17 juin 2019

115 année 2 / Alexiane de Lys et " Le secret de Lomé"

Bonjour,

index

De temps en temps je lis un roman de science fiction ou de fantasy.

Ici c'est un roman d'un jeune auteur Alexiane de Lys qui a, je crois, environ 24/25 ans.

Je pense que c'est un livre à destination des ados mais je n'ai pas boudé mon plaisir!!

L'histoire :

Lomé, enfant riche et solitaire, est une jeune fille gâtée, reine de sa classe et amoureuse d'Antoine, le plus beau garçon du lycée qu'elle a piqué à sa meilleure amie.

Lors d'une sortie spéléo, elle fait une chute dans un lac souterrain et émerge dans un autre monde plein de dangers où elle rencontre Iollan, un prince qui la laisse à son sort dans un premier temps...

Elle échappe à de nombreux dangers, devient esclave avant de retrouver son prince qui se bat pour elle et tente de la sauver.

La planète pratique l'esclavage envers les fils de Tan et, de plus, elle est peuplée de nombreux animaux particulièrement dangereux.

Mon avis:

Au départ, Lomé n'est pas l'héroïne le plus sympathique qui soit, elle est égoïste et pleurnicharde mais petit à petit son caractère s'améliore et elle se révèle dotée d'une grande force de caractère.

L'histoire me fait penser aux films d'Angélique, le coté sexuel en moins hi hi!! D'un autre coté j'avais beaucoup aimé ces films...

Notre héroïne tombe de charybde en scylla mais est toujours sauvée par un preux chevalier.

Ce dernier est d'ailleurs beau, puissant, charismatique... un peu too much non?

Bien sûr ils sont amoureux même si la règle d'or leur interdit tout amour.

Je me moque un peu mais il reste que l'univers ainsi décrit nous plonge dans un autre monde peuplé de créatures monstrueuses et que l'on prend plaisir à sa lecture.

D'ailleurs, je n'ai pas lâché ce livre, et on peut laisser ce roman entre les mains des plus jeunes. Je vais voir si je trouve le tome 2.

Je suis sûre qu'il plairait beaucoup à ma puce.

A bientôt

Prochaine lecture : Jean François Parot et "l'inconnu du Pont Notre Dame"

 

Posté par eoghan à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


09 mai 2019

101année 2/ John Varley et " Blues pour Irontown"

Bonjour,

index

Pour cette 101 eme lecture depuis septembre 2018 ce sera u  livre de science fiction et de plus un livre récent trouvé à ma bibiothèque.

Il se trouvait sur la table des nouveautés et je me suis tout de suite souvenue que je l'avais vu dans les sorties récentes. Bingo, le dépot légal est de février 2019...

Il s'agit  ( je ne l'avais pas prévu) du troisième roman d'un trilogie du métal.

Dans l'avant propos l'auteur explique qu'un certain temps s'est écoulé entre les différents romans mais il a aussi expliqué un truc qui m'a laissée sidérée.

Apparemment beaucoup de directeurs littéraires emploient des " détecteurs de points délicats" afin d'éviter tout ce qui pourrait offusquer un groupe de lecteurs sensibles!! On lui a ainsi demandé de faire en sorte que le roman soit le plus politiquement correct!

Il faut faire en sorte que rien ne dérange ou effraie... j'ai tendance à penser que dans ce cas mieux vaut choisir des romans pour enfants et encore...

On a intérêt à profiter de notre liberté... à moins que cette méthose soit déjà arrivée chez nous!

Ce roman fait suite à " Gens de la lune" et à "Le système Valentine"

L'auteur :

John Varley est un auteur de science fiction né en 1947 au Texas.

Il a fait ses études à l'université du Michigan grâce à une bourse au mérite. Il débute des études de physique puis de lettres afin de tout arrêter et vivre modestement de petits boulots et se mettre à écrire.

Il a reçu de nombreux prix et est notamment l'auteur de la triologie de Gaïa.

L'histoire :

Nous voici plongés dans une enquête menée par Bach un ancien policier devenu détective privé et Sherlock son chien cybernétiquement modifié.

