29 janvier 2019

68 année 2/ Jonathan Kellerman et " Double meurtre à Borodi Lane"

Bonjour,

 

borodi lane

 

J'ai poursuivi ma lecture de romans de Jonathan Kellerman avec " Double meurtre à Borodi Lane"

Je ne sais pas s'il s'agit du roman qui suit immédiatement celui que je viens de terminer, je vais vérifier.

Après vérification Jonathan Kellerman a écrit deux autres romans avant celui-ci qui date de 2012.

L'histoire :

Un couple est retrouvé assassiné par un vigile effectuant sa ronde dans le chantier d'une immense demeure située Borodi Lane.

Architecturalement parlant, il s'agit manifestement d'une horreur de 2000 m2 qui a pris la place d'une ravissante demeure historique.

Depuis deux ans ce chantier a été arrêté ce qui a provoqué l'ire de l'un de ses anciens propriétaires qui s'estime être toujours chez lui.

L'une des victimes est justement un jeune architecte Des Backer embauché par un cabinet d'architecture dirigé par  Helga Gemein.

La seconde victime est une ancienne copine de classe de Des. Tous deux ont d'ailleurs milité, par le passé, pour la cause écologique  en provoquant des incendies.

Le réel propriétaire de la maison en construction de Burodi Lane est inconnu et Milo arrive finalement à apprendre qu'il s'agit d'une société appartenant au sultan d'une petite ile proche de l'indonésie. Il finit par découvrir que la femme avait été une indic du FBI mais n'avait donné que des infos de faible importance.

Le frère du sultan était très lié à une jeune femme, Dahlia, qui semble avoir disparu. Dahlia se révèle être la soeur d'Helga Gemein.  Toutes deux sont issues d'une riche famille de banquiers suisses.

La maison de Borodi Lane finit par brûler et la piste permet à Milo de mettre en cause Helga, qui semble avoir remis 50.000$ à Des pour lui fournir la matière première dont un ersatz de napalm.

Mais la destruction du chantier a fait une victime, l'ancien propriétaire qui revenait régulièrement sur les lieux.

Helga reconnaît avoir voulu détruire l'immeuble pour punir Teddy l'amant de sa soeur ( un motif religieux que je passe) mais  a t elle également tué ses deux complices. Elle le nie fermement et se suicide lors de sa garde à vue.

Les enquêteurs continuent leurs investigations et pensent désormais que le double meurtre est lié à l'argent mais aussi à une vengeance trouvant sa source dans le passé commun des deux victimes.

Mon avis :

J'ai bien aimé cette intrigue  mais j'ai remarqué que certaines personnes trouvaient le roman médiocre.

J'avoue que je suis peut être bon public.

Il est vrai que ce n'est pas un polar mémorable mais il permet de passer un bon moment de lecture.

Deux histoires s'entre croisent, d'une part celle de Dahlia et la vengeance de sa soeur ( un peu tirée par les cheveux peut être) et d'autre part celle de la piste du terrorisme écologique , mouvement dont on fait parti les deux victimes plusieurs années auparavant.

Le suspens m'a plu même si le rôle d'Alex est un peu en retrait par rapport à d'autres livres.

C'est une lecture agréable et c'est l'essentiel.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


26 janvier 2019

67 année 2/ Jonathan Kellerman et " Meurtre et obsession"

Bonjour,

meurtre et obsession

 

Jonathan Kellerman est né en 1949 à New York. Il a écrit de nombreux romans dont le héros est un psychologue, Alex Delaware aidé de l'inspecteur homosexuel Milo Sturgis.

Ce roman est paru en France en 2010.

Jonathan Kellerman est marié à Faye Kellerman, qui est elle aussi un auteur de romans, il me semble me souvenir qu'ils ont rédigé un livre ensemble.

Le couple a eu 4 enfants et l'un d'entre eux, Jesse Kellerman a écrit également des romans policiers.

"Meurtre et obsession" met en scène Alex et Milo mais aussi Petra qui est l'héroïne d'une autre série de roman de Jonathan Kellerman.

En recherchant sur le net, je me suis rendue compte que j'avais zappé la publication de divers romans de l'auteur, il faut que je remédie à cette lacune car le présent livre est le 21 ème de la série qui en compte 29 traduits et 34 en comptabilisant ceux en américain. Le dernier est paru en 2019.

J'ai cependant lu le numéro 29, "Des petits os si propres" que l'on m'avait offert. Je me souviens ne pas avoir été emballée par le livre...

L'histoire :

Alex a eu une jeune patiente,  Tanya Bigelow, plus de dix ans auparavant. Elle avait alors  sept ou huit ans et lui avait été amenée par Patti une infirmière travaillant dans le même service que le compagnon de Milo. L'enfant souffrait de tocs depuis deux ans mais la situation s'était nettement aggravée .

