fan de romans policiers

23 juillet 2019

134 année 2/ Preston et Child et " Danse de mort"

Bonjour,

index

 

Je poursuis donc ma lecture avec le volume 6 du cycle de Pendergast et le volume 2 de la trilogie de Diogène.

Petit rappel :

Dans le volume 1 Pendergast est en principe assassiné par le compte Fosco.

L'histoire :

Vincent D’Agosta a les plus grandes difficultés à se remettre de la mort de son ami et il a d’ailleurs réglé la question du compte Fosco.

Mais Constance, la pupille de Pendergast, lui remet une lettre rédigée par Pendergast avant son départ pour l’Italie dans la perspective de son éventuel décès.

Dans cette missive, il demande à D’Agosta de s’occuper de son frère Diogène car celui-ci a prévu de faire une action d’éclat. Il a une semaine pour régler la question de Diogène.

D’Agosta décide de suivre les dernières volontés de son ami en débutant cette enquête. Pour ce faire, il prétend que sa mère est malade...

En réalité, Pendergast n’est pas mort mais, assez curieusement,  il a été sauvé et soigné par son frère, le but ultime de ce dernier étant de lui permettre  afin d’assister à sa vengeance.

Un ancien enseignant de Pendergast est assassiné par une toxine mystérieuse, puis c’est le tour de son mentor au FBI ainsi que Margo qui l’a aidé par le passé lors d’une affaire criminelle se déroulant dans le musée d’histoire naturelle de NY.

Pendergast engage une course contre la montre afin de neutraliser son frère tout en protégeant ses proches.

Le journaliste William Smithback est ainsi hébergé dans une clinique psychiatrique afin de le mettre à l'abri.

Constance, cachée dans la maison, conseille à Pendergast de prendre contact avec Eli Glinn, spécialiste de l’analyse des échecs de la société EES, le tout contre une facture de 1M de $.

 

Mon avis :

Je me répète roman après roman mais ce volume 2 de la trilogie est totalement passionnante. Diogène est diabolique et tente par tous les moyens de piéger son frère et il y arrive assez aisément puisqu’il n’y a guère de trace de son existence à part un avis de décès..

Les choses ne se passent pas vraiment bien pour Pendergast et ses amis.

J’ai débuté le tome 3 afin de connaître le devenir de nos héros.

J’ai totalement adoré ce livre qui donne également de réponses à l’intrigue précédente. Je ne peux que vous conseiller cette lecture.

J'ai trouvé ce roman particulièrement réussi et on a du mal à s'arracher à sa lecture. J'ai le sentiment de me répéter !!

Les rebondissements ne manquent pas. C'est tout à fait distrayant et assez noir puisque l'on retrouve la lutte du mal contre le bien.

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:08 - - Permalien [#]
Tags : , ,


21 juillet 2019

133 année 2/ Preston et Child : " le violon du diable"

Bonjour,

 

index

 

 

Je poursuis donc ma lecture avec le volume 5 du cycle de Pendergast qui serait aussi le tome 1 d’une trilogie mettant en scène Diogène, le frère maléfique de Pendergast.

L'histoire :

Une femme de ménage commence sa journée de travail chez Jérémy Grove, un critique d’art influent.

Elle le trouve mort au grenier. Apparemment il a cuit de l’intérieur au point que le crucifix qu’il portait a fondu. Une empreinte au sol évoque le pied fourchu du diable et il plane, dans la maison, une odeur de soufre. La victime est dans une pièce fermée.

Le veille au soir, Jérémy Grove a reçu plusieurs personnes qui le décrivent comme étant nerveux et presque terrifié à l’idée de rester seul après leur départ.

Il a laissé un message sur le répondeur d’un vieil ami devenu prêtre et qu’il n’avait pas vu depuis 30 ans. Il lui demandait de venir avec notamment de l’eau bénite.

Le sergent, qui s’occupe de sécuriser les lieux, n’est autre que D’Agosta. Revenu du Canada où il n’a pas pu mener à bien une carrière d’écrivain de romans policiers, il n’a pas retrouvé son poste de lieutenant de police à New York et est devenu sergent à Southampton.

Pendergast lui demande de lui servir d’agent de liaison. D'Agosta le suit à New York et découvre, un peu humilié, que Hayward, avec laquelle il avait travaillé lorsqu’il était lieutenant, est désormais capitaine.

L’enquête montre que Jérémy Grove a fait amende honorable auprès de ses invités  qui étaient tous des personnes à qui il avait fait du mal auparavant.Parmi les convives  le comte italien Fosco.

Peu après un autre individu, Nigel Cutforth, est assassiné dans les mêmes conditions étranges : chaleur, odeur de souffre et cette fois figure paraissant évoquer le diable.