Le roman débute avec l'arrivée d'une cliente dans le bureau de nos détectives. Elle est atteinte d'une lèpre incurable qui lui aurait été inoculée volontairement et charge Bach de trouverr l'auteur des faits.

L'enquête que doit mener Bach doit l'envoyer dans un secteur appelé Irontown selon un informateur qu'il a consulté. S'y rendre lui fait froid dans le dos car c'est là que quelques années auparavant notre détective a quasiment trouvé la mort lors d'une opération qui se voulait être une sorte d'eradication d'une zone censée être criminogène.

Armé d'un fusil laser, Bach a pénétré dans le secteur et a rapidement trouvé que la vie y était plaisante.

Il a compris que l'attaque n'était guère justifiée et réussi à sauver une jeune fille de 10 ans qui était hébétée au milieu du carnage. C'est elle qui finalement arrive à le trainer dans un sas de survie.

Il tente de joindre sa cliente mais se fait enlever.

Sherlock qui l'avait suivi discrètement tente d'empêcher l'enlevement de son maître mais échoue.

Bach reste de nombreux jours détenu.

Blessé il se retrouve parmi une meute de chiens cybernétiquement modifiés au sein de Iron town.

Mon avis :

L'histoire est racontée selon le point de vue de Bach, mais aussi selon celui de Sherlock et accessoirement selon celui de l'interprête de Sherlock.

A dire, cela paraît compliqué mais c'est vraiment bien fait.

J'ai trouvé que c'était distrayant et amusant.

Le mélange entre le coté futuriste de l'existence de Bach sur Luna et le fait que nos héros vivent selon des modèles datant des polars des années 30 à 50 est détonnant.

Je ne suis pas la pro de la science fiction mais ce roman est plein d'humour, voire de poésie et on passe un excellent moment à le lire.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 mars 2019

84 année 2/ Peter F. Hamilton et "Salvation"

Bonjour,

Les-portes-de-la-delivrance

De la science fiction aujourd'hui avec le premier volume d'une nouvelle saga de Peter F. Hamilton que je ne connaissais pas.

J'avoue que je n'avais pas vu qu'il s'agissait d'un premier volume, les autres ne sont pas parus me semble-t-il.

J'ai d'ailleurs regardé à ma médiatheque, je n'ai pas trouvé ses  romans antérieurs, dommage car j'aurais bien poursuivi ma lecture de cet auteur.

L'histoire :

Le roman alterne entre deux époques.

D'une part l'année 2204. A cette époque une épave d'engin extra- terrestre est découvert dans un endroit assez aride et désolé dans une partie lointaine de l'espace non encore exploité par les humains.

Plusieurs personnes sont chargées d'aller explorer ce véhicule qui comporte un cerveau, des restes humains maintenus en vie et le corps de ce qui semble à première vue être un humain.

La porte ouverte de ce véhicule laisse supposer qu'il y avait un membre de l'équipage qui a pu partir.

Les différents membres de cette expédition racontent leurs expériences passées et parfois leurs oppositions ou différends passées.

D'autre part, un futur très lointain semble-t-il.

L'action se déroule en effet un autre temps et un autre lieu qui n'est pas clairement daté.

Des générations d'humains génétiquement modifiés sont entraînés et même sur-entraînés afin d'aller combattre un ennemi qui les repère à partir des ondes émises et les poursuit depuis des générations.

Ils ont leurs peines et leurs joies mais ont un destin à accomplir pour lequel ils sont durement formés.

On comprend rapidement que l'humanité a été en grande partie détruite, quelques survivants ayant réussi à embarquer dans d'immenses vaisseaux. Ils sont arrivés sur la planète où il a été décidé de rester sous les radars de leur ennemi en premier lieu et de commencer la lutte dans un second temps.

Le roman se placent au moment où tous les jeunes sont pratiquement formés. Les plus anciens ont déjà embarqués dans des vaisseaux générationnels plusieurs années auparavant.

Il ne reste que les formateurs et l'encadrement si on peut dire. Une fois les jeunes formés, on les voit embarquer dans les vaisseaux de combat alors que les plus agés des formateurs partent eux aussi dans le dernier vaisseau générationnels. Hélas, ce tome 1 s'arrête ici et moi je sanglote de ne pas avoir la suite !!