Patti s'était vu confier Tanya, âgée de trois ans par sa soeur qui s'estimait incapable de la garder et la mère biologique avait disparu du paysage avant de décéder dans un accident de moto. Patti avait alors adopté sa nièce.

Dix ans plus tard, Alex retrouve Tanya désormais étudiante en médecine. Elle souhaite le consulter suite au décès de sa mère adoptive. Cette dernière, sur son lit de mort, lui a confié avoir commis un crime.

Tanya décide de faire toute la lumière sur cette affaire avec l'aide d'Alex car elle n'arrive pas à imaginer sa mère adoptive commettant de tels faits. Patti est en effet décrite comme quelqu'un d'obsessionnelle certes, mais une excellente infirmière prenant soin de ses patients.

Aucun décès n'est intervenu au sein de l'hôpital susceptible d'avoir culpabilisé Patti, ce qui élimine une piste possible.

Tanya remet à Alex la liste de ses précédents domiciles. Patti a beaucoup déménagé dans des endroits fort divers et l'enquete commence pour Alex et Milo, d'autant que ce dernier  se trouve en vacances pour 15 jours alors que son compagnon est pris par son travail.

Compte tenu de son métier, Patti est susceptible d'avoir donné de la drogue à certains dealers de son quartier d'autant que sa situation matérielle est assez favorable et ne correspond pas aux revenus qu'elle pouvait tirer de son activité professionnelle.

En réalité il apparaît que Patti, tout en travaillant, était payée pour aider un camé dans son immeuble, Lester Jordan puis un vieil homme ...

Lester Jordan est assassiné pendant l'enquête menée par Alex. Puis un autre mort survient...

Mon avis :

Dès le départ on est accroché hi hi!!

L'intrigue démarre bien et notre intérêt est tout de suite éveillé...

Ce retour vers le passé recèle bien des surprises.

Si Patti a déménagé à plusieurs reprises il s'avère que ces changements sont en lien avec des soins qu'elle prodiguait aux uns et aux autres, ce qui lui permettait de se constituer un petit capital qu'elle faisait ensuite fructifier afin d'assurer l'avenir de sa nièce et fille adoptive. Toutefois Patti s'en voulait d'avoir caché un grave secret qui est finalement dévoilé.

Si on a du mal à imaginer cette femme en trafiquante de drogue, l'intrigue reste passionnante car on a vraiment envie de savoir ce que cachait Patti, même si on sait rapidement qui est le méchant dans l'affaire!!

Un coup de théatre final ajoute du piquant à l'histoire.

Je résume : j'ai aimé cette histoire, bien écrite et dont le suspens m'a plu.

D'ailleurs j'ai entamé un autre roman du même auteur qui fera l'objet de ma prochaine fiche de lecture.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 janvier 2019

66 année 2/ Ruth Rendell et " Meurtre par ascendant"

Bonjour,

51Olhizm6ZL

Ce sera aujourd'hui un roman d'une des reines du crime, à savoir Ruth Rendell.

Ce roman est paru en 2002, il n'est pas tout récent effectivement.

Je l'avais acheté lors de sa sortie, enfin je le suppose car c'est une édition brochée, ou alors on me l'a offert... mais je ne l'avais pas lu ce qui m'a étonnée en faisant le tri de mes livres.

Il faut dire que je suis en train de les apporter progressivement à ma médiatheque dans les livres en libre service. J'en ai beaucoup trop et il faut impérativement que je fasse du vide, je ne garderai que mes séries favorites que je relis régulièrement.

L'auteur :

Ruth Rendell est née en 1930 et décédée en 2015. Elle a également publié des livres sous le pseudo de Barbara Vine.

J'ai surtout aimé ses romans de la série consacrée à Wexford.

Elle a renouvelé le genre, comme d'ailleurs PD James, en privilégiant le "pourquoi" au "qui", ce qui l'améne à un aspect plus psychologique,. Elle s'est ainsi intéressée aux violences au sein des familles, au rôle des femmes, aux obsessions sexuelles, l'effets des malentendus, le hasard et les raisons pour lesquelles un individu devient criminel.

L'histoire :

Martin Nanther, après avoir abandonné son idée initiale de roman, décide de se consacrer à la biographie de son arrière grand père Henry Nanther un médecin réputé qui avait prodigué ses soins à la reine Victoria. Cela lui avait valu d'être anobli et permettre ainsi à sa descendance de siéger à la chambre des lords puisque le titre était transmissible.

Il découvre dans ses recherches une lettre d'une des filles d'Henry évoquant un crime épouvantable.

Henry Nanther était un médecin spécialisé dans les pathologie sanguine et consacrant son travail à l'hémophilie, spécialité justifiant son statut de médecin de la famille royale puisque cette maladie y sévissait.

Il a été fiancé à une jeune femme d'une famille modeste alors qu'il semblait avoir aimé et être aimé en retour par une jeune fille issue d'un milieu plus en rapport avec sa situation sociale, point important dans la société victorienne.

