25 septembre 2018

13 annee 2/ John Connolly et " La nuit des Corbeaux"

Bonjour,

la nuit des corbeaux

C'est très curieux mais je ne pense pas avoir déjà lu " La nuit des Corbeaux", pourtant, dés qu'un roman de John Connolly paraît, je me jette dessus. Il est vrai que j'attends quand même la parution en format poche, ce qui fait qu'il m'arrive de louper un roman, mais cela m'étonne...

C'est le onzième roman de la série Charlie Parker, livre paru en 2012 dans sa traduction française,  j'approche de la fin de mon challenge...

Plus je le lis et relis, plus j'apprécie cet auteur et son écriture.

L'histoire :

Charlie Parker est sollicité par son ancienne avocate Aimee Price ( voir les précédents romans, elle le défend et se charge aussi de la récupération de sa licence de détective privé et son port d'arme) d'effectuer pour elle une enquête au profit d'un de ses clients.

MAIS ... il doit accepter l'affaire avant que tous les éléments lui soient dévoilés. Cette démarche est un peu inhabituelle mais le but est d'être couvert par le secret professionnel.

Le client, Randall Haight, est peu sympathique aux yeux de "Bird" mais son histoire est particulière. A l'âge de 14 ans, il a assassiné une jeune fille noire de même âge. Lui et son copain, Lonny Midas voulaient voir une fille nue et c'est ainsi que Selina Day est morte, étouffée.

Les deux jeunes gens ont été jugés comme des adultes, condamnés à une lourde peine et leur identité a été changée afin de leur permettre une réinsertion dans la société à l'issue de leur peine. C'est ainsi que William Lagenheimer est devenu Randall Haigt et s'est installé en tant que comptable dans la petite ville de Pastor's Bay.

Depuis quelques jours Randall reçoit des photos de la porte de l'étable où Selina a été assassinée. D'où sa démarche de contacter un avocat.

Mais son angoisse d'être identifié comme un assassin, se double de la crainte d'être poursuivi pour un autre crime car à Pastor'Bay une jeune fille de 14 ans est portée disparue depuis moins d'une semaine: Anna Kore.

Charlie Parker se charge de cette enquête d'autant que sa fille, Samantha 5/6 ans ( je crois) lui a demandé de  retrouver Anna. Il fouille dans la vie de la mère et découvre que celle-ci est la soeur d'un truand notoire actuellement en perte de vitesse.

Mon avis :

Le roman débute avec les corbeaux, de gros corbeaux noirs et dépourvus de toute crainte. Même la nuit ils restent là...

On les retrouve à proximité du cabinet d'Aimee Price...

Je me répète à chaque roman de John Connolly, désolée!! Mais c'est un auteur qui a développé un univers bien à lui, à la fois policier car il y a une intrigue solide à la base de chacun des livres mais, en même temps, on retrouve une écriture particulière et un part plus ou moins grande de fantastique.

L'écriture peut déconcerter. En effet il y a de nombreuses digressions. On part d'un personnage du livre ou d'un lieu et à partir de cela, l'auteur déroule un fil. Alors ce n'est pas toujours le même, c'est une anecdote qui renvoie à une autre, une description qui évoque le passé, bref l'écriture est sinueuse. Je ne suis pas sûre de me faire comprendre!

Le roman n'est pas une simple histoire mais on se perd dans le personnage ou l'endroit, c'est assez fascinant.

Bon je reviens au livre : j'ai deviné à un certain moment une partie de l'histoire mais pas tout et comme toujours ( je me répéte encore) j'ai beaucoup aimé.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 septembre 2018

12 annee 2/ John Connolly et "Les murmures"

Bonjour,

les murmures

Après avoir lu " la princesse du Burundi" j'avais envie d'une lecture moins démoralisante, enfin tout est relatif...

J'ai donc enchaîné avec ma série "Charlie Parker", je ne sais plus à quel volume j'en suis arrivée, peut être le 11? D'après Wiki c'est le dixième de la série...écrit en 2010 et paru en France en 2011. Voila vous savez tout!!