A travers ces deux histoires qui s'entrecroisent, on découvre que l'être humain en 2204 a pu terraformer de nombreuses planètes afin de s'y installer ou récupérer les matières premières. Les humains sont devenus presqu'immortels avec l'aide des cellules K ( je ne suis plus sûre) des cellules que le peuple Olyix leur vend en échange de carburant pour poursuivre leur voyage vers l'origine du monde. Les Olyix sont un peuple extra terrestre qui semblent pacifistes et poursuivre essentiellement un but religieux.

A travers plusieurs expériences des membres de l'expédition, on a des doutes sur le but réel que poursuivent les Olyix.

Mon avis :

Plusieurs histoires sont imbriquées. Au début on se demande où on va... mais finalement même s'il y a quelques longueurs, on est pris par l'histoire qui est haletante... C'est là que je comprends le terme de "space opera", il y a de l'élan, du souffle épique et... et... pas de suite...

Vous avez compris, j'ai adoré et c'est comme ça que je me suis rendue compte que le tome 2 n'était pas sorti, on nous laisse au milieu du guè !!

Une chose est sûre, désormais je ne lirais les sagas, (ici j'ai lu que c'était une trilogie), lorsque j'aurais tous les livres en main car c'est trop insupportable.

En plus je ne peux pas emprunter d'autres livres de cet auteur car il n'y en a pas dans ma médiathèque qui a pourtant acheté les livres de Neal Stephenson pourtant très hermétiques!!

Revenons à ce roman. J'ai aimé les portails permettant d'aller dans d'autres endroits... de la planète ou d'autres planètes. Effet secondaire la disparition de l'hébergement de tourisme puisque l'on peut aller à un endroit lointain ( travailler ou se promener) et revenir chez soi dans la même journée.

Autre chose amusante : les personnes fortunées pouvant avoir un logement dont la cuisine est par en ex France ( gourmandise oblige), la chambre à coucher sur Mars et le salon avec vue sur les montagnes. J'aimerais avoir un tel logement hi hi.

Il y a des trouvailles et j'ai beaucoup aimé ce livre.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 janvier 2019

63 année 2/ Neal Stephenson et Anatèm tome 2

Bonjour,

51k6yfxtuPL

Ne pas faire ma bêtise : il faut absolument acheter les deux tomes de ce roman qui en réalité en est un seul de presque 1000 pages. Il a été divisé en deux volumes pour sa publication mais il faut vraiment lire le tome 2 dans la foulée du tome 1.

Reprendre la lecture après une attente de plusieurs semaines est plus difficile.

Mais pas impossible puisque je l'ai fait, avec difficulté au début quand même!!

L'histoire :

Fraa Erasmas est toujours à la recherche d'Orolo, le fraa qui a été banni.

Il arrive ainsi à Orithena sur l'île d'Ecba.

Mais Arbre est menacé par des voyageurs extra terrestres appelé géomètres.

Un petit engin arrive d'ailleurs sur l'île avec à son bord une femme qui meurt peu après son arrivée.

Les géomètres envoie un engin qui réactive le volcan qui entre en éruption. Les habitants sont évacués mais Orolo perd la vie en voulant préserver le corps de la géomètre.

Face à ce péril les mondes mathiques et séculiers doivent se réunir dans un nouveau convoxe pour trouver des solutions.

Fra Erasmas découvre qu'un géomètre se trouve parmi eux, il s'agit d'un Laterrien nommé Jules Verne Durand qui devient leur allié d'autant que c'est son épouse, Lise,  qui a atterrit en catastrophe sur l'ile d'Ecba après avoir été criblée de balles par des géomètres avant sa fuite.

Tout ce petit monde essaie de comprendre le principe de la polycosmie, c'est à dire l'existence de cosmos multiples.

Bon, j'avoue tout, j'ai lu mais pas tout compris...

On revient sur l'histoire de Arbre avec les différents sacs qui y ont eu lieu ayant abouti au fait que les avots n'avaient plus accès à la technologie.

Une fois les faits analysés, les arbriens décident de se lancer dans l'espace afin de lutter contre les géometres.