A la mort de sa fiancée, il a pourtant épousé la soeur de celle-ci .

Martin fait ses recherches mais, pendant ce temps, il est confronté à une crise familiale, son épouse souhaitant avoir un enfant, et à une crise au sein de la chambre des Lords.

Mon avis :

Bien sûr l'écriture de l'auteur et la narration sont de grande qualité.

C'est une intrigue originale mais pas vraiment un roman policier au sein propre, même s'il y a une enquête assez fouillée.

Malgré les évidentes qualités de ce livre,  je n'ai pas vraiment apprécié ce roman que j'ai trouvé assez dérangeant.

A mi route j'ai commencé à avoir du mal à continuer d'autant que j'avais compris où l'auteur nous emmenait.

J'avoue n'avoir eu aucune empathie pour Henry même si, à la fin de sa vie, il a eu des sentiments forts pour son fils George.

Ce roman partira à la médiathèque lors de ma prochaine visite hi hi!!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 janvier 2019

65 année 2/ Pieter Aspe et " Regrets éternels"

Bonjour,

 

Regrets-eternels

J'ai deux livres à lire en ce moment, "La carte et le territoire" de Michel Houellebecq qui n'est pas ( a priori) un roman policier et le dernier Pieter Aspe qui lui en est un.

 

En ce qui concerne le premier livre, je ne l'ai pas commencé et je dois avouer que je n'ai rien lui de Houellebecq, il faut que je colmate cette brèche dans mes connaissances.

Pieter Aspe n'est pas un inconnu pour moi car je pense avoir lu tous ses romans...

Comme chacun le sait, son héros, Van In, est un grand buveur de bière mais pas n'importe laquelle, il est amateur de Duvel et je l'avoue j'aime aussi la Duvel. Les intrigues se déroulent pour l'essentiel à Bruges, ville que j'adore!

Ce roman a été écrit en 2006 même si sa traduction date de 2018.

L'histoire :

Le roman débute avec la mort d'un journaliste, Michiel Lambrechts... vue par le mort!

Le mort n'est découvert que deux jours plus tard par un de ses jeunes collègues, Jens Vermeire, inquiet de ne pas avoir de ses nouvelles.Van In accompagne Jens au domicile du journaliste et le découvre  mort. Il est chargé de l'enquête sous la houlette de sa chère et tendre Hannelore qui est juge d'instruction.

La voisine du dessus indique que l'ami de la victime est actuellement en voyage mais précise aussi qu'un autre homme venait de temps en temps  lui rendre visite. D'après sa description d'un homme dans la quarantaine portant une montre Rado et une eau de toilette particulière, Versavel pense qu'il s'agit peut être de son ami Frank qui vient juste de le quitter. Il  se persuade que ce ne peut être lui car il est d'Anvers et non de Bruges comme l'estime le témoin...

 

Van In apprend que Lambrechts enquêtait sur les tueurs du Brabants qui avaient commis plusieurs violents braquages dans les années 80/90.

Le procureur chargé de l'enquête à l'époque a été retrouvé pendu : suicide selon la version officielle, version que son épouse n'a jamais acceptée. Elle a d'ailleurs envoyé les notes de son mari à un journaliste à l'époque, indique-t-elle à Van In, mais aucun article n'est jamais paru sur le sujet et le journaliste de l'époque  nie les avoir recues,

ont elles même jamais existé?

Le compagnon de Lambrechts est assassiné à son retour dans les Flandres.

Toutefois Lambrechts enquêtait aussi sur les milieux islamistes et justement un supermarché est braqué et divers indices orientent l'enquête vers un certain Walid le tunisien.

Van In et Hannelore sont tous deux débarqués de l'enquête mais notre valeureux commissaire continue ses investigations en toute discrétion. Hélas pour Versavel, Frank était bien l'amant du journaliste et lui aussi se fait assassiner alors qu'il se cachait dans une auberge bucolique.

Mon avis :

Un excellent Pieter Aspe...

Évidemment on retrouve notre commissaire un peu alcoolique sur les bords, son acolyte homo et sérieux, son épouse Hannelore, juste magnifique même si un ( plusieurs) verre de Duvel ne l'effraie pas.

On aime le légiste polonais lui aussi un peu alcolo...

Mais au delà des personnages récurrents que l'on retrouve avec plaisir, l'intrigue est plus sombre que d'habitude me semble-t-il.

Les tueurs du Brabant ont bien existé, on les appelait aussi la " bande de Nivelle". Les braquages meurtriers ont cessé en 1985 et on suppose que l'un des membres de la bande s'était fait tuer.

