24 octobre 2018

28 année 2 / Rachel Abbott et " La disparue de Noël"

Bonjour,

 

la disparue de noel

 

Rachel Abbott et « la disparue de noël»

Ce roman est paru en 2017 en France.

J'ai déjà lu " Illusions fatales" du même auteur avec également Tom Bouman.

L'histoire :

Une jeune femme et sa fille de 6 ans Natasha, revient d'un repas de famille sur les routes verglacées qui les ramenent à leur domicile. Une voiture au milieu de la route... un coup de fil d'un certain Jack l'avertissant de ne surtout pas s'arreter et c'est l'accident.

Si la mère est morte, l'enfant a disparu.

Six ans plus tard, David à refait sa vie avec Emma et le couple a un bébé, Ollie, âgé de quelques mois.

Emma est heureuse dans sa superbe maison qu'elle vit de réaménager.

Alors qu'elle s'installe avec son fils dans la cuisine, elle découvre la présence d'une adolescente.

David qui vient de revenir précipitamment l'identifie comme étant Tasha, sa fille disparue.

Son soulagement est d'autant plus important que la police venait de lui faire un prélèvement ADN suite à la découverte du corps d'une jeune fille susceptible d'être son enfant.

Emma est inquiète car Tasha est hostile et refuse de dire où elle se trouvait.

Puis Ollie est à son tour enlevé, remis par Tasha à l'organisation dont elle fait partie désormais.

Tom Bouman est chargé de l'enquête. Il connaît Emma qui était la fiancée de son frère Jack. Ce dernier est mort six ans auparavant après avoir rompu avec Emma.

Mon avis :

Il est partagé.

C'est sans doute l'essentiel lorsque l'on se plonge dans un roman policier, j'ai lu ce roman assez rapidement et il faut reconnaitre que Rachel Abbott nous a concocté un roman  addictif. Le tempo est rapide et on est emporté par l'histoire. J'avoue que, à un moment, j'ai trouvé que la tension dramatique faiblissait.

Toutefois on a envie de savoir ce qui est arrivé à Natasha, si l'ado est bien la filette enlevée six ans auparavant, le pourquoi de la haine qu'elle voue à son père et si on arrivera à sauver Ollie...

L'existence de gang qui utilise les enfants paraît improbable mais l'actualité récente montre que ce n'est pas si invraisemblable...

Tasha est un personnage bien campé me semble-t-il...

Emma me paraît courageuse certes mais un peu fleur bleue mais bon...

Le personnage de David est intéressant avec son coté veule et médiocre...

Mais le rôle de la police m'est apparu assez médiocre voire lamentable et on conçoit difficilement le fait que Emma part se changer les idées en laissant Ollie à un père assez peu conscient du danger possible de Tasha alors que ce point avait fait l'objet de tensions dans le couple.

C'est une grosse invraisemblance dans le roman.

C'est une lecture agréable et j'avoue avoir passé un bon moment même si mon intérêt a un peu faibli en cours de route.

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


16 octobre 2018

24 année 2/ Rachel Abbott et 3 Illusions fatales"

Bonjour,

 

illusions fatales

 

 

Rachel Abbott, Sheila Rodgers de son vrai nom, est née en 1952 à Manchester.

Elle n'a pas toujours été écrivain puisqu'elle a fondé une société de logiciels et site web qu'elle a vendue en 2000.  Elle a ensuite vécu en Italie où elle a restauré un monastère le transformant en Hotel. Une vie donc déjà bien remplie.

Elle a commencé à écrire en 2009  en premier roman qui n'a été publié, à compte d'auteur qu'en 2011 et c'est justement celui dont je vous parle aujourd'hui.

L'histoire :

L'inspecteur Tom Douglas vient d'être nommer à Londres afin de se rapprocher de sa fille qui vit avec son ex-femme.

Sa première affaire est l'assassinat d'un richissime philanthrope : Hugo Fletcher dans des conditions laissant supposer des jeux érotiques sado-maso.

La première suspecte est sa seconde épouse lady Laura Fletcher, mais celle-ci vient juste d'arriver d'Italie et ne peut avoir commis l'assassinat.

Sa meilleure amie, Imogen, vient elle aussi de revenir de Cannes et ne semble pas être une coupable possible, même si l'accueil que lui a réservé Laura laisse l'inspecteur Tom Douglas  dubitatif.

Hugo Fletcher a été anobli par la reine en raison de son action en faveur d'une fondation créée par son père afin de venir en aide aux jeunes filles exploitées par des proxénètes. Sous la direction de Hugo Fletcher cette fondation vient désormais en aide aux jeunes femmes arrivées d'europe de l'est et tombées sous l'emprise de criminels.