Pendergast évoque la combustion spontanée et Constance, sa protégée fait pour l'aider des recherches sur le diable mais aussi sur la combustion humaine spontanée dont il existe des précédents.

Le relevé téléphonique de chacune des victimes permet de constater qu’ils se connaissaient et avaient aussi contactés Bullard, un riche businessman.

Bullard se montre menaçant, notamment à l'encontre de d'Agosta à qui il apprend que sa femme restée au Canada le trompe... puis il envoie des tueurs aux trousses de nos deux héros...

Les victimes ont également tenté de retrouver un certain Beckman.

Pendergast et D’Agosta le retrouvent mais mort et enterré…

Cependant son exhumation montre qu'il n’est pas mort de la même façon que Cutforth et Grove. Il était devenu un sans abri et était mort d’un cancer. Pendergast récupère les affaires de Beckman dont un livre dédicacé et une photo de 4 jeunes hommes prise à Florence devant une fontaine.

Tous deux se rendent en Italie pour plusieurs raisons :

- Bullard y dispose d'un site sécurisé et essaie de vendre une technologique de missiles furtifs,  de nature à mettre en péril la sécurité nationale américaine ,

- Beckman y a poursuivi des études,

- le comte Fosco y dispose d'une vaste propriété.

Beckman était alors un étudiant prometteur, selon son ancien directeur de thèse.

Leurs investigations les mènent  à un prêtre qui se fait tuer sous leurs yeux. Avant de mourir le religieux évoque un pacte avec le diable…

Pendergast est persuadé que Fosco est à l’origine des meurtres et il se rend à son invitation dans le domaine que le comte possède.Mais est-ce bien prudent?

Mon avis :

On est sceptique quant à l'oeuvre du diable puis on finit par se dire que c'est la seule solution mais la fin du livre nous donne la solution bien différente ...

C'est passionnant et on ne lâche pas le bouquin avant la fin.

Il faut l'admettre, je suis fan de Pendergast hi hi

Ce roman étant le début d'une trilogie, il faut que je lise absolument les deux romans suivants, c'est incontournable... Non?

A bientôt

 

 

 

 

Posté par eoghan à 07:19 - - Permalien [#]
Tags : , ,

19 juillet 2019

132 année 2/ Preston et Child et " les croassements de la nuit"

Bonjour,

 

index

 

 

Les croassements de la nuit pendergast 4

 

Je poursuis donc ma lecture avec le volume 4 du cycle de Pendergast.

 

Le shérif Hazen est en patrouille dans la petite localité de Medecine Creek lorsque son attention est attirée par le vol étrange de vautours au dessus d’un champ de maïs.

 

Il s’aventure dans le champ et découvre le corps d’une jeune femme au centre d’une sorte de clairière. Une mise en scène macabre avec des corbeaux fichés sur des flèches indiennes complète le tout.

 

Pendergast, en vacances, arrive sur les lieux en ...car...

 

Le shérif accepte son aide puisque c’est lui qui en tirera tout le mérite de l’arrestation éventuelle du tueur.

 

Ce premier corps est suivi de celui d’un labrador puis d’un homme qui travaille de nuit au service de nettoyage de l’abattoir de la ville spécialisé dans la transformation de la viande de dinde. Il semble avoir été cuit...

 

Ces meurtres surviennent au mauvais moment puisque l’université du Kansas souhaite trouver un site pour y implanter des champs de maïs transgénique ainsi qu’une unité de surveillance. Deux sites sont en compétition Medecine Creek et Deeper.

 

Un marginal est scalpé et meurt après avoir dit à Pendergast que le diable était là et que c’était un enfant.Pendergast pense que l’auteur est quelqu’un de Medecine Creek. Il poursuit son enquête, aidée de Corrie, une jeune gothique du coin, en se penchant sur les mythes et légendes attachées à un tumulus où a eu lieu une bataille entre le groupe de 45 qui avait détruit un village indien et les indiens venus se venger, faits s’étant déroulés en 1865. Il est surtout intrigué par la façon dont la légende évoque leur apparition et disparition dans la nuit.

 

Le professeur Chauncy de l’université est également assassiné à proximité de la caravane de Connie mais on ne retrouve pas l'intégralité de son corps.

 

Mais penser que quelqu’un du village est à l’origine des tueries ne fait pas les affaires de ce dernier car l'implantation d'un site de recherche agricole pourrait amener des emplois et faire revivre l'agglomération.