L'histoire :

Plusieurs anciens combattants en Irak se suicident.

Bennett Patchett, qui gère un bar ainsi que plusieurs immeubles lui appartenant, charge Charlie Parker d'enquêter sur le petit ami d'une de ses serveuses.

Bennett a un coté un peu paternaliste envers ses salariés et s'inquiéte de voir Karen Emory vivre avec Joel Tobias, un ancien combattant en Irak dont le train de vie ne correspond pas à ses revenus. De plus Karen semble avoir été frappée par son ami.

Bennett a une autre motivation : son fils Damien, ancien combattant dans la même unité que Joël Tobias, s'est suicidé sans aucune raison. Bennett voudrait en apprendre plus sur les raisons de son acte. Il avait constaté que son fils avait beaucoup changé les dernières semaines de son existence.

Au fil de son enquête, Charlie constate que plusieurs militaires de la même unité se sont suicidés. A chaque fois leur comportement s'était modifié et ils avaient évoqué le fait d'entendre des voix.

Joël Tobias a acquis, outre une nouvelle maison et une voiture, un poids lourds lui permettant d'effectuer des liaisons entre le Canada et le Maine. Charlie soupçonne un trafic de drogue mais ses contacts excluent cette possibilité.

Après s'être sérieusement fait tabasser, Charlie fait appel à Louis et Angel.

Les militaires ne sont pas embringués dans un trafic de drogue mais semblent avoir participé au pillage d'un musée en Irak et revendraient des oeuvres d'art précieuses. Ils seraient en possession d'un coffret un peu particulier auquel s'intéresse Harod, un étrange individu atteint d'un cancer en phase terminale mais aussi le "collectionneur" déjà rencontré dans les romans précédents.

 

Mon avis :

L'intrigue tourne autour du retour des anciens combattants, ici à la fin du conflit en Irak mais le Vietnam est également évoqué.

Charlie est confronté à l'abandon par l'armée et l'état de ses anciens militaires et au refus de les indemniser à hauteur des préjudices subis.

Blessures physiques parfois gravissimes mais aussi blessures morales.

Le stress post traumatique est également l'un des sujets abordés par ce roman.

Le tout sur un fond de trafic d'oeuvres d'art provenant des pays en guerre.

John Connolly est doté d'un grand talent de conteur qui se développe au fil des différents romans. On retrouve une intrigue policière mâtinée de fantastique. Cela peut déconcerter certains lecteurs plus habitués à des trames classiques mais personnellement j'adhère totalement.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2018

8 annee 2/ John Connolly et " L'empreinte des amants"

Bonjour,

l'empreinte des amants

Un nouveau roman de John Connolly, puisque je suis en train de les lire dans l'ordre de parution de la série de Charlie Parker.

C'est le neuvième de la série et il est paru en 2009 puis en 2010 en France.

L'histoire :

L'histoire se place quelques mois après le livre précédent qui avait vu Louis et Angel être pris à parti par quelqu'un surgi du passé de Louis.

Charlie est toujours sans licence de détective et sans permis de port d'arme, même si son avocate travaille activement à lui permettre d'exercer à nouveau son métier. Il travaille donc toujours comme barman dans un établissement de Portland ( enfin je crois que c'est cette localité)

Dans un roman précédent "le collectionneur" avait mis en doute la réalité de sa filiation. Charlie, de par son groupe sanguin, sait qu'il ne peut être le fils de ses deux parents officiels. Une analyse ADN lui confirme qu'Elaine n'est pas sa mère biologique, alors deux options : il est un enfant adopté par Elaine et Will Parker ou seconde solution il est le fils qu'a eu Will avec une autre femme...

Will Parker a tué par le passé un jeune couple désarmé et, après avoir été entendu par la police des polices, s'est suicidé.

Charlie veut connaitre le fin mot de ces histoires et décide d'enquêter sur son temps libre.

Il rencontre un ancien flic, meilleur ami de son père qui finit par lui dire toute  la vérité sur ses origines et les raisons du décès de son père...

