25 juin 2018

110/ Johana Gustawsson et "Mör "

Bonjour,

mör

Un nouveau roman de cet auteur français mariée à un suédois. Le choix de son nom de plume par l'auteur n'est sans doute pas anodin car le lecteur est en ce moment fan des romans du Nord de l'Europe  et d'ailleurs si j'ai choisi Block 46 et Mör c'est en raison du nom et de la quatrième de couverture...

J'ai déjà lu le premier roman de cet auteur qui vit à Londres, il s'agit de « Block 46 » dont j'ai fait précédemment une fiche de lecture et que j'avais beaucoup aimé. Il se trouve que j'avais pris à la médiathèque « Mor » du même auteur et je me suis empressée de le lire.

Ce roman a été publié en France en 2017.

 

L'histoire :

 

Le 16 juillet 2015, le corps d'une jeune femme est découvert appuyé contre un arbre au bord du lac Torvsjön à Halimstad en Suède.

Des morceaux de chair lui ont été enlevés au niveau des seins, des reins , des cuisses et des fesses. Sa mort est due à la strangulation et elle porte la trace d'une chaîne à l'une de ses chevilles. Une plume noire est retrouvée dans chacune des oreilles de la victime.

L'inspecteur Karla Hansen est chargée de l'enquête.

Son mari, Dan est un écrivain de littérature pour adolescents et le couple a deux filles.

Karla compte sur cette enquête pour avoir de l'avancement et peut être aller exercer son activité à Scotland Yard, ce qui est son grand rêve.

Elle s'inquiète lorsqu'elle constate que c'est le commissaire Lennart Bergström qui est dépêché pour superviser les investigations . Toutefois elle n'est pas dépossédée de l'enquête car il s'agit juste de remplacer le commissaire du lieu, victime d'un grave accident.

 

Parallèlement, à Londres, une autre femme est enlevée à proximité de son domicile. Il s'agit d'une actrice Julianne Bell. La profileuse, Emily Roy, est appelée à la rescousse par le DCS Pearse. Elle découvre sur les lieux de l'enlèvement une paire de tennis dans un sac congélation avec des chaussettes pliées dans la chaussure gauche. Cette découverte la laisse perplexe car il s'agit de la signature d'un tueur en série Richard Hemfield, déjà enfermé eu sein de l’hôpital psychiatrique de Broadmoor.

Richard Hemfield est au demeurant celui qui a tué le compagnon d'Alexis Castells, écrivain français qui écrit un livre sur l'affaire Ebner, objet de ma précédente fiche de lecture.

Cette mort est intervenue lors de l'arrestation de Richard Hemfield alors recherché pour le meurtre de six femmes entre octobre 2004 et septembre 2005. Il les avait maintenu en captivité pendant plusieurs jours. Elles n'avaient subi aucun sévices corporels et sexuels mais on avait retrouvé des plumes noires dans les oreilles et de la chair avait été découpée aux endroits emblématiques de la féminité.

 

Emilie Roy pense que Richard Hemfield a peut être été condamné à tort pour ces meurtres  mais Alexis est tout à fait hostile à cette idée et poursuit son enquête de son coté.

 

A coté du déroulement de l'enquête, on se plonge dans la vie à Whitechapel à l'époque où sévissait Jack l'éventreur. On suit l'existence difficile d'une jeune suédoise qui a fuit les violences paternelles pour travailler à Londres. Frieda est l'amie de Liz qui sera une victime de l'éventreur. Si elle évite de tomber dans la prostitution dans un premier temps, une grossesse non désirée et la perte de son travail lui vaut la déchéance. Les années passent, sa fille revient en Suède et on suit sa vie puis celle de sa fille.

 

On suit également ce que devient Julianne Bell.

 

Mon avis :

Le roman est dense et prenant. Je n'ai pas pu le lâcher.

L'enquête est bien menée et il y a de nombreuses surprises jusqu'au dénouement final.