Mais Hugo Fletcher ne semble pas être ce qu'il paraît comme l'affirme son ex-épouse Annabel qui a réussi à se faire épouser en manipulant l'arme du chantage.

Il a épousé une ravissante jeune femme Laura dix ans auparavant mais l'union n'est manifestement pas heureuse. Le mari a fait interner à deux reprises sa jeune épouse, dont la beauté semble s'être éteinte. Hugo semble tout planifier et organiser la vie de son épouse mettant un terme à son amitié avec Imogen et provoquant le divorce d'Imogen et Will, le frère de Laura.

Mon avis :

On le comprend assez rapidement, le beau lord n'est qu'un manipulateur.

Son épouse trop amoureuse le comprend vraiment tardivement...

On est quand même pris par la lecture de cette histoire qui débute par un meurtre dans des circonstances bien particulières, même si un certain ennui ne tarde pas à se manifester vers le milieu du livre car la victime n'est pas plaisante et l'on sait que l'épouse ou son amie sont pour quelque chose dans sa mort.

Il y a des invraisemblances, je ne peux pas en dire trop car cela dévoilerait la chute...

Une romance un peu guimauve entre la victime et sa future épouse m'a laissée un peu dubitative...

Le policier m'est apparu comme étant assez médiocre au point de s'épancher sur sa situation matrimoniale auprès d'une suspecte!!

Ça se laisse lire mais j'avoue n'être que moyennement convaincue par ce roman qui a quand même certaines très bonnes critiques.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 décembre 2017

26/ Rachel Abbott et le piège du silence

Bonjour,

518qrHrvsAL

 

Deuxième roman de Rachel Abbott, je ne pense pas avoir lu le premier.

Celui-ci est paru en octobre 2015 en France et l'auteur est présentée comme l'héritière de PD James en quatrième de couverture.

Cela m'est donc paru attrayant et je l'ai emprunté.

L'histoire, maintenant que j'ai lu le roman, me fait penser à ces comédies de boulevard où secrets et quiproquos permettent de passer deux heures de bon moment, enfin notez que tout dépend de la pièce car certaines se révèlent parfois être un vrai supplice.

L'histoire :

Abbie, jeune fille de 14 ans, censée passer une soirée pyjama avec des amies, est retrouvée sur la bas coté de la route de traverse menant au village, après avoir été percutée par un chauffard non identifié.

L'enquête de police et notamment l'analyse des mails de la jeune fille montrent qu'elle entretenait une correspondance avec une jeune fille de son âge, Chloé, qui s'avère n'avoir aucune existence. La piste d'un enlèvement est retenue.

Le même jour Léo se rend chez sa demi-soeur Ellie et son mari. Le couple vient en effet de rénover la demeure  familiale d'Ellis et de sa soeur. 

Le lendemain soir un repas, sorte de pendaison de crémaillère, regroupe plusieurs couples :

Gary et sa femme Penny, 

Charles et Fiona,

Patrick, meilleur ami du mari d'Ellie, et sa nouvelle conquête Mimi, pour laquelle il a quitté son épouse,

Tom, un voisin qui est un  policier en attente de poste,

et s'y ajoute Sean qui s'est chargé des travaux.

 

Plusieurs intrigues se mêlent.

- Les quiproquos amoureux des différents couples,

- les mensonges des uns et des autres sur leurs déplacements au moment de l'accident et l'enquête  pour savoir qui a enlevé chloé.

- l'histoire familiale d'Ellie et Leo,

- savoir ce qu'est devenu le père des deux jeunes femmes qui a mystérieusement disparu plusieurs années auparavant, ( là je doute de la vraisemblance dans le petit village tel qu'il est décrit) 

 

Mon avis :

L'intrigue maintient le suspens mais les personnages n'ont guère d'épaisseur . 

Ellie m'a "insupportée", j'ai eu envie de lui mettre des baffes, quelle idiote, son mari ne vaut guère mieux 

Certains protagonistes, dont Ellie, ont la psychologie d'une midinette, parfois on a l'impression d'avoir un roman style "harlequin".

Même son activité en tant qu'infirmière paraît invraisemblable, vu son immaturité, d'un autre coté elle n'a pas l'air d'être débordée au travail.

Un roman que j'ai lu sans déplaisir mais sans plus.

Rien à voir avec P D James, dont les intrigues étaient vraiment bien ficelées

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,