Bonjour,

la nuit des corbeaux

C'est très curieux mais je ne pense pas avoir déjà lu " La nuit des Corbeaux", pourtant, dés qu'un roman de John Connolly paraît, je me jette dessus. Il est vrai que j'attends quand même la parution en format poche, ce qui fait qu'il m'arrive de louper un roman, mais cela m'étonne...

C'est le onzième roman de la série Charlie Parker, livre paru en 2012 dans sa traduction française,  j'approche de la fin de mon challenge...

Plus je le lis et relis, plus j'apprécie cet auteur et son écriture.

L'histoire :

Charlie Parker est sollicité par son ancienne avocate Aimee Price ( voir les précédents romans, elle le défend et se charge aussi de la récupération de sa licence de détective privé et son port d'arme) d'effectuer pour elle une enquête au profit d'un de ses clients.

MAIS ... il doit accepter l'affaire avant que tous les éléments lui soient dévoilés. Cette démarche est un peu inhabituelle mais le but est d'être couvert par le secret professionnel.

Le client, Randall Haight, est peu sympathique aux yeux de "Bird" mais son histoire est particulière. A l'âge de 14 ans, il a assassiné une jeune fille noire de même âge. Lui et son copain, Lonny Midas voulaient voir une fille nue et c'est ainsi que Selina Day est morte, étouffée.

Les deux jeunes gens ont été jugés comme des adultes, condamnés à une lourde peine et leur identité a été changée afin de leur permettre une réinsertion dans la société à l'issue de leur peine. C'est ainsi que William Lagenheimer est devenu Randall Haigt et s'est installé en tant que comptable dans la petite ville de Pastor's Bay.

Depuis quelques jours Randall reçoit des photos de la porte de l'étable où Selina a été assassinée. D'où sa démarche de contacter un avocat.

Mais son angoisse d'être identifié comme un assassin, se double de la crainte d'être poursuivi pour un autre crime car à Pastor'Bay une jeune fille de 14 ans est portée disparue depuis moins d'une semaine: Anna Kore.

Charlie Parker se charge de cette enquête d'autant que sa fille, Samantha 5/6 ans ( je crois) lui a demandé de  retrouver Anna. Il fouille dans la vie de la mère et découvre que celle-ci est la soeur d'un truand notoire actuellement en perte de vitesse.

Mon avis :

Le roman débute avec les corbeaux, de gros corbeaux noirs et dépourvus de toute crainte. Même la nuit ils restent là...

On les retrouve à proximité du cabinet d'Aimee Price...

Je me répète à chaque roman de John Connolly, désolée!! Mais c'est un auteur qui a développé un univers bien à lui, à la fois policier car il y a une intrigue solide à la base de chacun des livres mais, en même temps, on retrouve une écriture particulière et un part plus ou moins grande de fantastique.

L'écriture peut déconcerter. En effet il y a de nombreuses digressions. On part d'un personnage du livre ou d'un lieu et à partir de cela, l'auteur déroule un fil. Alors ce n'est pas toujours le même, c'est une anecdote qui renvoie à une autre, une description qui évoque le passé, bref l'écriture est sinueuse. Je ne suis pas sûre de me faire comprendre!

Le roman n'est pas une simple histoire mais on se perd dans le personnage ou l'endroit, c'est assez fascinant.

Bon je reviens au livre : j'ai deviné à un certain moment une partie de l'histoire mais pas tout et comme toujours ( je me répéte encore) j'ai beaucoup aimé.

A bientôt