Charlie commence à faire le deuil de sa relation avec Rachel. Cette dernière a rencontré un autre homme.

Même son chien Walter est malheureux et se sent seul, aussi Charlie le confie-t-il à Rachel et ses parents.

Profitant d'une semaine de vacances, Charlie retourne à New York pour faire toute la lumière sur ses origines et la mort de son père et l'histoire que Jimmy, autorisé par le rabbin Epstein, lui raconte toute la vérité...

 

Mon avis :

Retour à un roman écrit à la première personne.

Dés le début, on est passionné par la recherche de Charlie Parker.

C'est donc le neuvième que je lis du même auteur et j'avoue que les lire ainsi les uns après les autres, leur donne une dimension différente. Vous allez me dire : c'est le principe d'une saga et c'est vrai!!

J'avais acheté ce livre dès sa sortie en format poche et je me souviens l'avoir dévoré, même si j'avais été déconcertée par un aspect surnaturel plus prononcé que le souvenir que j'avais alors des premiers romans.

On le trouve, il est vrai, dans les livres précédents mais on peut analyser cet aspect de diverses façons, pas ici. L'aspect fantastique a pris le dessus.

Le rabbin Epstein apparaît dans plusieurs romans précédents, celui qu'à connu le père de Charlie mais aussi son fils. On comprend mieux qui est Charlie et ce pour quoi il a été protégé.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 septembre 2018

7 année 2/ John Connolly et " Les Anges de la Nuit"

Bonjour,

 

les anges de la nuit

 

Un nouveau roman de John Connolly...

Promis, je vais bientôt lire un autre auteur mais en principe j'en ai une dizaine que je dois relire... et faire la fiche de lecture!

J'ai beaucoup lu pendant mes vacances et je n'ai plus de place pour mes publications qui paraissent tous les deux jours...Mon mari a râlé de me voir vautrée à bouquiner tout au long de la journée, mais, après tout, on fait ce que l'on veut pendant ses vacances non?

Je suis revenue et le jardinage m'accapare et les livres, un peu moins...

Toujours est-il qu'il s'agit encore d'une fiche de lecture de mes vacances...

L'histoire :

Ce livre est la suite de l'ouvrage précédent au cours duquel Parker a troublé la quiétude de criminels russes spécialisés dans la prostitution et la pornographie.

La conséquence en a été, pour eux, une perte de chiffre d'affaire et un contrat a été lancé sur Charlie Parker. Louis et Angel, ayant appris ( les nouvelles vont vite) que leur ami risquait d'être assassiné à plus ou moins long terme, ont pris les devants afin que le contrat soit abandonné... résultat : quelques morts de plus.

Charlie Parker est de son coté fort occupé à travailler comme barman car sa licence de détective ne lui a pas été restituée ainsi, d'ailleurs, que ses armes.

On apprend qu'il se sait surveillé et qu'il doit rester au vert.

Louis et Angel font face à une attaque de leur domicile et un de leurs proches, qui est garagiste, arrive également à résister à une agression, l'un des auteurs est tué et l'autre, en fuite.

La police locale et les fédéraux finissent par mettre le nez dans les affaires de Louis.

Louis a été, par le passé, un faucheur faisant parti de l'équipe de Gabriel. Il a ainsi fait équipe avec un autre faucheur, Bliss, qu'il a du exécuter. Mais Bliss n'est pas mort et souhaite se venger. Pour ce faire, il tend un piège à Louis et Angel, piège dans lequel ils vont tomber, même si Angel, plus intuitif, a des doutes sur la mission confiée à son ami.

Charlie va venir à la rescousse à la toute fin du roman...

Mon avis :

Ce roman met l'accent sur Louis et Angel. On en apprend beaucoup plus sur le passé de Louis, le destin de son père et son premier meurtre alors qu'il n'avait que 13 ans.

Le roman n'est d'ailleurs pas écrit à la première personne contrairement aux précédents, ce qui montre qu'il ne s'inscrit pas tout à fait dans la lignée des romans mettant principalement en scène Charlie Parker.

