29 septembre 2018

15 annee 2/ Steve Berry et et " L'héritage Malone"

Bonjour,

Lheritage malone

Je ne reviendrai pas sur cet auteur, j'en ai déjà parlé lors de ma fiche de lecture sur "L'affaire Jefferson"

Juste que l'auteur est né en 1955 et a une formation d'avocat.

Ce roman date de 2017.

L'histoire :

Elle est assez compliquée pour tout dire.

Cotton Malone est missionné par une fondation la Smithsonia pour retrouver le trésor d'une organisation fondée par les confédérés pour recréer un état sudiste.

Il est emprisonné par un " guetteur" mais libéré par sa compagne Cassiopée.

De son coté, Danny Daniels, ancien président des USA, va à l'enterrement d'un ami sénateur, Alex Sherwood. Ce dernier a fait une chute mortelle dans sa propriété.

La voisine de palier  d'Alex à Washinghton lui apprend qu'elle entretenait une relation sentimentale avec le sénateur. Elle lui fait part qu'Alex était très perturbé par la lecture d'un carnet que lui avait remis son beau frère, Kenneth Layne. Elle l'informe également que deux jours après le décès de son voisin et ami, un homme portant une tâche de vin au cou,est venu à l'appartement d'Alex et a emmené tous les livres achetés récemment par la victime sur les pratiques constitutionnelles.  Elle lui remet un médaillon formé d'une crois dans un cercle trouvé dans la poubelle de l'appartement.

Danny s'arrange pour voler le carnet qu'il a retrouvé chez Diane, la femme d'Alex, constate que Diane entretient une liaison avec le président de la chambre des représentants ainsi qu'avec le jeune homme à la tache de vin...

Deux enquêtes sont menées en paralléle :

 - celle de Cotton Malone et Cassiopée,

- celle de Danny Daniels et son amie Stéphanie Nelle.

Le but est de sauver les USA et retrouver le trésor des confédérés.

Je ne vais pas donner  plus de détail sur l'histoire car le roman est assez long, l'intrigue compliquée avec pas mal de personnages et de nombreux rebondissements.

Mon avis :

Compliqué à souhait mais plaisant à lire.

Une sorte d'aventure à la Indiana Jones ou à la James Bond avec romance ( mais pas trop), coups de feu, trahison, blessures et des morts, beaucoup de morts...

Je me suis dit que c'était le livre parfait pour le farniente à la piscine ou sur la sable... pas de prise de tête, quoique... je ne suis pas familière de l'histoire des USA mais surtout du fonctionnement de la partie parlementaire des états unis et les histoires d'obstruction du sénat m'est un peu passée au dessus de la tête...

Ceci était dit, c'est un roman distrayant et j'avoue que je l'ai apprécié.

Au fait pourquoi le titre? C'est un ancêtre de Malone surnommé Cotton qui était le gardien de la crypte où était réuni le trésor des confédérés, voila vous savez tout!!!

A bientôt

Posté par eoghan à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 septembre 2018

14 année 2/ Val McDermid et "les suicidées"

Bonjour,

les suicidées

Lorsque j'ai trouvé " Les suicidées" un roman mettant en scène Tony Hill et Carol Jordan, je me suis jetée dessus.

J'avais beaucoup aimé la série Tony Hill mais peut être est-ce parce que la série " la fureur dans le sang " m'avait tellement plu. Il ne faut pas le dire mais j'avais même acheté les DVD...

Le présent roman date de 2015 et est paru en France en 2017.

L'histoire :

Tony Hill vit seul sur sa péniche depuis que la belle maison, qu'il a hérité de son père, a brûlé. Il ne lui est resté que la péniche.

De son coté Carol Jordan, depuis le décès de son frère et de sa belle-soeur, s'est retirée de la police et rénove la grange dont elle a héritée.

Un soir, après qu'elle se soit rendu à un repas donné par son riche voisin, elle est arrêtée et souffle dans l'alcootest. Positif et apparemment assez largement.

Carol est en effet connue pour son penchant pour l'alcool que le décès tragique de son frère a accentué.

Toutefois les charges sont levées pour elle et trois autres conducteurs sous le faux prétexte que l'alcotest ne fonctionnait pas correctement, en contrepartie elle doit recréer une brigade volante destinée à connaître des crimes les plus complexes dans tout le pays.

Elle forme donc sa petite équipe dont font partis Paula et Tony, ainsi que Stacey Chen, hacker de génie.

