16 août 2019

146 année 2 Preston et Child et " C comme cadavre"

Bonjour,

J’ai pris un roman qui relève du cycle Gideon Crew avec «C comme cadavre »

 

index

 

Apparemment celui -ci est le deuxième du cycle Gidéon Crew.

 

L’histoire :

Gidéon Crew a plus ou moins loupé sa précédente mission et il envisage désormais d’aller se ressourcer dans son chalet afin d’y pêcher tranquillement en attendant de mourir puisqu’il est atteint d’une maladie incurable et inopérable.

Mais Eli Glinn lui demande d’aller sur un site de prise d’otage.

Le preneur d’otages est Chalker, un collègue de Fort Alamo avec lequel Gidéon a travaillé mais qu’il connaît assez peu.

Chalker affirme avoir été torturéet servi de cobaye.

Finalement il se fait tuer et on découvre qu’il a été gravement irradié alors qu’il construisait une bombe.

Gidéon qui se voit adjoindre l’agent du FBI Fordyce a des difficultés à avoir accès à l’enquête sur laquelle l’organisme « SUN » à la mainmise.

Gidéon et Fordyce décident alors de poursuivre leur enquête en périphérie de l’enquête principale en entendant l’ex épouse de Chalker puis un écrivain avec lequel xx semble avoir eu des relations privilégiées et enfin l’iman de sa mosquée puisque Chalker s’est convertit à l’islam.

Gidéon et Fordyce prennent un petit coucou affin de poursuivre leur enquête, situation d’autant plus facilité par le fait que Fordyce a son brevet de pilote. Heureusement que Fordyce est un polite chevronné car l’appareil a été trafiqué et est cependant posé sur une route.

Alors que le courant semble passer entre les deux partenaires malgré des débuts difficiles, Gidéon est accusé d’être le complice de Chalker comme en témoignent les mails récupérés sur son ordinateur professionnel de Fort Alamo. Cet ordinateur n’a pu être piraté que par quelqu’un de l’intérieur et suffisamment haut placé pour y avoir accès.

Gidéon arrive à prendre la fuite avec Alida, la fille de l’écrivain.

Fornyce commence à avoir des doutes et arrive à retrouver Gidéon. Ce dernier pense que Simon Blaine est en réalité le terroriste avec l’aide du chez informaticien de Fort Alamo, Novak, dont le train de vie ne correspond pas à ses revenus annuels.

Cependant il n’arrive pas à comprendre les motivations de Blaine.

 

Lors de son départ de la maison de Simon Blaine, Gidéon avait emporté l’ordinateur de l’écrivain.

Je passe sur le craquage du mot de passe, l’épopée qui suit.. bref dans l’ordi se trouve un synopsie de Opération cadavre décrivant une attaque terroriste simulée et une menace par, en réalité,  le virus de la variole…

 

Mon avis :

Un thriller surfant sur la menace terroriste avec l’utilisation d’une arme nucléaire mais la menace se révèle plus complexe puisque c’est la variole qui serait en réalité la réelle menace avec le vol d’une souche conservée dans un centre de recherche.

De multiples complicités permettent de concrétiser le vol

Un bon thriller avec le personnage de Gidéon Crew que j'apprécie beaucoup. A lire à coup sûr!!

 

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:22 - - Permalien [#]
Tags : , ,


14 août 2019

145 année 2/ Preston et Child et " A comme Apocalypse"

Bonjour,

J’ai pris un roman qui releve du cycle Gideon Crew avec «A comme Apocalypse »

index

J’ai lu les romans de cette série, complètement dans le désordre et celui-ci fait parti des derniers puisque Eli Glinn n’est plus dans son fauteuil roulant.

L’histoire :

Il s’agit d’une sorte de suite à «  Ice limit », en fait c'est totalement la suite mais le roman peut se lire indépendamment du premier même si je ne le conseille pas.

Ice Limit  avait mis en scène la récupération d’une météorite, j’avais adoré et ce roman fait d'ailleurs l’objet d’une fiche de lecture sur ce blog.

Apparemment les lecteurs avaient fait pression pour qu’une suite soit donnée à Ice Limit, c’est désormais chose faite.

Eli Glinn monte une expédition pour détruire la « météorite » tombée en mer lors de Ice Limit.

Il fait notamment appel à Gidéon Crew et on retrouve dans ce roman Sam Mac Farlane, le chasseur de météorite du précédent roman.

Le milliardaire Palm Lloyd, qui est dans un asile psychiatrique pour lui éviter de se suicider, a embauché Sam pour servir de "boussole" en quelque sorte,afin d'aider Glinn à prendre les bonnes décisions,  il estime que Glinn va mener l’expédition au désastre.

Le roman relate les moyens humains et matériels mis en œuvre pour récupérer le baobab qui se développe au fond de 3000 m de profondeur.

Car ma météorite est bien une graine qui a poussé au fond de l’eau et semble être devenu un arbre gigantesque aux pouvoirs étonnants.La théorie utilisé dans ce livre est une théorie scientifique sur l'apparition de la vie sous forme d'apport de spores ou d'organisme microbien par des météorites pour expliquer l'apparition de la vie sur terre. Ici le baobab se procure des cerveaux humains  pour les asservir dans des machines à structure à base de carbone, hydrogène et silicium. L'être est totalement hostile et manipulateur et son but est de se développer puis faire exploser la terre afin d'envoyer ses graines vers d'autres mondes...