 

C’est alors que le shérif Hazen décide, pour le bien public, d’entraver l’enquête de Pendergast en avertissant le FBI local. Il est persuadé que ces meurtres ont lieu à l’instigation de la ville voisine afin d’éviter que le centre de recherche s’implante à Medecine Creek.

 

 

 

Pendant ce temps Pendergast poursuit ses investigations à coté du tumulus, surveillé par le vieux journaliste local. Il utilise une sorte de méditation. Mais le journaliste est également agressé par le monstre alors qu’il cherchait à savoir ce que faisait Pendergast.

 

Le corps du professeur Chauncy est découvert dans une clairière délimitée dans un champ de maïs et la victime est également mise en scène. Dans son ventre on trouve des animaux divers, la queue du chien assassiné et son collier.

 

Un fax arrive dessaisissant Pendergast. Si celui-ci poursuit l’enquête avec son propre véhicule qu’il a fait venir sur place, il demande à Corrie de ne plus s’en mêler afin qu’elle ne se mette pas en danger.

 

Mais Corrie décide de mener son enquête car elle pense que pour cuire le corps il fallait un récipient de grande taille comme l’ancienne cuve de distillation se trouvant dans les grottes. Elle se retrouve prisonnière du monstre qui veut jouer !!

 

 

 

 Mon avis :

 

Je me suis dit, tiens, ça change, Pendergast mène l’enquête à la campagne avec l'air pur, le soleil et les champs mais non, on se retrouve dans le monde souverain des grottes !!

 

C’est un peu gore et il y a de nombreux morts mais on ne s’ennuie pas une seconde!!

 

Tout à la fin on comprend le pourquoi des mises en scènes... mais je m'en voudrais de déflorer le sujet du roman!!

 

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 07:59 - - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juillet 2019

131 année 2/ Preston et Child et " La chambre des curiosités"

Bonjour,

Je poursuis mon cycle Pendergast avec le volume trois à savoir " la chambre des curiosités"

index

J'avoue ne pas être encore lassée de ces romans. Nous sommes en juillet et je pense que ce sera ma lecture de l'été. Je suis partie avec plein de bouquins des deux auteurs.

L'histoire :

Je poursuis donc ma lecture avec le volume 3 du cycle de Pendergast. un gros livre...

Un chantier de démolition au profit du promoteur Fairhaven est en cours lorsque la pelleteuse met à jour un souterrain.

L’homme, envoyé pour explorer les lieux, découvre des niches comportant des ossements. Sous le choc il s’évanouit.

Nora, jeune chercheuse au musée de science naturelles de NY se voit refuser des crédits supplémentaires et apprend même à cette occasion qu’elle va faire l’objet d’une réduction de son budget déjà mince.

De retour à son bureau, Nora découvre un homme qui lui fait penser à un croque mort, vous avez deviné, il s’agit de Pendergast. Ce dernier la réquisitionne pour étudier les ossements.

Il faut faire vite car les lieux vont être démolis.

C’est d’ailleurs ce qui se produit assez rapidement mais Nora est allée nuitamment récupérer une robe qu’elle avait du laisser sur les lieux. Elle s’y rend avec l’aide de son fiancé, qui n’est autre que le journaliste William Smithback.

Nora avait en effet senti la présence d’un papier cousu dans la robe lorsqu'elle avait fait un rapide inventaire du souterrain.

De retour à son laboratoire elle retire effectivement un papier portant le nom de la jeune victime, son âge : 16 ans et son adresse.

Pendergast découvre que la maison démolie appartenait à un certain J C Shottum, qui avait, au rez de chaussée, un cabinet de curiosités, ce qui était à la mode à l’époque. Il occupait le premier étage et louait le second au docteur Leng.

Je vous laisse regarder sur le net ce qu'était un cabinet de curiosités...

Nora se plonge dans les archives du musée de science naturelle à la demande de Pendergast car, le premier directeur de ce musée, Mac Fadden, avait racheté les collections des différents cabinets de curiosités qui existaient à l’époque.Elle est aidée par un vieil archiviste.

Parmi les objets ainsi récupérés, Nora et Pendergast découvrent, dans le compartiment secret d’une boite creusée dans un pied d'éléphant, une lettre de Shottum accusant son locataire de mener des recherches au sous sol de l’immeuble sur des personnes vivantes.

Cette enquête présente certes un intérêt mais il s’avère surtout que d’autres meurtres ont lieu à New York, présentant des similitudes avec ce qui s’est déroulé dans l’immeuble désormais démoli.

Pendergast est d’ailleurs victime d’une tentative de meurtre au pied du luxueux immeuble «  Le Dakota » où il a désormais un appartement.

