07 décembre 2017

27/ Margery Allingham et " Cerceuils et Cie"

Bonjour,

515lferSmGL

Lorsque je me suis saisie de ce livre, j'ai lu rapidement la quatrième de couverture et cela me paraissait plaisant.

Ce que je n'avais pas lu, c'était la courte biographie de l'auteur.

 

L'auteur :

Margery est née en 1094 et décéde en 1966. Elle est d'une famille d'écrivains puisque ses parents écrivaient des romans populaires et son père a édité une revue qui publiait des romans de gare.

Margery a toujours voulu écrire même si elle a fait des études devant la mener au théatre.

J'ai ainsi appris qu'elle était très connue, autant qu'Agatha Christie et Dorothy L.Sayers. Elle avait notamment créé le personnage d'Albert Campion que j'ai retrouvé dans Cercueils et Cie.

Bref, en lisant ceci je suis presque tombée de ma chaise car je ne la connaissais pas du tout. Il faut dire qu'apparemment elle a été beaucoup moins traduite que ses consoeurs.

 

L'histoire :

Une lettre anonyme est envoyé au Docteur Smith, consciencieux médecin âgé d'une cinquantaine d'année, lettre lui reprochant d'avoir fermé les yeux sur l'assassinat de l'un de ses patients.

Cette missive déclenche une quasi crise d'angoisse chez ce praticien qui finit par aller s"épancher auprès de la police, plus particulièrement auprès de l'inspecteur Charlie Luke.

Le patient en cause serait Ruth Palinode.

La famille Palinode a connu la prospérité avant de faire des placements hasardeux et la magnifique bâtisse qui appartenait à la famille est désormais la propriété de Rose Roper, comédienne célèbre désormais à la retraite.

Elle a transformée la bâtisse en une sorte de pension de famille dans laquelle est hébergée, notamment, la famille Palinode, moyennant un loyer en proportion de leurs moyens limités.

Le quartier est également fort pittoresque mais parfois aussi quelque peu inquiétant. Meurtre, trafics divers...

Albert Campion est sollicité pour mener une enquête de l'intérieur en étant accueillie par Miss Roper qui le présente comme étant son neveu.

 

Mon avis :

L'écriture de ce roman m'a assez séduite, je la trouve, comment dire morcelée, disparate, presque trop contemporaine.

Les descriptions physiques et vestimentaires des différents protagonistes  sont franchement remarquables.

Les personnages sont étranges, par contre, eux sont désuets à la différence de l'écriture...et je suis d'accord avec la quatrième de couverture qui parle de description d'une société en déliquescence.

Un livre étrange, que j'ai finalement apprécié mais là je vous laisse vous faire votre avis

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]