18 avril 2019

94 année 2/ Karin Slaughter et " irreparable"

Bonjour,

index

 

Je suis accro à cette série de romans....

Comment ai-je pu ne pas le lire avant...

Ce livre est paru en 2011 d'après ce que j'ai pu lire.

L'histoire :

Abigail revient du tennis et est au téléphone avec son mari Paul, à qui elle reproche de l'avoir trompée et d'avoir emmené sa conquête dans des lieux fréquentés par leurs amis.

Arrivée à sa luxueuse demeure dans un quartier chic d'Atlanta, elle découvre la porte ouverte, du verre cassé au sol et voit un homme inconnu tenant un couteau qui est penché sur le corps martyrisé de sa fille Emma.

Alors que le jeune homme se dirige vers elle, Abigail prend la fuite, est rattrapée par l'individu, se débat et le tue...

Le jeune homme n'est apparemment pas l'agresseur de sa fille mais une seconde victime et d'ailleurs la jeune femme tuée au premier étage de la maison n'est pas Emma mais sa meilleure amie, Kayla.

L'enquête n'est pas confiée à Will Trent en premier lieu, il passe juste sur les lieux avec sa supérieure, la "délicieuse" Amanda pour satisfaire le père d'Abigail, un richissime homme d'affaire.

Mais les constatations de Will l'aménent à penser qu'Emma a fait l'objet  d'un enlèvement et tout va alors très vite pour retrouver la fille d'Abigail et Paul, un ancien de l'orphelinat où ont également vécu Will et Angie.

Mon avis :

J'avais adoré Triptyque, le précédent opus donc j'avais des inquiétudes, je m'étais dit que le deuxième tome risquait d'être moins bien.

Eh bien ce n'est pas le cas.

Karin Slaughter manie l'ambiguité comme personne et fait durer le suspens.

Il y a l'intrigue bien sûr mais aussi les personnages qui gravitent autour du ou des meurtres.

Je pense à l'histoire de Will Trent, à son amie Angie, au père d'Emma, Paul...sans oublier Faith avec qui Will fait provisoirement équipe après avoir pousser sa mère à la démission.

J'ai hâte de me procurer le troisième volume

Bref on passe un excellent moment en compagnie de ce roman

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 avril 2019

92 année 2/ Karin Slaughter et " Triptyque"

Bonjour,

index

L'auteur :

Désolé, même s'il s'agit d'une femme, je me refuse à écrire " autrice", mot atroce!

Revenons à Karin Slaughter.

Elle est née en 1971 dans l'état de Géorgie aux USA et vit désormais à Atlanta.

Elle a écrit un grand nombre de romans dont la série " Grant county" du nom du lieu où se déroulent plusieurs de ses romans et qui est un endroit imaginaire.

Elle a également rédigé plusieurs romans mettant en scène Will Trent dont Triptyque est le premier volume. Plus divers autres romans.

Triptyque a été écrit en 2006 et traduit en français en 2008.

L'histoire :

 

Le roman débute avec la découverte du meurtre d'une adolescente de 15 ans, Mary Alice Finney, en juin 1985.

Il se poursuit avec le meurtre d'une prostituée Leesha Monroe :en 2006, enquête confiée à l'inspecteur Michael Ormewood. On découvre que ce dernier rencontre des problèmes de couple et des difficultés financières en lien vraisemblablement avec le fait qu'il doit faire face aux frais et à la culpabilité d'avoir un enfant présentant un retard mental. Michael s'est consolé à plusieurs reprises avec Cynthia une voisine.

Michael se voit adjoindre Will Trent pour poursuivre l'enquête. Il découvre alors que la mort de la prostituée fait partie d'une série de viols présentant tous un point commun : la langue des victimes a été sectionné par l'auteur des faits. Toutefois les victimes n'avaient pas été tuées et elles étaient âgées d'une quinzaine d'années contrairement à qui avait largement dépassé la trentaine.

Au cours de l'enquête Cynthia est assassinée et sa langue est coupée. On découvre alors que la victime n'est âgée que de 15 ans.

Parallèlement on suit la vie de John, un paumé de 35 ans qui se trouve en conditionnelle et travaille pour un laveur de voiture. Par hasard alors qu'il tente d'acheter une voiture il constate qu'il est victime d'une usurpation d'identité, l'auteur des faits payant cependant les crédits contractés en son nom.