De son coté, William Smithback décide de rencontrer Fairhaven, le promoteur immobilier à l’origine de la démolition des lieux et il se fait jeter dehors et, de plus, Harriman, lui vole la « une » du journal en faisant des articles sur les personnes assassinées...

L'archiviste lui-même est tué dans l'enceinte du museum et Nora échappe de peu au tueur.

Un peu pour se venger et aussi pour aider Nora, William Smithback rédige un article en utilisant les confidences de sa compagne. Cette dernière n’est pas licenciée de son poste car elle est devenue intouchable au museum mais elle rompt tout contact avec son ami.

Toujours à la demande de Pendergast, elle rencontre la fille de Mac Fadden, désormais une vieille dame de plus de 90 ans. Cette dernière est persuadée que son père a été assassiné par Leng. Elle lui confie que la maison de Shottum a été incendiée et que le propriétaire a été retrouvé calciné. Leng a alors disparu avant de reparaître 30 ans plus tard. Elle précise que son père, qui en avait peur, avait refusé de le rencontrer.  Mme Mac Fadden a toujours été persuadée que Leng avait tué son père. Elle le décrit comme un homme pâle, aux yeux froid et à la voix étrange. Elle a tenté de faire rouvrir l’enquête mais en vain faute de preuve nouvelle.

 

Pendergast poursuit l’enquête en allant interroger sa grand tante qui semble être devenue folle. Là on comprend que l’enquêteur a des liens familiaux avec Leng. Ce dernier serait en réalité son arrière grand oncle Antoine.

 

Le journaliste poursuit aussi sa quête et utilisant les archives du museum obtient l’adresse qui était celle de Leng.

La maison existe toujours et William Smithback est destiné à être le prochain cobaye après un malheureux policier qui aidait Pendergast.

 

Mon avis :

Je me répète roman après roman, j'ai déjà dit ça lors de mon précédent post hi hi !!

Le roman est assez long mais totalement prenant. C'est rare que je me laisse prendre au jeu de cette façon, surtout après plusieurs livres des mêmes auteurs mais je crois vraiment que cette série mettant en scène Pendergast est palpitante. Le roman est bien mené, l'intrigue ménage du suspens, perso j'avais pensé à deux autres coupables possibles...

Bon je vous laisse car je pense entamer le volume 4.

Ce sont les vacances et c'est une lecture idéale pour cette période de farniente.

 

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:35 - - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juillet 2019

130 année 2/ Preston et Child et " Le grenier des enfers"

Bonjour,

index

 

Le Grenier des enfers est paru en 1997 et constitue la suite de "Relic" que j'avais beaucoup aimé.

L'histoire :

Cela débute comme une histoire banale. Des policiers tentent d'arrêter un dealer, ce dernier jette son héroïne du pont et il faut donc récuperer le paquet...

Un plongeur, Snow, est chargé de récupérer dans l'Humbold Kill, ledit sachet de 1 kg d'héroïne  jeté lors d'une fusillade avec la police la veille au soir.

S'il n'arrive pas à récupérer la drogue, il remonte à la surface deux cadavres et justement le lieutenant D'Agosta est présent sur les lieux.

C'est le début d'une folle enquête...

Mais avant je vais vous parler des héros du roman précédent. Deux ans ont passé, Margo a rompu les ponts avec tous les protagonistes afin de tenter d'oublier ce qu'elle a vécu. Elle fait des cauchemars et afin de remonter la pente, elle a opté pour un entraînement physique et va régulièrement au stand de tir.

Le professeur Frosk a pris sa retraite pour écrire un livre...qui ne paraît pas. Son assistant Kawakita a arrêté ses recherches, en tout cas au musée. William Smithback est devenu journaliste vedette et poursuit sa carrière dans le domaine des faits divers.

D'Agosta n'a pas eu la promotion promise car le maire de l'époque n'a pas été ré-élu. Le commissaire en titre est un médiocre incapable. Le nouveau maire n'est pas terrible...

Pendergast a un peu disparu de la circulation...

Revenons à l'intrigue.

Les corps ainsi remontés à la surface présentent d'étranges particularités et Margo ainsi que le professeur Frosk sont appelés à la rescousse pour seconder le médecin légiste à la demande de D'Agosta.

L'une des victimes se révèle être une jeune femme de la bonne société disparue depuis deux mois. Quant à l'autre il est constaté des difformités qui devraient permettre son identification rapide. La victime est finalement identifiée et là c'est la stupeur car il s'agit de Kiwakita, l'ancien assistant du professeur Frosk.

On découvre au fil de l'enquête plusieurs éléments :

- les victimes présentent des morsures mais pas tout à fait identiques à celles du monstre du roman précédent.

