23 janvier 2019

66 année 2/ Ruth Rendell et " Meurtre par ascendant"

Bonjour,

51Olhizm6ZL

Ce sera aujourd'hui un roman d'une des reines du crime, à savoir Ruth Rendell.

Ce roman est paru en 2002, il n'est pas tout récent effectivement.

Je l'avais acheté lors de sa sortie, enfin je le suppose car c'est une édition brochée, ou alors on me l'a offert... mais je ne l'avais pas lu ce qui m'a étonnée en faisant le tri de mes livres.

Il faut dire que je suis en train de les apporter progressivement à ma médiatheque dans les livres en libre service. J'en ai beaucoup trop et il faut impérativement que je fasse du vide, je ne garderai que mes séries favorites que je relis régulièrement.

L'auteur :

Ruth Rendell est née en 1930 et décédée en 2015. Elle a également publié des livres sous le pseudo de Barbara Vine.

J'ai surtout aimé ses romans de la série consacrée à Wexford.

Elle a renouvelé le genre, comme d'ailleurs PD James, en privilégiant le "pourquoi" au "qui", ce qui l'améne à un aspect plus psychologique,. Elle s'est ainsi intéressée aux violences au sein des familles, au rôle des femmes, aux obsessions sexuelles, l'effets des malentendus, le hasard et les raisons pour lesquelles un individu devient criminel.

L'histoire :

Martin Nanther, après avoir abandonné son idée initiale de roman, décide de se consacrer à la biographie de son arrière grand père Henry Nanther un médecin réputé qui avait prodigué ses soins à la reine Victoria. Cela lui avait valu d'être anobli et permettre ainsi à sa descendance de siéger à la chambre des lords puisque le titre était transmissible.

Il découvre dans ses recherches une lettre d'une des filles d'Henry évoquant un crime épouvantable.

Henry Nanther était un médecin spécialisé dans les pathologie sanguine et consacrant son travail à l'hémophilie, spécialité justifiant son statut de médecin de la famille royale puisque cette maladie y sévissait.

Il a été fiancé à une jeune femme d'une famille modeste alors qu'il semblait avoir aimé et être aimé en retour par une jeune fille issue d'un milieu plus en rapport avec sa situation sociale, point important dans la société victorienne.

A la mort de sa fiancée, il a pourtant épousé la soeur de celle-ci .

Martin fait ses recherches mais, pendant ce temps, il est confronté à une crise familiale, son épouse souhaitant avoir un enfant, et à une crise au sein de la chambre des Lords.

Mon avis :

Bien sûr l'écriture de l'auteur et la narration sont de grande qualité.

C'est une intrigue originale mais pas vraiment un roman policier au sein propre, même s'il y a une enquête assez fouillée.

Malgré les évidentes qualités de ce livre,  je n'ai pas vraiment apprécié ce roman que j'ai trouvé assez dérangeant.

A mi route j'ai commencé à avoir du mal à continuer d'autant que j'avais compris où l'auteur nous emmenait.

J'avoue n'avoir eu aucune empathie pour Henry même si, à la fin de sa vie, il a eu des sentiments forts pour son fils George.

Ce roman partira à la médiathèque lors de ma prochaine visite hi hi!!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


15 décembre 2018

56 année 2/ Emma Newman et " Planetfall"

Bonjour,

pla,etfall

J'avais pris ce livre car la quatrième de couverture me paraissait prometteur avec une comparaison avec les romans d'Arthur C Clarke.

L'histoire :

Une population est emmenée par une visionnaire Lee Suh Mi vers une planete lointaine qui serait un nouvel eden.

A cet endroit se trouve un bâtiment étonnant dans lequel Lee Suh Mi a pénétré mais dont elle n'est jamais ressortie.

On ne sait pas vraiment pourquoi et d'ailleurs personne ne semble être allé à sa recherche.

Chaque année on fête l'évenement qui se trouve organisé par la narratrice Renata Ghali.

22 ans plus tard un jeune homme surgit qui ressemble étonnament à Lee Suh Mi. Qui est il et que veut il?

Mon avis ;

J'ai trouvé ça nul et s'il n'y avait pas d'imprimante 3 D on se demande ce que deviendrait cette colonie.

J'avoue que je n'ai rien compris sauf que Lee a été tuée et que Renata se sent coupable!!

J'ai eu du mal à terminer ce roman tellement je le trouvais " lourd", pénible!

