31 octobre 2017

16/ Anna Jansson et les noces perdues

Bonjour,

 

index

 

C'est encore un polar qui nous vient du nord...

La quatrième de couverture nous dit que c'est un auteur très connu en suède dont les livres sont traduits en une dizaine de langues.

Ce roman fait parti de la série "Maria Wern" inspectrice de police à Visby dans l'île de Gotland.

Je l'indique tout de suite, je n'ai pas lu les autres romans de cette série. Je prends beaucoup de mes romans à la médiathèque et parfois il y a des manques, je ne comprends pas toujours leur politique d'achat, surtout pour les policiers. Sans doute parce que cette lecture est toujours considérée comme secondaire par les bibliothécaires, enfin je le suppose.

L'année dernière j'étais partie en vacances avec la série des romans de Connelly. Je sais que je les ai tous achetés lors de leur sortie en poche, budget oblige hi hi!!

Stupeur, je n'avais pas le "poète", je l'ai sans doute prêté et il n'est jamais revenu au bercail, je ne prête plus maintenant d'ailleurs après avoir eu de nombreuses surprises.

Je file à la médiathèque et là, autre stupeur, il n'avait jamais été acheté alors qu'ils avaient d'autres livres du même auteur!!

Depuis, j'ai demandé son achat et cela a été fait.

Donc pour Anna Jansson ce sera à vérifier!! mais j'ai des doutes!!

 Maria et de son amie Erika,  toutes deux officiers de police, sont de sortie dans une boîte de leur ville.

Alors qu'Erika rencontre un médecin, Anders , qui lui plaît beaucoup et, se sentant en trop, Maria décide de rentrer chez elle.

Elle assiste ainsi sur le chemin du retour à l'agression,  par trois individus, d'un jeune garçon qu'elle tente de protéger mais, elle-même, se fait violemment frapper.

Hospitalisée, elle subit des examens afin de déterminer si elle a été contaminée par la seringue ensanglantée que l'un des agresseurs lui avait enfoncée dans la peau. Elle apprend que la seconde victime est décédée avant de pouvoir être opérée.

Maria, traumatisée par ce décès mais aussi inquiète d'une possible contamination, ne trouve aucun réconfort auprès de son ami et collègue, Per Arvidsson, lequel  souffre d'une grave dépression suite à une blessure en service.

Lynn, infirmière, est agressée une première fois près de sa maison puis une seconde fois à son domicile et on retrouve son corps revêtue d'une robe de mariée dans un parc voisin.

Harry, patient de Anders Ahlström et voisin tant de Lynn que de  Per Arvidsson, est retrouvé pendu chez ce dernier. 

Les indices montrent que l'ensemble de ces attaques est le fait d'un même individu que la police peine à identifier,  même si les victimes ont toutes des liens avec  Anders Ahlström. Ce dernier, veuf avec une fille de 11 ans, poursuit ses relations avec Erika qui nourrit quelques soupçons et craint pour la sécurité de l'enfant.

Plusieurs histoires s'entre croisent :

Erika et Ahlström,

Marie et Arvidsson, ce dernier renouant avec son ex,

une patiente et son mari atteint de la maladie d'altzheimer, la mort de la femme d'Ahlström plusieurs années auparavant lors de leur mariage...

Comme toujours je ne vais pas aller plus loin dans l'intrigue.

Mon avis :

J'ai commencé le roman avec enthousiasme mais je l'ai refermé avec un peu de déception.

Je me sens un peu coupable d'avoir ce sentiment car c'est quand même un excellente histoire mais je trouve que le dénouement ( que je ne dirais pas) montre les incohérence de l'attitude de l'un des personnages principal que l'on voit se posant quantité de question sur son état de santé... j'ai trouvé que c'était là complètement idiot puisque lui au moins ne pouvait que savoir ou à tout le moins deviner.

Mon analyse paraît un peu elliptique écrite comme cela mais si vous lisez ce roman , vous allez comprendre.

Mais je le redis c'est malgré tout un roman qui sort du lot.

Je ne sais pas encore quel sera mon prochain livre.

A bientôt

 

 

 

 

 

Posté par eoghan à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,