Il demande l'aide d'un ancien co-détenu, comprenant que sa soeur, bien qu'avocate, ne l'aidera pas.

John Shelley est en réalité l'ado de 14 ans arrêté et condamné pour la meurtre de Mary Alice Finney. En 1985 John, poussé par son cousin Woody, était devenu consommateur de cocaïne et avait fait une overdose.

Son père l'avait alors rejeté et seule sa mère était restée présente à ses cotés.

Pour les faits commis sur Mary Alice, John a été jugé comme un adulte et l'on croit comprendre au fil du roman qu'il n'était pas coupable.Résigné à vivre désormais en détention il est protégé par son co-détenu Ben qui devient un peu comme un père pour lui après avoir été victime de sévices sexuels au début de son incarcération.

Toutefois, après avoir appris que sa mère se mourrait d'un cancer,  il avoue les faits afin d'obtenir une libération conditionnelle, qu'il n'obtient que deux jours après le décès de sa mère.

Il a poursuivi ses études et passé de nombreux diplômes en prison mais, libéré, ne trouve qu'un job de laveur de voitures.

On découvre peu à peu son histoire et sa vie en prison.

Grace à l'aide de son co-détenu, Ben, il peut utiliser une voiture pour suivre l'usurpateur de son identité qui est son cousin Woody, celui qui lui avait fait découvrir la drogue. Mais Woody est devenu flic, il s'agit en réalité de Michael Ormewood. Et à ce stade on croit comprendre que le procès de John a été largement biaisé car John était défendu par la mère de Woody et que cette dernière ne souhaitait pas que l'on évoque la drogue et la situation de son fils.

A ce stade on se dit que John était innocent du meurtre de Mary Alice et que son cousin en était l'auteur, comme c'est lui qui a agressé les autres victimes, dont la prostituée de 2006.

Mon avis :

Le roman est adroitement rédigé et laisser planer des ambiguités.

Ainsi les relations entre Cynthia et Michael Ormewood sont décrites de telle façon que l'on est persuadé que Cynthia est l'épouse délaissée de Phillip et non sa fille de 15 ans...

Tout le roman est ainsi écrit et l'on ne découvre que petit à petit la réalité.

Will Trent est un étrange personnage, une sorte d'anti Héros, un homme ayant connu une enfance misérable et violente, un policier d'une grande finesse et également un homme dyslexique ne sachant lire qu'avec difficulté. Je suppose que les romans suivants déclinent d'autres facettes de Will.

Dans le roman on est confronté à diverses versions.

Michael Ormewood se présente comme un bon père de famille attaché à son fils et délaissé par son épouse mais lorsque Angie un collègue et amie de Trent rencontre l'épouse, cette dernière lui indique que son mari ne se soucie plus d'elle et la frappe régulièrement comme en atteste son visage tuméfié ...

A un moment on a un peu le tournis car on ne sait plus où est la vérité.

J'ai eu beaucoup de difficulté à lâcher ce roman une fois que j'y ai mis le nez...

Un roman vraiment excellent et j'ai hâte de lire le suivant de cette série.

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 mars 2019

85 année 2/ Michael Connelly et " Two Kind of truth"

Bonjour,

anglais

 

Ce roman est paru en 2017 et je l'ai lu dans sa version originale car je crois qu'il n'a pas encore été traduit.

Ne m'imaginez pas bilingue, pas du tout, je lis à peu près correctement l'américain ( sinon je devine hi hi)  et j'essaye de temps en temps de lire des romans en VO pour justement faire des progrès. Je mets juste un peu plus de temps hi hi!!

L'histoire :

Harry Bosch est chargé des colds cases de San Fernando petite ville située au milieu de Los Angeles,  elle est enclavée par cette grande agglomération. C'est à Los Angeles que Harry a fait toute sa carrière avant de prendre sa retraite.

Sa fille est désormais étudiante et Harry a choisi de reprendre du service.

Harry est chargé dans un premier temps d'une affaire de disparition qui a beaucoup perturbé son chef actuel, persuadé que Esmeralda Tavares a été victime des violences de son conjoint.

Mais une violente agression a lieu en ville et Harry, sans être chargé directement du dossier qui revient en fait à Lourdes, doit coordonner les investigations compte tenu de sa grande expérience en matière de crimes.

L'agression s'est déroulé dans un petite pharmacie : the Familia.