Je ne vais pas développer davantage la trame de ce roman : il y a de l'amour avec la relation de Gideon et Alex, de nombreux morts, des phénomènes étranges et un bateau en perdition... bref que du banal hi hi!!

Mon avis :

Un roman d’aventures avec de nombreux rebondissements.

On ne s’ennuie pas une seule seconde en le lisant et je suis surtout étonnée de voir qu’après tant de livres, les auteurs arrivent à maintenir un tel niveau d’écriture et de suspens !!

A bientôt

Posté par eoghan à 08:25 - - Permalien [#]
Tags : , ,

12 août 2019

144 année 2/ Preston et Child et " Mortel sabbat"

Bonjour,

index

 

L’histoire :

Une soirée calme chez Pendergast…

Il est en compagnie de Constance et de Proctor.

Un coup à la porte.

Il s’agit d’un sculpteur, Percival Lake,  qui souhaite l’aide de pendergast suite au vol de ses précieuses bouteilles de vin.

Pendergast refuse de s’en occuper jusqu’à ce que l’homme mentionne que les voleurs ont omis de prendre une caisse d’un vin rarissime.

Pendergast accepte la mission en échange d’une bouteille de ce vin.

Il va donc dans une petite bourgade au bord de la mer où son client réside dans la maison du gardien de phare.

Il découvre que le vol du vin cache une réalité encore moins reluisante : il existe dans la cave une cache dans laquelle un homme a été maintenu enfermé et semble y être mort plus d'un siècle auparavant.

Pendergast décide de rester afin de résoudre ce mystère.

Un historien, qui recherche une épave disparue, est assassiné et son corps dénudé porte une inscription mystérieuse qui se réfère au culte de Satan, il faut préciser que Salem n'est pas très loin.

Constance effectue des recherches historiques mais les archives de la petite ville ont disparu.

 

Pendergast finit par découvrir que l’homme décédé dans la cache de la cave de son client était le capitaine d’un bateau que les habitants du village ont coulé. C’était un village de naufrageurs comme il en a existé beaucoup.

Cependant la «  cargaison » était constitué de femmes et d’enfants qui tous ont été assassinés car des « témoins »

Mais le bateau transportait aussi des pierres précieuses destinées à financer un refuge pour ces femmes et ces enfants.

Le capitaine avait manifestement refusé de donner la cache de ce trésor et s'est retrouvé emmuré vivant.

Pendergast devine que le courageux marin avait avalé les bijoux ! Il n'est pas le seul à y avoir songé car, justement,  le but du cambriolage est de récupérer ces bijoux.

L’avocat local, frère du barman de l’établissement où loge Pendergast, est assassiné lui aussi.

Pendergast et Constance résolvent le mystère mais Constance pense qu’ils sont passés à coté de quelque chose...

 

 

Mon avis :

Un excellent roman qui se déroule dans une petite bourgade du bord de mer, un peu oubliée mais qui était un village de naufrageurs.

Pas de D'Agosta dans ce roman qui nous envoie une petite bouffée d'air marin.

Il y a des histoires dans l'histoire et on n'est pas déçu. Il faut cependant lire le roman suivant, là c'est indispensable...

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:52 - - Permalien [#]
Tags : , ,

10 août 2019

143 année 2/ Preston et Child et " Labyrinthe fatal"

Bonjour,

Je ne me lasse pas des romans de Preston et Child que j'ai décidé de lire pendant cet été.

Voici le volume 14 du cycle Pendergast avec «Labyrinthe fatal »

index

 

L’histoire :

Quelques mois ont passé depuis le volume 13 et très exactement 18 mois depuis la disparition d’Alban dont Pendergast n'a aucun signe de vie malgré des recherches pointues.

D’Agosta est désormais marié avec Laura et revient d’un voyage de noces de 2 semaines.

Le capitaine Singleton lui confie une enquête sur un meurtre survenu au Museum d’histoire naturelle de New York, des lieux bien connus des protagonistes des aventures de Pendergast et  de D'Agosta.

La victime est un certain  Marsala, un technicien chargé plus particulièrement de la partie des ossements.

Il est décrit comme étant assez désagréable et pour cette raison n’était jamais en relation avec les chercheurs étrangers. Toutefois, juste avant son assassinat il avait travaillé avec un de ces chercheurs sur des ossements d’un Hottenpot de sexe masculin d’environ 35 ans.

Margo Green lui apprend que le squelette n’est pas celui d’un hottenpot mais celui d’une femme américaine de plus de 60 ans décédée à la fin du 19eme siècle. Par ailleurs le fémur est manquant.

Margo Green révèle également qu’elle ne s’est jamais vraiment remise des événements survenus 12 ans auparavant au Museum et qu’elle reste victime de stress post traumatique pourtant elle accepte d’aider le policier dans ses recherches.

Le professeur, qui a établi la fiche d’entrée du corps, a été poursuivi puis relaxé du meurtre de sa femme. Il a accusé l’un des ancêtres de Pendergast d’avoir été à l’origine de la maladie dégénérative de sa femme en raison de l’élixir qu’il commercialisait. On se doute, dés lors,  que les ossements sont ceux de son épouse.

