22 février 2018

55/ Lilian Jackson Braun et le chat qui jouait au postier

Bonjour,

51b3cTwPTcL

 

L'histoire :

Jim est désormais un homme riche, il dispose de l'usufruit de la fortune de l'amie d'enfance de sa mère, la "tante Francesca". 

Il découvre, dans la vaste demeure qu'il occupe, les appartements situés au dessus du vaste garage de la propriété. Dans l'un de ces appartements  qu'il souhaite rénover pour les occuper, Jim admire de magnifiques dessins de marguerites. Il apprend que ceux-ci ont été faits par une ancienne employée "Daisy" qui a mystérieusement disparu.

Cette disparition l'intrigue d'autant plus que Koko, qui furète dans la salle de bal inachevée, des bagages appartenant à la jeune fille comportant notamment un bracelet de valeur et de l'argent. Koko lui permet de trouver, entre le lit et le mur, le journal intime  de Daisy qui lui apprend que la jeune femme était enceinte.

Plusieurs morts ,une tentative d'assassinat contre Jim plus tard et nous découvrons enfin la vérité.

Dans le même temps, Jim recrute Isis Cobb du pays d'en bas pour lui servir de cuisinière et femme de confiance.

Elle vient de vendre le fond de brocante et le logement où elle vivait à la femme de Archie Riker.

Ce dernier apprend à son vieil ami que le couple divorce et que sa femme a un amant.

Iris est même chargée de répertorier le magnifique mobilier de la maison et de chiffrer la valeur des biens. Une tâche dantesque  puisque même des objets relégués au grenier ont une valeur exceptionnelle.

Le testament oblige Jim à résider cinq ans dans le comté de Moose avant d'être pleinement propriétaire des biens et l'interessé réfléchit à la façon de permettre au comté de profiter de cette immense richesse par le biais d'une fondation. 

 

 

Mon avis :

 

L'intrigue est intéressante et mouvementée puisque Jim se retrouve même amnésique pour une courte période suite à un accident de vélo...

On le sent perturbé par cette immense fortune qui lui confère une grande responsabilité vis à vis du comté de Moose.

La recherche du criminel n'est pas la partie importante du roman, les personnages et l'ambiance générale dans cette région sont les éléments essentiels.

Jim donne même un magnifique diner ... 

On lit l'histoire paisiblement, en prenant son temps ... c'est délassant 

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 janvier 2018

41/ Lilian Jackson braun et le chat qui jouait Brahms

Bonjour,

 

512ElyiCHwL

 

 

 

Ce roman est la suite des précédents ouvrages du même auteur mais il s'agit du premier contact de Jim avec le comté de Moose où il va s'installer ultérieurement.

On y découvre également sa "tante Francesca".

Je pense que je vais arrêter provisoirement de lire cette série et la reprendrai lors de mes vacances

 

L'histoire :

Alors que Jim serait sur le point d'avoir enfin la rubrique criminelle, il décide de partir tout l'été dans la comté de Moose.

Sa tante Francesca qui est en réalité une amie de jeunesse de sa mère décédée a repris contact avec lui depuis quelques mois après avoir lu ses reportages dans le daily fluxion.

Elle possède un chalet au bord du lac Huron qu'elle met à sa disposition.

Jim achète ainsi une voiture d'occasion, revoit Francesca et s'installe dans le chalet.

Des événements étranges semblent se dérouler dans le comté et il est certain d'avoir péché un corps lors q'une partie de pêche...

Son chalet est également visité et sa montre en or ainsi qu'un stylo disparaissent.

Pendant son séjour, sa tante tombe dans son escalier et décéde.

Bref beaucoup de réflexions pour Jim et son chat..

 

Mon avis :

Ce roman est une charnière dans l'oeuvre de Lilian Jackson Braun puisque son héros va pour la première fois dans le comté où se déroulent ses autres aventures.

C'est aussi celui qui fait que la vie du héros  va totalement changer.