Parallèlement plusieurs femmes, harcelées suite à leurs propos sur les hommes, se suicident. On trouve à proximité du corps le livre d'un auteur ayant connu la même fin tragique...

Tony Hill est tracassé par l'une de ces affaires en parle à Carol pour la détourner de boire puis  pour "mettre en jambe" la nouvelle équipe leur soumet cette affaire qui n'en est pas une au départ.

L'arrestation de Carol Jordan finit par sortir dans la presse.

Mon avis :

J'étais ravie de retrouver Tony et Carol... l'intrigue débutait bien, je me suis plongée dans ma lecture.

Les démêlés des deux protagonistes principaux font partis du charme de ces romans donc cela m'a plutôt plu.

Les thèmes du harcèlement et de l'alcoolisme sont intéressants.

Mais, car il y a un mais, j'ai quand même trouvé que, pour découvrir le tueur, l'auteur sombrait dans la facilité.

Car il y a Stacey Chen, elle pirate la banque de données ( je ne veux pas dévoiler trop l'intrigue) et paf, elle identifie l'auteur, reste à le cueillir.

Je me demande juste comment on va faire pour expliquer à la justice anglaise comment on en est arrivé à lui. A ce niveau le roman est une grosse déception, aucun travail d'investigation, une intrigue bâclée,

en tout cas à mon humble avis, je le rappelle...

Les dernières lignes du roman sont, par contre, bien trouvées...

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 septembre 2018

13 annee 2/ John Connolly et " La nuit des Corbeaux"

Bonjour,

la nuit des corbeaux

C'est très curieux mais je ne pense pas avoir déjà lu " La nuit des Corbeaux", pourtant, dés qu'un roman de John Connolly paraît, je me jette dessus. Il est vrai que j'attends quand même la parution en format poche, ce qui fait qu'il m'arrive de louper un roman, mais cela m'étonne...

C'est le onzième roman de la série Charlie Parker, livre paru en 2012 dans sa traduction française,  j'approche de la fin de mon challenge...

Plus je le lis et relis, plus j'apprécie cet auteur et son écriture.

L'histoire :

Charlie Parker est sollicité par son ancienne avocate Aimee Price ( voir les précédents romans, elle le défend et se charge aussi de la récupération de sa licence de détective privé et son port d'arme) d'effectuer pour elle une enquête au profit d'un de ses clients.

MAIS ... il doit accepter l'affaire avant que tous les éléments lui soient dévoilés. Cette démarche est un peu inhabituelle mais le but est d'être couvert par le secret professionnel.

Le client, Randall Haight, est peu sympathique aux yeux de "Bird" mais son histoire est particulière. A l'âge de 14 ans, il a assassiné une jeune fille noire de même âge. Lui et son copain, Lonny Midas voulaient voir une fille nue et c'est ainsi que Selina Day est morte, étouffée.

Les deux jeunes gens ont été jugés comme des adultes, condamnés à une lourde peine et leur identité a été changée afin de leur permettre une réinsertion dans la société à l'issue de leur peine. C'est ainsi que William Lagenheimer est devenu Randall Haigt et s'est installé en tant que comptable dans la petite ville de Pastor's Bay.

Depuis quelques jours Randall reçoit des photos de la porte de l'étable où Selina a été assassinée. D'où sa démarche de contacter un avocat.

Mais son angoisse d'être identifié comme un assassin, se double de la crainte d'être poursuivi pour un autre crime car à Pastor'Bay une jeune fille de 14 ans est portée disparue depuis moins d'une semaine: Anna Kore.

Charlie Parker se charge de cette enquête d'autant que sa fille, Samantha 5/6 ans ( je crois) lui a demandé de  retrouver Anna. Il fouille dans la vie de la mère et découvre que celle-ci est la soeur d'un truand notoire actuellement en perte de vitesse.

Mon avis :

Le roman débute avec les corbeaux, de gros corbeaux noirs et dépourvus de toute crainte. Même la nuit ils restent là...

On les retrouve à proximité du cabinet d'Aimee Price...

Je me répète à chaque roman de John Connolly, désolée!! Mais c'est un auteur qui a développé un univers bien à lui, à la fois policier car il y a une intrigue solide à la base de chacun des livres mais, en même temps, on retrouve une écriture particulière et un part plus ou moins grande de fantastique.

