21 novembre 2018

44 année 2 / Gunnar Staalesen et " Ou les roses ne meurent jamais"

Bonjour,

Ou-les-roses-ne-meurent-jamais

 

L'auteur est né en 1947 à Bergen en Norvége. C'est un dramaturge et il a en outre écrit de nombreux romans policiers. Ce livre fait parti d'une série consacrée à Varg Veum, détective privé qui a été, dans une autre vie, chargé de la protection de l'enfance en Norvége et qui a été mis à la porte après avoir frappé un dealer qui maltraitait une de ses filles.

Le présent roman est le 17 ème de la série. J'en ai lu un certain nombre mais pas l'ensemble.

 

L'histoire :

Veum traverse une mauvaise passe, trois ans après la mort de Sylvia, il boit beaucoup trop et n'a pas vraiment de boulot.

Ce jour là pourtant une femme franchit la porte de son cabinet de détective privé pour lui confier une enquête sur la disparition de sa fille Mette, âgée de trois ans lorsqu'elle a disparu...25 ans plus tôt.

Maya veut que l'enquête soit revue avant que tous les témoins ne meurent. Sa démarche est une conséquence de la mort d'un de ses voisins de l'époque dans le braquage d'une bijouterie/horlogerie. Mils est une victime collatérale de ce braquage puisqu'il passait sur le trottoir avant d'être bousculé par un des braqueurs qui a alors ouvert le feu sur lui avant de se volatiliser avec ses complices et le butin.

Veum est tracassé par cette mort, est elle réellement  un pur hasard comme chacun le souligne.

La disparition de Mette a eu lieu alors que l'enfant jouait dans un bac à sable situé face aux fenêtres de cuisine de la maison qu'occupaient ses parents et son frère aîné et dans une sorte de cour intérieure délimitée par cinq maisons construites par le même architecte. Ces maisons ont été achetées par des personnes se co-optant.

Plusieurs divorces sont cependant intervenus rapidement et le détective apprend qu'ont été organisés des  «  jeux du nouvel an » sorte de pratiques échangistes ayant mis à mal la belle entente des différents propriétaires neuf mois avant la disparition de Mette.

Un homme avait été soupçonné en raison de son inscription en qualité de délinquant sexuel  mais il avait rapidement été mis hors de cause. Sa cousine avait attesté qu'il se trouvait, lors de l'enlévement, à la fête d'anniversaire de sa fille.

Mon avis :

J'aime bien les romans mettant en scène ce drôle de détective qui est plus ou moins méprisé par les policiers. Mais petit à petit Veum détricote ce qui s'est passé, remonte des fils et j'avoue que c'est ça que j'aime dans un roman policier. Chaque personne a sa face obscure et chacun a caché quelque chose qu'il estime être sans intérêt au regard de l'enquête et sans incidence sur la disparition de l'enfant. Brique après brique, comme un gigantesque légo, Veum reconstruit ce qui s'est passé.

Jusqu'au dénouement final...

J'étais en train de me dire que je lirais bien le suivant du même auteur mais apparemment ce roman est sorti récemment, c'est presque dommage hi hi!!

Un beau roman

A bientôt

Posté par eoghan à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,