On découvre également la vie des deux tueurs et leurs motivations. Louis et Angel prennent de plus en plus d'épaisseur dans ce nouveau volet qu'il est intéressant, ( même si ce n'est pas indispensable ) de lire après les romans qui l'ont précédé, cela permet de mieux comprendre l'univers créé par John Connolly.

J'apprècie l'écriture de l'auteur et sa façon d'amener chaque personnage où chaque lieu, en décrivant la personne ou l'endroit mais aussi en le replaçant dans l'espace et l'histoire, c'est un peu tortueux mais j'aime ces digressions.  Cet univers, je le trouve assez atypique et j'aime beaucoup m'y plonger, même si je trouve que ce roman est un peu trop consacré à la "bagarre" hi hi!

L'épilogue m'a quand même beaucoup plu...

John Connolly est un grand auteur!

A bientôt

Posté par eoghan à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 septembre 2018

6 année 2/ John Connolly et " la proie des ombres"

Bonjour,

la proie pour l'ombre

Je ne sais plus si je l'ai déjà dit mais, chaque année, pendant mes vacances, j'emméne avec moi une série de livres policiers.

Je me souviens avoir emmené la série de Harry Bosch ou plutôt les livres de Michael Connelly. Je les avais déjà lus lors de leur parution en broché mais le plus souvent en poche, mais les lire tous à la suite m'avait beaucoup plu car cela avait vraiment mis en évidence le fait qu'il s'agissait d'un seul univers avec des liens entre chacun des romans. Je l'avais perçu en les lisant mais les relire sur l'espace d'un mois ou deux était encore plus frappant.

Cette année j'ai donc fait de même avec John Connolly dont j'avais lu un roman peu avant mon départ.

Ici il s'agit de la série Charlie Parker, seule série que j'ai lu de cet auteur irlandais.

"La Proie des Ombres" est paru en 2007 et est le septième roman de cette série qui, d'après Wikipedia, en compte 18 mais les trois derniers n'ont pas été encore traduits.

J'avoue que cela ne m'arrête pas toujours, il m'est arrivée d'acheter les livres en anglais à Paris lorsque je suis totalement accroc, ce qui m'a valu, en les rachetant traduits, de me dire que j'avais déjà lu ce truc là...

Je pense au Verdict de Plomb de Connelly que j'ai ainsi acheté deux fois.L'avantage de lire le roman en VO, c'est que je mets beaucoup plus de temps à le lire hi hi!!

L'histoire :

Plusieurs mois ont passé depuis le volume 6 et Charlie Parker se morfond, seul dans sa maison que Rachel et leur fille Samantha ont quittée. Une situation provisoire mais qui dure...

Les parents de Rachel lui ont fait aménager un appartement dans une annexe de leur maison, ce qui n'est pas très bon signe.

Charlie est recruté par Rebecca Clay, harcelée depuis une semaine par un individu voulant savoir où son père se trouve.

Le père de Rebecca est un célèbre psychologue dont les méthodes ont été contestées lors d'une procédure pour viol dont auraient été victimes certains de ses patients. On lui reproche, non de les avoir violés, mais de ne pas avoir détecté les violences dont ils avaient été victimes.

L'homme qui harcèle Rebecca, est un certain Merrick dont la fille, patiente de Clay, a disparu alors que son père était détenu.

Merrick est protégé et aidé par un curieux avocat qui officie pour un client dont il garde l'identité secrète. Charlie identifie ce client comme étant le "Collectionneur" déjà rencontré lors de l'affaire Brady.

Bien sûr, dans l'intérêt de sa cliente, Charlie fait tout pour mettre Merrick hors circuit mais il ne peut s'empêcher d'avoir de la pitié, même de la sympathie, pour ce tueur psychopathe, qui veut connaître le sort de sa fille. Lui-même a perdu une enfant et la situation de Merrick ne le laisse pas indifférent.

Bird est aidé par ses deux acolytes : Louis et Angel mais aussi quelque part par le collectionneur.