Jim a des aspects peu sympathiques aussi, il ne fait rien et heureusement que sa tante lui envoie son homme à tout faire. Je me suis dit que Jim appréciait "le travail tout fait" pour quelqu'un voulant vivre simplement!! Heureusement qu'il devient milliardaire!!

L'écriture est agréable, la lecture facile et  les personnages sont amusants.

Bien sûr l'intrigue est en général assez simple et se met lentement en place, c'est l'ambiance de ces romans que l'on aime... Une sorte de charme un peu suranné émane de ces pages.

Je vais m'arrêter dans ma lecture de cette série pour aller piocher chez d'autres auteurs.. mais je vais reprendre sans doute lors de périodes de vacances.

A bientôt.

Posté par eoghan à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 janvier 2018

40/ Lilian Jackson braun et "le chat qui voyait rouge"

Bonjour,

 

513RJQQQPVL

Encore la série des chats allez vous dire..

Cette fois il s'agit du premier roman écrit pas l'auteur après une longue interruption puisque celui-ci date de la fin des années 80.

Je voulais voir si le style avait changé... eh bien non.

 

L'histoire :

Jim, toujours accompagné de ses deux chats,  est désormais critique gastronomique pour le Daily Fluxion.

Cette nouvelle affectation lui est donnée alors qu'il vient juste de débuter un régime, pas de chance mais l'avantage est quand même de pouvoir manger dans les meilleurs restaurants sans bourse déliée, ce qui convient bien à Jim, toujours en train de devoir payer de vieilles dettes.

Après être allé manger chez Robert  Maus,  attorney et véritable cordon bleu, il s'installe dans un appartement de sa fondation.

Il y rencontre un ancien amour en la personne de Joy Graham devenue céramiste et désormais mariée.

Elle avait un chat qui a disparu mystérieusement.

Son mariage périclitant, Jim lui prête de l'argent pour préparer son divorce.

Hélas Joy disparaît elle aussi du jour au lendemain, pendant que son mari continue les préparatifs de ce qui aurait du être leur exposition commune.

Des disparitions, des critiques gastronomiques et un magnifique vernis des poteries sont ici à l'ordre du jour.

Mon avis :

Une intrigue toujours agréable à suivre même si je la trouve un peu plus noire que d'habitude mais toujours une dose d'humour.

C'est donc réussi.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 janvier 2018

39/ Lilian Jackson Braun et "le chat qui aimait la brocante"

Bonjour,

51rc0LcKljL

Je poursuis ma lecture des romans de Lilian Jackson Braun avec le troisième roman et le dernier de sa première période d'écriture puisque le quatrième a été rédigé vers la fin des années 80.

 

L'histoire :

Jim Qwilleran, désormais accompagné de ses deux chats siamois, se trouve dans une période difficile.

Il n'a plus de logement et vit dans une minable chambre d'hôtel et sa voisine se plaint du bruit que font Koko et Yom-yom.

De plus il a encore de nombreuses dettes à payer.

En cette fin d'année, le journal, le "Daily Fluxion" propose des prix pour les meilleures histoires de Noël et gagner le premier prix richement doté permettrait à Jim d'améliorer sa situation au regard de ses créanciers.

Une réflexion d'un chauffeur de taxi se plaignant du quartier minable  et mal famé de "Came-village" lui donne l'idée d'un reportage.

Mais "came-village" n'est pas, comme le pense Jim, le repaire des dealers mais celui de la brocante et son nom vient de camelote...

Jim est sur le point de renoncer à son article, il n'aime guère les vieilleries,  mais  son rédacteur en chef trouve l'idée excellente.

Alors qu'il fait un premier repérage dans un quartier qui lui semble abandonné, il est accosté par un  clochard  qui lui indique que la vitrine devant laquelle il se trouve est celle d'un brocanteur Andy. Il lui confie que c'est un crime et non un accident.

Jim rencontre des personnages pittoresques et notamment Iris Cobb, chez laquelle il finit par trouver un logement.

Le clochard est retrouvé mort quelque temps plus tard et c'est ensuite le tour du mari d'Iris,  dit CC, que Jim découvre dans une maison vouée à la démolition.

