27 juin 2018

111/ Adrien Anderson et " Le cercle de Seth"

 

Bonjour,

 

le cercle de seth

 

J'ai découvert que ce roman est le dixième de cet auteur que je ne connaissais pas.

Adrien Anderson est né en 1987.

 

Ce roman a une préface d'un ancien du GIGN, diable !!

 

 

 

l'histoire

 

 

 

Le tout jeune inspecteur Jim Spenser est chargé d'une enquête sur plusieurs meurtres.

 

Le premier meurtre a été tout d'abord qualifié de crime passionnel mais, avec la découverte de deux autres victimes, il est devenu évident qu’un tueur en série sévissait.

Au début du roman, Jim Spenser compte près de 10 victimes.

 

 En étudiant les  archives, il constate qu'une série de 13 homicides avait eu lieu 18 ans auparavant, l'auteur n'ayant jamais été identifié.

 

 Il est appelé sur les lieux d'un nouvel homicide …

 

 Il s'agit cette fois d'un septuagénaire assez aisé, mort depuis quelques jours. Le corps avait la bouche cousue, était énucléé et les parties inférieures semblaient brûlées à l'acide au point de laisser apparaître les os.

 

 

 

Jim Spenser étudie les éléments du dossier et finit par penser que les dates de naissance des victimes seraient importantes.  Il décide de se rendre chez une numérologue et la trouve assassinée.

 

 

 

Il se fait assommer après avoir prévenu la scientifique.

 

 

 

Il se rend chez un autre numérologue, persuadé que sa piste est la bonne et apprend qu'il existe effectivement un lien entre les victimes. Toutefois, sur la route du retour, il est victime d'un accident qui le laisse dans le coma,.  Par hasard, sa voiture est confiée à la scientifique qui constate qu'il y avait eu sabotage d'une des roues

 

 L'enquête est reprise pas son collègue Julian Casnov qui décide de placer la voyante sous protection.

 

 

 

A ce stade de ma lecture, soit une trentaine de pages, je me suis sentie épuisée et pas du tout motivée pour poursuivre.

 

 

 

Mais, pour mon blog, j'ai repris ma lecture espérant une embellie.

 

 

 

Bon je résume, les victimes sont choisis selon leur date naissance, la prochaine est «  vierge » et maintenant il faut trouver une banque de données. Miracle, toutes les victimes sont nées dans la même localité. Julian demande à la mairie de lui communiquer le dossier des agents municipaux et face à un refus, décide de pénétrer nuitamment dans les lieux.

 

 

 

J'ai finalement arrêté là ma lecture car je n'en pouvais plus.

 

 

 

Ayant survolé la fin, j'ai cru comprendre qu'il y avait une importante conspiration et beaucoup de morts.

 

 

 

Je vous laisse lire ce roman pour moi... 

 

 

 

Mon avis :

 

 

 

Tout d'abord l'écriture

 

 

 

Lorsque je lis un policier, j'avoue humblement que l'histoire me passionne plus que le style, enfin dans une certaine mesure. Et puis, souvent je me dis que mon écriture n'est pas top, mon orthographe non plus et que je n'ai guère de leçons à donner aux autres...

D'ailleurs je ne critique pas le style, il est court, direct... pourquoi pas.

Mais, assez rapidement, j'ai pu constater des tournures un peu limites, voici quelques exemples pris dans les 30 premières pages ( sans doute ) ...

Il y en a sans doute d'autres, mais je ne suis pas prof de français et l'exercice entravait pas lecture."

 

  • «  brusquement épris d'un soubresaut, il se baissa » pour moi ce n'est pas du français non?

  • "lieux decorés avec goût et ostension",perso je parlerais d'ostentation non? quoique goût et ostentation cela me parâit un peu contradictoire..
  • "Il se para à demarrer l'ordinateur"..

 

 bref une écriture pas top du tout, un manque de relecture sans doute et qui a fini par m'ennuyer!

Des erreurs :

 

Et puis, c'est sans doute un détail car dans un roman ce n'est pas essentiel, quoique hi hi

J'ai remarqué des erreurs sur le nombre de victimes : au début du roman, Jim Spenser compte près de 10 victimes ( je pense perso que chargé d'une telle enquête on indique le réel chiffre des morts ) et se rend sur les lieux du meurtre d'une autre victime, la onzième ou la dixième ?  eh non, c'est la neuvième apprend-on plus tard  …

et quelques pages plus tard il précise que, sans la mort de la numérologue il y a dix victimes, alors c'est neuf ou c'est dix?. Ce n'est pas fondamental mais c'est irritant.

 L'histoire :

 

là je vous laisse choisir car mes fiches de lecture sont personnelles et peut être allez vous aimer, de plus j'ai calé en route...

D'ailleurs, pour être complète et tout à fait juste, j'ai eu la curiosité de regarder les commentaires  sur Amazon et même Babelio, eh bien j'ai été fort surprise car les lecteurs sont plutôt emballés!! 

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,