 

Pendant ce temps, le corps du fils de Pendergast est livré mort au domicile de son père.

Dans son estomac, se trouve une émeraude particulière permettant à l’inspecteur de remonter jusqu’à une mine abandonnée. Là, il est agressé et son agresseur et lui se voient administrer un gaz anesthésiant. Il s’agit en réalité de l’élixir de l’ancêtre de Pendergast qui a été recréé à partir du fémur manquant.

L’homme, gazé en même temps que l’inspecteur, perd complètement la tête et finit par se suicider.

Pendergast n’est guère plus brillant

Le portrait robot que D’Agosta a fait réaliser fait apparaître que le meurtrier du Museum et l’agresseur de Pendergast ne sont qu'une seule et même personne. La piste d’une vengeance à l’encontre de l’inspecteur Pendergast à cause de l’elixir de son ancêtre se précise.

Cette élixir avait la particularité de causer une forte addiction, une fin mortelle mais aussi de se fixer dans l’ADN et donc de se transmettre aux enfants.

Barbeaux, qui dispose d’une entreprise d’armement, a récemment perdu son fils et  Alban qui, poursuit sa vengeance contre son père,  lui a appris  la responsabilité indirecte de Pendergast et est à l'origine de ce plan démoniaque.

D’Agosta poursuit son enquête malgré la mort de l’assassin de Marsala en raison des zones d'ombres qui subsistent. Il découvre que l’inconnu avait subi des interventions de chirurgie esthétique et remonte jusqu’à un simple quincaillier disparu depuis 3 ans.

 

Pendergast va au Brésil afin de trouver la trace de son fils et de ses méfaits. Sur place il apprend qu’Alban, après avoir dans un premier temps continué son parcours criminel, a changé, s’est marié secrètement avant de perdre  sa femme, enceinte dans un incendie criminel. Ce drame semble avoir totalement changé son existence. Il est allé voir son frère Tristram afin de lui demander de le pardonner puis Barbeaux afin de le dissuader de poursuivre sa vengeance mais c’est trop tard et lui-même se fait assassiner ...

Pendergast est de plus en plus mal. Il est victime d’une crise de folie à Genève et est hospitalisé en Suisse avant d’être rapatrié chez lui afin d’y mourir.

Constance recherche le moyen de le guérir et à défaut, songe à le suivre dans la mort.

 

Mon avis :

Un roman particulièrement sombre puisque Pendergast y est au bord de la mort.

L’enquête suit plusieurs voies selon ses protagonistes :

- D’Agosta et Margo Green

- Constance, Proctor est hospitalisé au début du roman car il est victime d’un grave accident en poursuivant les assassins d’Alban,

- L’inspecteur de police et son adjoint Slade sont sur l’enquête sur l’assassinat d’Alban.

Chacune des branches de ce qui est un unique dossier est passionnante et recèle sa part de surprises et de pièges.

 

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 08:34 - - Permalien [#]
Tags : , ,

08 août 2019

142 année 2/ Preston et Child et " Tempête blanche"

Bonjour,

Voici le volume 13 du cycle Pendergast avec «  Tempête blanche »

index

Ce roman met en scène Pendergast mais surtout sa protégée Corrie .

L’histoire :

Pendergast est occupé à essayer de retrouver Alban, le jumeau de Tristram. Ce dernier est en pension en Suisse alors qu’Alban, grièvement blessé dans le roman précédent, semble avoir disparu de la surface de la terre.

Pendergast recoit un courrier de sa protégée Corrie dont il assume une partie de ses études à l’institut de criminologie John Jay.

Corrie a trouvé son sujet de thèse à l'instigation d'un vieil archiviste : la mort de plusieurs chercheurs d’or à la fin du 19eme siècle. Ils ont été tués par un ours et Oscar Wilde en a parlé à Arthur Conan Doyle, le créateur de Sherlock Holmes comme chacun le sait.

Il se trouve que les corps du cimetière local ont justement été exhumés, selon l'archiviste, afin de construire une extension des Heights, un lieu où se trouvent de superbes maisons.

Voilà donc Corrie partie dans la localité où les décès ont eu lieux,  la ville de Roaring Fork, une station de sports d’hiver très huppée où vivent de nombreux milliardaires et stars de cinéma.

Le shérif Morris accepte bien volontiers que Corrie voit les ossements mais il se rétracte rapidement. Corrie comprend qu’il a changé d’avis à la demande de celle qui gère les « Heights », la très influente  Mme Kermode.

Corrie décide de vérifier nuitamment ce qu’elle avait cru découvrir lors de la vue de certains ossements, à savoir que l’une des victimes n’avait pas été tuée par un ours.

Elle se fait prendre et est incarcérée. Elle finit par accepter une peine de 10 ans de détention, lorsque Pendergast arrive.

Il démontre que les autorités n’avaient pas respecté la législation en vigueur en ne prévenant pas les descendants des personnes ainsi exhumées, encourant ainsi une très lourde peine.

De plus, il brandit l’autorisation donnée à Corrie d’analyser les ossements de l’une des victimes, autorisation donnée par le capitaire Stacy ( zut j'ai oublié son nom de famille)

Alors que Corrie reprend ses investigations et occupe un poste de gardiennage dans l’une des belles propriétés du lieu afin de résoudre son problème de logement. Noël approche et la station affiche complet, de toute façon y loger n’est pas vraiment dans ses moyens.