Mon avis :

Le roman explore le thème de la pédophilie à travers l'histoire d'enfants victimes de tels agissements dans une totale impunité car ils étaient misérables et seuls, des proies faciles.

C'est un roman noir, très noir.

On est attristé par le devenir de ces jeunes existences.

Le personnage de Merrick ne laisse pas indiffèrent, bien sûr c'est un tueur implacable mais c'est aussi un père qui ira jusqu'au bout pour retrouver sa fille même s'il sait qu'elle est morte. Rebecca est également une figure intéressante.

Mais j'ai beaucoup apprécié l'entame du roman avec le personnage de Dave le devineur qui a rencontré le mal en la personne de Merrick.

Comme souvent, John Connolly se plonge dans le passé du Maine qu'il mélange habilement à l'histoire qu'il raconte.

Une étape importante est franchie dans ce roman puisque Charlie va tenter de se libérer de ses fantômes mais je vous laisse le découvrir.

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


07 septembre 2018

4 année 2/ John Connelly et "L'ange noir"

Bonjour,

l'ange noir

 

L'histoire :

Charlie Parker vit avec Rachel et a désormais une petite fille Samantha.

Rachel est assez perturbée depuis la naissance de l'enfant. Une fête est organisée à l'occasion de son baptême. Louis et Angel sont les parrains du bébé et la soeur de Rachel en est la marraine. Rachel n'apprécie pas la présence des deux amis de Charlie qui ravive ses angoisses.

Lors de la fête, une vieille femme vient retrouver Louis et lui demande de retrouver sa fille Alice. Cette dernière est tombée dans la drogue et la prostitution mais elle donnait chaque semaine de ses nouvelles à Martha. Louis, qui est son cousin, a tenté de la sortir de la drogue mais en vain.

Une nouvelle enquête pour les trois amis. Alice est  morte et ses ossements sont retrouvés au domicile de Garcia, un étrange individu créant des compositions avec des os rappelant les sculptures de l'ossuaire de Sedlec. Son amie Séréta est également assassinée.

Les deux femmes étaient présentes sur les lieux de l'assassinat d'un collectionneur qui possédait un mystérieux morceau de Vélin contenu dans une boite en argent.

Chez Garcia, on retrouve une statue représentant un ange noir. Il s'agit de la copie d'une statue en argent qui, selon la légende, emprisonnerait le corps d'un ange déchu. Le morceau de vélin était la partie d'un puzzle montrant l'endroit où a statue de l'ange noir est cachée.

De sinistres individus cherchent à s'emparer des autres vélins afin de libérer l'Ange noir.

 

Mon avis :

Le roman est dense et plusieurs histoires se mélangent.

D'une part la recherche de la cousine de Louis. On en apprend d'ailleurs davantage sur le passé de cet étrange tueur.

D'autre part, Charlie est entraîné sur la piste de plusieurs mystérieux vélins censés indiquer l'endroit où se trouve une statue en argent d'un ange noir. Cette piste est jalonnée de nombreux morts.

Un roman qui se déroule à la fois dans le présent mais aussi dans le passé avec l'histoire tragique du monastère et aussi des épisodes de la guerre de 39/45 en France.

Comme toujours chez John Connolly, on est confronté à une histoire complexe et une intrigue touffue. L'histoire ou plutôt les histoires s'entremêlent.

De plus les personnages font l'objet de descriptions précises. Leur passé est raconté avec force détails mais ce n'est jamais lassant.

On retrouve aussi des personnages de romans précédent, je pense ici à Matheson qui fait un passage éclair en donnant une info et qui était le client de Charlie Parker lors de l'intrigue précédente.

Alors Charlie Parker est il un ange déchu qui cherche sa rédemption ou simplement un humain sensible au malheur des autres et qui cherchent simplement la justice.

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 septembre 2018

3 année 2/ John Connolly et "La maison des miroirs"

Bonjour,

la-maison-des-miroirs-de-john-connolly-946870050_ML

C'est ici une longue nouvelle ou un court roman....