- Kiwakita s'était procuré des plantes infectées par le rétro virus et l'on pense qu'il s'en servait pour alimenter un trafic de drogue lui permettant d'avoir des fonds pour ses recherches.

- le monstre de "Relic" était en réalité Le professeur Wittlesey.

William Smithback est contacté par un étrange personnage, Méphisto, vivant sous terre dans les tunnels du métro notamment pour lui faire part de la mort de nombreux sans-abris. Il évoque l'existence d'un groupe d'hommes vivant dans ce que l'on appelle le " grenier des enfers".

Plusieurs morts sont encore à déplorer : un jeune homme qui venait de demander son amie en mariage, le médecin légiste, des  sans-abris et finalement des voyageurs du métro.

Pendergast suit la trace des "Hydreux" qui vivent dans le grenier des enfers. Il découvre qu'il s'agit en réalité de tunnels creusés pour la ligne de métro " Astor" que plusieurs familles fortunées voulaient financer afin de ne pas croiser le " bon peuple". Cette ligne devait être sous l'actuel métro mais le projet a été abandonné après la crise de 1929.

Pendergast décide de descendre dans les tunnels "Astor".

A la surface, les services de police décident de noyer les tunnels souterrains après avoir fait évacuer les SDF.

Les équipes envoyées sur place se font attaquer après qu’elles aient réussi à interpeller Méphisto. Ils emploient les gaz et les SDF sortent par les bouches d’égouts.

Fous de rage et averti de l'arrestation de leur chef, ils agressent les membres d’une manifestation organisée justement en même temps par Mme Wisher.

 

Margo découvre que Kawakita utilisait le réservoir d’eau de la ville pour y faire pousser ses plantes. Inonder les tunnels aboutirait à déverser à terme dans le monde maritime les graines de cette plante avec toutes les conséquences dramatiques que l’on peut imaginer pour la flore et la faune et à terme pour l’homme.

 

Cependant Margo est préoccupée par l’usage de la vitamine D que synthétisait Kawakita… est-ce une solution?

 

Mon avis :

 

Je me répète roman après roman mais cette suite de « Relic » est totalement passionnante.

 

On découvre, après les souterrains du musée, le monde des tunnels et des stations abandonnées du métro de New York qui est, mais cela demanderait à être vérifié, le plus ancien métro du monde.

 

Il y a beaucoup de rebondissements et on est scotché par l’intrigue.

 

Personnellement j’ai lu le roman, pas d’une traite car il est quand même de plus de 400 pages, mais en deux jours… ben oui, entre deux je bosse hi hi, enfin pas trop car je suis en vacances...

 

J’ai fait un rapide résumé de l’intrigue, sans cependant tout dévoiler car sinon où serait le plaisir de la lecture. Et puis le livre est touffu, beaucoup de choses se passent qui finissent pas être reliées, difficile de tout évoquer...

 

Les personnages prennent de l’épaisseur ce qui est très positif.

 

J’ai totalement adoré ce livre qui donne également de réponses à l’intrigue précédente. Je ne peux que vous conseiller cette lecture.

 

A bientôt

 

 

 

 

Posté par eoghan à 07:06 - - Permalien [#]
Tags : , ,


13 juillet 2019

129 année 2/ Preston et Child et "Relic"

Bonjour,

index

Au gré de ma découverte des auteurs Preston et Child, découverte résultant du hasard car à la bibli j'ai confondu Lee Child que j'apprécie beaucoup et Lincoln Child. J'ai donc commencé un premier roman qui m'a beaucoup plu et enchaîné avec d'autres livres de la série Gideon Crew.

Regardant sur le net j'ai vu que je n'avais pas tout lu du cycle Gideon Crew mais surtout que j'ignorais tout d'un autre de leur héros, apparemment très apprécié, je parle de Pendergast.

J'avais emprunté et commencé le roman " Nuit sans fin" mais comme il s'agissait d'un roman assez récent, j'ai pensé qu'il valait mieux tout reprendre dans l'ordre, enfin autant que faire se peut...

J'ai trouvé "Relic" et donc voici ma fiche de lecture...

J'ai l'impression qu'il y a un grand nombre de romans écrits par ce duo d'auteurs et j'y consacrerai sans doute une partie de mes vacances d'été..préparez-vous....

L'histoire :

Une expédition menée par le professeur Whittlesey en 1989 tourne mal. Ses différents membres sont tués et le professeur lui-même, ainsi son assistant Thomas Crocker, sont portés disparus.

 

Le professeur Whittlesey a, cependant, eu  le temps d'envoyer plusieurs caisses contenant des pièces recueillies notamment dans une hutte abandonnée. Parmi ces pièces une petite statuette d'une facture exceptionnelle et censée représenter le dieu de la vengeance Mbwun pour un peuple, les Khotogas, que l'on pense avoir totalement disparu.