Stacy, venue sur place, finit par loger dans la maison gardée par Corrie qui se sent rassurée de la savoir présente. Les deux filles s'entendent bien même si Corrie prend ombrage des relations entre Ned, un bibliothécaire qui l'a draguée, et Stacy.

 

Un incendie a lieu de nuit , détruisant une des plus belles maisons du lieu mais surtout tuant ses 4 occupants dont deux jeunes filles.

L’une d’elles était d’ailleurs stagiaire au poste de police et le shérif Stanley Morris se sent dépassé par la situation. Il demande à Pendergast de l’aider. Ce dernier lui indique qu’il y aura d’autres incendies et, de fait, un deuxième incendie criminel se déclare tuant une actrice et sa fille de 10 ans, puis un troisième causant la mort d’un célèbre publicitaire et de sa jeune épouse de 18 ans.

Manifestement l’auteur des incendies cherche à faire souffrir ses victimes en les brûlant vif pour certaines.

Pendergast se lance sur la piste des écrits de Conan Doyle notamment une nouvelle restée inédite et souhaite que Corrie quitte les lieux. Cette dernière refuse et indique à Pendergast qu’elle ne veut plus lui être redevable.

Alors qu’elle retourne dans la maison qu’elle garde, elle trouve le petit chien, qu’elle a recueilli, décapité ainsi qu’une lettre de menace.

De son coté, Pendergast et son ami Kleefish, passionné de Holmes et membre du club des irréguliers,  prospectent dans un ancien cottage où Conan Doyle avait ses habitudes et ils découvrent le manuscrit d’une nouvelle intitulée «  l’aventure d’Aspern Hall »

 

Corrie est perplexe et ne voit pas en quoi ses recherches peuvent la mettre en danger. Tout ce qu’elle a trouvé est le fait que Mme Kermode est apparentée à la famille qui était propriétaire des mines d’argent.

Pendergast revient à la station de ski et parcourt la nouvelle de Conan Doyle.

Il découvre que cette nouvelle se réfère à un drame assez similaire, plusieurs personnes  mortes tuées par un énorme loup. Sherlock découvre que ce drame n’est pas provoqué par un loup mais bien par un homme qui veut dissimuler le fait que son associé ( et lui-même d’ailleurs) a été contaminé par le mercure utilisé dans son procédé industriel.

Le procédé d’extraction de l’argent utilisait aussi le mercure, voila le point commun entre la nouvelle et ce qui s'est passé dans la station.

Je n'en dirai pas plus hi hi !!

 

Mon avis:

Un roman assez différent des précédents.

Tout d’abord il se déroule en hiver, à Noël,  dans une station de ski élégante.

Le roman met en scène Corrie Swansson que l’on a déjà croisée à plusieurs reprises.

Et puis on y découvre Oscar Wilde, Arthur Conan Doyle, le docteur Watson, Sherlock Holme et même Ellery Queen.

J’ai trouvé ce roman assez jouissif je l’avoue.

Ce coté inventif m’a beaucoup plu!!

On découvre même que Pendergast a des sentiments....

Un excellent livre à lire de toute urgence!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:22 - - Permalien [#]
Tags : , ,


04 août 2019

140 année 2/ Preston et Child et " Descente en enfer"

Bonjour,

index

 

Voici le volume 12 du cycle Pendergast avec «  Descente en enfer » C’est également  le volume 3 de la trilogie consacrée à Hélène

 L'histoire :

A la fin du roman précédent Hélène, que l’on a découverte bien vivante avec certes la main gauche en moins, est enlevée par l’Alliance.

Pendergast entame la poursuite au terme de laquelle Hélène est tuée.

Pendergast revient chez lui dans un état pitoyable et ne souhaite plus revoir ses amis. Il semble même qu’il se drogue et envisage la mort.

Pendant ce temps, Corrie, décidée à rendre justice au journaliste Ned Betterton ( voir roman précédent ) qu’il avait traité de médiocre journaliste car il accusait Pendergast de trafic de drogue, suit la piste qu’il lui avait indiqué. Elle loge provisoirement chez une gothique et cambriole la fameuse maison censée être abandonnée. Il y découvre des documents au nom de jeune fille d’Hélène et s’enfuit pourchassée par ce qui lui paraît être un nazi.

Elle ne retourne pas chez elle et vit dans la rue faute d’arriver à joindre l’inspecteur.

 

Un criminel sévit dans les hôtels, laissant assez curieusement une de ses oreilles, puis un doigt…

Pendergast découvre qu’il s’agit de l’ADN de son fils, fils qu’il aurait eu avec Hélène 14 ans auparavant. Et cet enfant serait le tueur des hôtels.

Le mystère d’Hélène s’épaissit.

Un adolescent se réfugie chez lui prétendant être son fils…

Il semble que ce jeune garçon ait vécu dans des conditions effroyables contrairement au « bon jumeau », Alban, qui est le vrai criminel.

Pendergast lui donne le nom de Tristram car il n’avait jusqu’alors qu’un numéro.

Il raconte tout à D’Agosta qui avertit son supérieur Singleton qui lui-même l’indique au FBI.