Les victimes sont José Esquivel sénior et José Esquivel junior qui venait de sortir de l'école de pharmacie. L'enregistrement vidéo montre qu'il s'agit d'une exécution  menée par des professionnels.

Rapidement l'enquête s'oriente vers un trafic de pilules compte tenu d'un signalement qu'aurait fait le fils à l'autorité de la santé. En se renseignant sur cette plainte, Bosch retrouve un de ses anciens co-équipier, Edgar.

Le FBI lui demande de s'infiltrer dans l'organisation.

Par ailleurs un détenu qui se trouve dans le couloir de la mort fait état d'une erreur judiciaire compte tenu des aveux d'un autre détenu. Il affirme que Bosch, depuis peu à la "crim", a mis délibérément une preuve l'incriminant. L'ADN retrouvé sur un vêtement de la victime semble lui donner raison.

Peu soutenu par ses anciens collègues, Bosch doit se défendre seul, enfin presque puisque son demi-frère lui vient en aide et les qualités d'avocat de Me Haller ne sont plus à démontrer même s'il emploie parfois des chemins de traverse.

Mon avis :

Le roman est avec du suspens et on ne le lâche pas avant la fin. Trois intrigues se mélange :

- le double meurtre dans la pharmacie et le travail en infiltration de Bosch,

- la possible mise en liberté d'un homme que Harry a contribué à arrêter trente ans auparavant et la remise en cause de l'intégrité de l'inspecteur,

- la disparition d'une femme, Esmeralda Tavares.

Une écriture dépouillée et une intrigue qui nous maintient en haleine sont les points positifs de ce roman.

Mais, car il y a un Mais, il y a beaucoup d'invraisemblance dans ce roman et, pour moi, c'est loin d'être le meilleur de son auteur que j'ai trouvé plus inspiré dans d'autres de ses oeuvres.

Maintenant, c'est toujours avec plaisir que l'on retrouve Harry et je n'ai pas boudé ma joie de lire cette dernière intrigue.

A bientôt

l

Posté par eoghan à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 mars 2019

84 année 2/ Peter F. Hamilton et "Salvation"

Bonjour,

Les-portes-de-la-delivrance

De la science fiction aujourd'hui avec le premier volume d'une nouvelle saga de Peter F. Hamilton que je ne connaissais pas.

J'avoue que je n'avais pas vu qu'il s'agissait d'un premier volume, les autres ne sont pas parus me semble-t-il.

J'ai d'ailleurs regardé à ma médiatheque, je n'ai pas trouvé ses  romans antérieurs, dommage car j'aurais bien poursuivi ma lecture de cet auteur.

L'histoire :

Le roman alterne entre deux époques.

D'une part l'année 2204. A cette époque une épave d'engin extra- terrestre est découvert dans un endroit assez aride et désolé dans une partie lointaine de l'espace non encore exploité par les humains.

Plusieurs personnes sont chargées d'aller explorer ce véhicule qui comporte un cerveau, des restes humains maintenus en vie et le corps de ce qui semble à première vue être un humain.

La porte ouverte de ce véhicule laisse supposer qu'il y avait un membre de l'équipage qui a pu partir.

Les différents membres de cette expédition racontent leurs expériences passées et parfois leurs oppositions ou différends passées.

D'autre part, un futur très lointain semble-t-il.

L'action se déroule en effet un autre temps et un autre lieu qui n'est pas clairement daté.

Des générations d'humains génétiquement modifiés sont entraînés et même sur-entraînés afin d'aller combattre un ennemi qui les repère à partir des ondes émises et les poursuit depuis des générations.

Ils ont leurs peines et leurs joies mais ont un destin à accomplir pour lequel ils sont durement formés.

On comprend rapidement que l'humanité a été en grande partie détruite, quelques survivants ayant réussi à embarquer dans d'immenses vaisseaux. Ils sont arrivés sur la planète où il a été décidé de rester sous les radars de leur ennemi en premier lieu et de commencer la lutte dans un second temps.

Le roman se placent au moment où tous les jeunes sont pratiquement formés. Les plus anciens ont déjà embarqués dans des vaisseaux générationnels plusieurs années auparavant.

Il ne reste que les formateurs et l'encadrement si on peut dire. Une fois les jeunes formés, on les voit embarquer dans les vaisseaux de combat alors que les plus agés des formateurs partent eux aussi dans le dernier vaisseau générationnels. Hélas, ce tome 1 s'arrête ici et moi je sanglote de ne pas avoir la suite !!

