Bonjour,

41Uf-vGy6WL

Un roman, déjà un peu ancien, écrit par Anne Perry, auteur que j'aime beaucoup pour sa peinture de l'époque victorienne.

L'histoire :

L'intrigue se situe juste après les crimes de jack l'éventreur.

Le supérieur de l'inspecteur Pitt, Micah Drumond,  lui confie une enquête en raison de la possible implication de l'une de ses relations, Lord Byam.

Il s'agit du meurtre d'un usurier, William Weems, dans un quartier de Clerkenwell.

Il était sans pitié pour les malheureux obligés de recourir à ses services mais il semble qu'il exerçait également l'activité dangereuse de maître chanteur. En effet l'inspecteur Pitt a trouvé lors de sa perquisition une liste comportant trois noms de personnes importantes avec la mention en regard de sommes non négligeables.

Il retrouve sur ce liste un magistrat, un policier de scotland yard et un second policier du poste de police de Pitt.

Assez étonnamment Lord Byam ne figure pas sur la liste de Weems.

La victime a été tuée par ce qu'elle a trop apprécié: des pièces d'or dont aurait été chargé un fusil de chasse que l'on n'a pas retrouvé.

 

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé ce roman à plusieurs niveaux :

- pour l'intrigue policière qui ménage des surprises même si certains rebondissements étaient prévisibles, je pense au secret du magistrat...

Le final est assez génial, je trouve, le roman finit d'une façon assez abrupte mais inattendue.

- pour la peinture de l'accès à un poste parlementaire.

Le mari d'Emily, soeur de Charlotte Pitt, souhaite en effet se présenter aux élections dont il convient d'organiser divers repas et festivités pour le mettre en valeur.

- la peinture de la société victorienne de l'époque et le souci d'être toujours convenable.

L'épisode de l'arrestation et du procès  d'un ancien secrétaire d'état pour avoir batifolé sur un banc public avec une jeune femme est assez succulent.

Avoir des jeunes filles à marier est également une grande préoccupation de l'époque pour les familles.

- l'existence de sociétés parallèles permettant de faire et défaire les carrières...

Bref vous l'avez compris j'ai trouvé que ce roman était très riche, tant dans ses descriptions des moeurs de l'époque ( !! ) , que de son intrigue.

J'ai retrouvé avec plaisir Charlotte et Pitt bien sûr, leur petite bonne Gracie, Emily au prise avec les soucis d'une grossesse, les descriptions vivantes des bals et occupations de la bonne société mais aussi les petites gens.

Un roman assez foisonnant que j'ai adoré, j'ai trouvé qu'il faisait parti des meilleurs de la série.