Il y a eu de nombreuses thèses :

- l'existence d'un psychopathe expliquant la violence exercée que ne justifiait pas les butins au demeurant assez modestes,

- un lien avec l'enquête sur les ballets roses ( partouze, voire pédophilie)

- racket sur une société victime,

- amateurs de tirs sur personnes vivantes,

- déstabilisation politique voire tentative de coup d'état...

Je vous laisse lire sur le sujet car les pistes ont été nombreuses et l'affaire jamais élucidée malgré une cellule d'enquête mise en place pendant plus de 30 ans...

Le 23 octobre 2017, un rebondissement lié au témoignage du frère d'un des suspects relance une piste jugée intéressante. Il s'agirait de Christiaan Bonloffsky, ancien gendarme, qui aurait avoué sur son lit de mort être l'un des participant. Il aurait indiqué  à son frère vouloir faire un coup d'état...

Le roman de Pieter Aspe est donc dans la lignée de ce dernier rebondissement même si, comme je l'ai précisé au début de mon post, ce livre est paru en 2006.

Je trouve ce roman passionnant et je vous le recommande car perso, j'ai adoré jusque la dernière page..

Mais comme je le dis souvent aimer ou pas un livre est un point vraiment personnel.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 janvier 2019

64 année 2/ Lisa Jackson et ' L'été de nos morts"

Bonjour,

L-ete-de-nos-morts

 

 

Un nouveau roman de Lisa Jackson paru en avril 2018.

L'histoire :

Le roman oscille entre deux périodes :

l'époque "avant" au cours de laquelle les différents protagonistes se trouvaient sur les lieux d'un camp de vacances soit comme animateurs/animatrices, soit comme participants, soit encore comme la famille de celui du gère ce camp le révérend Dalton et son épouse Naomi.

On plonge ainsi dans la vie de ce camp où sont exacerbées les passions adolescentes de ses différents participants.

l'époque actuelle .

A l'époque présente, un homme qui braconne et pêche illégalement découvre une mâchoire sur la plage.

L'adjoint du shérif, Lucas Dalton, appelle les services scientifiques qui découvrent un ou deux squelettes partiels.

L'étude des différentes disparitions sur 50 ans montrent qu'en l'espace d'une semaine, vingt ans auparavant quatre disparitions ont eu lieu au camp ou à proximité de celui-ci : l'un était un détenu évadé, Waldo Grimes, deux animatrices Eleanor Brady, Monica o'Neal et un jeune qui s'occupait des animaux, Dustin Peters.

Eleanor a disparu la première et n'a jamais été retrouvée, plusieurs personnes affirment avoir vu son fantôme prés de la plage ou sur la falaise.

Monica a disparu le lendemain sans laisser plus de traces mais elle était enceinte de Tyler, retrouvé poignardé le soir de la disparition de l'animatrice. Il a survécu mais n'a jamais épousé sa fiancée de l'époque Jo-Beth. Cette dernière était la meneuse du groupe et n'avait pas apprécié les frasques de Tyler.

Lucas Dalton risque d'être dessaisi de l'enquête car il était lui-même sur place à cette époque.

Une journaliste, Kinley Marsh, ancienne campeuse, mène l'enquête, décidée à avoir un scoop même en employant des méthodes contestables.

Il apparaît que les différentes personnes présentes au camp s'étaient concertées pour fournir à la police de l'époque des versions harmonisées de la disparition de Eleanor et Monica. Cette dernière était enceinte de Tyler, lui-même fiancé à Jo-Beth.

Mon avis :

Un roman que l'on a du mal à lâcher...

J'en suis à la page 376 et je suis accroc... J'ai bien sûr une idée mais elle semble trop évidente alors j'attends la fin du roman avec impatience hi hi

Ayant désormais fini ce roman, je peux rédiger un avis un peu plus étayé hi hi!

J'ai déjà lu des romans de cet auteur et j'avais fait des critiques mitigées de deux d'entre eux. Je n'en reparle pas car ils se trouvent sur ce blog.

Mais là je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce livre.

L'histoire est bien ficelée, du suspens jusque la fin ou presque, des personnages intéressants qui ne se sont finalement jamais vraiment remis de ce séjour dans le camp de vacances. Ce roman est, à mon avis, bien meilleur que les précédents. Il y a certes, ici aussi, une intrigue sentimentale mais cet aspect est beaucoup moins présent.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


14 janvier 2019

63 année 2/ Neal Stephenson et Anatèm tome 2

Bonjour,

51k6yfxtuPL

Ne pas faire ma bêtise : il faut absolument acheter les deux tomes de ce roman qui en réalité en est un seul de presque 1000 pages. Il a été divisé en deux volumes pour sa publication mais il faut vraiment lire le tome 2 dans la foulée du tome 1.

Reprendre la lecture après une attente de plusieurs semaines est plus difficile.

Mais pas impossible puisque je l'ai fait, avec difficulté au début quand même!!

L'histoire :

Fraa Erasmas est toujours à la recherche d'Orolo, le fraa qui a été banni.