A travers ces deux histoires qui s'entrecroisent, on découvre que l'être humain en 2204 a pu terraformer de nombreuses planètes afin de s'y installer ou récupérer les matières premières. Les humains sont devenus presqu'immortels avec l'aide des cellules K ( je ne suis plus sûre) des cellules que le peuple Olyix leur vend en échange de carburant pour poursuivre leur voyage vers l'origine du monde. Les Olyix sont un peuple extra terrestre qui semblent pacifistes et poursuivre essentiellement un but religieux.

A travers plusieurs expériences des membres de l'expédition, on a des doutes sur le but réel que poursuivent les Olyix.

Mon avis :

Plusieurs histoires sont imbriquées. Au début on se demande où on va... mais finalement même s'il y a quelques longueurs, on est pris par l'histoire qui est haletante... C'est là que je comprends le terme de "space opera", il y a de l'élan, du souffle épique et... et... pas de suite...

Vous avez compris, j'ai adoré et c'est comme ça que je me suis rendue compte que le tome 2 n'était pas sorti, on nous laisse au milieu du guè !!

Une chose est sûre, désormais je ne lirais les sagas, (ici j'ai lu que c'était une trilogie), lorsque j'aurais tous les livres en main car c'est trop insupportable.

En plus je ne peux pas emprunter d'autres livres de cet auteur car il n'y en a pas dans ma médiathèque qui a pourtant acheté les livres de Neal Stephenson pourtant très hermétiques!!

Revenons à ce roman. J'ai aimé les portails permettant d'aller dans d'autres endroits... de la planète ou d'autres planètes. Effet secondaire la disparition de l'hébergement de tourisme puisque l'on peut aller à un endroit lointain ( travailler ou se promener) et revenir chez soi dans la même journée.

Autre chose amusante : les personnes fortunées pouvant avoir un logement dont la cuisine est par en ex France ( gourmandise oblige), la chambre à coucher sur Mars et le salon avec vue sur les montagnes. J'aimerais avoir un tel logement hi hi.

Il y a des trouvailles et j'ai beaucoup aimé ce livre.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 février 2019

70 année 2/ Jonathan Kellerman et " Habillé pour tuer"

Bonjour,

Habille pour tuer

C'est mon dernier livre de Jonathan Kellerman dont je livre ici la fiche de lecture...

L'histoire :

Une jeune femme, Kat,  tombe en panne d'essence et disparaît...

Sa voiture n'est pas retrouvée. Sa mère, vaguement inquiete, signale sa disparition tout en précisant que la jeune femme fait parfois des fugues...

Un homme signale avoir retrouvé sa Bentley avec une tâche de sang...mais aucun meurtre n'est signalé.

Peu de temps après une femme d'environ 70 ans , Ella Mancusi, ancienne enseignante, est violemment assassinée alors qu'elle sortait prendre son journal comme chaque matin.

Un voisin assiste au drame et voit que l'auteur est un homme qu'il décrit comme étant un vieil homme coiffé d'une casquette et au volant d'une voiture de luxe noire.

Celle-ci a été volée dans un parking et a été retrouvée totalement nettoyée.

Milo est chargé de l'enquête, aidé du psychologue Alex.

Il soupçonne le fils de la victime, Tony d'être mêlé au meurtre mais rien ne permet de l'affirmer si ce n'est que Ella lui a récemment coupé les vivres.

Parallèlement il fait des recherches sur la jeune femme disparue et apprend que Kat, qui était vendeuse dans un magasin de vêtements chics, s'était moquée d'un client le soupçonnant d'être un travesti à la recherche d'une robe de cocktail.

 

Ce dernier fait des recherches et constate qu'un double meurtre non élucidé  a eu lieu neuf ans auparavant, l'auteur des faits circulant à bord d'une Lincoln noire et habillé comme un cow boy.

Les victimes étaient une coiffeuse esthéticienne, Leonora et son apprentie.

Il va sur place et un des témoins évoque la peur qu'avait Leonora Bright de son demi-frère mais cette piste n'avait jamais été suivie par le shérif en charge du dossier.

Mon avis :

Plusieurs intrigues qui se recoupent à l'exception de l'affaire d'Antoine qui est un peu en marge et on se demande un peu ce qu'elle vient faire là...

La jeune fille qui disparaît, bien sûr on sait qu'elle ne réapparaîtra pas...

