16 août 2018

136/ Ian Rankin et " Le diable rebat les cartes"

Bonjour,

 

le diable rebat les cartes

 

Chaque fois que Ian Rankin sort un nouveau livre mettant en scène l'inspecteur Rebus, je me précipite...

L'auteur est né en 1960 en Ecosse. Il a même vécu plusieurs années en France dans une ferme du Périgord où il a d'ailleurs écrit les premiers volumes mettant en scène l'inspecteur Rebus!!

Il est cependant retourné vivre à Edimbourg pour la santé de l'un de ses enfants et, aussi, pour effectuer plus facilement ses recherches.

Il a également écrit des romans sous le pseudo de Jack Harvey.

Le présent roman a été écrit en 2016 et traduit en 2018 en français.

Je n'ai pas encore lu ses romans mettant en scène Malcolm Fox, l'ancien enquêteur des "plaintes", mais je pense les lire pendant mes vacances.

L'histoire :

Darryl Christie, le jeune truand qui a pris la relève de Big Ger Cafferty, vient de se faire passer à tabac devant la somptueuse maison qu'il partage avec sa mère. Cette dernière accuse Cafferty. Mais rien ne permet de conforter cette assertion.

De son coté, Malcom Fox, qui a obtenu une brillante promotion l'ayant éloigné de Siobhan Clarke, est envoyé au sein de son ancien service afin de surveiller l'enquête sur Darryl, soupçonné de blanchiment d'argent via ses entreprises de paris.

Rebus, quant à lui, est à la retraite et poursuit une relation avec Deborah Quant , médecin légiste.

Lors de l'une de leur rencontre dans un hôtel restaurant réputé, il évoque la mort non résolue, dans ce même lieu, d'une jeune femme Maria Turquand. Il décide de jeter un oeil sur l'enquête, 40 ans après que la victime ait été étranglée.

Maria Turquand, quoique mariée, menait une vie assez libre et avait de nombreuses relations. Il se trouve que le jour du meurtre, Bruce Collier, un musicien célèbre à l'époque, occupait une suite.

Rebus a changé, il ne fume plus, sort son chien et fait attention à lui d'autant que son état de santé semble préoccupant.

Finalement un marginal s'accuse de l'agression sur Darryl et ne veut parler qu'à Rebus. Ce dernier revient l'interroger mais il doute totalement de la version donnée par Craw qu'il a toujours connu voulant se donner de l'importance en revendiquant divers délits. Toutefois il semble que Craw ait assisté à l'agression ce qui le met en grand danger.

Darryl et Cafferty concluent un pacte et Cafferty met Craw sous protection.

Fox fait l'objet d'un chantage de la part de Darryl, des infos sur un ukrainien Glushenko en échange de l'effacement des dettes de jeu de sa soeur Jude.

Mon avis :

Je suis éblouie par le talent de Ian Rankin qui ne se dément pas pour ce nouveau volume des aventures de Rebus.

Chacun des héros, en l'espèce Rebus, Malcolm Fox et Siobhan Clarke ont une existence réelle, de l'épaisseur,  ce ne sont pas des personnages de papier. De même Darryl et Caferty ont des personnalités tout à fait intéressantes, Caferty est passionnant .

Ensuite les intrigues de ce roman sont prenantes et j'ai été emportée par le ou plutôt les histoires dont celui du cold case bien entendu car on a vraiment envie de savoir qui et pourquoi cette jeune femme a été assassinée.

On interroge 40 ans plus tard l'un des amants et le mari dont les destinées ne sont guère enviables.

La crise est passée par là, les budgets sont réduits et pourtant, dans certains milieux l'argent  coule à flot...

Les différentes histoires sont liées, il y a plusieurs diables dans ce roman.

J'ai beaucoup aimé!!

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 février 2018

57/ Ian Rankin et "Tels des loups affamés"

Bonjour,

telsdesloupsaffamés

 

J'adore la série "rebus" de Ian Rankin et ce roman est le dernier que j'ai pu lire. Une merveille qui était déjà à la bibliothèque.Lorsque l'on sait à quel point leur politique d'achat peut être médiocre, j'avoue ici avoir été bluffée.

