09 janvier 2018

35/ Dolores Redondo et " le gardien invisible"

Bonjour,

 

71dK7+mDDmL

 

Décidément je trouve des trésors en ce moment.

 

L'auteur :

Après un  roman historique,  elle a écrit, en 2013 Le gardien invisible qui est le premier volume d'une trilogie se déroulant dans la vallée du Baztan. 

Les autres romans sont déjà parus sous les titres "de chair et d'os" et de "une offrande à la tempête".

J'espère les trouver un jour...affaire à suivre donc.

Les romans ont eu un grand succès et sont même parus en BD.

 

L'histoire :

Amaia Salazar est chargée de l'enquête sur deux  meurtres de très jeunes filles de 15 et 12 ans qui ont eu lieu dans la vallée du Baztan, région dont elle est originaire et qui se situe dans le pays basque espagnol .

Les corps sont retrouvés dans des postures similaires à un mois d'intervalle.

 

Sur le pubis rasé de la victime la plus récente on trouve un gâteau local. Des traces de farine et sucre ont été découvertes  sur la première victime laissant supposer qu'un gâteau similaire avait été déposé sur le corps.

Par ailleurs, leurs chaussures ont été placées en bordure de la route.

Rapidement, un troisième assassinat d'une jeune fille de 15 ans est à déplorer.

Amaia, accompagnée de son mari, loge chez sa tante le temps de l'enquête. Les souvenirs de sa jeunesse se mêlent à l'enquête en cours.

Amaia a deux soeurs, et les parents d'Amaia étaient en effet propriétaires d'une fabrique de gâteaux traditionnels de la région. Ses soeurs sont d'ailleurs toujours à la tête de l'entreprise dirigée de fait par l'aînée Flora.

Ros est en train de se séparer de son mari, Freddie.

Flora, quant à elle, est séparée depuis deux ans de son mari Victor. Ce dernier, ancien alcoolique, tente de la reconquérir. Il est devenu abstinent et retape des motos.

Au fil du roman on découvre qu'Amaia, qui a de terribles cauchemars, a vécu un drame dans sa jeunesse, sa mère ayant voulu la tuer. Elle a ensuite été élevée par sa tante.

Des conflits familiaux anciens ressurgissent ainsi que des secrets de famille, l'enquête progresse lentement.

On découvre également les mythes et croyances de la région.

 

Mon avis :

L'héroîne est attachante et on découvre peu à peu ses failles et son passé.

La région est un personnage à part entière du roman et est décrite avec amour, on a envie d'aller la découvrir.

J'ai trouvé qui pouvait être l'assassin mais cela n'a rien changé au charme de ma lecture. D'ailleurs ce n'a pas été une prouesse car il y a de petits cailloux laissés ici et là.

Un aspect mystérieux se mêle à cette enquête, le fallait il?

Dans la mesure où la région semble attachée à ses mythes ancestraux, peut être mais il y avait, à mon avis, un point à ne pas dépasser et dans le roman c'est ce que j'ai le moins apprécié, cela devait ne pas se concretiser par de vraies rencontres, je n'en dirai pas plus pour ne pas déflorer certains aspects de l'intrigue.

Amaia est un personnage intéressant dont j'aurai plaisir à lire la suite de ses aventures, Flora est une vraie mégère mais par certain coté elle se croit investie d'un rôle de chef de famille protecteur des siens, Ros me paraît finalement assez peu sympathique au fil de la lecture... 

Je suis curieuse de connaître le devenir de cette famille.

Bref c'est un roman que j'ai beaucoup apprécié et j'attends de trouver la suite avec impatience.

A bientôt

 

 

 

 

 

 

Posté par eoghan à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,