Bonjour,

juste une mauvaise action

 

Aujourd'hui ce sera le roman d'un auteur que tout fan de roman policier connaît, bien entendu!

Elisabeth George est un maître du genre, il faut bien l'admettre. C'est la plus anglaise des auteurs de polars américains!

Je ne vais pas la présenter, ce serait ridicule.

J'ai tous ses romans et c'est, lors d'un déplacement, que j'ai trouvé un dernier livre que je n'avais pas... dans une station service d'autoroute, un comble...

Mais je ne vais pas parler de celui-là mais du livre qui, apparemment le  précède.

Pour situer l'intrigue de " Juste une mauvaise action" paru en 2014, il s'agit du 18 ème roman de la série de l'inspecteur Lynley. Ce dernier est un aristocrate fortuné, ce qui lui ouvre quand même pas mal de portes lors des enquêtes. Il fait équipe avec Barbara Havers, célibataire mal fagotée et parfois vulgaire qui a aussi de grandes qualités : travailleuse opiniâtre, d'une réelle finesse d'analyse et surtout sincère et fiable.

Bref un drôle de duo.

Leur histoire commune commence à dater et chacun a eu sa part de soucis, Lynley perdant son épouse et Havers trainant sa solitude, une mère atteinte d'alzeimer et un amour de midinette pour son voisin.

L'histoire :

Barbara Havers appelle l'inspecteur Lynley à l'aide alors que celui-ci assiste à un match de roller ball pour y retrouver une jeune femme qui l'a soutenu lors de sa période d'errance.

Barbara est bouleversée car la fille de son voisin Hadiyyah a disparu.

Elle s'était attachée à la fillette et à Azhar son père. Elle avait été surprise du retour au foyer de la mère de l'enfant mais avait été assez séduite par Angelina, sa personnalité et son goût très sûr qu'elle admire.

Il semble que la mère ait profité de son retour pour organiser sa fuite mais cette fois avec l'enfant. Azhar ne peut rien faire car il n'avait pas pu épouser Angelina, étant dans les liens du mariage et de ce fait n'avait pas reconnu sa fille. Avec l'aide de Barbara, sommée de rester au travail, il engage un détective privé. Barbara lui cache sa profession mais le détective n'est pas dupe.

Il semble bien qu'Angelina a effectivement organisé son départ vers l'Italie mais que, sur place, Hadiyyah ait été réellement enlevée. Angelina accuse donc Azhar.

L'inspecteur Lynley est chargé de l'enquête sur le kidnapping, servant d'agent de liaison entre l'italie et l'angleterre.

Sur place l'enfant est retrouvée mais Angelina trouve la mort alors qu'Azhar est accusé de meurtre.

Mon avis :

Les romans d'Elisabeth George sont toujours merveilleusement construit. Elle a d'ailleurs expliqué la façon dont elle pratiquait dans un livre sur le métier d'écrivain qui est fort intéressant et qui est "mes secrets d'écrivain"

J'aime beaucoup Elisabeth George car ses romans sont des policiers avec les codes du genre mais ils ont une profondeur que beaucoup n'ont pas et ses personnages s'étoffent avec le temps mais je dirais que dès la promière enquête qui était " enquête dans le brouillard" on sent qu'il y a autre chose.

Chacun des personnages a de l'épaisseur et ses part d'ombre.

Maintenant j'ai trouvé ce roman moins inspiré et vraiment très long, très tres long.

L'enquête en Italie, en fait la Toscane, pour être plus précise ne m'a pas trop enthousiasmée.

Ce roman est centré sur Barbara et ses soucis sentimentaux qui font qu'elle perd son intuition habituelle et dérape quelque peu.

J'espère que le prochain livre sera meilleur mais enfin celui-ci sort quand même des lectures habituelles, je suis un peu injuste.

A bientôt