Je ne présenterai pas Ian Rankin, auteur de la série de l'inspecteur Rebus et plus récemment de romans dont Malcom Fox est le héros. Je n'ai pas encore lu ces derniers mais Malcom Fox apparaît dans les derniers romans de Rebus car, en sa qualité d'inspecteur des Plaintes, genre "police des polices" il a été amené à enquêter sur le cas "Rebus" dont il n'était pas un grand fan, il faut le dire.

Il apparaît également dans le présent livre car il est lié à Siobhan Clarke, ancienne coéquipière de Rebus. 

 

L'histoire :

 

Un éminent juriste, Lord Minton,  ancien avocat de la couronne ( chez nous ce serait un procureur général ou avocat général ) est découvert assassiné à son domicile. Dans son porte feuille, se trouve, soigneusement pliée, une lettre de menaces.

Peu de temps après, Big Ger Cafferty, truand notoire d'Edinbourg, est victime d'une tentative d'assassinat. Et il a la trouille!! 

Siobhan Clarke est chargée de l'enquête. Elle consulte Rebus, désormais à la retraite, en raison de l'implication possible de Cafferty.

Rebus connaît bien celui-ci, de par ses activités criminelles  au sein de sa ville mais aussi en raison de son passé commun avec lui. Ils ont été en classe ensemble même si Rebus a toujours cherché à le mettre sous les verrous.

Malgré leur inimitié, c'est à Rebus et lui seul que Cafferty confie le billet de menace qu'il avait reçu peu de temps auparavant. Il ne veut pas passer pour un has been dans le milieu de la pégre locale mais si l'on peut constater qu'il n'a plus la puissance qu'il avait par le passé.

L'expertise montre qu'il s'agit de la même personne qui a écrit les deux mots. 

Le mode opératoire leur fait penser  à une affaire récente quoiqu'antérieur à celle de Lord Minton : l'assassinat du gagnant de la loterie, même si celui-ci n'a pas été tué par arme à feu. 

On ne retrouve pas de billet de menace mais toutes les victimes ont reçu un flyers identique ce qui les relie. Siobhan pense en effet  que l'assassin utilise un simulacre de distribution de prospectus pour étudier les lieux sans se faire repérer.

Cafferty fait le lien avec un centre d'accueil de mineurs et apprend à Rebus, devenu consultant de la police,  ce qu'il s'y passait avant sa fermeture et son rôle dans ce qu'il est advenu d'un de ces jeunes.

Par ailleurs une famille de truand de Glasgow se trouve sous surveillance d'une équipe spécialement constituée et qui ne souhaite pas que l'on empiète sur son enquête.

Malcolm Fox, promène sa mélancolie dans cette enquête et se revêle plus doué qu'il ne le croyait dans l'enquête de terrain.

Je ne vous en dirai pas plus ( j'en ai déjà dit beaucoup) , il ne faut pas vous gâcher le plaisir de la lecture... 

 

Mon avis :

 

L'intrigue surfe sur certains scandales des centres d'accueil de mineurs avec  brio mais son angle de vue est légérement différent puisqu'il se focalise plus sur les conséquences non sur la victime immédiate mais sur ses proches.

On retrouve avec plaisir un Rebus, désormais à la retraite, mais ayant des difficultés à admettre ce nouveau statut. Rebus fait comme à son habitude, cavalier seul 

Toujours aussi perspicace, il est brillamment secondé par Siobhan Clarke mais surtout par Malcolm Fox, personnage atypique et attachant.

Malcolm n'est plus inspecteur des plaintes et se heurte désormais à l'animosité des policiers qui lui en veulent pour son activité passée. Il fait face à une délicate reconversion.

Il est également troublé par la maladie de son père, ses relations avec sa soeur... c'est un homme mélancolique que j'ai découvert dans ce roman. Mélancolique et solitaire, plus proche de Rebus qu'il ne l'imagine finalement.

Vous l'avez compris, j'ai beaucoup aimé ce roman.

 

Posté par eoghan à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,