 

Une vieille femme croisée juste avant que le professeur entre dans la hutte lui indique qu'il est en possession de Mbwun, un démon.

 

Plusieurs années plus tard le musée de New York est sur le point de faire une exposition qui doit faire date sur le thème des « Superstitions ». La statuette découverte en 1989 doit en être l'élément majeur.

 

En parallèle un livre doit être écrit par Smithback à la demande de la directrice des relations publiques du musée, Lavinia Rickman, afin de mettre en valeur l'institution qu'elle dirige.

 

Mais Smithback rencontre bien des difficultés car la directrice, femme autoritaire et désagréable, veut expurger le livre de tous les éléments qui lui déplaisent et fait pression sur l'écrivain, menaçant même de le virer !! .

 

Smithback mène l'enquête avec Margo, une jeune femme qui, sous la direction du professeur Frock, écrit une thèse sur la génétique végétale.

 

Avant l'ouverture de l'exposition, deux enfants se font tuer d'étrange façon puisqu'une partie de leur cerveau respectif a disparu et que leurs corps portent d'importantes griffures. C'est un véritable carnage qui a eu lieu dans l'enceinte du musée.

 

Puis un gardien de nuit est assassiné de façon similaire alors qu'il allait fumer un joint dans une petite courette attenante.

 

Des chiens pisteurs se font également massacrer.

 

L'enquête est confiée à D'Agosta mais un étrange personnage fait son apparition dans l'enquête l'agent du FBI Pendergast.

 

Il n'est pas de l'antenne de New York mais vient de la Nouvelle Orléans où il s'est occupé de meurtres similaires ayant eu lieu plusieurs années auparavant. Il fait preuve d'extraordinaires capacités et devient assez rapidement l'ami de D'Agosta.

 

Son enquête est assez rapidement entravée par l'arrivée de l'agent Coffey qui est de l'agence locale et se voit confier la direction des investigations.

 

Margo se procure ce qui se trouvait dans l'une des caisses envoyées par Whittlesey ainsi que le livre de bord du savant dont Lavinia Rickman s'était emparée. Cette dernière ainsi que le directeur du musée cachent des faits importants à Pendergast.

 

Margo découvre  que la mise en garde adressée à Wittlesey par la vieille femme avant qu'il ne pénètre dans la hutte ne concernait pas la statuette mais les plantes ayant servi à emballer le tout. Ces plantes sont infestées par un rétro-virus qui induit une mutation génétique chez son hôte.

 

Pendant ce temps le musée se prépare à une grande réception pour l'inauguration de l'exposition et Pendergast s'inquiéte de la médiocrité des mesures de sécurité.

 

Alors que les invités arrivent, le professeur Frosk et Margo constatent que l'ADN trouvé dans une griffe de l'agresseur semble correspondre à un monstre qui se nourrit de l'hypothalamus, faute de trouver la plante qui le nourrit normalement. Les invités sont donc susceptible de servir de nourriture à un prédateur extrêmement dangereux et intelligent.

 

Coffey n'en fait qu'à sa tête en ce qui concerne les mesures de sécurité et bien sûr le drame arrive.

 

Le final est digne d'un film catastrophe.

 

Mon avis :

 

Pendergast n'est pas le seul héros de ce roman puisque celui-ci  nous fait découvrir également D'Agosta, Margo, le professeur Frosk et le journaliste/romancier Smithback.

 

Il y a du suspens, bien entendu, beaucoup de rebondissements qui font que l'on ne s'ennuie pas une seule seconde en lisant ce premier volet des aventures de Pendergast, que je découvre ici. Je n'ai évoqué ici qu'une petite partie de l'intrigue qui est tout à fait dense et l'on a du mal à lâcher ce roman....

 

Les méchants reçoivent, en outre,  la punition qu'ils méritent. Je sais c'est un peu primaire comme réaction mais je suis en vacance et cela fait du bien de lire de telles histoires...

 

Le final est super mais je ne vais pas dévoiler tout le roman. D'autant que le final laisse la porte ouverte à une suite tout aussi palpitante, en tout cas je l'espère!!

 

Je vais lire le volume suivant évidemment !!

 

A bientôt

Posté par eoghan à 07:48 - - Permalien [#]
Tags : , ,

11 juillet 2019

128 année 2/ Preston et Child et S comme survivre

Bonjour,

index

Aujourd'hui une suite aux aventures de Gideon Crew, hélas je n'ai pas trouvé C comme cadavre qui est normalement la suite de R comme revanche dont j'ai fait la fiche de lecture juste avant celle-ci.