La mort d'Andy continue à tracasser Jim. Il découvre que Andy n'était pas un personnage très sympathique, qu'il dénonçait volontier ses amis et collègues.

Il avait fait de même avec la récupération illégale que faisait Cobb, ce qui avait valu à ce dernier une importante amende.

Jim découvre au gré de ses pérégrinations paisibles au sein du village que Andy rédigeait un livre sur le monde de la brocante critiquant vivement chacun des brocanteurs et décrivant avec médiocrité leurs travers et secrets.

 

Mon avis :

J'ai aimé les descriptions pleine de vie du monde de la brocante au sein de Came-village.

Des personnages colorés font de ce roman un livre fort agréable à parcourir.

Comme toujours Koko et Yom-yom prennent une part active au dénouement des différentes intrigues.

Je voudrais lire le quatrième volet de ces aventures avant de passer à autre chose.

A bientôt

 

 

17 janvier 2018

38/ Lilian Jackson Braun et " le chat qui mangeait de la laine"

Bonjour,

 

51jrp7jh2RL

 

 

Comme je vous l'ai annoncé dans mon post précédent, j'ai lu le deuxième roman de la série.

 

L'histoire :

Le rédacteur en chef du Daily Fluxion, où travaille Jim depuis quelques mois, a décidé de créer un supplément hebdomadaire, dont il lui confie la rédaction, seul souci pour ce dernier :  ce supplément est consacré à la déco d'intérieur afin de favoriser la publicité.

Jim  contacte divers décorateurs afin d'effectuer des reportages consacrés à de belles demeures. Il est ainsi invité à des cocktails et visite des boutiques assez chic où il rencontre notamment David Lyke, un décorateur ainsi que Noyton.

Par ailleurs il doit retrouver un logement car son propriétaire est mort assassiné ( cf le chat qui lisait à l'envers) et la maison qu'il occupait doit être détruite.

Il vit désormais avec Koko qu'il a recueilli.

Point positif : il a la possibilité d'occuper avec son chat le logement de Harry Noyton, parti au Danemark pour quelques temps.

Point négatif : les deux premières publications sont l'objet de graves controverses:

- La demeure qui fait la une du premier supplément est cambriolée la nuit suivant la parution de la revue, sa propriétaire retrouvée morte et une magnifique collection de jades est dérobée.

- La seconde publication est consacrée à un foyer de jeunes filles qui se révèle être... une maison close!

Autre souci pour Jim, ses cravates coupées dans du tissu tartan sont mangées aux mites, enfin c'est que ce croit Jim jusqu'à ce qu'il constate que Koko a dévoré le revêtement en laine d'un fauteuil de prix du logement qu'il occupe.

Il consulte une femme spécialisée dans le comportement des chats qui estime que Koko s'ennuie et a besoin d'une compagne. Cela tombe bien la femme décédée possédait une ravissante siamoise désormais abandonnée. Jim la nomme Yom-Yom.

Le rédacteur en chef du journal, face à cette succession de catastrophes, se propose de confier à Jim la rubrique religieuse du journal mais Jim obtient un délai pour découvrir ce qui se cache derrière tout cela. Il tient surtout à  éviter une rubrique qui ne le passionne pas. Il se lance dans l'enquête accompagné de Koko puis de Koko et Yom-yom.

 

Mon avis :

Toujours positif je l'avoue.

Ce deuxième roman m'a mise de bonne humeur, je ne sais pas pourquoi... une intrigue "intrigante", Jim toujours aussi calme et plaisant, un chat surprenant, bon le mien n'est pas à la hauteur manifestement  hi hi!!

Quoique... les chats sont tellement sensibles à leur environnement qu'on retrouve un peu du sien chez Koko!!

La plume de l'auteur est alerte et le ton est plein d'humour. Nous sommes aussi intrigués et c'est avec bonheur que l'on s'interroge sur le lien entre les différentes affaires. On a bien quelques petites idées sur la question mais...

 Jim présente en outre une certaine fragilité qui le rend attachant.

La question est de savoir si je passe au troisième tome. Eh bien oui, je vais m'y attaquer avec joie!! 