L'histoire :

Charlie Parker a rendez-vous avec un nouveau client, un peu particulier. Cet homme, Matheson, a perdu sa fille, dernière victime d'un tueur en série Grady. Après ce drame, il a racheté la maison du tueur afin que personne n'oublie les victimes.

En se rendant dans cette maison, il y découvre la photo d'une fillette d'un âge similaire à sa fille assassinée.

Cette découverte le perturbe au point de faire appel à Charlie. Il a le sentiment que cette fillette pourrait être prochainement agressée elle-aussi mais la police ne fait pas grand chose.

A la demande de son client, Charlie Parker prévoit la surveillance de la maison et fait appel à Louis et Angel.

Une seule des victimes de Grady a survécu, un jeune garçon,  devenu depuis le propriétaire d'un bar à proximité.

Charlie, dans un premier temps, le soupçonne d'être impliqué.

La maison du tueur est assez particulière car des miroirs sont accrochés en grand nombre, d'où le titre du roman.

Mon avis :

Une histoire courte mais prenante.

Charlie est sur le point de devenir père mais cette nouvelle enquête, il n'arrive pas à la refuser... sans doute parce que lui aussi a perdu sa petite fille et qu'il sent lui aussi le caractère étrange de la présence de cette photo dans la maison du tueur...

Un nouveau personnage étrange apparaît : "le collectionneur".

Je crois qu'on le retrouve dans d'autres romans de cette série mais je n'en suis pas sûre à 100%.

La maison est elle-aussi un personnage à part entière.

Je n'avais jamais lu me semble-t-il cette nouvelle, sa parution dans un recueil de nouvelles m'avvait à l'époque échappée. Je n'aime pas trop les nouvelles en général...

Ici l'histoire est plus concise, un certain changement  car John Connolly m'a habituée à des textes relativement longs et foisonnants. J'ai apprécié cette lecture contre toute attente.

Il faut dire que c'est un grand auteur.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 septembre 2018

2 année 2/ John Connolly et " Le baiser de Caïn"

Bonjour,

 

Le-baiser-de-Cain

 

Quatrième volet des romans consacrés à Charlie Parker paru en 2003 en France.

Le roman :

Charlie Parker est chargé d'une enquête sur le disparition d'une jeune femme, Cassie Blythe, disparue plusieurs années auparavant. Ses parents sont tellement désespérés qu'ils ont grassement payé Sundquist avant de contacter Charlie Parker. Afin de récupérer son client, Sundquirst fait faire une sorte de faux témoignage à Bear, un marginal influençable mais pas mauvais bougre. Charlie le convainque de ne pas mentir et offre un job à Bear.

Si j'évoque cet épisode, c'est que Bear joue un rôle au final... même si ce rôle est marginal.

Revenons à Charlie Parker. Il est sollicité par un ami Elliot Norton, qu'il a connu alors qu'il était attorney assistant à Brooklyn, avant de devenir avocat en Caroline du Sud, sa région d'origine.

Elliot est en charge de la défense d'un jeune noir, accusé du meurtre d'une  femme blanche issue d'une famille de notables et qui était en réalité sa petite amie. Atys Jones soutient qu'il est innocent de cet assassinat mais, dans cet état raciste, risque d'être condamné. Elliot garantit sa libération sous caution.

Parallèlement Angel et Louis mènent une sorte de vendetta avant de rallier la Caroline du Sud.

Charlie Parker découvre que tout a débuté avec la mort de Marianne Larousse et s'est poursuivie avec plusieurs autres morts puis, enfin, avec la disparition d'Elliot. Toutes les victimes étaient d'ailleurs amis et ont manifestement participé à l'assassinat d'une jeune noire et de sa soeur respectivement la mère et la tante de Atys Jones.

Charlie Parker a déménagé, il a vendu la maison de son grand père en raison de la création d'un immense centre postal à proximité. (ce fait avait été évoqué lors du précédent roman). Il vit désormais avec Rachel qui attend leur premier enfant et le couple a un jeune chien, une sorte de rêve américain. Toutefois Charlie, malgré des hésitations, décide de venir en aide à Elliott.