L'histoire :

Gideon Crew se repose dans son cabanon où il s'adonne à la pêche en attendant sa mort programmée suite à une malformation congénitale et inopérable.

C'est sans compter avec Eli Glinn qui souhaite lui confier une autre mission. 

Glinn est le fondateur et le dirigeant de l’EEC, une officine travaillant en partie pour le gouvernement américain.

Glinn ne souhaite pas dévoiler l'identité de son commanditaire. Il demande à Crew, ancien cambrioleur, de voler une page d’un  livre magnifiquement enluminé, propriété du gouvernement irlandais et exposé provisoirement à New York.

Crew arrive à la dérober en deux temps malgré les extraordinaires mesures de protection dont l'ouvrage fait l'objet.

Glinn pense que la page en question, assez différente du reste de l'ouvrage, pourrait avoir été " recyclée" pour y cacher autre chose.

En l’étudiant, les scientifiques de l’EEC découvrent un plan venant corroborer une ancienne légende selon laquelle un médicament serait dissimulé sur une île du Pacifique… Les grecs seraient à l'origine de cette découvertes et ils auraient d'ailleurs découvert l'amérique bien avant Christophe Colomb. Plus tard un moine exilé en Irlande aurait découvert le manuscrit et après avoir vérifié son exactitude l'aurait transcrit en latin avant de le dissimulé dans le livre enluminé. Il aurait détruit le document initial.

Ce pourrait être une légende sans fondement si des squelettes n'avaient montré la trace de guérison étonnante.

Donc Crew et Amy partent à la recherche de la plante en question à bord d'un bateau très bien équipé.

Amy est persuadée qu'ils suivent la trace d'Homère et que ce que ce dernier a décrit pourrait bien correspondre à la réalité.

Hélas, le hasard fait qu'ils sont confrontés à des chasseurs de trésor et perdent leur navire. Mais dans leur malheur, ils ont la chance de se trouver sur l'île qui était leur but.
Je ne raconte pas le reste car il faut laisser un peu de mystère à ce roman.

Mon avis :

Bien sur et tout le monde l'a deviné, le mystérieux commanditaire n'est autre que Glinn qui a été sévèrement blessé lors d'une aventure précédente et vit désormais en fauteuil roulant.

De même Gidéon espère pouvoir guérir de sa malformation...

Mais découvrir la plante magique ne se fera pas sans dégats, d'ailleurs à la fin du roman je me suis dit que dés que l'humain arrivait, les désastres commençaient..

Bien sûr il y a des invraisemblances dans le roman mais il ne faut pas pour autant bouder son plaisir... et d'ailleurs j'aime beaucoup ce style de roman d'aventure et de chasse aux trésor.

J'aime le personnage d'Eli Glinn depuis Ice Limit.

Je ne connais pas du tout la série Pendergast, il faut que je trouve un des livre, histoire de comparer!!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:41 - - Permalien [#]
Tags : , ,

09 juillet 2019

126 et 127 année 2/ Preston et Child et " R pour revanche"

bonjour,

 

index

 

Deux numéros aujourd'hui dont l'un est pour mémoire car je n'ai même pas pu le terminer.

Il s'agit de Miss Seeton " le coup de foudre de Miss Seeton"  écrit par Hamilton Crane, troisième auteur de la série.

J'ai trouvé le roman médiocre, long et ennuyeux mais chacun se fera son avis en le lisant...

J'ai été perso, très très déçue.

Du coup je me suis emparée de R pour revanche car j'ai vu qu'apparemment il était postérieur à Ice T puisque l'on retrouve Eli Glinn dans un fauteuil roulant comme la fin de Ice T le suggerait.

L'histoire :

Gidéon Crew a 12 ans et il est dans la voiture de sa mère lorsque la police leur demande d'aller sur les lieux d'une prise d'otage. L'auteur en est le père de Gidéon. Gidéon voit son père être tué sous ses yeux, alors qu'il se livrait.

Des années plus tard, Gidéon, devenu cambrioleur, rejoint sa mère mourante. Après le drame elle s'est alcoolisée et a négligé son fils. Toutefois elle lui révèle que son père n'était pas celui que la presse a décrit mais avait été une victime et le bouc émissaire d'un scandale qu'il avait au contraire dénoncé.

Les 12 années suivantes Gideon, qui fait de brillantes études, arrive à venger son père.

Alors qu'il envisage un nouveau départ, il est appelé par Eli Glinn pour trouver l'invention d'un chercheur chinois doit amener aux USA. Gidéon refuse dans un premier temps mais accepte la mission lorsque Eli lui annonce qu'il n'a plus qu'une année à vivre .