L'écriture peut déconcerter. En effet il y a de nombreuses digressions. On part d'un personnage du livre ou d'un lieu et à partir de cela, l'auteur déroule un fil. Alors ce n'est pas toujours le même, c'est une anecdote qui renvoie à une autre, une description qui évoque le passé, bref l'écriture est sinueuse. Je ne suis pas sûre de me faire comprendre!

Le roman n'est pas une simple histoire mais on se perd dans le personnage ou l'endroit, c'est assez fascinant.

Bon je reviens au livre : j'ai deviné à un certain moment une partie de l'histoire mais pas tout et comme toujours ( je me répéte encore) j'ai beaucoup aimé.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 septembre 2018

12 annee 2/ John Connolly et "Les murmures"

Bonjour,

les murmures

Après avoir lu " la princesse du Burundi" j'avais envie d'une lecture moins démoralisante, enfin tout est relatif...

J'ai donc enchaîné avec ma série "Charlie Parker", je ne sais plus à quel volume j'en suis arrivée, peut être le 11? D'après Wiki c'est le dixième de la série...écrit en 2010 et paru en France en 2011. Voila vous savez tout!!

L'histoire :

Plusieurs anciens combattants en Irak se suicident.

Bennett Patchett, qui gère un bar ainsi que plusieurs immeubles lui appartenant, charge Charlie Parker d'enquêter sur le petit ami d'une de ses serveuses.

Bennett a un coté un peu paternaliste envers ses salariés et s'inquiéte de voir Karen Emory vivre avec Joel Tobias, un ancien combattant en Irak dont le train de vie ne correspond pas à ses revenus. De plus Karen semble avoir été frappée par son ami.

Bennett a une autre motivation : son fils Damien, ancien combattant dans la même unité que Joël Tobias, s'est suicidé sans aucune raison. Bennett voudrait en apprendre plus sur les raisons de son acte. Il avait constaté que son fils avait beaucoup changé les dernières semaines de son existence.

Au fil de son enquête, Charlie constate que plusieurs militaires de la même unité se sont suicidés. A chaque fois leur comportement s'était modifié et ils avaient évoqué le fait d'entendre des voix.

Joël Tobias a acquis, outre une nouvelle maison et une voiture, un poids lourds lui permettant d'effectuer des liaisons entre le Canada et le Maine. Charlie soupçonne un trafic de drogue mais ses contacts excluent cette possibilité.

Après s'être sérieusement fait tabasser, Charlie fait appel à Louis et Angel.

Les militaires ne sont pas embringués dans un trafic de drogue mais semblent avoir participé au pillage d'un musée en Irak et revendraient des oeuvres d'art précieuses. Ils seraient en possession d'un coffret un peu particulier auquel s'intéresse Harod, un étrange individu atteint d'un cancer en phase terminale mais aussi le "collectionneur" déjà rencontré dans les romans précédents.

 

Mon avis :

L'intrigue tourne autour du retour des anciens combattants, ici à la fin du conflit en Irak mais le Vietnam est également évoqué.

Charlie est confronté à l'abandon par l'armée et l'état de ses anciens militaires et au refus de les indemniser à hauteur des préjudices subis.

Blessures physiques parfois gravissimes mais aussi blessures morales.

Le stress post traumatique est également l'un des sujets abordés par ce roman.

Le tout sur un fond de trafic d'oeuvres d'art provenant des pays en guerre.

John Connolly est doté d'un grand talent de conteur qui se développe au fil des différents romans. On retrouve une intrigue policière mâtinée de fantastique. Cela peut déconcerter certains lecteurs plus habitués à des trames classiques mais personnellement j'adhère totalement.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 septembre 2018

11 annee 2/ Kjell Eriksson et " la princesse du Burundi"

Bonjour,

41vUajXeEzL

Le deuxième roman de cet auteur que je lis. Il a obtenu le prix du meilleur roman policier suédois en 2002.

L'histoire :

Petit John est retrouvé assassiné à l'endroit où les chasse neige amène la neige retirée des rues. Avec son frère aîné Lennart, ils avaient été de petits malfrats bien connus de la police locale mais depuis plusieurs années Petit John était rangé.

Il était au chômage depuis quelques mois et sa femme Berit s'inquiétait beaucoup de leur devenir  et pensait à leur fils de 14 ans, Justus.