Il arrive ainsi à Orithena sur l'île d'Ecba.

Mais Arbre est menacé par des voyageurs extra terrestres appelé géomètres.

Un petit engin arrive d'ailleurs sur l'île avec à son bord une femme qui meurt peu après son arrivée.

Les géomètres envoie un engin qui réactive le volcan qui entre en éruption. Les habitants sont évacués mais Orolo perd la vie en voulant préserver le corps de la géomètre.

Face à ce péril les mondes mathiques et séculiers doivent se réunir dans un nouveau convoxe pour trouver des solutions.

Fra Erasmas découvre qu'un géomètre se trouve parmi eux, il s'agit d'un Laterrien nommé Jules Verne Durand qui devient leur allié d'autant que c'est son épouse, Lise,  qui a atterrit en catastrophe sur l'ile d'Ecba après avoir été criblée de balles par des géomètres avant sa fuite.

Tout ce petit monde essaie de comprendre le principe de la polycosmie, c'est à dire l'existence de cosmos multiples.

Bon, j'avoue tout, j'ai lu mais pas tout compris...

On revient sur l'histoire de Arbre avec les différents sacs qui y ont eu lieu ayant abouti au fait que les avots n'avaient plus accès à la technologie.

Une fois les faits analysés, les arbriens décident de se lancer dans l'espace afin de lutter contre les géometres.

Tout un périple qui aboutit à leur entrée dans l'immense engin spacial, à la signature de la paix et à la création par fraa Erasmas et son épouse, soor Alla fondent un lieu appelé Saunt Orolo doté de mur, d'un portail mais pas de portes afin de permettre à tous d'entrer et sortir librement.

Mon avis :

Je n'ai rien compris mais j'ai adoré, voici, quelque peu simplifié mon avis sur ce roman.

Ce roman vous emporte, c'est positivement incroyable..

Les mots sont différents mais on comprend tout finalement si l'on se laisse porter par le souffle incroyable de cette histoire.

Il y a aussi une reflexion sur l'homme, ses croyances, l'univers qui l'entoure, c'est très dense et parfois difficile à suivre.

Je ne peux que vous conseiller d'en faire l'expérience, c'est difficile à raconter mais j'ai adoré.

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 janvier 2019

62 année 2/ Christian Jacq et "L'énigme XXL"

Bonjour,

L-enigme-XXL

 

 

l'auteur :

Christian Jacq est un auteur français né à Paris en 1947 . Il vit depuis de nombreuses années en Suisse, pays dont il a désormais la nationalité.

Il était surtout connu pour ses romans sur l'égypte, pays qu'il a découvert lors de son voyage de noce après son mariage alors qu'il n'avait que 17 ans.

Il a poursuivit ses études jusqu'à son doctorat consacré aux rites funéraires.

A partir des années 1990 il s'installe avec son épouse à Aix en Provence et se consacre à l'écriture. J'ai apprécié certains de ses romans historiques mais c'est sous le pseudo de Livingstone  que j'ai acheté sa série de romans sur l'inspecteur Higgins.

Désormais les romans ont été réédités sous son véritable patronyme.

Je les ai lu il y a donc bien longtemps et c'est en découvrant "L'énigme XXL" que je me suis replongée dans la vie de l'inspecteur Higgins, policier britannique à la retraite et menant une vie paisible dans son manoir ancien dirigé d'une main de fer par son intendante de 70 ans.

L'histoire :

Deux génies et des jumeaux de 30 ans, que rien ne différencie sauf leur domaine de prédilection puisque l'un est un génie de la biologie et l'autre un génie des mathématiques...

Hadrien Glenn, le mathématicien, doit se rendre à une remise de médaille mais il est frappé par la gastro... Pas de souci, son jumeau le remplacera comme tous deux s'amusent souvent à le faire, notamment auprès de leurs conquêtes féminines.

Pendant le cocktail un verre d'eau est tendu à Fergus qui sort à l'extérieur pour prendre l'air et décède.

Grâce au témoignage de la célèbre basketteuse Kathryn Campbell Hadrien est immédiatement arrêté pour le meurtre de son frère.

Le superintendant Scott Marlow vient solliciter l'aide de Higgins car le super intendant Morrisson Glenogle qui a été chargé de l'enquête à Edimbourg n'est pas digne de confiance, selon les propres termes de ce policier intégre.

Higgins accompagné du légiste Babkocks se rend en Écosse.

Il se rend rapidement compte que Kathryn Campbell a fait un faux témoignage afin de se venger des frères Glenn qui l'ont humiliée.

Elle a ainsi demandé à un ami écolo, Sean Glanis, de tuer les deux frères.

Higgins poursuit donc l'enquête et découvre que Hadrien était en effet avec son médecin lors du meurtre.

Afin d'être protégé, Hadrien accepte de rester en cellule avec l'accord de son avocat et ami.