Le savant chinois se fait tuer sous le yeux de Gidéon mais confie à ce dernier une série de chiffres.

Un homme mystérieux, appelé Pélican, sème la mort autour de lui dont est victime une jeune femme pour laquelle Gidéon commençait à avoir de l'affection.

Mon avis :

Un roman assez différent de ceux des mêmes auteurs que j'ai lu précédemment.

J'ai trouvé le début un peu mou puis je suis entrée dans le roman qui m'a vraiment plu. De l'action, des déguisements, de la manipulation et des traitres... bref on imagine bien un film ave tous ces ingrédients. Et puis on aime bien Gideon qui est débrouillard...

On passe un bon moment de détente avec ce roman d'aventure.

Je n'ai lu aucun des romans du dio d'auteurs mettant en scène leur autre héros dont je n'ai plus le nom en tête, donc je ne peux pas vraiment comparer mais Gideon Crew a de l'avenir.

A bientôt

Posté par eoghan à 08:28 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 juillet 2019

125 année 2/ Preston et Child et " Ice Limit"

Bonjour,

index

Un autre roman de Preston et Child!!

L'histoire :

Un chercheur de météorite en découvre une  sur un îlot désertique au large du Cap Horn mais il meurt en le regardant, une sorte d'éclair le foudroie...

Ses affaires sont prises par un vieil homme et un milliardaire, Palm Lloyd, qui est en train de créér son propre musée, décide qu'il lui faut cette pièce rare compte tenu de sa taille.

Il charge de cette tâche une agence spécialisée dans les défis à relever, agence dirigée par Eli Glinn, un homme assez étrange qui évalue les risques.

Palm Lloyd décide d'embaucher un autre chercheur de météorite, Sam Mac Farlane qui était le beau frère de la victime.

A part Sam, l'ensemble de l'équipe est choisie par Glinn et ce dernier fait même construire un bateau spécifiquement adapté à la mission et pourvu des équipements dernier cri. Toutefois le bateau est grimé de façon à ressembler à une épave. Une autorisation de recherche minière est donnée par le Chili dont dépend l'île.

Arrivé sur le site, l'île de Désolacion, les accidents se multiplient, de plus ils sont surveillés par un militaire chilien qui veut connaître leurs intentions.

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé l'intrigue qui à la fois évoque le mystère de la météorite qui présente des spécificités étonnantes et montre la prouesse technique de  son embarquement sur le navire.

Un soupçon d'idylle entre Sam et Rachel et peut être entre Eli, homme banal en apparence et la jeune femme, Sally, capitaine du navire.

J'ai beaucoup aimé l'ensemble du roman.

La terrible tempête finale et la poursuite par le militaire chilien sont impressionnants, je n'ai pas pu quitter ma lecture hi hi!!

J'en ai un autre à lire car j'ai vu que ce sont des auteurs prolifiques, je ne les connaissais pas et j'adore!!

A bientôt

Posté par eoghan à 06:55 - - Permalien [#]
Tags : ,

05 juillet 2019

124 année 2/ Douglas Preston et " cauchemar génétique"

Bonjour,

index

 

Voici un roman de Preston et Child qui date de 1998 mais a été publié à nouveau plus récemment.

L'histoire :

Un jeune scientifique qui, quoique brillant, est cantonné à des tâches sans grand intérêt, est appelé par le patron de son laboratoire, Gene Dyne, à aller travailler dans une unité hyper protégée en plein désert.

Guy Carson est doublement ravi puisqu'il s'agit là d'un poste passionnant et qu'il retrouve sa région d'origine, le nouveau mexique.

Il est censé travailler sur le virus de la grippe afin de créer un vaccin universel et permettre ainsi de sauver des millions de personnes. Ce vaccin aurait la particularité de se combiner au génome humain et donc de se transmettre aux descendants.

Guy Carson  travaille dans un laboratoire particulièrement isolé puisque la souche de la grippe en question est mortelle. Il succède à un autre chercheur devenu psychologiquement instable.

Carson est soumis à la forte pression de Gene Dyne dont le laboratoire a besoin de cette découverte pour trouver de nouveaux fonds.

Mon avis :

Le schéma est toujours assez proche mais on est pris par le suspens...

Il y a du danger, on craint pour le héros et sa belle, il y a un traître, beaucoup d'argent en jeu...le tout dans des lieux improbables!!

Mais je ne crache pas sur le plaisir que j'ai eu à lire ce roman... j'ai passé un très bon moment hi hi!, il va y en avoir d'autres puisque j'ai des réserves de romans de ces deux auteurs.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:21 - - Permalien [#]
Tags : ,