Petit John était soudeur mais il avait été licencié par son patron suite à une baisse d'activité selon ce dernier, mais plutôt pour incompatibilité d'humeur selon un autre salarié.

Toutefois Petit John, passionné qu'aquariophilie, avait des projets que l'on découvre au fil de l'enquête.

Ann Lindell, tout au moins au début de ce roman, n'exerce pas son métier d'enquêteur à la criminelle, elle se trouve en effet en congés parental suite à la naissance de son fils qu'elle élève seule. C'est son second, Ola Haver, qui dirige l'enquête.

Dans le précédent roman, elle avait été enceinte d'une relation d'un soir et elle envisageait un éventuel avortement...

La princesse du Burundi, qui donne le titre à ce roman, est en réalité le nom d'un poisson.

Mon avis :

Une enquête dans les milieux pauvres de Uppsala, dans la banlieue de Stockholm... un univers triste et déprimant, sans avenir et sans rêve, sauf celui qu'avait John et qui n'a pas vraiment abouti...

Mon avis sur ce livre est partagé :

- d'un coté la peinture de cette société suédoise qui a été souvent montrée en exemple est dramatique pour les gens modestes qui n'ont aucune perspective : délinquance, petit boulot et mépris des dirigeants... cette peinture de la société est remarquable!

- d'un autre coté j'ai trouvé le roman lent ( est ce une critique ?) très lent et pesant...

Maintenant il y a une sorte d'atmosphère dans ce roman qui fait que j'ai quand même apprécié mais on n'en sort pas avec la pêche, il faut le savoir. Perso, après l'avoir lu, j'avais le moral à zero hi hi!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 septembre 2018

10 annee 2/ Kell Eriksson et " le cercueil de pierre"

Bonjour,

le cercueil de pierre

L'auteur :

Kjell Eriksson, né en en 1953 en suède, est l'auteur de plusieurs romans policiers.

C'est un lisant celui-ci que j'ai eu l'impression d'en avoir au moins lu un mettant en scène Ann Lindell mais je n'en suis pas très sûre.

Ce roman, " le cercueil de pierre" date de 2001 et a été traduit en français en 2010.

L'histoire :

Une jeune femme et sa fille de six ans se font renverser par un chauffard, la fillette meurt sur le coup et la mère dans les minutes qui suivent. Le père, Swen-Erik Cederen, a disparu et il est soupçonné d'avoir assassinée sa famille pour refaire sa vie avec sa maîtresse.

Finalement il est retrouvé mort dans sa voiture qui d'après les traces est bien celle ayant causé la mort de sa femme et de sa fille. La police conclut à un double assassinat suivi d'un suicide... la maîtresse n'est pas identifiée et elle ne se manifeste pas, au moins dans un premier temps.

Son associé déclare tout ignorer des infidélités de son ami avec lequel il a créé une entreprise pharmaceutique.

Quelque temps plus tard, la même entreprise est mise en cause par des défenseurs de la cause animale.

Gabriella Mark affirme, anonymement, que son amant n'a pu se suicider comme on le décrit mais avant qu'elle ait pu s'expliquer, elle est, elle aussi, assassinée...Une sorte de voiture utilitaire rouge est aperçue à proximité de sa ferme rénovée.

Une annotation de Gabriella les fait remonter à un certain Pälle que la police n'arrive cependant pas à identifier. L'enquête se poursuit à Malaga où Medforst a un associé espagnol.

Des anomalies financières sont relevées.

Swen-Erik Cederen a également acquis, avec de l'argent de l'entreprise, un terrain en République Dominicaine...

Ann Lindell, qui a quitté six mois auparavant Edvard, se rend compte qu'elle l'aime toujours et c'est réciproque. Le couple se retrouve là où réside son ami et envisage de vivre ensemble. Mais Ann, qui a eu entre temps une aventure d'un soir, découvre être enceinte.

Mon avis :

Le roman date de 2001 et n'est pas de première fraîcheur, si j'ose dire... toutefois le sujet abordé, à savoir les dérives de l'industrie pharmaceutique sont d'une totale actualité.

J'ai aimé le personnage d'Ann Lindell avec ses failles et ses préoccupations personnelles, ça l'a rend tout à fait normale. Petit bémol, c'est parfois un peu longuet...

Si la personnalité de Gabriella émerge de l'enquête, ce n'est pas le cas de l'épouse et il existe, la concernant, beaucoup de zones d'ombre. On aurait aimer mieux la cerner.