Il apparaît que Fergus était en passe de monnayer une de ses découvertes en s'associant avec Commercial Biotech dont l'une des dirigeante Gloria Lothian était sa maîtresse.

Étrange personnalité que celle de Gloria, qui envisageait d'épouser Andrew Gordon, le PDG de Commercial Biotech afin, à terme, de l'éliminer de la direction de l'entreprise et prendre sa place.

Mais deux nouveaux meurtres vont changer la donne. Andrew Gordon est empoisonné par un grand cru prétendument envoyé par Gloria et cette dernière meurt dans son bain. Deux meurtres signés XXL et qui auraient pu passer pour des défaillances cardiaques sans la vigilance de Babkock.

 

Mon avis :

On passe un moment distrayant en compagnie de Higgins. C'est comme enfiler une bonne paire de pantoufle et s'installer pres de sa cheminée... avec, pourquoi pas, une tasse de thé fumante ou un bon whisky. C'est confortable et on se sent à l'aise.

Cette fois le superintendant Scott Marlow est resté à Londres et je trouve que le légiste Babkock le remplace agréablement avec son franc parler et sa désinvolture.

L'intrigue est pas mal ficelée et l'ensemble se lit avec plaisir.

Vers le milieu du roman cependant, je me suis doutée de l'implication de l'un des personnages mais heureusement je n'avais pas deviné l'intégralité de l'intrigue, ouf!!

Lorsque l'on achète un livre de la série de l'inspecteur Higgins, on sait à quoi s'attendre. Une atmosphère british ( réelle ou qui correspond à ce que l'on imagine ), une intrigue qui se déroule paisiblement et un personnage identique à lui-même.

Il y a longtemps que je n'avais plus lu de romans avec l'inspecteur Higgins mais je l'ai retrouvé égal à lui-même.

Ce n'est pas bouleversant d'originalité par rapport aux livres précédents mais on se sent bien en le lisant et on passe un moment confortable et distrayant. Ce n'est déjà pas si mal d'autant que l'intrigue policière n'est pas baclée et tient ses promesses.

Cela me change de ma prochaine lecture puisque j'ai entamé le tome 2 de "Anathem" et c'est dur dur!!

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 janvier 2019

61 année 2/ Robin Cook et " Charlatans"

Bonjour,

Charlatans

 

J'ai lu des romans de Robin Cook par le passé et j'avais beaucoup apprécié certains d'entre eux. Mes lectures sont cependant assez anciennes!!

Du coup, en voyant ce roman, j'ai eu envie de le lire.

L'histoire :

Noah Rothauser est interne en chirurgie  au Memorial Hospital de Boston et, pour sa sixième année qui vient tout juste de débuter, il est chef du service des internes. Il n'a aucune vie sociale ou sentimentale depuis que sa petite amie Leslie l'a quitté deux ans auparavant en raison de sa trop grande implication dans ses études et du fait que, par voie de conséquence, il la négligeait.

Il a eu le malheur peu de temps après son arrivée en tant qu'interne, de contrarier le célèbre chirurgien, le docteur Mason et leurs relations sont tendues.

Plusieurs opérations se passent mal. La première a une particulière répercussion au sein de l'hôpital car la victime qui venait pour une banale intervention réalisée par la docteur Mason, travaillait au sein du service parking de l'établissement hospitalier et était apprécié de tous.

La deuxième victime est  Helen Gibson, une jeune mère de famille de 32 ans qui a subi un grave accident et devait être opérée de la jambe.

La troisième victime n'est âgée que de 12 ans.

L'anesthésiste, le docteur Ava London, est le point commun à ces trois décès.

Chaque quinzaine se tient, au sein de l'hopital,  une réunion du personnel médical destiné à analyser les cas médicaux mortels. Afin de rapporter les différents cas, Noah doit précéder à une petite enquête.

Le docteur Mason met en cause l'incompétence du docteur London et la partialité du docteur Noah, tombé amoureux d'Ava et avec laquelle il entretient assez rapidement une liaison.

Mais Ava a des zones d'ombre et au bout d'un petit moment Noah commence à avoir des doutes.

Noah a lui aussi quelques secrets dont le fait d'avoir indiqué des résultats provisoires dans sa thèse.

Il est suspendu provisoirement de son activité de chef des internes et décide d'enquêter sur la situation d'Ava. Pour cela il a recourt à une femme détective privée qui se fait assassiner

Mon avis :

Le roman m'a  plu, je dois dire même s'il est assez lent.

Le personnage d'Ava est, à mon avis, un peu trop tout... pour être réel :

trop belle, trop riche, trop compétente, trop amoureuse de Noah... bref j'ai eu assez rapidement des doutes !!

La fin est également un peu immorale mais finalement pas si surprenante.