Pendergast est mis à pied pendant que chez lui Proctor, son chauffeur est blessé et Tristam enlevé. Il prend conseil auprès de Constance et, à son instigation décide d’aller au Brésil, là où est née Hélène. Au passage on apprend que Constance n'a pas du tout tué son enfant mais ça on le savait déjà!!

 

Revenons à Corrie. Elle arrive à joindre Pendergast, qui estime qu’elle serait en péril auprès de lui. Il lui conseille de retrouver son père et lui remet de l’argent.

Le père de Corrie, Jack Swansson, est en fuite accusé de braquage. En réalité, il a été piégé car il menaçait de rendre publiques les magouilles du garage qui l’emploie. Sa fille qui découvre un homme bon et intègre, décide de l’aider. Elle réussit à se faire embaucher dans la concession automobile.

Un collègue l’aide mais Corrie ne s’y fie pas...et elle a raison. Je ne divulgerai pas tout, faut pas exagerer quand même!!

 

Pendergast est au Brésil dans une petite ville à coté de Blumenau, où se trouvent de nombreux allemands ainsi que des brasseries qui servent de la bière, dans la plus pure tradition munichoise, il y a même une fête de la bière.

Il prend contact avec le colonel Souza, chef de la police d’Alsdorf, qui a la réputation d’être incorruptible et a un passé militaire honorable. La communauté Nova Godoi où est née Hélène se trouve à proximité.

Des meurtres sanglants se déroulent dans le territoire du colonel Souza.

Jouant le rôle d’un amateur de papillons, Pendergast se rend sur l’ile où se trouve la communauté de Nova Godoi.

Il se fait guider par un jeune homme Michael Jackson Mendonça.

 

Mon avis:

Il s’agit donc de la suite de ma fiche de lecture précédente. La poursuite de ceux qui ont enlevé Hélène..bof bof

Je n’ai pas trop aimé mais le roman ensuite reprend des couleurs !!

On se trouve plongé dans le nazisme et l'eugénisme.

Comme toujours de nombreuses histoires s’entrelacent, j’adore!!

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:18 - - Permalien [#]
Tags : , ,

02 août 2019

139 année 2/ Preston et Child et " Vengeance à froid"

Bonjour,

index

"Vengeance à froid" est le 11 ème volume du cycle Pendergast et le deuxième de la trilogie consacrée à Hélène, l'épouse de Pendergast.

Les romans de Preston et Child sont à la fois des romans policiers, des thriller mais comportent aussi une part de fantastique, réel ou supposé car, en général il y a une explication.

Comme je l'ai expliqué lors de ma première fiche de lecture consacrée à ces auteurs, je ne les connaissais que de noms et n'avait rien lu d'eux.

J'ai emprunté un roman pensant prendre un livre écrit par Lee Child et dont j'ai lu plusieurs livres mettant en scène Jack Reacher.

Bref je suis tombée des nues en le lisant et j'ai approfondi la question découvrant au passage qu'il y avait de nombreux romans.

J'ai donc décidé de les prendre dans l'ordre dans la mesure du possible.

J'ai aussi la chance d'avoir une amie qui en avait pas mal. Il a fallu juste que je mette les livres dans l'ordre et cela n'a pas été si facile au début!!

Ce post est le premier du mois d'aout. J'ai lu 139 livres depuis le premier septembre dernier. J'espère arriver à 150 romans mais à voir...

Ce blog me sert à comptabiliser et répertorier mes lectures de livres policiers. On croit lire quantité de livres mais 150 par an est, sans doute, mon maximum.

L'histoire :

A la fin du roman précédent les principaux protagonistes du guet-apens dont a été victime Hélène sont morts mais il en reste un.

Pendergast reçoit une invitation à venir chasser en Écosse avec son beau-frère, un endroit où tous deux sont déjà allés par le passé.

Mais Pendergast se méfie et il a changé les munitions de Judson.

Il a eu raison, car son beau frère le met en joue.

Hélas pour Pendergast, lui-même ne peut que tirer à blanc, son adversaire ayant fait en sorte qu’il soit à sa merci. L’affrontement dans les marais tourne mal et Pendergast est laissé pour mort dans les sables mouvants.Une enquête est d'ailleurs ordonnée en Écosse malgré les doutes du responsable local.

D’Agosta décide d’aller en Écosse voir par lui-même. Il retrouve Pendergast bien mal en point mais décidé à se venger et à retrouver sa femme puisque Judson Esterhazy lui a affirmé qu’elle était toujours vivante.

Alors qu’il tente de piéger Judson, celui-ci arrive à se sauver en profitant de l’arrivée de touristes.

De retour aux USA, Pendergast poursuit son enquête alors que Judson fait appel à une mystérieuse et puissante organisation appellée "Alliance", sans doute l’organisation qui vient d’assassiner June et son mari.

Pendergast se décide à faire exhumer la personne enterrée sous le noms de son épouse. Le médecin légiste lui affirme que l’ADN du corps exhumé est celui d’Hélène, il correspond à celui de la brosse à cheveux . Il en est de même des empreintes partielles qu’il a relevé et du dossier dentaire.

L’ADN mitochondrial montre par ailleurs qu’Hélène et un médecin nazi qui œuvrait au camp de Dachau, le docteur Faust, descendaient tous deux d’une même femme.