Le roman m'est apparu comme étant assez linéaire et manquant un peu de tonus, de corps. Un peu faiblard finalement!

A mon avis, ce livre n'est pas le meilleur de Jonathan Kellerman mais, je suis peut être bon public, mais j'ai passé un moment agréable à suivre les déambulations d'Alex et Milo.

Cela démarre bien avec le meurtre d'Ella. On a envie de connaître la suite de l'histoire et c'est l'aspect positif de ce roman et de cet auteur car il sait nous accrocher, c'est une grande qualité!

Ce n'est cependant pas un vrai coup de coeur, du bon travail, le plaisir de le lire mais sans plus, il n'y a pas cette petite étincelle qui fait la différence.

A bientôt

 

 

 

 

Posté par eoghan à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 février 2019

69 année 2/ Jonathan Kellerman et " Les tricheurs"

Bonjour,

les tricheurs

Je suis tombée sur une série de romans de Jonathan Kellerman et du coup je vous inflige mes fiches de lecture en " rafale" hi hi!!

C'est mon grand défaut, je le reconnais, j'ai tendance à lire les livres par série et lorsque je mets le nez dans les bouquins d'un auteur qui me plaît, je lis tout ce qui me tombe sous la main...

L'histoire :

Milo se voit confier une enquête un peu spéciale.

La victime, Elise Freeman,  est une jeune femme, professeur d'anglais remplaçante dans un prestigieux établissement le Windsor Prep préparant ses élèves à intégrer une université de l'Ivy League.

Pour info, l'Ivy League est constitué des huit universités les plus anciennes des USA, dispensant leur enseignement aux plus doués des étudiants soit Harvard, Brown, Yale, Cornell, Colombia, Princeton et j'en oublie deux...

Bien sûr il est difficile d'y accéder et à moins d'avoir une bourse, les frais de scolarité sont inabordables.

Revenons à l'intrigue.

Petite particularité, la victime est retrouvée dans sa baignoire remplie de neige carbonique mais lorsque Milo intervient, le corps a déjà été évacué. Milo sollicite l'aide d'Alex car la jeune femme a laissé un DVD accusant trois enseignants de cette école de harcèlement sexuel.

L'enquête s'avère délicate car le fils de chef de la police est scolarisé dans cette école privée en vue d'intégrer Yale, donc le maître mot est " pas de vague" pour ne pas compromettre l'établissement et pas voie de conséquence l'admission de Charlie.

La victime paraît peu sympathique et les trois enseignants mis en cause n'ont rien de prédateurs sexuels, ils ont plus l'air d'être des victimes d'Elise, prête peut être à exercer un certain chantage.

Elise se révèle être une personne peu sympathique tirant des revenus ( importants) de la fraude aux examens.

Son ami, un petit magouilleur, est retrouvé assassiné et les indices mènent à un jeune homme qui a accédé à ce lycée grâce à l'aide d'un opposant au chef de la police. Il a de plus disparu... 

Mon avis :

Une enquête mêlant habilement pistes et fausses pistes que l'on a plaisir à suivre.

C'est vraiment une lecture agréable avec un suspens de bonne qualité.

Un petit reproche : Milo est décrit d'une facon quelque peu caricaturale, notamment sur ses habitudes alimentaires, mais il faut que je tempère un peu mon avis qui est celui d'une européenne hi hi.

Une amie est allée dans la famille de son mari aux états unis et a été un peu déboussolée par le fait de n'avoir jamais pris de vrai repas, juste des grignotages debout dans la cuisine.

Par contre, ma fille, qui est allée dans une famille américaine du coté de NY, n'a pas du tout eu cette même expérience et a eu des repas normaux.

Les différents sandwichs et burger dégoulinants m'ont laissée un peu pantoise, comme également  le fait de boire un pack de lait ou de jus de fruit hi hi !! C'est terrifiant!!

Bon je ne cache pas mon plaisir de passer un petit moment sympa avec Alex, Milo et Blanche le bouledogue ... français qui est le chien d'Alex!!

 

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 janvier 2019

68 année 2/ Jonathan Kellerman et " Double meurtre à Borodi Lane"

Bonjour,

 

borodi lane

 

J'ai poursuivi ma lecture de romans de Jonathan Kellerman avec " Double meurtre à Borodi Lane"

Je ne sais pas s'il s'agit du roman qui suit immédiatement celui que je viens de terminer, je vais vérifier.

