprend qu'ont été organisés des  «  jeux du nouvel an » sorte de pratiques échangistes ayant mis à mal la belle entente des différents propriétaires neuf mois avant la disparition de Mette.

Un homme avait été soupçonné en raison de son inscription en qualité de délinquant sexuel  mais il avait rapidement été mis hors de cause. Sa cousine avait attesté qu'il se trouvait, lors de l'enlévement, à la fête d'anniversaire de sa fille.

Mon avis :

J'aime bien les romans mettant en scène ce drôle de détective qui est plus ou moins méprisé par les policiers. Mais petit à petit Veum détricote ce qui s'est passé, remonte des fils et j'avoue que c'est ça que j'aime dans un roman policier. Chaque personne a sa face obscure et chacun a caché quelque chose qu'il estime être sans intérêt au regard de l'enquête et sans incidence sur la disparition de l'enfant. Brique après brique, comme un gigantesque légo, Veum reconstruit ce qui s'est passé.

Jusqu'au dénouement final...

J'étais en train de me dire que je lirais bien le suivant du même auteur mais apparemment ce roman est sorti récemment, c'est presque dommage hi hi!!

Un beau roman

A bientôt

Posté par eoghan à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 novembre 2018

43 année 2/Hjorth et Rosenfeld " Dark secrets, le disciple"

Bonjour,

 

dark secrets 2

 

 

Comme j'avais beaucoup apprécié le tome 1 de cette trilogie, je me suis jetée sur le tome 2 qui s'appelle «  le disciple »

 

 

L'histoire ;

 

Un homme rentre de voyage après un séjour d'affaire en Allemagne ( enfin, je crois)

Son voyage de retour accumule retards et avion annulé, mais son arrivée chez lui est pire, puisqu'il découvre sa femme morte égorgée.

La Police criminelle nationale est immédiatement chargée de cette enquête, il s'agit là de la quatrième victime d'un tueur qui imite des meurtres plus anciens, ceux  de Hinde, un tueur en série que Sébastian a réussi à faire arrêter. Il lui a également consacré deux livres qui ont été des best-sellers.

 

Pendant ce temps, Sébastian ,qui n'a toujours pas réintégré la Brigade criminelle, passe son temps à épier Vanja Lithner, la fille qu'il a eu d'Anna Eriksson.

Avec le temps, il devient de plus en plus jaloux de Valdemar, son père légitime, et demande à Trolle Hermannsson, un ancien collègue peu scrupuleux de trouver des éléments de nature à le discréditer.

Il continue également à avoir des relations sexuelles avec différentes femmes trouvées ici et là dont Ellinor .

Afin d'être plus proche de sa fille, Sébastian obtient de participer gratuitement à l'enquête, faisant valoir qu'il connaît bien Hinde.

C'est ainsi qu'il découvre que la dernière victime avait été sa

maîtresse peu de temps auparavant.

 

Le lien entre chacune des victimes est donc Sebastian. Les trois premières victimes ont été ses maîtresses vingt ans auparavant. S'agissant de la dernière victime, Sébastian pense avoir été suivi. Il contacte Trolle, finit par lui raconter qu'il a une fille et Trolle fait tout pour l'aider et protéger Anna.

 

Malheureusement Trolle Hermandsson est assassiné alors qu'il voulait arrêter le tueur.

 

Quel lien unit  Hinde, privé de tout contact avec l'extérieur et le tueur en série qui l'imite.

 

 

 

Thomas Haraldsson, le policier médiocre du précédent roman, est devenu directeur du centre pénitentiaire où Hinde se trouve détenu.

 

Toujours affamé de reconnaissance professionnelle, Thomas Haraldsson veut résoudre seul l'enquête commettant de nombreuses fautes,  mettant même en danger, par sa bêtise, son épouse et favorisant l'évasion de Hinde.

 

 

 

Mon avis

 

 

 

L'imitateur est un thème assez fréquent, le fait que celui-ci soit en contact avec le criminel initial l'est aussi.