Malgré les éléments fournis par le légiste que Pendergast connaît depuis l’adolescence, l’inspecteur reste persuadé que son épouse est bel et bien toujours vivante.

 

Pendant ce temps Judson Esterhazy recherche le point faible de son ennemi et songe à frapper une de ses proches. Il rencontre le docteur Felder qui suit Constance et estime qu’il pourrait être le gogo idéal, selon son expression. Ca a l’air d’être une bonne analyse puisque Felder lui propose de venir voir Constance lors d’une de ses prochaines visites.

 

De même Ned Betterton, un journaliste embauché par un journal local fait des recherches sur le couple assassiné qu’il avait rencontré peu avant leur mort. Il découvre l’existence de Pendergast mais aussi de la venue d’un homme étrange à l’accent européen arrivé chez le couple le jour de leur mort.

Il est persuadé de tenir le scoop qui devrait lui permettre de quitter la feuille de chou locale pour une presse plus prestigieuse.

 

Pendergast essaie par tous les moyens de retrouver son épouse, dont le système Logos et finit par recourir à Mime, un informaticien de génie auquel il a déjà eu recours par le passé et qu’il a financé.

Mime ne trouve rien mais les bulletins scolaires d’Hélène précisent qu’elle ne parlait pas anglais mais portugais, pourtant son patronyme est d’origine hongrois. Pendergast ne se souvient pas avoir vu le certificat de naissance de son épouse.

Après d’importantes recherches, il trouve enfin le document qui montre que son épouse n’est pas née dans le Maine mais au Brésil et que sa mère était Leni Faust.

Il a ensuite recours au vieux bibliothécaire Wren qui lui confirme la parenté d’Hélène avec le médecin nazi le docteur Faust.

Pendant ce temps, Constance est en grand danger et est enlevée par Judson Esterhazy. Elle arrive à faire parvenir un message à Pendergast via le docteur Felder mais il s’agit d’un piège.

Constance est enfermée dans la cale d’un bateau et Pendergast cherche à la délivrer mais il est conscient qu’il peut s’agir d’un piège.

 

 

Mon avis:

Il s’agit donc de la suite de ma fiche de lecture précédente. La fin n’est pas une fin en soi puisque l’histoire d’Hélène se poursuit dans le prochain roman. J’ai donc assez hâte d’entamer «Descente en enfer»

Le roman est foisonnant, c'est d'ailleurs une des caractéristiques des romans de Preston et Child. Il y a de multiples personnages mais aussi de l’action en divers lieux et avec différents protagonistes que l’on a connus, pour certains, dans d’autres livres.

En même temps je ne me suis pas sentie perdue dans l'histoire.

Que vous dire que je n’aurais pas dit dans mes fiches de lecture précédentes: c’est passionnant et on a hâte de connaître le fin mot de l’histoire même si, à un moment, je me suis dit qu’il eut mieux valu laisser le fusil d’Hélene avec son point de rouille...

 

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 06:56 - - Permalien [#]
Tags : , ,

31 juillet 2019

138 année 2/ Preston et Child et " Fièvre mutante"

Bonjour,

index

 

Voici le volume 10 du cycle Pendergast avec Fièvre mutante.

Mais il s’agit aussi du premier volume d’une trilogie consacrée à Hélène, ce que j’ai découvert après avoir commencé ma lecture.

Ce roman est suivi de « Vengeance à froid » et de « Descente en enfer »

L'histoire :

 

Au début de ce roman paru en France en 2011, on remonte le temps de 12 ans puisque Pendergast est en Afrique avec sa jeune épouse Hélène.

Le couple est marié depuis deux années.

Pendergast, qui possède un permis de chasse, est appelé sur le site d’un camp consacré aux safaris photos. Un touriste allemand vient d’y être tué par un énorme lion possédant une crinière rouge.

Il est ainsi demandé à Pendergast de venir tuer le lion compte tenu du risque couru par la population et conformément aux obligations résultant de son permis de chasse.

Le couple se rend au camp concerné et, sur place, lors de la poursuite du lion, Hélène est tuée par le lion.

Le lion à crinière rouge se réfère à une ancienne croyance locale, sur laquelle je fais l’impasse, vous laissant le plaisir de la découvrir lors de votre lecture.

12 ans ont passé.

Alors qu’il se rend dans sa propriété de la Nouvelle Orléans tenue par Maurice, le vieux majordome, Pendergast fait une courte visite des lieux. Il constate que l’arme qu’utilisait sa femme présente une tâche de rouille. Il commence à la nettoyer et c’est alors qu’il fait une découverte saisissante: l’arme, chargée initialement de balles spéciales pour la chasse au lion ( Hélène l’avait chargée devant lui) , a en réalité tiré à blanc, Hélène a été assassinée et c’est le début d’une enquête mémorable.

Dans un premier temps, Pendergast loue un avion et arrive en fin de journée à New York alors que D’Agosta est sur les lieux d’une affaire toute simple. Il lui demande de prendre un congé sans solde d’une durée indéterminée pour l’aider à trouver ( et tuer) l’assassin de sa femme. Il est complètement bouleversé et sait que l’enquête sera difficile, la piste étant froide. L’aide de D’Agosta lui sera notamment précieuse car le lieutenant pourra prendre le recul nécessaire alors que Pendergast se sait trop impliqué.