Tout un périple qui aboutit à leur entrée dans l'immense engin spacial, à la signature de la paix et à la création par fraa Erasmas et son épouse, soor Alla fondent un lieu appelé Saunt Orolo doté de mur, d'un portail mais pas de portes afin de permettre à tous d'entrer et sortir librement.

Mon avis :

Je n'ai rien compris mais j'ai adoré, voici, quelque peu simplifié mon avis sur ce roman.

Ce roman vous emporte, c'est positivement incroyable..

Les mots sont différents mais on comprend tout finalement si l'on se laisse porter par le souffle incroyable de cette histoire.

Il y a aussi une reflexion sur l'homme, ses croyances, l'univers qui l'entoure, c'est très dense et parfois difficile à suivre.

Je ne peux que vous conseiller d'en faire l'expérience, c'est difficile à raconter mais j'ai adoré.

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 décembre 2018

57 Année 2/ Neil Stephenson et "Anathem tome 1"

Bonjour,

anathem

L'auteur :

Il est né en 1959 dans le Maryland et est un auteur de science fiction reconnu, même si je ne connaissais pas du tout son nom. Il faut dire que je ne lis de la science fiction que de loin en loin.

Neil Stepenson a reçu de nombreuses récompenses.

Ce n'est pas anodin d'apprendre que son père était professeur de génie électrique, sa mère professeur de biochimie et qu'il est petit fils d'un professeur de physique. Il fonde une société à l'issue de ses études et cherche à créé un jeu sur le thème du combat à l'épée, jeu qui est l'écho de son roman Samouraï Virtuel.

La société capote faute d'argent.

Il publie de nombreux romans mais je vous renvoie à wikipedia, inutile que je remettre les mêmes choses.

L'histoire :

Je vais beaucoup simplifier ce roman.

Un jeune "moine" fraa Erasmas vit sur la planète Arbre dans ce qui ressemble à un monastère. Il y est arrivé dix ans auparavant.

Quand je dis moine et monastère je me réfère  à la méditation, l'ascetisme et le réflexion et non à la chasteté qui n'est pas de mise en l'espèce, les fraas pouvant parfaitement avoir une relation déclarée avec une soor. De plus l'avôt ( le "moine" ) n'est pas religieux, sa seule religion est la réflexion et la connaissance. Il vit modestement de son labeur contrairement au monde extérieur appelé les extras.

L’organisation est constituée de "maths" qui se distinguent par la périodicité du contact avec le monde extérieur, on trouve ainsi des maths  unétariennes, décénariennes, centenariennes, et millénariennes.

Lors de l'aperte, les avôts ( les fraas) peuvent visiter le monde extérieur. Pour les unétariens, c’est une fois l’an. Pour les décénariens, il faut attendre 10 ans. Pour les centenariens l'ouverture a lieu tout les 100 ans  et, pour les millénariens : 1000 ans. 

C'est à cette occasion que les extras peuvent amener leurs enfants et au contraire des frères redevenir séculiers.

Par ailleurs une discipline stricte s'applique et diverses règles régissent la communauté même s'agissant des plantes cultivées.

Fraa Erasmas appartient à une math décénarienne et on assiste à sa première sortie avec plusieurs de ces amis. Il retrouve une jeune femme qui est membre de sa famille.

Erasmas a 18 ans et est le disciple de fraa Orolo, un homme particulièrement brillant. Si fraa Erasmas est doué, il sait qu'il n'est pas le meilleur de son groupe.

Vers la fin de l'ouverture de la Math au monde extérieur, un couple d'inquisiteurs arrive, l'accès aux télescopes est interdit et Fraa Orolo est chassé de la math.

Fraa Erasmas fait parti d'un groupe devant rallier une autre math mais il décide de retrouver fraa Orolo, il pense que ce dernier a fait une découverte importante.

Son chemin est semé d'embûches.

Mon avis :

J'ai commencé les premières pages et là j'ai eu un problème.

Le roman se déroule sur une autre planète en l'an 3000 et quelques.

Le vocabulaire utilisé est déroutant voire incompréhensible , d'ailleurs je ne comprenais rien, rien du tout. C'est sur, j'étais sur une autre planète.