Il doit laisser sa jeune femme alors qu'une décision de remise en liberté de Faulkner risque d'intervenir.

Mon avis :

Un thriller violent et prenant qui se déroule pour partie dans les marais de la Caroline du Sud.

Il y a, comme dans les derniers romans du même auteur et dans cette série, une  part de surnaturel.

On commence à mieux connaître Angel et Louis et on a envie de les cerner encore plus car ils ont de plus en plus de consistance. Angel a un lourd passé liè à une adolescence difficile et Louis, quoique plus secret, est dans la même situation.

Une part de surnaturel  mais peut être une sensibilité exacerbée de Charlie qui lui fait prendre conscience de la souffrance des victimes.

J'adore.

Pendant mes vacances j'ai emmené toute la série des Charlie Parker afin de les lire ou relire... J'avais fait de même avec les romans de Michael Connelly et j'avais trouvé que c'était une bonne idée de relire tous les romans et les mettre ainsi en perspective.

Posté par eoghan à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 août 2018

141/ John Connolly et " Le pouvoir des tenebres"

Bonjour,

 

Le-pouvoir-des-tenebres

 

Je me suis lancée dans le troisième roman de la série Charlie Parker, que j'ai déjà lu il y a maintenant un temps certain.

L'histoire :

Deux ans ont passé depuis la précédente aventure de Charlie Parker.

Charlie s'est rangé, il vit toujours dans la maison de son grand père dans le Maine et est devenu détective privé spécialisé dans les contentieux économiques. Il voit régulièrement Rachel mais ne vit pas vraiment avec elle.

Bref une vie calme qui tranche avec sa vie précédente.

Après avoir réglé un litige de droit de la concurrence il est contacté par Jack Mercier, homme d'affaires très fortuné, pour enquêter sur la mort de Grace Peltier, la fille d'un ex-associé. Par le passé, alors qu'il était très jeune, Bird a connu Grace Peltier et il se sent un peu obligé de débuter cette enquête qu'il pressent délicate.

Grace effectuait une étude de troisième cycle sur la disparition mystérieuse des membres d'un groupe religieux, les baptistes d'Aronstock  dans les années 1963/64 qui étaient sous la coupe d'un certain Faulkner.

La veille de sa mort, Grace avait rendez-vous avec Carter Paragon le dirigeant de la Confrérie. Bird tente en vain de contacter Paragon mais se heurte à sa secrétaire dans un premier temps puis à l'intervention vigoureuse d'un policier chargé de l'enquête sur la mort de Grace : l'inspecteur Lutz.

Cette "confrérie" attire l'attention de Charlie Parker qui fait le lien entre elle et divers autres meurtres dont celui d'un rabbin et de médecins propriétaires d'une clinique ou se pratique l'IVG.

L'enquête de Bird est jalonnée de nombreux morts :

- ceux du passé puisque l'on retrouve les disparus d'Aronstock dans une fosse commune mais leur maître semble ne pas faire parti des corps enterrés,

- ceux du présent avec le père de Grace, Jack Mercier et diverses autres personnes...

Son enquête lui fait découvrit que Grace était la fille naturelle de Jack Mercier et que l'épouse de ce dernier était à l'origine de sa mort.

Mais le roman réserve bien d'autres rebondissements.

 

Mon avis :

Bien sûr c'est un roman noir, très noir avec sa dose de meurtres mais aussi d'humour avec le couple insolite que forment Louis et Angel.

Charlie Parker estime que nous vivons dans un monde alvéolé avec des personnes cruelles et immondes dont il convient de se débarrasser pour le bien de tous. Il reçoit l'aide précieuse de Louis et Angel et échappe à la mort à plusieurs reprises.

Il renoue avec ses visions d'âmes mortes.