L'enquête est intéressante même si elle manque un peu de tonus à mon goût. Ainsi lorsque la maîtresse est enfin identifiée, on pourrait penser qu'elle est rapidement interrogée mais non, c'est remis au lendemain et elle est assassinée entre temps.

De même, la fin me paraît peu crédible avec l'intervention du personnage de la mère qui, finalement, permet de dénouer l'intrigue ou à tout le moins une partie de celle-ci... C'est tout à fait artificiel et j'ai été un peu déçue.

Je ne pense pas avoir lu le roman qui introduit la série mais celui-ci se laisse lire agréablement même s'il n'est pas à la hauteur des grands auteurs nordiques.

Comme j'en ai emprunté deux du même auteur, vous aurez droit à une seconde fiche de lecture.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 septembre 2018

9 année 2/ MCBeaton et " Mortelle Randonnée"

Bonjour,

Agatha Raisin enquête T4

M.C.Beaton est le pseudo de Marion Chesney Gibbons, née en 1936 en Écosse. Elle a écrit de nombreux romans dont la série "Agatha Raison".

Elle a fait un peu tous les boulots avant de vivre aux USA avec son mari qui est un grand reporter. Dans les années 1970, elle entame sa carrière d'écrivain.

Je ne la connaissais pas avant de voir plusieurs téléfilms mettant en scène Agatha Raisin et je me souviens d'une histoire de quiche empoisonnée qui m'avait amusée...

J'ai donc emprunté un roman " Randonnée Mortelle". Il a été écrit en 1995 et traduit en français en 2016.

Après les romans de John Connolly, un peu de légèreté est la bienvenue!

L'histoire :

Agatha Raisin a accepté de reprendre du service à Londres. Ses résultats sont remarquables mais son mauvais caractère a refait surface l'amenant à épuiser trois secrétaires.

Elle est soulagée de retrouver son cher village et peut être  sûrement aussi le voisin dont elle est amoureuse.

Une randonneuse est retrouvée morte sur un chemin qu'elle a décidé de faire seule en raison de l'animosité des autres membres du groupe.

Voici Agatha Raisin et James Foley ( le trop beau voisin) sur la trace de l'assassin. Pour cela ils se font passer un couple et occupe l'appartement de l'une des personnes soupçonnées.

Mon avis :

Disons le tout de suite : ce n'est pas vraiment un livre policier, certes il y a un meurtre, en même deux mais l'intrigue n'est pas essentielle, d'ailleurs j'avais deviné qui était le criminel. C'est un livre plus humoristique d'autre chose et l'intrigue entre Agatha et James nous fait sourire.

J'avais bien aimé le coté amusant de la série et on le retrouve dans le livre.

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2018

8 annee 2/ John Connolly et " L'empreinte des amants"

Bonjour,

l'empreinte des amants

Un nouveau roman de John Connolly, puisque je suis en train de les lire dans l'ordre de parution de la série de Charlie Parker.

C'est le neuvième de la série et il est paru en 2009 puis en 2010 en France.

L'histoire :

L'histoire se place quelques mois après le livre précédent qui avait vu Louis et Angel être pris à parti par quelqu'un surgi du passé de Louis.

Charlie est toujours sans licence de détective et sans permis de port d'arme, même si son avocate travaille activement à lui permettre d'exercer à nouveau son métier. Il travaille donc toujours comme barman dans un établissement de Portland ( enfin je crois que c'est cette localité)

Dans un roman précédent "le collectionneur" avait mis en doute la réalité de sa filiation. Charlie, de par son groupe sanguin, sait qu'il ne peut être le fils de ses deux parents officiels. Une analyse ADN lui confirme qu'Elaine n'est pas sa mère biologique, alors deux options : il est un enfant adopté par Elaine et Will Parker ou seconde solution il est le fils qu'a eu Will avec une autre femme...

Will Parker a tué par le passé un jeune couple désarmé et, après avoir été entendu par la police des polices, s'est suicidé.

Charlie veut connaitre le fin mot de ces histoires et décide d'enquêter sur son temps libre.

Il rencontre un ancien flic, meilleur ami de son père qui finit par lui dire toute  la vérité sur ses origines et les raisons du décès de son père...

Charlie commence à faire le deuil de sa relation avec Rachel. Cette dernière a rencontré un autre homme.

Même son chien Walter est malheureux et se sent seul, aussi Charlie le confie-t-il à Rachel et ses parents.