Dire que j'ai été déçue, c'est peu dire.

je vous laisse vous faire votre propre opinion.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 décembre 2018

51 52 53 et 54 année 2/ M.C.Beaton , série Agatha Raisin

Bonjour,

Aujourd'hui, après le post sur les cinquante premiers romans de cette année 2 de mon blog, année ayant débutée (comme l'année scolaire) au premier septembre, voici les romans dont je ne ferai aucune critique .

Je les ai lus mais je n'ai pas le courage de faire un résumé.

Je fais donc des posts uniquement pour mémoire.

Je débute cette chronique avec d'autres romans d'Agatha Raisin. Ils sont sympas, je les ai lus avec plaisir mais bon, c'est tout.

J'avais beaucoup aimé les deux ou trois téléfilms que j'avais vus et c'est cela qui m'avait décidé à lire les romans!!

 

images

 

J'ai donc lu :

- sale temps pour les sorcières :

Agatha, après avoir eu les cheveux lavés à la crême dépilatoire, est provisoirement chauve.

Elle va s'installer dans un hôtel vieillot de la cote et se laisse tenter par un remède concocté par la sorcière locale.

Elle lui achète également un philtre d'amour.

Ca marche, ses cheveux repoussent et l'inspecteur Jimmy Jessop tombe amoureux d'elle.

Hélas la sorcière est assassinée.

- Panique au manoir.

Une diseuse de bonne aventure prédit à Adatha qu'elle trouvera l'amour dans je ne sais plus quelle région. Elle décide de louer une maison à Fryfam dans le Norfolk avant de vendre son cottage.

Sur un coup de tête et pour que l'on cesse de dire qu'elle est venue suite à une peine de coeur, elle annonce qu'elle est venue pour écrire un roman policier qui s'intitulera " Panique au manoir".

Elle fait appel à un jeune jardinier pour entretenir le jardin.

Pour rompre sa solitude elle se rend au club de patchwork local.

Agatha se rend compte que des lumières étranges s'agitent au fond de son jardin et un vase en pierre disparaît de sa maison...

Le bruit court que les lumières sont dues aux fées...

Elle est invitée au manoir local habité par Lucy et Tolly. Ce dernier a fait fortune et souhaitait gouter à la vie à la campagne mais son épouse ne rêve que de retourner vivre à Londres.

Un peu plus tard un tableau de valeur est dérobé au couple puis Tolly est assassiné...

- l'enfer de l'amour.

Ca y est, Agatha et James sont mariés mais les choses ne se passent pas vraiment bien. Ils font cottages séparés et Agatha abîme les vêtements de James en voulant les laver, de plus ils se reprochent leurs infidélités réelles ou supposées.

De disputes en disputes, finalement le cottage de James est saccagé et comme ils venaient de se disputer Agatha est presqu'accusée d'avoir fait disparaître James.

Si mes souvenirs sont bons ce dernier a été pris en charge par des amis qui faisaient une croisière et il a été déposé en France. Il se réfugie incognito dans un monastère.

Agatha s'y rend, bien évidemment

- crime et déluge :

Agatha a été abandonnée par son mari qui a décidé de rentrer dans les ordres en France.

De son coté, Charles, le châtelain local qui aidait souvent Agatha dans ses enquêtes et avec lequel elle avait une liaison, s'était marié à Paris, sans même l'inviter. Bref Agatha a le bourdon!!

Elle va passer un séjour qu'elle pense distrayant dans l'ile de Robinson Crusoé.

De retour chez elle, elle découvre qu'elle a un nouveau voisin John Armitage, qui est un écrivain.

Elle s'interesse à la mort de Kylie Stokes à la demande de sa mère et mène l'enquête affublée d'une perruque et de lunettes.

Par hasard elle prête sa perruque à une connaissance qui veut se faire discrète pour retrouver un amour de jeunesse mais il se trouve qu'elle  se fait tuer...

 

Un moment distrayant entre deux autres livres, voici ce qu'ils m'ont procurés. Je pense en avoir lus trop à la file et là je n'en peux plus, je sature.

Pour autant, je ne vous décourage pas de les acheter ou les emprunter car je le redis, ils sont plaisants mais je n'ai pas envie de faire de fiche de lecture.