 

Tous deux se rendent dans un premier temps en Afrique mais la plupart des protagonistes de l’époque sont décédés. Il apprend toutefois qu’il s’agissait d’un guet-apens et que tous les membres de l’expédition savaient qu’il s’agissait d’un piège organisé notamment par un allemand qui avait amené un lion apprivoisé pour être un tueur.

La crinière du lion était teinte au henné ainsi que l’établit une analyse faite par Pendergast, qui avait conservé des éléments de preuves ainsi que la bague de son épouse.

Pendergast comprend qu’il lui faudra remonter dans le passé de sa jeune femme pour connaître le fin mot de l’histoire.

Il avait rencontré Hélène à la Nouvelle Orléans lors du vernissage d’une exposition consacré au peintre Audubon dont il possédait les livres consacrés aux oiseaux d’amérique.

Audubon était un peintre d’origine française, élevé en Bretagne par sa tante et parti vers 1800 aux USA afin d’échapper à la conscription.

Il est un ornithologue passionné mais autodidacte. Il commence à dessiner les oiseaux qu’il a tué mais en les positionnant de façon naturelle et dans leur habitat.

Jamais Hélène ne lui avait confié qu’elle était passionnée par ce peintre et se sent un peu meurtri de découvrir que sa rencontre avec sa femme n’était pas du au hasard mais à une manipulation de sa part. Il découvre également qu’elle ne travaillait qu’à temps très partiel pour les « Medecins Voyageurs » et disparaissait parfois plusieurs jours consécutifs lors des absences de son mari.

Elle s’est ainsi rendue dans un musée consacré à Audubon où elle a volé deux oiseaux empaillés. Elle est allée ensuite dans un parc naturel ou a vécu une famille Doane, désormais décimée. Un carnet trouvé sur place rapporte le fait que le jeune femme y aurait volé un perroquet ( cette fois parfaitement vivant).

Les Doane, après avoir connu un sort particulièrement enviable( succès, argent, talents divers), ont tous sombré dans la folie plusieurs mois ou plusieurs années après leur rencontre avec Hélène.

Il semble que Helène recherchait une œuvre disparue du peintre dont on ne connaît pas le thème mais qui était encadrée dans un cadre noir. Cette toile avait été peinte pendant une grave maladie d’Audibon ayant nécessité son hospitalisation. Il l’avait offerte après sa guérison au médecin l’ayant guéri.

Blast, un descendant d’Audubon, recherche également ce tableau et a connu Hélène. Il affirme qu’Hélène ne voulait pas posséder le tableau mais l’examiner. Il est également arrivé à la conclusion que le docteur Torgenssen s’était vu remettre le tableau par son ancêtre, qui était alors son patient et que l’objet a disparu dans l’incendie du cabanon qu’il occupait.

Après le départ de Pendergast et de D’Agosta, il contacte un tueur.

Le frère d’Hélène, Judson Esterhazy, n’y comprend rien et il ignorait tout de l’engouement d’Hélène pour le peintre.

Pendergast oriente son enquête vers l’endroit où se trouvait le cabanon. Il pense qu’il avait été édifié au dessus d’un aqueduc inutilisé, l’habitude étant de se servir des ruines de l’aqueduc comme fondations et cave. Il pense que le médecin pouvait avoir caché le cadre noir dans une partie de l’aqueduc voisine de sa cave.

 

 

Pendant ce temps, Constance revient du Tibet à bord du Queen Mary 2. Elle est accompagnée de son bébé âgé de 3 mois mais au passage des douanes, plus de bébé… ce dernier aurait été jété par dessus bord au milieu de l’atlantique et Constance se retrouve en détention!! Laura Hayward se trouve chargée de l’enquête.

Constance admet avoir tué son enfant qu’elle décrit comme étant maléfique comme l’était son père.

Averti de la situation par D’Agosta, Pendergast se montre assez indifférent au cas de Constance.

 

Pendant ce temps Blackletter, un retraité de Médecin Voyageur et ancien supérieur d’Hélène, se fait assassiner à son domicile.

Pendergast et D’Agosta retrouvent le tableau.

Après l’avoir nettoyé, Pendergast demande l’avis de son acolyte et tous deux observent que Audubon, peintre médiocre avant sa maladie et son hospitalisation, est devenu un peintre de premier plan. Pendergast devine alors que son épouse ne s’intéressait pas au peintre mais au malade. Quel était donc cette pathologie qui avait révélé chez un homme banal un tel talent...voila ce qui passionnait Hélène.

Un sniper est en embuscade pour tuer Pendergast mais l’opération échoue grâce à un campagnol. Enfin l’échec n’est pas total puisque D’Agosta est gravement blessé en protégeant son ami.

On découvre alors que le tueur n’est autre que Judson Esterhazy, le frère d’hélène.

Ce dernier aidé d’un certain Ventura, décide de tuer tout le monde dont la capitaine Hayward afin de préserver le secret… mais quel secret ?

 

Mon avis:

Ce roman est un peu différent des précédents puisqu’il met en scène le passé de Pendergast. On ne savait pas qu’il avait été marié et bien sûr on ignorait tout de sa femme. Dans un roman précédent, peut être le premier de la série, je me souviens qu’à un moment on parle du fait que Pendergast aimait chasser et que cette réflexion avait assombri le visage de notre héros…

Je dois avouer, mais là aussi je me répète, j’ai été comme happée par l’histoire et je me demande bien qui a pu tuer ainsi Hélène, selon une méthode quand même assez étrange et compliquée…

Mon résumé peut paraître long mais il est loin de divulguer l'ensemble de l'intrigue, je vous rassure.