Au fil des divers romans, la part surnaturelle devient plus évidente. Charlie semble investi d'une mission particulière : faire entendre les voix des victimes. Ce qui, dans le premier volet de ses aventures peut s'analyser comme étant les perturbations d'un homme ayant perdu des proches, devient une partie intégrante de la personnalité de Charlie Parker, voire de sa mission.

Je suis totalement fan de John Connolly, même si je peux comprendre qu'il existe des lecteurs réfractaires à son style.

Ce sont des romans qui sortent incontestablement du lot.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 août 2018

139/ John Connolly et " Laissez toute espérance"

Bonjour,

 

laissez toute espérance

 

C'est le deuxième volume de la série de Charlie Parker.

Ce roman paru en 2000 a été traduit en français en 2002/3 et j'ai du l'acheter assez rapidement... enfin dès sa parution en format poche, budget oblige hi hi!!

Je dis ça mais l'encombrement est également un critére car je ne jette pas mes livres, je n'y arrive pas... du coup j'en ai partout, dans mon atelier, sur des rayonnages, dans les toilettes, dans des casiers sous le lit, j'en passe et des meilleurs... c'est affreux!! Maintenant, c'est décidé je ne garde plus que mes grands amours et encore car j'ai donné tous mes "Agatha Christie" ( c'est sentimental) à ma fille et j'ai prévu des sacs de livres à apporter progressivement à la médiathèque  afin de les placer dans un bac permettant à chacun de les emmener...

 

L'histoire :

Pour dépanner Rita, une jeune femme que Charlie connaît, ce dernier accepte  de recouvrer une partie de la pension alimentaire que lui doit Billy Purdue, son ex avec lequel elle a eu un petit garçon, Donald, âgé de trois ans.

L'entrevue avec Billy ne se déroule pas très bien car il est assez perturbé par une histoire personnelle difficile, mais Charlie se fait remettre un peu d'argent qu'il transmet à Rita.

C'est sensé s'arrêter là...

Peu après Rita est sauvagement assassinée ainsi que l'enfant.

Billy Purdue est accusé de ce crime et est recherché par la police.

Mais les forces de l'ordre ne sont pas les seules à le rechercher car il semble que Billy a réussi à voler de l'argent appartenant à Tony Celli. 

Billy, qui a été confié à l'adoption étant bébé, souhaite retrouver ses parents...

Le roman trouve son origine dans un passé lointain, des disparitions de jeunes filles retrouvées assassinées. Des crimes qui ont poursuivi le grand père de Charlie, un ancien flic, persuadé que le véritable auteur, Caleb Kyle, n'avait pas été retrouvé.

Charlie est aidé par les deux tueurs découverts lors du premier roman à savoir Angel et Louis.

Mon avis :

Mon résumé est succinct car il est souvent délicat de résumer les romans de John Connolly. Différentes histoires s'entremêlent.

- Le présent avec la mort de Rita et son enfant, ce qui trouve un écho chez Charlie encore traumatisé par la perte de sa famille un an auparavant.

- Le passé avec le cold case du grand père de Bird, cold case qui semble retrouver une certaine actualité.

Le roman est cependant plus simple à suivre que le premier volet de la série, même si l'on retrouve l'enchevetrement de plusieurs histoires cher à John Connolly et de nombreux personnages qui ne sont pas là que pour faire de la figuration mais ont un passé et une réelle densité.

Il y a aussi beaucoup de morts et de règlements de compte.

On retrouve également l'aspect légèrement surnaturel ( mais qui peut s'expliquer de façon rationnelle ) du premier roman et le fait que Charlie Parker semble connecté aux différentes victimes.

J'ai beaucoup aimé et j'ai prévu de relire le troisième roman.

Maintenant j'ai conscience qu'il faut se plonger dans l'histoire et qu'il est susceptible de ne pas plaire à tout le monde.

 

Je change de sujet car je voudrais remercier ceux qui passe sur ce petit blog... il y a de moins en moins de français ( eh oui!), je devrais peut être m'inquiéter mais j'ai une quantité incroyable de lecteurs de nationalités diverses et je suis ravie de leur présence au moins éphémère!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,