J'ai commencé à m'inquiéter. 

Puis, et je me souviens que j'en étais à la page 60, j'ai commencé à lire plus aisément. Deux choses l'une ou j'étais subitement devenue plus intelligente, ou le langage s'était simplifié.

Plus vraisemblablement je m'étais faite à ce nouveau monde.

Il faut le savoir, du temps est nécessaire pour appréhender cette histoire.

Au delà du vocabulaire, de longs dialogues émaillent le roman, voire des monologues, souvent assez ardus. Je l'avoue  humblement je n'ai pas toujours tout compris.

Les protagonistes pratiquent une sorte de joute verbale mi philosophique mi mathématiques de nature à permettre à la conscience, l'intelligence de s'éveiller et être ainsi aptes à appréhender certains concepts. c'est dur dur, ne le cachons pas, en tout cas pour moi ça a été dur, je n'ai pas le niveau c'est indéniable hi hi!!

Mais, il n'en demeure pas moins qu'une magie opère... j'ai lu ce roman avec bonheur et je n'arrive même pas à comprendre pourquoi.

J'ai été amusée par la description du monde extérieur avec des personnes assez incultes, profitant de tout le confort mais abruties par les visios ( les vidéos, les films ou l'actualité ne montrant que des choses violentes) .

je vais aller de ce pas me procurer le tome 2 car je n'ai acheté que le premier tome ( je suis prudente) .

Ah oui, j'allais oublier, j'imagine que le traducteur est devenu fou hi hi!!

J'ai une pensée émue pour ses proches qui ont du vivre l'enfer!!

A bientôt

Petite mise à jour : je suis allée chez mon " Leclerc" partie centre culturel et là cata, je n'ai pas trouvé le tome 2!!

C'est terrible!

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par eoghan à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 décembre 2018

56 année 2/ Emma Newman et " Planetfall"

Bonjour,

pla,etfall

J'avais pris ce livre car la quatrième de couverture me paraissait prometteur avec une comparaison avec les romans d'Arthur C Clarke.

L'histoire :

Une population est emmenée par une visionnaire Lee Suh Mi vers une planete lointaine qui serait un nouvel eden.

A cet endroit se trouve un bâtiment étonnant dans lequel Lee Suh Mi a pénétré mais dont elle n'est jamais ressortie.

On ne sait pas vraiment pourquoi et d'ailleurs personne ne semble être allé à sa recherche.

Chaque année on fête l'évenement qui se trouve organisé par la narratrice Renata Ghali.

22 ans plus tard un jeune homme surgit qui ressemble étonnament à Lee Suh Mi. Qui est il et que veut il?

Mon avis ;

J'ai trouvé ça nul et s'il n'y avait pas d'imprimante 3 D on se demande ce que deviendrait cette colonie.

J'avoue que je n'ai rien compris sauf que Lee a été tuée et que Renata se sent coupable!!

J'ai eu du mal à terminer ce roman tellement je le trouvais " lourd", pénible!

Dire que j'ai été déçue, c'est peu dire.

je vous laisse vous faire votre propre opinion.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 décembre 2018

55 année 2/ Eric Nataf et " Autobiographie d'un virus"

Bonjour,

autobiographie d'un virus

J'ai pris ce roman à la médiathèque avec un roman de science fiction dont je parlerai plus tard même si je l'ai, en réalité, lu avant celui-ci.

Eric Nataf est né en 1960 et il est radiologue de formation, spécialisé en gynecologie. Ensuite il est devenu photographe.

Ce roman date de 2004.

J'ai vu qu'il avait écrit un autre roman " le fils caché de la lune"

L'histoire :

Un homme, Max Journo, raconte ses expériences passées en tant que chercheur.

Alors qu'il avait la trentaine, il était chercheur spécialisé dans le sperme et travaillait dans un CECOS. Il s'agit d'un établissement spécialisé dans le traitement de la stérilité.

Il est confronté, comme ses confrères,  à la recrudescence d'une forme de stérilité chez des patients dont les différents examens ne montrent aucune forme de pathologie, les femmes sont parfaitement aptes à être fécondées et les hommes disposent d'un sperme tout a fait actif mais cependant aucune naissance...