L'intrigue m'a cependant laissée sur ma faim. Pourquoi ces trois morts qui ont lieu lors d'interventions pilotées par Ava en sa qualité d'anesthésiste. J'ai d'abord pensé à un complot, mais  ce ne serait qu'un hasard. Le roman oscille en permanence entre l'extraordinaire maîtrise d'Ava ( le charlatan mais excellemment formé) et les erreurs professionnelles que détecte Noah! Ava a pourtant réalisé 3000 anesthésies sans décès, et brusquement trois coup sur coup... c'est cette bizarrerie que je n'arrive pas à saisir dans le roman et qui n'est pas exploitée...

Maintenant la question que pose le roman, à savoir la formation des médecins et la possibilité de plus en plus grande de fraudes sur leur cursus réel est tout à fait plausible et intéressante, situation aggravée par le monde numérique dans lequel nous vivons.

J'ai trouvé que l'analyse de l'auteur sur la nécessite de remédier à la coûteuse et longue formation des médecins était tout à fait pertinente.

L'usage de simulateurs dans les études est également un point susceptible d'être développé.

J'ai quand même passé un bon moment de lecture!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 janvier 2019

60 année 2/ Romain Puertolas et " Tout un été sans facebook"

Bonjour,

faceb

Romain Puertolas est un auteur français né en décembre 1975. Il a déjà écrit un autre roman qui est " L'extraordinaire voyage du fakir coincé dans une armoire Ikéa" , livre que je n'ai pas lu.

Je crois qu'il y a aussi

- le jour ou Shakespeare a inventé le moonwalk,

- la petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffet,

- re-vive l'empereur,

- le dilettante,

- un détective très spécial.

 

L'histoire :

Agatha Crispies est inspecteur de police à New York, petit bled du Colorado, où rien ne se passe et qui ne dispose d'aucune couverture mobile et internet, d'où le titre.

Agatha était auparavant à la crim de New york mais a été mutée disciplinairement.

Dans le colorado, il ne se passe rien et Agatha anime le club de lecture car elle est passionnée de romans. Mais on club de lecture périclite au profit de celui de tricot et celui de fléchettes.

Mais elle obtient d'enquêter sur un crime survenu en marge de son district, subtilisant l'affaire au shérif Mac Donald.

Car Agatha souhaite obtenir son billet de retour à la crim de New York, New York afin de se fondre dans la population variée de cette ville et ne pas rester la seule noire de son lieu de vie. Son supérieur, également de couleur noire, l'appuie, espérant profiter lui aussi d'un retour à New York, New York.

Le premier mort se retrouve dans la baignoire de sa salle de bain fermée de l'intérieur, une sorte de meurtre à la manière des enquêtes de Leroux et du coup Agatha se plonge dans le "Mystére de la chambre jaune"

Mais il y a aussi du Agatha Crispies dans l'enquête en cours.

Un autre mort est rapidement découvert, lardé de coups de fléchette après sa mort.

Mon avis :

Au début j'ai trouvé ça amusant et puis, je me suis lassée.

Je préfère le dire tout de suite, ce roman fait l'objet d'excellentes critiques mais je ne suis pas rentrée dans l'histoire et le coté désopilant m'a laissée de glace au bout d'un moment.

Les anecdotes littéraires ont été finalement ce qui m'a permis de tenir, car j'ai essayé d'aller jusqu'au bout!

J'ai laissé de livre de coté, puis, quand même je l'ai repris pour abandonné le tout car cela m'ennuyait tellement c'était long et tellement l'héroïne me fatiguait.

Voila vous savez tout mais que cela ne vous empêche pas de vous faire votre propre avis, ce modeste blog ne reflète que mes propres goûts qui peuvent être bien différents de votre propre attente en matière de roman policier.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 janvier 2019

59 année 2/ James Rollins et la " sixième extinction"

Bonjour,

488b4edb

Tout d'abord je vous souhaite une excellente année nouvelle et j'espère que votre réveillon de Noël s'est également bien passé.

Chez moi, les fêtes ont été un moment familial pour l'un et l'autre des réveillons et c'est bien agréable de se retrouver ainsi.

Les souhaits pour cette année 2019 sont tout d'abord la santé et la prospérité. Et puis plein de livres à lire selon les goûts de chacun.

 

Le premier livre de l'année 2019 sera un roman pris au hasard sur la table des nouveauté de ma bibliothèque...

 

la sixième extinction

 

Un livre pris au hasard et un auteur dont je n'avais encore rien lu.

 

L'auteur :

James Rollins est l'un des pseudos de Jim Czajkowski.

Il est né à Chicago en 1961 et était vétérinaire en Californie avant de vendre son cabinet et se consacrer à l'écriture. Il est aussi passionné de plongée sous marine et de spéléo.

Sous le pseudo de James Clement, il a écrit plusieurs romans de fantasy dont la saga " les bannis et les proscrits".

