Bonjour

jaune caravage

 

L'histoire :

Un vieil homme se promène avec sa chienne Bella. C'est cette dernière qui découvre une jeune femme morte et ramène à son maître un collier en or auquel est accroché un corbeau.

La victime est une jeune fille de 17 ans, Eva.

Sa meilleure amie , Léonora est désespérée ainsi que son amant Boris.

Les deux jeunes filles vivent avec leur mère.

Le père d'Eva est russe et se trouve détenu dans son pays.

Leonora vit également avec sa mère dépressive suite au départ de son père.

Eva, qui avait des difficultés scolaires, s'était rapprochée de Leonora, brillante lycéenne afin d'avoir de l'aide. En contrepartie elle prodiguait à la jeune fille des conseils de mode.

Le commissaire D'Innocenzo confie l'enquête à Mariella De Luca, secondée par Silvia Di Santo.

L'enquête est assez noire. Boris, amant d'Eva, l'est aussi de la mère d'Eva et prodigue ses bons soins à Leonora.

Les années ont passé depuis le roman précédent.

Mariella, qui partage toujours l'existence de Paolo, pense que celui-ci la trompe et voudrait savoir ce qui se cache derrière une porte de son appartement fermée à clef. Elle a gardé son appartement mais n'y réside que deux jours par semaine. Des anomalies lui laissent penser que quelqu'un vient régulièrement bouger ses objets personnels et elle découvre qu'un homme s'est endormi sur son tapis. Il s'agit d'un ami du fils du commissaire.

Mon avis :

J'ai aimé ce roman malgré une certaine noirceur dans les relations entre les personnages.

On a de la peine pour ces jeunes filles meurtries par le vie et devenues pleine de cruauté elle-même.

Savoir qui est l'auteur du meurtre n'est d'ailleurs pas l'essentiel dans ce roman car on a des doutes vers le milieu de l'intrigue, on est plutôt sensible à l'ambiance et à la tristesse de ces jeunes vies.

Pour le reste :

On a une piste sur les raisons de la disparition du fils du commissaire 12 ans auparavant.

Et on découvre aussi le secret de Paolo.

J'ai aimé ce roman et j'ai trouvé que l'auteur se bonifiait sensiblement.