 

Pourtant les auteurs réussissent à nous tenir en haleine.

 

Tout d'abord on est pris par l'intrigue elle-même et le personnage de Hinde est assez fascinant, même si on a de la peine pour l'enfant qu'il était. De même son imitateur est un homme paumé et surtout bousillé par une enfance difficile.

 

On est intrigué par le devenir des relations entre Sébastian et Vanja même si l'on épouve peu de sympathie pour la fille désagréable et suffisante qu'est Vanja. Le personnage de Billy est plus intéressant. Il se rend compte que Vanja ne lui laisse que les tâches subalternes et il se rebiffe avec l'aide de sa nouvelle copine My.

 

Mais c'est lui qui découvrira le secret de Vanja à la fin du roman, ce qui donne vraiment envie de poursuivre par la lecture du troisième volume.

On se doute que Thomas, le policier devenu directeur de prison, devra aussi s'expliquer avec son épouse et on attend ça avec une certaine impatience.

 

Sébastian est toujours englué dans sa relation avec Ellinor,

 

Bien sûr on se demande comment un directeur de prison ayant des détenus aussi dangereux que Hinde, peut être aussi naïf et stupide mettant tout le monde en danger.

Franchement je ne connaissais pas ces deux auteurs avant une date récente et je trouve qu'ils sortent vraiment du lot, affaire à suivre donc...

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 novembre 2018

42 année 2/ Jean Luc Bizien et " Les veilleurs"

Bonjour,

les veilleurs

Jean Luc Bizien est né en 1963 au Cambodge.

Il est devenu enseignants pendant une quinzaine d'années et a été directeur de publication.

Il est assez éclectique rédigeant romans policiers mais aussi des albums jeux pour les enfants et une trilogie médiévale publiée chez Bayard Jeunesse, dont il est devenu directeur de la collection Imaginaires.

J'ai lu qu'il avait créé le personnage de l'aliéniste Simon Bloomberg qui exerce au 19 ème siècle.

Ce personnage me dit quelque chose mais je ne sais pas quoi...

Alors en recherchant sur internet je me suis rendue compte que j'avais lu les romans le mettant en scène. Cet aliéniste vivant dans une maison en forme de pyramide.. mais ceci est donc une autre histoire. Il faudrait que je retrouve ces romans.

L'histoire :

Le présent roman se déroule dans un futur proche.

Paris est totalement isolée, la ville étant  entourée d'une muraille infranchissable destinée à isoler ses habitants atteints d'un étrange virus transformant la plupart des adultes en vampires, goules ou loup-garous.

Périodiquement des volontaires sont introduits dans l'enceinte afin de fournir des renseignements sur la situation au sein de la capitale. Des snipers tuent ceux qui tentent de profiter des portes ainsi ouvertes.

On assiste au devenir de plusieurs personnes prisonnières de la ville et qui tentent de retrouver un proche.

On découvre ainsi Marie qui est enceinte apparemment d'un ami devenu un Loup garou et qui semble la protéger, un chercheur qui veut tester son médicament, un jeune qui veut retrouver sa mère qu'il espère être toujours en vie.

Mon avis :

J'ai aimé le décor, planté avec brio, et le mystère qui se dégage de cette histoire.

Les personnages sont intrigants et  on a envie de connaître ce qu'ils deviennent et c'est là que, pour moi, le bats blesse car on ignore ce qu'ils deviennent.

Je dois dire que les critiques sont dithyrambiques mais, en ce qui me concerne, j'ai eu le sentiment que je restais sur ma faim. J'espère qu'un tome 2 est en préparation permettant de connaître ce que deviennent les différents protagonistes dont le sniper resté isolé et qui trouve en la défense de Marie un nouveau but à sa vie.

Tout au long de ce roman on sait que la jeune femme enceinte détient la clef de la survie de l'humanité mais au final on n'en sait pas plus, un peu décevant à mes yeux, je me répète je sais...

 

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,