Un couple d'amis vient ainsi faire des examens et rien de notable n'est à signaler. Toutefois, à la suite d'un incident technique, il constate que les spermatozoïdes de l'échantillon présentent une sorte de raideur leur interdisant de modifier leur trajectoire et donc de pénétrer dans les trompes de la femme. Cette pathologie n'était visible qu'à un certain grossissement de l'appareil utilisé ce qui expliquait que cela n'avait jamais été détecté.

L'anomalie est ainsi relevée partout dans le monde avec cependant un pic dans les pays développés. Lors d'une réunion secrete, plusieurs chercheurs apportent leur témoignage.

Max Journo essaie de comprendre l'origine de cette épidémie mais le gouvernement français ne veut même pas évoquer ce dossier faute de budget pour une épidémie qui ne rend pas les gens vraiment malades.

Mais la vérité éclate.

 

Mon avis :

J'avais ce livre à lire et j'avoue que je n'avais guère envie de le commencer. Une fois lancée dans ma lecture je l'ai trouvé vraiment passionnant et je ne m'y attendais pas car souvent les romans français je les lis en dernier, oh j'ai honte mais c'est tout à fait ça!

Une histoire originale. Je l'ai trouvé bien écrit et assez haletant.

Les chercheurs sont assez peu rigoureux quand au secret de leurs recherches, en tout cas, la tête sur l'oreiller...

Mais cela a été pour moi une bonne surprise!

A bientôt

Posté par eoghan à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 novembre 2018

40 année 2/ Kristine K. Rusch et " extrêmes" les experts récupérateurs tome 2

Bonjour,

51eOR-CE0XL

l'histoire :

A la fin du volume précédent Miles Flint a racheté l'entreprise de Paloma, quitte la police pour laquelle il ne se sent plus fait et devient artiste en retrouvaille.

On devine que ce nouveau travail n'est pas simple et présente pas mal de pièges et de risques au vu des précautions  dont Miles s'entoure.

Le roman débute par un marathon qui se déroule à l'extérieur du dôme Armstrong sur la lune. Ce marathon est manifestement réservé aux professionnels car il est dangereux et risqué. Il implique un excellent entraînement et un haut niveau d'équipements.

Lors de ce marathon, une jeune femme est retrouvée morte dans sa combinaison hight tech rose par un autre concurrent qu'elle avait dépassé un certain temps auparavant.

Lors de ce marathon, on fait la connaissance d'une jeune femme embauchée par le service médical. Il s'agit en réalité d'un traqueur embauché par des extra terrestres pour retrouver Frieda Trey une scientifique de haut niveau qui a disparu longtemps auparavant.

Frida Trey serait la victime du marathon.

Mais certains participants meurent d'une sorte de rhume ou grippe.

Frida Trey a été accusée d'avoir menée une expérience de contamination en milieu clos, expérience ayant abouti à la mort de toutes les personnes ayant été soumis au test.

La jeune femme qui est traqueur se rend compte qu'il s'agit du même virus que celui de Frida Trey

Mon avis :

C'est un véritable drame qui se déroule puisqu'une épidémie dans l'espace confiné d'un dôme est terrifiant.

J'ai beaucoup aimé cette enquête policière menée par Miles Flint.

Pourquoi Frida Trey a t elle été assassinée? on soupçonne immédiatement les familles de ses victimes. D'ailleurs Frida Trey n'a-t-elle pas été injustement accusée...

L'épidémie sera-t-elle jugulée...

Bref une enquête qui m'a tenue en haleine.

Il y a d'autres romans du même auteur mais hélas ils ne semblent pas avoir été traduits. Je ne sais même pas si je pourrais les trouver en anglais... hélas!!

Une histoire qui recèle bien des surprises!!

A bientôt

Posté par eoghan à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 novembre 2018

36 année2/ Kristine Katryn Rusch et "extrêmes" les experts récupérateurs tome 1

Bonjour,

Les-disparus

Je suis tombée sur ce roman à la bibli et j'ai beaucoup apprécié, mais j'y reviendrai.

L'auteur est née en 1960 et a, tout d'abord été une éditrice réputée tout en écrivant des nouvelles.