Après vérification Jonathan Kellerman a écrit deux autres romans avant celui-ci qui date de 2012.

L'histoire :

Un couple est retrouvé assassiné par un vigile effectuant sa ronde dans le chantier d'une immense demeure située Borodi Lane.

Architecturalement parlant, il s'agit manifestement d'une horreur de 2000 m2 qui a pris la place d'une ravissante demeure historique.

Depuis deux ans ce chantier a été arrêté ce qui a provoqué l'ire de l'un de ses anciens propriétaires qui s'estime être toujours chez lui.

L'une des victimes est justement un jeune architecte Des Backer embauché par un cabinet d'architecture dirigé par  Helga Gemein.

La seconde victime est une ancienne copine de classe de Des. Tous deux ont d'ailleurs milité, par le passé, pour la cause écologique  en provoquant des incendies.

Le réel propriétaire de la maison en construction de Burodi Lane est inconnu et Milo arrive finalement à apprendre qu'il s'agit d'une société appartenant au sultan d'une petite ile proche de l'indonésie. Il finit par découvrir que la femme avait été une indic du FBI mais n'avait donné que des infos de faible importance.

Le frère du sultan était très lié à une jeune femme, Dahlia, qui semble avoir disparu. Dahlia se révèle être la soeur d'Helga Gemein.  Toutes deux sont issues d'une riche famille de banquiers suisses.

La maison de Borodi Lane finit par brûler et la piste permet à Milo de mettre en cause Helga, qui semble avoir remis 50.000$ à Des pour lui fournir la matière première dont un ersatz de napalm.

Mais la destruction du chantier a fait une victime, l'ancien propriétaire qui revenait régulièrement sur les lieux.

Helga reconnaît avoir voulu détruire l'immeuble pour punir Teddy l'amant de sa soeur ( un motif religieux que je passe) mais  a t elle également tué ses deux complices. Elle le nie fermement et se suicide lors de sa garde à vue.

Les enquêteurs continuent leurs investigations et pensent désormais que le double meurtre est lié à l'argent mais aussi à une vengeance trouvant sa source dans le passé commun des deux victimes.

Mon avis :

J'ai bien aimé cette intrigue  mais j'ai remarqué que certaines personnes trouvaient le roman médiocre.

J'avoue que je suis peut être bon public.

Il est vrai que ce n'est pas un polar mémorable mais il permet de passer un bon moment de lecture.

Deux histoires s'entre croisent, d'une part celle de Dahlia et la vengeance de sa soeur ( un peu tirée par les cheveux peut être) et d'autre part celle de la piste du terrorisme écologique , mouvement dont on fait parti les deux victimes plusieurs années auparavant.

Le suspens m'a plu même si le rôle d'Alex est un peu en retrait par rapport à d'autres livres.

C'est une lecture agréable et c'est l'essentiel.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 janvier 2019

67 année 2/ Jonathan Kellerman et " Meurtre et obsession"

Bonjour,

meurtre et obsession

 

Jonathan Kellerman est né en 1949 à New York. Il a écrit de nombreux romans dont le héros est un psychologue, Alex Delaware aidé de l'inspecteur homosexuel Milo Sturgis.

Ce roman est paru en France en 2010.

Jonathan Kellerman est marié à Faye Kellerman, qui est elle aussi un auteur de romans, il me semble me souvenir qu'ils ont rédigé un livre ensemble.

Le couple a eu 4 enfants et l'un d'entre eux, Jesse Kellerman a écrit également des romans policiers.

"Meurtre et obsession" met en scène Alex et Milo mais aussi Petra qui est l'héroïne d'une autre série de roman de Jonathan Kellerman.

En recherchant sur le net, je me suis rendue compte que j'avais zappé la publication de divers romans de l'auteur, il faut que je remédie à cette lacune car le présent livre est le 21 ème de la série qui en compte 29 traduits et 34 en comptabilisant ceux en américain. Le dernier est paru en 2019.

J'ai cependant lu le numéro 29, "Des petits os si propres" que l'on m'avait offert. Je me souviens ne pas avoir été emballée par le livre...

L'histoire :

Alex a eu une jeune patiente,  Tanya Bigelow, plus de dix ans auparavant. Elle avait alors  sept ou huit ans et lui avait été amenée par Patti une infirmière travaillant dans le même service que le compagnon de Milo. L'enfant souffrait de tocs depuis deux ans mais la situation s'était nettement aggravée .