 

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 octobre 2018

27 année 2/ M.C.Beaton et " A la claire fontaine"

Bonjour,

Agatha Raisin enquête T7

Comme je l'ai dit dans mon post précédent, j'ai entamé la lecture du tome suivant des aventures d'Agatha Raisin.

Mais c'est promis, le prochaine ne sera pas une suite...

L'histoire :

Ancombe, petite ville charmante proche du lieu de vie d'Agatha Raisin, possède une source. Agatha va d'ailleurs de temps en temps y prendre une bouteille d'eau pour faire son thé. L'eau s'écoule d'une sculpture en forme de tête de mort.

Une société cherche à obtenir le droit d'exploiter la source, ce qui déclenche les hostilités au sein du village.

En allant se chercher sa bouteille d'eau, Agatha découvre le corps de Robert Struthers, président du conseil municipal d'Ancombe.

Il se trouve que peu de temps auparavant son ami et ex-collègue l'avait contacter pour qu'elle s'occupe des relations publiques de la compagnie des eaux en question. Cette compagnie est gérée par deux frères, Guy et Peter Fremont.

Agatha décide d'accepter la mission afin de pouvoir enquêter plus aisément. La source provient du jardin de Mrs Toynbee mais est canalisée sur un terrain municipal.

James Lacey est toujours installé dans le cottage voisin de celui d'Agatha. Il espère que cette dernière lui demande de participer à l'enquête mais Agatha fait cavalier seul.

Guy Fremont lui fait du charme et en plus il s'avère que son client est extrêmement beau. Agatha est flattée des attentions qu'il lui porte.

Afin de promouvoir l'eau minérale et la compagnie qui l'exploite, Agatha décide de faire une fête de village  avec une tête d'affiche destinée à amener la presse sur les lieux. Rien ne se passe comme prévu est Robinia Toynbee est retrouvée morte.

Mon avis :

Comme toujours, un roman sans prétention, agréable à lire.

Je passe un bon moment en compagne d'Agatha et c'est l'essentiel.

Mais je vais l'arrêter là car il faut que je m'en garde un peu pour les jours moroses...

Et puis je ne veux pas me lasser car il est vrai que l'on retrouve toujours un peu les mêmes ressorts : l'intrigue amoureuse entre Agatha et James, une sorte de vaudeville. J'aime beaucoup mais à dose raisonnable hi hi!!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 octobre 2018

25 année 2 / Ian Mac Donald et " La maison des derviches"

Bonjour,

Pas de photo à ajouter merci Canalblog!!

Ian Mcdonald est né en 1960 et c'est un écrivain anglais de science fiction.

Le livre est paru en 2012 en France.

L'histoire se passe à Istanbul en 2027 et débute par une kamikase qui se fait sauter dans un transport public.

Nano technologie, homme miellifié, pb de religion...

Que vous dire... je me suis acharnée sur ce roman et à la page 133 j'ai décidé de laisser tomber la chose.

Les critiques crient au génie mais tout ce que je puis dire est que je n'ai rien compris, j'ai lu et j'ai laissé tomber.

Peut être que le puzzle allait s'articuler à la fin du roman mais cela sera sans moi hi hi!!

A bientôt

Maintenant à vous de lire et de vous faire votre propre avis

Posté par eoghan à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 octobre 2018

24 année 2/ Rachel Abbott et 3 Illusions fatales"

Bonjour,

 

illusions fatales

 

 

Rachel Abbott, Sheila Rodgers de son vrai nom, est née en 1952 à Manchester.

Elle n'a pas toujours été écrivain puisqu'elle a fondé une société de logiciels et site web qu'elle a vendue en 2000.  Elle a ensuite vécu en Italie où elle a restauré un monastère le transformant en Hotel. Une vie donc déjà bien remplie.

Elle a commencé à écrire en 2009  en premier roman qui n'a été publié, à compte d'auteur qu'en 2011 et c'est justement celui dont je vous parle aujourd'hui.

L'histoire :

L'inspecteur Tom Douglas vient d'être nommer à Londres afin de se rapprocher de sa fille qui vit avec son ex-femme.

Sa première affaire est l'assassinat d'un richissime philanthrope : Hugo Fletcher dans des conditions laissant supposer des jeux érotiques sado-maso.

La première suspecte est sa seconde épouse lady Laura Fletcher, mais celle-ci vient juste d'arriver d'Italie et ne peut avoir commis l'assassinat.