Elle utilise plusieurs pseudos: Kris Rusch, Kris Nelscott, Kristine Grayson, Sandy Schofield, Kathryn Wesley.

Sa série des experts récupérateurs comporte 7 volumes écrits entre 2002 et 2009 mais hélas seuls les deux premiers ont été traduits en français.

Le premier volume " Les disparus" a reçu le prix Endeavour en 2003.

L'histoire :

Miles Flint, installé sur la lune au sein du dome Amstrong,  était flic de l'espace et il est devenu inspecteur. Il fait équipe avec une femme inspecteur qui a très mauvaise réputation : Noelle De Ricci. C'est elle qui récupére tous les cas à problèmes.

Le binôme est confronté à trois cas assez particuliers:

- le premier cas est celui où un vaisseau piloté par Wygnins dans lequel on découvre deux enfants pour lesquels les Wygnins m'ont aucun mandat, j'y reviendrai,

- le deuxième cas est celui de l'arrivée brutale d'un astronef piloté par une jeune femme qui prétend que le vaisseau a été arraisonné par des revs et qu'elle a réussi à s'enfuir,

- le troisième cas est celui de la découverte d'un vaisseau ayant à son bord plusieurs corps mutilés.

Si le troisième cas est vite résolu : il s'agit d'une vengeance disty  parfaitement admise, Miles Flint est troublé par le fait que les vaisseaux de ce dernier cas est strictement identique à celui du deuxième cas. Etrange !!!

Il faut savoir que désormais les  humains et non-humains coexistent.

Les wygins ont des pratiques parfaitement reconnues par les accords internationaux à savoir le droit de se venger en tuant ceux qui les ont commis un acte qualifié crime chez eux et d'autre part la possibilité de s'en prendre à des membres innocents des familles en cause et notamment les enfants premiers nés.

De même les disty peuvent s'attaquer à leurs agresseurs mais aussi à tous ceux qui les ont aidés.

On sait dès le départ que l'un des enfants retrouvés dans le vaisseau , wygins est un bébé enlevé peu de temps avant. Si la mère ignore tout des wygins, le père semble avoir eu affaire à cette race extra terrestres particulièrement violente.

De même la jeune femme qui a aluni avait recours à une agence chargée de la faire "disparaître" afin d'échapper à un chatiment de la part de la race extra terrestre "rev" mais il semble que cette agence l'ait livrée à ses ennemis.

Miles Flint n'est pas un flic tout à fait comme les autres, il traine un lourd passé, ayant perdu sa femme et sa fille et le bébé enlevé par les wygins le touche plus particulièrement.

Flint et De Ricci cherchent à gagner du temps car ils sont perturbés à l'idée de laisser les humains grands ou petits à la merci des Rev et Wygins.

Mon avis :

Des problématiques intéressantes sur les différences de mentalités et les pratiques juridiques entre les peuples. Apparemment les humains ont été bien mal protégés lors de la passation des accords entre peuples afin de préserver essentiellement les échanges économiques. On se sent assez concerné par l'incompétence des ceux qui ont pris de telles décisions...

On s'intéresse à Miles Flint ainsi qu'à sa partenaire.

C'est distrayant et la lecture m'a bien plu. C'est bien écrit, il n'y a pas de temps mort.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 novembre 2018

33, 34 et 35 année 2/ Veronica Roth et la trilogie "Divergente"

Bonjour,

 

Divergente

 

 

Veronica Roth est une américaine, née en 1988. Cette trilogie est parue entre 2011 et 2014, écrite pour partie pendant les études de l'auteur.

Un film semble avoir été tiré des livres mais je ne l'ai pas vu.

Il a été diffusé il y a peu à la télévision et je l'ai enregistré, du coup j'ai pu le voir.

J'ai regroupé les trois volumes car cela forme un tout.

L'histoire :

Beatrice vit dans un monde clos à une époque non précisée.

Les habitants sont divisés en cinq catégories baptisées des factions.

Il y a la faction des fraternels, des altruistes, des audacieux, des érudits et des sincères... plus des pariats les "sans factions", individus misérables car n'ayant pas ou plus appartenus à une des cinq factions en titre.