Patti s'était vu confier Tanya, âgée de trois ans par sa soeur qui s'estimait incapable de la garder et la mère biologique avait disparu du paysage avant de décéder dans un accident de moto. Patti avait alors adopté sa nièce.

Dix ans plus tard, Alex retrouve Tanya désormais étudiante en médecine. Elle souhaite le consulter suite au décès de sa mère adoptive. Cette dernière, sur son lit de mort, lui a confié avoir commis un crime.

Tanya décide de faire toute la lumière sur cette affaire avec l'aide d'Alex car elle n'arrive pas à imaginer sa mère adoptive commettant de tels faits. Patti est en effet décrite comme quelqu'un d'obsessionnelle certes, mais une excellente infirmière prenant soin de ses patients.

Aucun décès n'est intervenu au sein de l'hôpital susceptible d'avoir culpabilisé Patti, ce qui élimine une piste possible.

Tanya remet à Alex la liste de ses précédents domiciles. Patti a beaucoup déménagé dans des endroits fort divers et l'enquete commence pour Alex et Milo, d'autant que ce dernier  se trouve en vacances pour 15 jours alors que son compagnon est pris par son travail.

Compte tenu de son métier, Patti est susceptible d'avoir donné de la drogue à certains dealers de son quartier d'autant que sa situation matérielle est assez favorable et ne correspond pas aux revenus qu'elle pouvait tirer de son activité professionnelle.

En réalité il apparaît que Patti, tout en travaillant, était payée pour aider un camé dans son immeuble, Lester Jordan puis un vieil homme ...

Lester Jordan est assassiné pendant l'enquête menée par Alex. Puis un autre mort survient...

Mon avis :

Dès le départ on est accroché hi hi!!

L'intrigue démarre bien et notre intérêt est tout de suite éveillé...

Ce retour vers le passé recèle bien des surprises.

Si Patti a déménagé à plusieurs reprises il s'avère que ces changements sont en lien avec des soins qu'elle prodiguait aux uns et aux autres, ce qui lui permettait de se constituer un petit capital qu'elle faisait ensuite fructifier afin d'assurer l'avenir de sa nièce et fille adoptive. Toutefois Patti s'en voulait d'avoir caché un grave secret qui est finalement dévoilé.

Si on a du mal à imaginer cette femme en trafiquante de drogue, l'intrigue reste passionnante car on a vraiment envie de savoir ce que cachait Patti, même si on sait rapidement qui est le méchant dans l'affaire!!

Un coup de théatre final ajoute du piquant à l'histoire.

Je résume : j'ai aimé cette histoire, bien écrite et dont le suspens m'a plu.

D'ailleurs j'ai entamé un autre roman du même auteur qui fera l'objet de ma prochaine fiche de lecture.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 janvier 2019

64 année 2/ Lisa Jackson et ' L'été de nos morts"

Bonjour,

L-ete-de-nos-morts

 

 

Un nouveau roman de Lisa Jackson paru en avril 2018.

L'histoire :

Le roman oscille entre deux périodes :

l'époque "avant" au cours de laquelle les différents protagonistes se trouvaient sur les lieux d'un camp de vacances soit comme animateurs/animatrices, soit comme participants, soit encore comme la famille de celui du gère ce camp le révérend Dalton et son épouse Naomi.

On plonge ainsi dans la vie de ce camp où sont exacerbées les passions adolescentes de ses différents participants.

l'époque actuelle .

A l'époque présente, un homme qui braconne et pêche illégalement découvre une mâchoire sur la plage.

L'adjoint du shérif, Lucas Dalton, appelle les services scientifiques qui découvrent un ou deux squelettes partiels.

L'étude des différentes disparitions sur 50 ans montrent qu'en l'espace d'une semaine, vingt ans auparavant quatre disparitions ont eu lieu au camp ou à proximité de celui-ci : l'un était un détenu évadé, Waldo Grimes, deux animatrices Eleanor Brady, Monica o'Neal et un jeune qui s'occupait des animaux, Dustin Peters.

Eleanor a disparu la première et n'a jamais été retrouvée, plusieurs personnes affirment avoir vu son fantôme prés de la plage ou sur la falaise.

Monica a disparu le lendemain sans laisser plus de traces mais elle était enceinte de Tyler, retrouvé poignardé le soir de la disparition de l'animatrice. Il a survécu mais n'a jamais épousé sa fiancée de l'époque Jo-Beth. Cette dernière était la meneuse du groupe et n'avait pas apprécié les frasques de Tyler.