Profitant d'une semaine de vacances, Charlie retourne à New York pour faire toute la lumière sur ses origines et la mort de son père et l'histoire que Jimmy, autorisé par le rabbin Epstein, lui raconte toute la vérité...

 

Mon avis :

Retour à un roman écrit à la première personne.

Dés le début, on est passionné par la recherche de Charlie Parker.

C'est donc le neuvième que je lis du même auteur et j'avoue que les lire ainsi les uns après les autres, leur donne une dimension différente. Vous allez me dire : c'est le principe d'une saga et c'est vrai!!

J'avais acheté ce livre dès sa sortie en format poche et je me souviens l'avoir dévoré, même si j'avais été déconcertée par un aspect surnaturel plus prononcé que le souvenir que j'avais alors des premiers romans.

On le trouve, il est vrai, dans les livres précédents mais on peut analyser cet aspect de diverses façons, pas ici. L'aspect fantastique a pris le dessus.

Le rabbin Epstein apparaît dans plusieurs romans précédents, celui qu'à connu le père de Charlie mais aussi son fils. On comprend mieux qui est Charlie et ce pour quoi il a été protégé.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 septembre 2018

7 année 2/ John Connolly et " Les Anges de la Nuit"

Bonjour,

 

les anges de la nuit

 

Un nouveau roman de John Connolly...

Promis, je vais bientôt lire un autre auteur mais en principe j'en ai une dizaine que je dois relire... et faire la fiche de lecture!

J'ai beaucoup lu pendant mes vacances et je n'ai plus de place pour mes publications qui paraissent tous les deux jours...Mon mari a râlé de me voir vautrée à bouquiner tout au long de la journée, mais, après tout, on fait ce que l'on veut pendant ses vacances non?

Je suis revenue et le jardinage m'accapare et les livres, un peu moins...

Toujours est-il qu'il s'agit encore d'une fiche de lecture de mes vacances...

L'histoire :

Ce livre est la suite de l'ouvrage précédent au cours duquel Parker a troublé la quiétude de criminels russes spécialisés dans la prostitution et la pornographie.

La conséquence en a été, pour eux, une perte de chiffre d'affaire et un contrat a été lancé sur Charlie Parker. Louis et Angel, ayant appris ( les nouvelles vont vite) que leur ami risquait d'être assassiné à plus ou moins long terme, ont pris les devants afin que le contrat soit abandonné... résultat : quelques morts de plus.

Charlie Parker est de son coté fort occupé à travailler comme barman car sa licence de détective ne lui a pas été restituée ainsi, d'ailleurs, que ses armes.

On apprend qu'il se sait surveillé et qu'il doit rester au vert.

Louis et Angel font face à une attaque de leur domicile et un de leurs proches, qui est garagiste, arrive également à résister à une agression, l'un des auteurs est tué et l'autre, en fuite.

La police locale et les fédéraux finissent par mettre le nez dans les affaires de Louis.

Louis a été, par le passé, un faucheur faisant parti de l'équipe de Gabriel. Il a ainsi fait équipe avec un autre faucheur, Bliss, qu'il a du exécuter. Mais Bliss n'est pas mort et souhaite se venger. Pour ce faire, il tend un piège à Louis et Angel, piège dans lequel ils vont tomber, même si Angel, plus intuitif, a des doutes sur la mission confiée à son ami.

Charlie va venir à la rescousse à la toute fin du roman...

Mon avis :

Ce roman met l'accent sur Louis et Angel. On en apprend beaucoup plus sur le passé de Louis, le destin de son père et son premier meurtre alors qu'il n'avait que 13 ans.

Le roman n'est d'ailleurs pas écrit à la première personne contrairement aux précédents, ce qui montre qu'il ne s'inscrit pas tout à fait dans la lignée des romans mettant principalement en scène Charlie Parker.

On découvre également la vie des deux tueurs et leurs motivations. Louis et Angel prennent de plus en plus d'épaisseur dans ce nouveau volet qu'il est intéressant, ( même si ce n'est pas indispensable ) de lire après les romans qui l'ont précédé, cela permet de mieux comprendre l'univers créé par John Connolly.

J'apprècie l'écriture de l'auteur et sa façon d'amener chaque personnage où chaque lieu, en décrivant la personne ou l'endroit mais aussi en le replaçant dans l'espace et l'histoire, c'est un peu tortueux mais j'aime ces digressions.  Cet univers, je le trouve assez atypique et j'aime beaucoup m'y plonger, même si je trouve que ce roman est un peu trop consacré à la "bagarre" hi hi!