Sa meilleure amie, Imogen, vient elle aussi de revenir de Cannes et ne semble pas être une coupable possible, même si l'accueil que lui a réservé Laura laisse l'inspecteur Tom Douglas  dubitatif.

Hugo Fletcher a été anobli par la reine en raison de son action en faveur d'une fondation créée par son père afin de venir en aide aux jeunes filles exploitées par des proxénètes. Sous la direction de Hugo Fletcher cette fondation vient désormais en aide aux jeunes femmes arrivées d'europe de l'est et tombées sous l'emprise de criminels.

Mais Hugo Fletcher ne semble pas être ce qu'il paraît comme l'affirme son ex-épouse Annabel qui a réussi à se faire épouser en manipulant l'arme du chantage.

Il a épousé une ravissante jeune femme Laura dix ans auparavant mais l'union n'est manifestement pas heureuse. Le mari a fait interner à deux reprises sa jeune épouse, dont la beauté semble s'être éteinte. Hugo semble tout planifier et organiser la vie de son épouse mettant un terme à son amitié avec Imogen et provoquant le divorce d'Imogen et Will, le frère de Laura.

Mon avis :

On le comprend assez rapidement, le beau lord n'est qu'un manipulateur.

Son épouse trop amoureuse le comprend vraiment tardivement...

On est quand même pris par la lecture de cette histoire qui débute par un meurtre dans des circonstances bien particulières, même si un certain ennui ne tarde pas à se manifester vers le milieu du livre car la victime n'est pas plaisante et l'on sait que l'épouse ou son amie sont pour quelque chose dans sa mort.

Il y a des invraisemblances, je ne peux pas en dire trop car cela dévoilerait la chute...

Une romance un peu guimauve entre la victime et sa future épouse m'a laissée un peu dubitative...

Le policier m'est apparu comme étant assez médiocre au point de s'épancher sur sa situation matrimoniale auprès d'une suspecte!!

Ça se laisse lire mais j'avoue n'être que moyennement convaincue par ce roman qui a quand même certaines très bonnes critiques.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 octobre 2018

23 année 2 / C.L.Taylor et " Disparition"

Bonjour,

Disparition

Carol Louise Taylor est née en 1973 en Angleterre et a écrit des thrillers et des chick lit sous le pseudo de Cally Taylor. 

Elle écrit depuis 2005.

"Disparition" est son troisième thriller paru en 2016 en Grande Bretagne et en 2017 en France.

C'est le premier roman que je lis de cet auteur.

L'histoire :

Billy, 15 ans, a disparu. Il a emmené son sac à dos et, depuis six mois, ses parents, Claire et Mark, n'ont plus de nouvelles.

Le second appel à témoin diffusé six mois après la disparition de l'ado, ne se passe pas franchement bien. La mère paraît froide car elle essaie de "tenir", le père est  lointain et le fils aîné Jake arrive alcoolisé. Bref les rumeurs vont bon train.

La mère, qui raconte l'histoire, tente d'assumer la perte de Billy, le fils aîné alors que son second fils s'alcoolise et que sa relation avec sa petite amie Kira se délite.

Le père, Mark est tendu et est brouillé avec son demi-frère, Stephen, qui est aussi l'employeur de Claire. Stéphen, qui boit beaucoup trop, est quitté par sa femme Caroline.

La meilleure amie de Claire, Liz, la soutient autant que possible, même si elle traverse, elle aussi, des turbulences dans sa vie familiale puisque son mari , Lloyd, est parti et va avoir un enfant avec sa nouvelle compagne.

La culpabilité ronge chaque membre de la famille:

- Mark qui a disputé Billy,

- Jake qui a pris fait et cause pour son père,

- Stephen qui a caché aux parents que Billy avait une relation avec quelqu'un qui n'était pas appropriée et est jaloux de la vie familiale de son frère alors que lui n'arrive pas à avoir un enfant avec sa femme.

Mark avoue avoir caché à sa femme qu'il avait un passé de délinquant sexuel pour avoir eu, à 16 ans, une copine de 15 ans, pour avoir tenté d'embrasser une prof de Billy...

Claire a des absences et se retrouve en divers lieux sans savoir pourquoi elle y est arrivée.

Le roman décrit une famille bouleversée par un drame familial épouvantable et Claire se rend compte que chacun des membres de sa famille et de ses amis proche est susceptible d'avoir joué un rôle dans la disparition de Billy.