Lucas Dalton risque d'être dessaisi de l'enquête car il était lui-même sur place à cette époque.

Une journaliste, Kinley Marsh, ancienne campeuse, mène l'enquête, décidée à avoir un scoop même en employant des méthodes contestables.

Il apparaît que les différentes personnes présentes au camp s'étaient concertées pour fournir à la police de l'époque des versions harmonisées de la disparition de Eleanor et Monica. Cette dernière était enceinte de Tyler, lui-même fiancé à Jo-Beth.

Mon avis :

Un roman que l'on a du mal à lâcher...

J'en suis à la page 376 et je suis accroc... J'ai bien sûr une idée mais elle semble trop évidente alors j'attends la fin du roman avec impatience hi hi

Ayant désormais fini ce roman, je peux rédiger un avis un peu plus étayé hi hi!

J'ai déjà lu des romans de cet auteur et j'avais fait des critiques mitigées de deux d'entre eux. Je n'en reparle pas car ils se trouvent sur ce blog.

Mais là je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce livre.

L'histoire est bien ficelée, du suspens jusque la fin ou presque, des personnages intéressants qui ne se sont finalement jamais vraiment remis de ce séjour dans le camp de vacances. Ce roman est, à mon avis, bien meilleur que les précédents. Il y a certes, ici aussi, une intrigue sentimentale mais cet aspect est beaucoup moins présent.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 janvier 2019

63 année 2/ Neal Stephenson et Anatèm tome 2

Bonjour,

51k6yfxtuPL

Ne pas faire ma bêtise : il faut absolument acheter les deux tomes de ce roman qui en réalité en est un seul de presque 1000 pages. Il a été divisé en deux volumes pour sa publication mais il faut vraiment lire le tome 2 dans la foulée du tome 1.

Reprendre la lecture après une attente de plusieurs semaines est plus difficile.

Mais pas impossible puisque je l'ai fait, avec difficulté au début quand même!!

L'histoire :

Fraa Erasmas est toujours à la recherche d'Orolo, le fraa qui a été banni.

Il arrive ainsi à Orithena sur l'île d'Ecba.

Mais Arbre est menacé par des voyageurs extra terrestres appelé géomètres.

Un petit engin arrive d'ailleurs sur l'île avec à son bord une femme qui meurt peu après son arrivée.

Les géomètres envoie un engin qui réactive le volcan qui entre en éruption. Les habitants sont évacués mais Orolo perd la vie en voulant préserver le corps de la géomètre.

Face à ce péril les mondes mathiques et séculiers doivent se réunir dans un nouveau convoxe pour trouver des solutions.

Fra Erasmas découvre qu'un géomètre se trouve parmi eux, il s'agit d'un Laterrien nommé Jules Verne Durand qui devient leur allié d'autant que c'est son épouse, Lise,  qui a atterrit en catastrophe sur l'ile d'Ecba après avoir été criblée de balles par des géomètres avant sa fuite.

Tout ce petit monde essaie de comprendre le principe de la polycosmie, c'est à dire l'existence de cosmos multiples.

Bon, j'avoue tout, j'ai lu mais pas tout compris...

On revient sur l'histoire de Arbre avec les différents sacs qui y ont eu lieu ayant abouti au fait que les avots n'avaient plus accès à la technologie.

Une fois les faits analysés, les arbriens décident de se lancer dans l'espace afin de lutter contre les géometres.

Tout un périple qui aboutit à leur entrée dans l'immense engin spacial, à la signature de la paix et à la création par fraa Erasmas et son épouse, soor Alla fondent un lieu appelé Saunt Orolo doté de mur, d'un portail mais pas de portes afin de permettre à tous d'entrer et sortir librement.

Mon avis :

Je n'ai rien compris mais j'ai adoré, voici, quelque peu simplifié mon avis sur ce roman.

Ce roman vous emporte, c'est positivement incroyable..

Les mots sont différents mais on comprend tout finalement si l'on se laisse porter par le souffle incroyable de cette histoire.

Il y a aussi une reflexion sur l'homme, ses croyances, l'univers qui l'entoure, c'est très dense et parfois difficile à suivre.

Je ne peux que vous conseiller d'en faire l'expérience, c'est difficile à raconter mais j'ai adoré.

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,