A bientôt

 

15 janvier 2018

37/ Lilian Jackson Brown et " le chat qui lisait à l'envers"

Bonjour,

 

9782264017291FS

 

 

Dans la série des romans déjà anciens, voici le premier de la série des "chats" de Lilian Jackson Braun". Il y en a 29 plus un roman inachevé.

J'ai eu envie de relire les premiers écrits dans les années 1960 puisque l'auteur avait cessé leur écriture avant de reprendre la série dans les années 80 je crois.

Il y a deux époques dans les romans, le première au cours de laquelle le héros exerce sa profession de journaliste, sans doute à Détroit et  dans des conditions matérielles délicates.

Et une seconde époque qui se déroule dans le comté de Mooses alors que Jim Qwilleran vient d'hériter une fortune fabuleuse d'une amie de sa mère.

Le présent roman est comme je l'ai dit le premier de la série.

 

L'histoire :

 

Jim Qwilleran, ancien grand reporter de renom, recherche un travail et postule dans une rédaction modeste. Son alcoolisme et un divorce ont ruiné et sa réputation et sa situation matérielle.

Spécialiste notamment de la rubrique criminelle, il se voit offrir la charge d'écrire sur les artistes, tâche qui le déconcerte mais qu'il n'a pas les moyens de refuser.

Le chef de la rubrique spectacle est Arch Richer, qu'il a bien connu par le passé.

Ce dernier lui indique qu'il n'aura pas à travailler avec le critique d'art du journal, en effet  George Bonifield Mountclemens III ne passe jamais au "Daily Fluxion" mais envoie ses papiers par messagers. Il vit seul avec son chat et  ses articles, très polémiques et controversés, sont les plus lus du journal.

 

Jim, intrigué, décide de prendre le job et débute avec l'interview de Cat Halapay, homme d'affaire et peintre spécialisé dans les enfants. Ce premier reportage lui est imposé par le rédacteur en chef pour une mystérieuse raison.

Cat Halapay est fort différent de ce qu'imaginait Jim, il est très jeune, a une ravissante épouse et deux enfants en bas âge. Fort gênant pour l'interview, il  ne répond à aucune question sur son activité artistique.

Contrairement aux prévisions de son "chef", il est invité chez George Bonifield. Ce dernier  possède un chat siamois Koko et  vit dans une magnifique demeure envahie de biens précieux. Il se révèle en outre, malgré son handicap à la main, être un cuisinier hors pair, ce qu'apprécie particulièrement Jim.

George Bonifield  propose au journaliste d'occuper le logement dont il dispose au rez de chaussée de son immense maison moyennant un loyer dérisoire. Jim s'installe et prend soin du chat lors des absences de son maître.

Jim découvre que le critique d'art est détesté de tous, à l'exception des artistes accueillis par la galerie Lambreth que possède Earl Lambreth et son épouse, artiste peintre de renom.

Earl Lambreth est assassiné, puis un artiste Ciseau et le propriétaire de Jim. 

Ce dernier se lance dans l'enquête assisté de Koko.

 

Mon avis :

J'avais gardé le souvenir de romans plaisants et, en reprenant la série depuis le début, j'ai retrouvé le même plaisir qu'il y a bien longtemps...

L'écriture est agréable, doté d'une certaine légèreté et de beaucoup d'humour.

Ce qui est frappant est que le roman se situe dans un lieu indéterminé ( beaucoup pense qu'il s'agit de Détroit ) et à une époque peu précise. On n'y trouve aucune référence à l'actualité du moment permettant de se repérer. Cela donne une impression étrange, un peu hors du temps et de l'espace... 

Finalement en reprenant ce roman je me suis dit qu'il n'avait pas vieilli et pour cause. Une sorte d'intemporalité qui exclut tout stress et apaise, c'est assez curieux.

L'enquête se déroule paisiblement et on prend le temps de découvrir chacun des personnages.

J'ai adoré, ma madeleine de Proust peut être!!

Je me suis déjà lancée dans le second roman, le chat qui mangeait de la laine et j'adore!!

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,