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé ce roman. La famille que le roman décrit, est au départ assez banale: un couple marié depuis un certain temps, deux fils dont l'entente n'est pas toujours au beau fixe, une mère qui tente de maintenir la cohésion familiale et est, me semble t il, assez dirigiste et puis le drame qui révèle les failles de chacun.

C'est une plongée dans des vies chamboulée par ce qui n'est souvent qu'un fait divers dans les journaux.

C'est un roman que je recommande, on ne le lâche pas et on se dit que cela peut nous arriver, d'autant que des drames récents nous l'ont montrés.

J'ai repensé, en le lisant, à cette triste affaire d'une petite fille disparue lors d'une fête de mariage puis retrouvée assassinée.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 septembre 2018

5 Année 2/ Robert Galbraith et " la Carrière du Mal"

Bonjour,

la carrière du mal

J'ai déjà lu de cet auteur deux autres romans, "l'appel du coucou" et " Le vers à soie". Mais il y a un certain temps, avant que ce blog existe.

Ce roman est paru en 2016 en France et a été écrit l'année précédente.

Il met en scène, comme les deux précédents, Cormoran Strike, fils illégitime d'un célébre rocker et d'une groupie un peu fofolle décédée lorsque Cormoran avait vingt ans.

Cormoran pense d'ailleurs qu'elle a été assassinée par son second mari.

J'avais beaucoup aimé les deux précédents romans et, lorsque j'avais fait quelques recherches sur l'auteur, je me suis rendue compte qu'il était vraiment très connu, si si, vous le connaissez car il s'agit de J.K.Rowling, la maman de Harry Potter...

L'histoire:

Robin, la secrétaire de Cormoran Strike, est préoccupée par son prochain mariage avec Matthew, un jeune comptable plein d'avenir et surtout très imbu de sa personne. Alors qu'elle se rend au bureau, elle réceptionne ce qu'elle pense être un colis d'appareils-photos pour son mariage, mais il s'agit en réalité d'une jambe droite de femme...

Robin est suivie régulièrement par un homme de grande taille portant un bonnet de laine. On sait qu'il s'agit de l'expéditeur du colis qui envisage de l'enlever et sans doute la tuer, afin de faire souffrir Cormoran Strike.

Ce dernier entame son enquête afin de protéger son assistante et retrouver le coupable.

La situation se complique avec la jalousie du fiancé de Robin à l'encontre de Cormoran.

Le jeune couple se dispute en raison de l'animosité de Matthew à l'égard de Cormoran mais aussi du métier de Robin. 

Cette dernière  découvre  que son fiancé  lui a été infidèle avec Sarah, une amie commune, alors qu'elle se remettait difficilement d'un viol dont elle avait été victime pendant ses années de fac.

Elle rompt avec Matthew.

Mon avis :

Excellent roman, il faut reconnaître que l'auteur est vraiment douée!

J'aime beaucoup le personnage de Cormoran, avec son passé douloureux, ses ressources financières précaires et sa blessure à la jambe lors de la guerre en afghanistan. Mais malgré cela, c'est un bourreau des coeurs qui séduit les plus jolies femmes... On comprend mieux la jalousie de Matthew!

Le personnage de Robin est attachant et j'attends livre après livre de connaître son devenir, en espérant, tout au long du roman qu'elle n'épouse pas l'odieux personnage qu'est son fiancé hi hi!

Il y a  quantité de personnages pittoresques que j'apprécie.

Quant à l'intrigue : j'ai été emballée dès les premières pages et au fil des investigations, je me suis vraiment demandée qui pouvait être le criminel. D'ailleurs, je n'avais pas du tout deviné.

J'avoue attendre avec impatience la suite de cette série tant pour l'intrigue que pour connaître le futur de nos héros.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 août 2018

133/ Anne Perry et " un traitre à Kensington Palace

Bonjour,

Un-traitre-a-Kensington-Palace

Je ne présente plus Anne Perry dont j'ai déjà parlé à plusieurs occasions.

J'ai lu récemment ce roman et j'avais oublié d'en faire la fiche de lecture.

Il a été publié début 2017.

L'histoire :

Depuis ma dernière lecture, Pitt est devenu commandant et dirige la Special Branch chargé du contre espionnage.

Il est appelé par la reine Victoria pour une mission discréte.

Victoria est désormais âgée et sait que le prince de Galles devrait bientôt lui succéder. Elle s'inquiéte de son entourage et demande à une vieil ami, John Halbert, de se renseigner sur l'un de ceux-ci.