Je me suis parfois perdue entre Londres et la Suède mais c'est peut être parce que j'avais tellement hâte de lire la fin.

L'idée est que l'on est ce que le passé a fait de nous d'ou cette plongée dans l'histoire de la famille de Frieda.

J'ai donc beaucoup aimé ce roman,peut être improbable, mais si passionnant qui nous plonge dans l’horreur !! j'adore !!

 

 

Posté par eoghan à 07:18 - - Permalien [#]
Tags : , ,


23 juin 2018

109/ Johana Gustawsson et " block 46"

Bonjour,

 

 

index

 

L'auteur m'était totalement inconnue et je l'ai découverte à la médiathèque.

Ce roman a été publié en France en 2015 par les éditions Bragelonne.

Je lis que l'auteur a apparemment écrit un livre, en fait deux avec Laétitia Milot, cela m'a étonnée !

Après une petite recherche sur le net, j'ai vu qu'elle était née à Marseille en 1978!! j'en ai été baba hi hi!

En fait elle est mariée à un suédois ... ceci explique le patronyme. Elle vit désormais à Londres.

 

L'histoire :

L'auteur nous emmène en juillet 1944 dans un train de déportés à destination de Buchenwald.

Parmi ces malheureux, un étudiant en médecine Erich Ebner dont on suit le parcours au sein du camp jusque la libération de celui-ci.

Il vit l'enfer avant de trouver un semblant de normalité ( enfin si on peut dire) au sein de block 46 en travaillant avec le SS Fleischer sur des enfants morts.

 

A l'époque actuelle, le commissaire Bergstrôm de Falkenberg est appelé sur les lieux d'un crime où il trouve le corps d'une jeune femme blonde au pubis rasé et dont on a enlevé les yeux et sectionné la trachée. Elle se trouvait enterrée sur la plage gelée, dissimulée sous la coque d'un vieux bateau.

 

A Londres, Alexis Castells, écrivain spécialisée dans la biographie de tueurs, se rend à une soirée chez Cartier où sont présentées les dernières créations de sa meilleure amie, Linnea.

Mais Linnea est absente de ce moment qu'elle préparait depuis de nombreux mois et qui devait être sa consécration en tant que créatrice de bijoux. Partie se ressourcer sans sa maison en Suède depuis quelques jours, elle n'était pas revenue.

Son compagnon, Peter Templeton, arrive à l’inauguration complètement effondré.

Alexis décide de l'accompagner à Falkenberg avec Alba, une autre proche de Linnea.

 

Le chauffeur, qui les accueille, les conduit chez Stellan Eklund, un ancien policier ami de Linnea, où le commissaire Lennart Bergström et Kristian Olofson, leur apprennent que le corps découvert sur la plage est bien celui de Linnea.

 

Le lendemain, au commissariat, Alexis découvre la présence de Emily Roy, une profileuse canadienne recrutée par Scotland Yard. Linnea est la dernière victime d'un tueur en série plusieurs corps présentant les mêmes mutilations ont été découverts à Londres.

 

Mon avis:

Le roman est dense, mais l'intrigue se suit aisément.

La vie d'Erich Ebner à Buchenwald est terrifiante, terrifiante mais aussi passionnante. C'est un peu déplacé, vu le contexte de ce récit, de dire que j'ai adoré mais c'est  vrai !!

J'avais hâte de découvrir l'épisode suivant de la vie de ce survivant dans le camp de sinistre renommée.

Un va et vient entre le passé et l'enquête actuelle recèle son lot de surprises jusqu'au coup de théâtre final, je dirais même aux coups de théâtre car il n'y en a pas qu'un seul !

Ayant emprunté le roman suivant du même auteur, je vais me plonger à nouveau dans l'univers de Johana Gustawsson avec délectation. J'avoue que cela me réconcilie avec les polars français!!

A bientôt avec le second roman de la série.

Posté par eoghan à 07:00 - - Permalien [#]
Tags : , ,