Audubon a bien existé ainsi que les livres sur les oiseaux d’amérique. Il faut préciser que le 7 décembre 2010, un exemplaire de Birds of America s'est vendu 8,6 millions d'euros à Londres et qu’auparavant un autre exemplaire avait déjà été adjugé pour 7 millions d'euros en 2000. Est-ce dans ces ventes que nos deux auteurs ont trouvé l’inspiration? En tout cas c’est une belle réussite!!

Au milieu du roman j’avais hâte de connaître la fin, j’aurais lu toute la journée si seulement j’avais pu!!

Et puis Pendergast se serait il trompé à ce point sur son épouse, perso, je ne le crois pas!

 

En même temps je viens de découvrir que c’est le premier volume d’une trilogie consacrée à Hélène… j’espère avoir tous les tomes!! Je suis devenue une totale fan!!

 

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 08:26 - - Permalien [#]
Tags : , ,

29 juillet 2019

137 année 2/ Preston et Child et " Valse macabre"

Bonjour,

Voici le volume 9 du cycle Pendergast avec Valse macabre.

index

L'histoire :

On retrouve le journaliste William Smithback et sa jeune femme en train de fêter leur premier anniversaire de mariage.

Alors que Nora est partie chercher le dessert préféré de son mari, un individu pénètre dans leur appartement et tue sauvagement William. Nora est plus légèrement blessée mais elle a le temps d’identifier l’agresseur comme étant un de ses voisins Frearing.

Les témoins identifient également l’assassin… le seul ennui est que celui-ci est mort depuis 15 jours… sa sœur a d’ailleurs identifié sa dépouille.

L’enquête les mène à un riche PDG qui a menacé William puis à une étrange secte installée dans une partie de Manhattan et appelée «  La ville » Cette secte tuerait des animaux lors de sacrifices.

William avait eu ces infos par un certain Esteban, réalisateur de films, qui finance une association de défense de la cause animale.

Nora mène son enquête de son coté avec l'aide d'une jeune journaliste. Celle-ci se fait assassiner par ...Smithback.

 

Il y a des sacrifices, des zombis, des rites vaudoux, des recherches dans la nuit…

D’Agosta et Pendergast sont bouleversés par la mort de leur ami et vont tout faire pour résoudre cette enquete.

 

Mon avis :

 J’ai beaucoup aimé cette intrigue qui m’a presque fait croire aux zombis mais la fin est beaucoup plus simple, enfin presque hi hi !!

Je crois que c'est peut être un des meilleurs livres de la série...

On retrouve également d’Agosta dont les ennuis amoureux touchent peut être à leur fin….

A ceux qui peut être s'étonneraient de voir que je ne fais plus que des fiches de lectures des romans du duo Preston et Child, je préciserai que périodiquement j'aime lire les séries dans l'ordre de parution.

J'avoue que je ne connais Preston et Child que depuis peu de temps. Leur univers est intéressant car de livre en livre on retrouve certains des personnages et j'aime beaucoup ces recoupements.

On peut certes lire les livres séparément mais dans ce cas, on perd un peu du charme de l'univers que les deux auteurs ont fini par créer.

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:38 - - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juillet 2019

136 année 2/ Preston et Child et "Croisière maudite"

Bonjour,

index

 

L'histoire :

Pendergast et Constance sont partis au Tibet afin de permettre à la jeune femme de se remettre de ses relations avec Diogène qu’elle a fini par tuer sur les contreforts du volcan où il résidait.

Le monastère n’accepte pas les femmes, mais le responsable des lieux accepte Constance en raison d’une ancienne prédiction.

Constance poursuit donc sa formation et les semaines passent…

Pendergast est appelé par un moine retiré dans une partie ancienne du monastère. L’anachorète lui indique que le monastère s’est vu dérober un coffret très ancien contenant l’Agozyen, une relique très précieuse mais surtout particulièrement dangereuse. Il ne faut surtout pas la regarder.

Un jeune homme a été recueilli par le monastère et l’on suppose que c’est alors que le coffret a été volé.

Pendergast se lance à la poursuite d’Ambrose Jordan mais le retrouve assassiné dans sa chambre d'hôtel. L’objet ne peut intéresser qu’un collectionneur averti.

Il remonte la piste jusqu’à l’embarcadère d’un immense paquebot le «  Brittannia » dont c’est le voyage inaugural.

Pendergast arrive à se procurer une somptueuse suite qu’il occupe avec Constance qui le rejoint in extremis avec de nouvelles informations.

Le tueur est forcément à bord avec le précieux coffret.

 

 

 

Mon avis :

 Une intrigue qui mêle le monde tibétain des lamas, le surnaturel et le film catastrophe à bord d’un bateau fou…

avec une fin surprenante !!

Pas de D’Agosta mais il y a du suspens, des crimes, de l’angoisse….

Bref tous les éléments sont réunis pour passer un excellent moment de lecture.

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:05 - - Permalien [#]
Tags : , ,