Mais Halbert, qui lui indique venir prochainement lui faire son rapport, est retrouvé mort noyé. On parle dans un premier temps d'un décès accidentel suite à un rendez vous avec une femme aux moeurs lègères mais la reine souhaite avoir des certitudes.

Pitt se voit confier cette tâche délicate : enquêter dans l'environnement du prince de Galles et faire la lumière sur le décès de Halbert sur lequel courent déjà des rumeurs.

Il est aidé, un peu contre son gré, par Charlotte et Emilie car il se doit de maintenir le secret de ses investigations.

Pitt a des états d'âme car il est obligé d'employer des moyens qu'il réprouve pour faire toute la lumière sur l'affaire et la façon dont il règle la question ( je n'en dirais pas plus) montre qu'il a beaucoup évolué

Mon avis :

Une intrigue intéressante en cette fin de règne de la reine Victoria.

L'évolution de Pitt est également tout aussi passionnante et bien sûr la peinture de l'époque, perso, j'adore!!

Pitt règle le problème qui lui a été soumis d'une façon qu'il n'aurait pas apprécié à ses débuts!

Je ne l'aurais pas cru mais je me rend compte que j'aime les romans policiers "historiques", enfin dont l'intrigue se situe dans des époques bien éloignées de nos préoccupations mais, d'ailleurs, est ce si éloigné que cela...

Un roman que j'ai beaucoup apprécié, dont l'intrigue est assez dense et qui a le charme d'une époque révolue.

Je trouve que les romans d'Anne Perry sont d'une grande qualité malgré sa prolixité.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 juillet 2018

114/ Jonathan Holt et " Abomination"

Bonjour,

abomination

Peu d'info sur l'auteur sauf ce qu'en dit la quatrième de couverture : auteur ayant étudié la littérature anglaise à Oxford, a exercé plusieurs métiers et vit désormais à Londres.

J'ai découvert que ce roman est le premier d'une trilogie.

Il est paru en Angleterre en 2013 et traduit en 2014.

L'histoire :

Ricci est marin et à l'occasion contrebandier. Ce soir là il transporte dans son bateau un client peu ordinaire qu'il débarque dans l'île de Poveglia avant de le reprendre quelque temps plus tard, après avoir entendu des coups de feu.

Le capitaine des carabiniers Katarina Kapo se voit confier l'enquête sur un corps venu s'échouer sur les marches d'une église de la cité des Doges. Assez curieusement il s'agit d'un prêtre mais en le retournant on constate qu'il s'agit d'une femme. D'ou le titre du roman car un religieux consulté qualifie d'"abomination" la possibilité qu'il s'agisse d'une femme ordonnée prêtre.

De son coté, une jeune militaire américaine, Holly Boland, nouvellement chargé des relations entre la base et les autorités italiennes, reçoit une avocate Barbara Holton qui lui présente une demande de consultation de documents s'inscrivant dans le cadre d'un procès à l'encontre de Dragan Korovic  devant le TPI.

Daniele Barbo, fils d'un richissime homme d'affaire vénitien, fait l'objet d'un procès risquant de l'envoyer en prison. Il est déclaré coupable et se trouve en attente de condamnation.

Après avoir été enlevé et mutilé par les Brigades Rouges, Daniele Barbo est devenu informaticien de génie ayant créé un monde virtuel, Carnavia. Ce dernier est la réplique exacte de Venise. Déjà condamné pour fraude informatique, Daniele a refusé que les services de police ne fouille dans les données de Carnivia

Barbara Holton est découverte assassinée.

Le procureur Marcello décharge Katarina Kapo et son mentor et amant Paoli de l'enquête estimant qu'il s'agit de suicides.

Le pêcheur Ricci est retrouvé mort dans un casier à crabes.

Des photos compromettantes sont envoyés à la femme de Paoli

 

Mon avis :

J'ai eu du mal avec cette lecture car l'histoire est complexe sur fond de guerre en Bosnie et collusion entre hommes politiques, hauts dignitaires de l'église et mafia.

j'ai trouvé dans un premier temps que c'était alambiqué et peu lisible mais au dernier tiers du livre j'ai fini par apprécier...

J'ai mis du temps à m'installer dans cette histoire.

Donc je vais  trouver la suite...enfin j'espère!

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,