Le présent roman relève des thrillers et c'est le dernier de la série " Sigma force" paru en France. J'ai vu qu'il en avait écrit plusieurs autres qui n'ont pas encore été traduits.

L'histoire :

Jenna, une jeune ranger basée en Californie, est appelée sur un site de recherche militaire  dirigé par le docteur Kendall Hess, suite à un message d'urgence reçu par son régulateur.

Arrivée sur les lieux avec son chien, un husky, Jenna s'étonne de constater que  le portail de ce site protégé est ouvert.

Elle reçoit l'ordre de quitter les lieux d'urgence. Ordre corroboré par la vue d'une sorte de nuage toxique s'étendant sur le site. Elle arrive à fuir en se réfugiant sur une colline en hauteur afin d'échapper au produit qui se répand en tuant la faune locale.

L'arrivée d'un hélico lui procure un certain soulagement,  rapidement balayé par le fait que les hommes sont lourdement armés et cherchent à la retrouver. Elle prend des photos des assaillants et se résout à mourir en confiant l'appareil à son chien mais, après quelques minutes, un autre hélico arrive et l'exfiltre avec son compagnon à 4 pattes. Il s'agit de membres de la Sigma Force venus à la rescousse.

Alors que Jenna et des membres de cette force spéciale, Lisa et Drake, décident de retourner sur les lieux munis d'une combinaison de protection, le siège de la Sigma Force est attaqué, son directeur tué et l'explosion du site détruit toutes les données.

Jenna avait auparavant rencontré le directeur du centre californien désormais détruit,  qui lui avait  parlé brièvement de son travail. Cette conversation lui avait laissé un sentiment de malaise en raison des zones d'ombre que Hess avait laissé planer. Elle découvre lors de son exfiltration,  que le projet était la création d'un organisme résistant aux conditions les plus extrêmes et que celui-ci serait désormais lâché dans la nature.

Le docteur Kendall Hess n'est pas mort dans l'attaque de son centre de recherche mais a été enlevé . Il découvre qu'un de ses anciens collègues censé être mort au Congo depuis 11 ans, est en réalité  l'instigateur de  cette attaque.

En effet le docteur Hess, à partir d' un organisme résistant a créé une sorte de capsule résistante et dans laquelle on peut inserrer un autre organisme.

Si le docteur Hess poursuivait ses recherches afin de rendre le monde végétal et animal plus résistants aux changements climatiques, le but poursuivit par Cutter Elves est tout à fait différent. Il souhaite sa création afin d'y inclure un prion qui fera régresser l'humanité en détruisant le cerveau de l'homme.

La Sigma Force, dirigée désormais par Gray, doit mener la lutte sur trois fronts :

- le premier étant sur le site détruit avec pour objectif de neutraliser l'organisme créé par Hess, sauver le frère de Lisa atteint par l'organisme lâché dans la nature mais aussi le chien de Jenna que Lindahl, parachuté par le gouvernement pour prendre des mesures de sauvegarde, souhaite irradier pour envisager ensuite de lacher une bombe atomique de faible puissance sur la zone atteinte.

- le deuxième étant l'antartique afin d'y retrouver Harrington, un collègue du docteur Hess, susceptible de les aider à trouver un remède à l'extension de l'organisme,

- le troisième consistant en la traque de l'auteur des faits qui, en plus,  détient Hess et a enlevé Jenna à laquelle il a injecté son prion.

Mon avis :

L'histoire débute avec la découverte par Charles Darwin d'une carte mentionnant l'existence d'un continent inconnu situé au pôle sud. Sur les lieux, un organisme se montre extrêmement violent tuant plusieurs membres de l'équipage mais, à ce stade, on n'en sait pas plus. Darwin décide que cet endroit restera caché à jamais.

Personnellement j'ai tout de suite été accro alors que je n'avais pas lu les romans précédents de cette série dédiée à la Sigma Force.

Ce roman pourrait faire un bon film en réalité? Ça bouge dans tous les coins, ça explose, il y a des courses poursuites dans des lieux les plus inhospitaliers, bref c'est  une bonne surprise. On ne s'ennuie pas en le lisant!

Le seul bémol est que les personnages n'ont guère d'épaisseur mais c'est peut être parce que je n'ai pas lu les précédents ouvrages. Je me suis un peu perdue dans les différents membres de l'équipe.

Le frère de Lisa est atteint par le virus et Lisa doit lui couper la jambe au niveau du genou. Elle est donc bouleversée par la mort probable de son frère qui décline de plus en plus. On ne ressent pourtant pas son chagrin et on ne se sent pas vraiment concerné par le devenir de ce jeune homme. C'est un exemple mais tous les personnages sont un peu ainsi, on ne ressent aucune empathie pour eux et c'est un peu dommage.

Cela reste cependant un roman très agréable à lire et perso, je l'ai dévoré!!

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,