18 décembre 2017

30/ Pekka Hiltunen et " Ecran noir"

Bonjour,

 

9103-v16ZRL

 

 

Ecran Noir est un roman que j'ai emprunté à ma médiathèque et il ne me semble pas  y avoir vu le roman du même auteur déjà paru et qui est "sans visage".

J'espère le trouver la prochaine fois.

L'auteur :

Il est né en 1963 en Finlande, est diplomé en sciences humaines et sociales et a été journaliste puis rédacteur en chef de deux parutions.

Apparemment son premier roman "Sans visage" met également en scène Mari et Lia qui sont les héroînes de "Ecran noir".

 

L'histoire :

 

De premières vidéos sont diffusées à partir de comptes piratés ne montrant qu'un écran noir. 

Puis de nouvelles vidéos extrêmement violentes sont mises en lignes. Ces snuff movies sont présentées comme des sortes de clips au design sophistiqué.  Les victimes, bien réelles, sont retrouvées  mortes dans différents quartiers de Londres et identifiées comme étant des homosexuels.

Lia travaille comme maquettiste au sein d'un bimensuel "Level". 

Lors de ses moments libres, le soir et les week ends, elle oeuvre au profit du "Studio", structure créée par Mari, finlandaise d'origine comme elle.

Studio regroupe outre Mari et Lia diverses personnes d'origines et d'âges variès :  Rico, geek et hacker, Maggie, actrice, Paddy ancien policier chargé de la sécurité et Berg le charpentier qui construit les décors et s'occupe de son chien Gro.

Cette structure s'attache à éviter les injustices.

Présentement Studio est en charge du dossier de Craig Cole, célèbre animateur de radio, accusé à tort d'attouchements sexuels par une ado de 14 ans. Mari est persuadée de son innocence.

Elle ne souhaite pas s'occuper du dossier des snuff-movies estimant que la police fait son travail. Elle change toutefois d'opinion après avoir constaté que le caractère homophobe des agressions ne semble pas retenu.

L'équipe tente alors de déterminer le lieu des prochaines attaques à l'aide d'un logiciel créé par Rico sur le fondement des données géographiques des bars homosexuels et de la position des caméras de surveillance de Londres. 

Studio équipe de caméras de surveillance les lieux possibles des nouvelles attaques . Sur l'un de ces lieux une victime est  déposée par son meurtrier et Berg, qui, au même moment y posait une caméra de surveillance, est tué en tentant de s'interposer.

Le reste de l'équipe, qui regardait les images diffusée par les caméras, a assisté au meurtre et se trouve  sous le choc, Mari est, quant à elle, anéantie par un sentiment de culpabilité.

Je vous laisserai lire la suite qui est passionnante.

 

 

Mon avis :

 

Le roman m'a scotché dès les cinq  premières pages je l'avoue!!

L'auteur, sans perdre de temps, nous entraîne dans deux situations intrigantes ;

- la diffusion de mystérieuses vidéos sur des comptes utilisateurs piratés, vidéos ne présentant que des écrans noirs, définis comme étant des  "messages personnels envoyés par le diable"

- Lia, jeune femme amateur de jogging, poste d'étranges enveloppes en prenant d'infinies précautions.

A ce stade je suis déjà certaine  de ne pas lâcher le roman et c'est effectivement ce qui arrive.

Cinq pages... je trouve, moi qui ne suis pas ( hélas) écrivain, que c'est du grand art. C'est rare de lire une pareille entame.

Plusieurs intrigues s'entremêlent dans ce roman:

- l'aide apportée à Craig Cole,

- la poursuite du meurtrier à la vidéo,

- l'histoire personnelle de Mari mais aussi celle des autres membres du groupe,

- les relations du groupe et de la police,

Et pour vous intriguer je dirais " et que vient faire Queen dans tout cela"

Bref j'ai adoré sans restriction et surtout je l'ai dévoré.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,