Bonjour,

Agatha Raisin enquête T7

Comme je l'ai dit dans mon post précédent, j'ai entamé la lecture du tome suivant des aventures d'Agatha Raisin.

Mais c'est promis, le prochaine ne sera pas une suite...

L'histoire :

Ancombe, petite ville charmante proche du lieu de vie d'Agatha Raisin, possède une source. Agatha va d'ailleurs de temps en temps y prendre une bouteille d'eau pour faire son thé. L'eau s'écoule d'une sculpture en forme de tête de mort.

Une société cherche à obtenir le droit d'exploiter la source, ce qui déclenche les hostilités au sein du village.

En allant se chercher sa bouteille d'eau, Agatha découvre le corps de Robert Struthers, président du conseil municipal d'Ancombe.

Il se trouve que peu de temps auparavant son ami et ex-collègue l'avait contacter pour qu'elle s'occupe des relations publiques de la compagnie des eaux en question. Cette compagnie est gérée par deux frères, Guy et Peter Fremont.

Agatha décide d'accepter la mission afin de pouvoir enquêter plus aisément. La source provient du jardin de Mrs Toynbee mais est canalisée sur un terrain municipal.

James Lacey est toujours installé dans le cottage voisin de celui d'Agatha. Il espère que cette dernière lui demande de participer à l'enquête mais Agatha fait cavalier seul.

Guy Fremont lui fait du charme et en plus il s'avère que son client est extrêmement beau. Agatha est flattée des attentions qu'il lui porte.

Afin de promouvoir l'eau minérale et la compagnie qui l'exploite, Agatha décide de faire une fête de village  avec une tête d'affiche destinée à amener la presse sur les lieux. Rien ne se passe comme prévu est Robinia Toynbee est retrouvée morte.

Mon avis :

Comme toujours, un roman sans prétention, agréable à lire.

Je passe un bon moment en compagne d'Agatha et c'est l'essentiel.

Mais je vais l'arrêter là car il faut que je m'en garde un peu pour les jours moroses...

Et puis je ne veux pas me lasser car il est vrai que l'on retrouve toujours un peu les mêmes ressorts : l'intrigue amoureuse entre Agatha et James, une sorte de vaudeville. J'aime beaucoup mais à dose raisonnable hi hi!!

A bientôt