L'épilogue m'a quand même beaucoup plu...

John Connolly est un grand auteur!

A bientôt

Posté par eoghan à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 septembre 2018

6 année 2/ John Connolly et " la proie des ombres"

Bonjour,

la proie pour l'ombre

Je ne sais plus si je l'ai déjà dit mais, chaque année, pendant mes vacances, j'emméne avec moi une série de livres policiers.

Je me souviens avoir emmené la série de Harry Bosch ou plutôt les livres de Michael Connelly. Je les avais déjà lus lors de leur parution en broché mais le plus souvent en poche, mais les lire tous à la suite m'avait beaucoup plu car cela avait vraiment mis en évidence le fait qu'il s'agissait d'un seul univers avec des liens entre chacun des romans. Je l'avais perçu en les lisant mais les relire sur l'espace d'un mois ou deux était encore plus frappant.

Cette année j'ai donc fait de même avec John Connolly dont j'avais lu un roman peu avant mon départ.

Ici il s'agit de la série Charlie Parker, seule série que j'ai lu de cet auteur irlandais.

"La Proie des Ombres" est paru en 2007 et est le septième roman de cette série qui, d'après Wikipedia, en compte 18 mais les trois derniers n'ont pas été encore traduits.

J'avoue que cela ne m'arrête pas toujours, il m'est arrivée d'acheter les livres en anglais à Paris lorsque je suis totalement accroc, ce qui m'a valu, en les rachetant traduits, de me dire que j'avais déjà lu ce truc là...

Je pense au Verdict de Plomb de Connelly que j'ai ainsi acheté deux fois.L'avantage de lire le roman en VO, c'est que je mets beaucoup plus de temps à le lire hi hi!!

L'histoire :

Plusieurs mois ont passé depuis le volume 6 et Charlie Parker se morfond, seul dans sa maison que Rachel et leur fille Samantha ont quittée. Une situation provisoire mais qui dure...

Les parents de Rachel lui ont fait aménager un appartement dans une annexe de leur maison, ce qui n'est pas très bon signe.

Charlie est recruté par Rebecca Clay, harcelée depuis une semaine par un individu voulant savoir où son père se trouve.

Le père de Rebecca est un célèbre psychologue dont les méthodes ont été contestées lors d'une procédure pour viol dont auraient été victimes certains de ses patients. On lui reproche, non de les avoir violés, mais de ne pas avoir détecté les violences dont ils avaient été victimes.

L'homme qui harcèle Rebecca, est un certain Merrick dont la fille, patiente de Clay, a disparu alors que son père était détenu.

Merrick est protégé et aidé par un curieux avocat qui officie pour un client dont il garde l'identité secrète. Charlie identifie ce client comme étant le "Collectionneur" déjà rencontré lors de l'affaire Brady.

Bien sûr, dans l'intérêt de sa cliente, Charlie fait tout pour mettre Merrick hors circuit mais il ne peut s'empêcher d'avoir de la pitié, même de la sympathie, pour ce tueur psychopathe, qui veut connaître le sort de sa fille. Lui-même a perdu une enfant et la situation de Merrick ne le laisse pas indifférent.

Bird est aidé par ses deux acolytes : Louis et Angel mais aussi quelque part par le collectionneur.

Mon avis :

Le roman explore le thème de la pédophilie à travers l'histoire d'enfants victimes de tels agissements dans une totale impunité car ils étaient misérables et seuls, des proies faciles.

C'est un roman noir, très noir.

On est attristé par le devenir de ces jeunes existences.

Le personnage de Merrick ne laisse pas indiffèrent, bien sûr c'est un tueur implacable mais c'est aussi un père qui ira jusqu'au bout pour retrouver sa fille même s'il sait qu'elle est morte. Rebecca est également une figure intéressante.

Mais j'ai beaucoup apprécié l'entame du roman avec le personnage de Dave le devineur qui a rencontré le mal en la personne de Merrick.

Comme souvent, John Connolly se plonge dans le passé du Maine qu'il mélange habilement à l'histoire qu'il raconte.

Une étape importante est franchie dans ce roman puisque Charlie va tenter de se libérer de ses fantômes mais je vous laisse le découvrir.

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,