Béatrice Prior, son frère Caleb et ses parents appartiennent à la faction des altruistes. Béatrice et son frère âgés de quelques mois de plus ont 16 ans et c'est à cet âge que tous les jeunes des différentes factions subissent des tests avant d'opter pour rester dans leur faction ou en choisir une autre.

Le test de Béatrice montre qu'elle présente des aptitudes pour trois factions, ce qui fait d'elle une divergente. Il s'agit là d'une tare qu'elle doit dissimuler.

Lors de la cérémonie, son frère choisit la faction des érudits alors qu'elle-même choisit de faire parti des audacieux.

Le livre se poursuit donc avec l'initiation de Béatrice, devenue Tris, dans cette faction assez violente. Elle y rencontre deux des formateurs : Eric et Quatre.

La formation passe par des simulations apprenant aux novices à affronter leurs pires craintes. Tris, plutôt petite et menue, se débrouille très bien, surtout dans les simulations et progresse dans le maniement des armes et le combat. Elle termine d'ailleurs première comme Quatre en son temps.

 

Les Altruistes sont en général chargés de l'administration de l'ensemble de la communauté en raison des qualités de cette faction. Cela génére la jalousie des érudits qui estiment que cette tâche devrait leur incomber.

Le jour de l'intronisation officiel des nouveaux membres de la faction des audacieux, l'ensemble de ce groupe  se fait hypnotiser par un sérum mis au point par les érudits dirigés par Jeanine Mattew.

Ils vont ainsi éliminer les altruistes dans cette sorte d'état second.

Tris n'est pas touchée par cette manipulation en raison de sa divergence et il en est de même de Quatre.

Tris est capturée par les érudits  mais elle est sauvée par sa mère qui se sacrifie pour elle.

Tris  retrouve son père et d'autres altruistes dans un refuge mais peu de temps après son père est tué.

Le groupe va ensuite chez les fraternels mais ne peut y rester car les fraternels font l'objet de pressions des érudits

Tris se livre aux érudits afin de préserver les autres et est soumise à diverses expériences décidées par Jeanine avec l'aide de son frère Caleb. Elle est condamnée à mort mais, grâce notamment à Peter, elle est sauvée par Quatre et les sans-factions. Ces derniers sont  bien plus nombreux et ils ont à leur tête la mére de Quatre, qui était supposée être morte.

Mais les "sans factions" veulent également le pouvoir pour eux seuls et finalement mettent au point une autre sorte de dictature. Tris et Quatre décident d'aller au delà des limites qui étaient celles des factions afin de découvrir le monde.

Mon avis :

J'ai bien aimé cette saga mais mon avis n'est pas des plus éclairés car je ne suis pas une grande habituée des livres de science fiction, comme je l'ai déjà précisé.

Si je schématise :

Le tome 1 est dédié à l'initiation de Tris et à son attachement pour Quatre.

Le tome 2 est celui de la guerre civile amenant les "sans faction" à prendre le pouvoir avec l'aide des audacieux dans un premier temps puis seuls. Cette situation décide Tris et Quatre à quitter le territoire où ils sont enfermés pour aller au delà de la clôture et découvrir une partie de la vérité.

Quant au tome 3, j'hésite à l'aborder dans cette critique pour ne pas trop dévoiler l'intrigue.

Les divergents sont en réalité, selon leur nouveau lieu de vie, des personnes disposant de gènes purs alors que les autres ont des gènes déficients. Ce nouvel environnement est donc également inégalitaire. Quatre n'est finalement pas un divergent, ce qui le bouleverse et il se sent dévalorisé.

Je dirais que l'humanité en voulant améliorer les choses n'aboutit pas forcément au résultat escompté.

Quant à la fin, j'ajouterai que Tris/Béatrice fait bien parti des altruistes.

J'ai bien aimé ces romans. Du suspens, de l'anticipation mais finalement cela reste proche de notre univers. Il n'y a pas de débauche de technologie, c'est plutôt un univers post-apocalypse. Il y a un peu de romance mais pas trop.

La lecture a été agréable et on a envie de savoir ce qu'il advient de nos deux héros.

A bientôt

 

 

 

 

 

Posté par eoghan à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,