Bonjour,

 

index

 

Voici un roman d'Anne Perry dans la série "Monk"

J'ai lu le plus souvent des romans mettant en scène l'inspecteur Pitt. Ici il s'agit de l'autre héros des romans d'Anne Perry se situant toujours à la fin du 19 ème siècle en Angleterre, en pleine époque victorienne.

J'aime beaucoup les livres de cet auteur ( désolée je laisse le nom masculin, les féminins auteure ou encore autrice, comme je l'ai déjà lu, sont horribles)

Bien sûr, j'ai été vraiment étonnée de découvrir qu'Anne Perry, dans une autre vie alors qu'elle s'appelait encore Juliet Hulme, a commis un crime avec sa meilleure amie Pauline Parker. Les deux jeunes filles décidant de tuer la mère de Pauline.

Mais cela n'enlève rien à son talent d'écrivain et elle doit vivre avec ses actes. On comprend un peu mieux la culpabilité qui transparaît dans ses romans via ses différents héros qui ne sont jamais des chevaliers blancs mais ont leurs failles.

 

L'histoire :

Un homme est tué dans des conditions très particulières dans un entrepôt proche de la tamise. Monk qui dirige la brigade fluviale est chargé de l'enquête.

L'homme est un hongrois, tué d'une coup de baïonnette en pleine poitrine. Ses doigts ont été cassés et on trouve sur les lieux 17 bougies trempées dans la sang de la victime.

Plusieurs meurtres similaires ont lieu : les victimes sont toutes hongroises, 17 bougies sont trouvées sur les lieux  trempées dans leur sang, elles sont tuées en plein torses par un objet pointu laissé sur place, elles ont les doigts cassés.

La communauté hongroise est particulièrement remontée contre la police anglaise qu'elle accuse de laisser faire voire protéger le véritable auteur.

Monk patauge complètement car rien de relie les différentes victimes :  ils n'arrivent pas de la même ville, ont des origines sociales différentes, ne se fréquentent pas et ne fréquentes pas les mêmes personnes.

Will, l'enfant perdu que Monk et Hester ont recueilli a bien grandi et poursuit ses études sur le tas pour devenir médecin. Il est amené à rencontrer Fitz, un chirurgien particulièrement doué qui l'aide à soigner des patients.

Il se trouve que Fitz connaît bien Hester qu'il a rencontré lors de la guerre de Crimée. Hester l'avait vu mort sur un champ de bataille et l'avait laissé sur place.

En réalité Fitz, qui a pu se soigner et a vécu plusieurs années en Hongrie, connaît parfaitement le hongrois. Il est de retour en Angleterre depuis six mois et a été amené à soigner de nombreux hongrois.

Fitz serait il l'auteur mystérieux de ces meurtres horribles? C'est d'autant plus vraisemblable qu'il a de graves pertes de mémoires liées aux traumatismes subis lors de la guerre de Crimée. Hester se sent coupable de l'avoir laissé sans secours et décide de tout faire pour l'innocenter ou à tout le moins obtenir une certaine clémence pour un héros de guerre.

 

Mon avis :

Une enquête criminelle qui se tient et que j'ai apprécié.

Monk ne trouve rien et c'est ce qui fait que cette enquête sort de l'ordinaire.

Hester se trouve quant à elle confrontée à un passé qui est double, d'une part les horreurs de la guerre dont elle ne souhaite pas se souvenir et d'autre part sa culpabilité familiale car, du fait de son absence, son père s'est fait escroqué et s'est suicidé.

Il faut donc qu'elle tente de tout faire pour aider son ami Fitz mais aussi elle renoue avec son frère.

J'ai aimé l'intrigue et l'ambiance particulière de l'époque victorienne décrite sans misérabilisme. Les héros sont interessants et attachants avec leurs failles et leur courage.

L'intrigue ne se dévoile qu'à la toute fin du roman!! palpitant!!

Une lecture que je recommande.