15 mai 2019

103 année 2/ Anne Perry et " La manoir d'Alderney"

Bonjour,

Cela ne m'arrive pas souvent mais j'ai eu la chance, une double chance en fait:

- l'une d'être sélectionnée pour recevoir un livre en avant première,

- l'autre que ce soit le dernier roman d'Anne Perry dont j'ai déjà parlé à plusieurs reprises sur ce blog.

Les livres que j'ai lu de cet auteur ( je refuse de féminiser ce nom car c'est vraiment trop laid) devaient être carrément plus anciens car là j'ai fait un voyage dans le temps puisque le roman commence avec Daniel Pitt, la génération suivante...

Je me suis donc jetée sur ce roman...littéralement... je suis une dévoreuse de livres.

L'histoire :

Nous sommes en 1910.

Daniel Pitt, jeune avocat de 25 ans au sein du cabinet de Marcus Croft, se rend chez ses parents. Il y retrouve sa sœur Jemima qu'il n'a pas revue depuis 4 ans.

Jemima est désormais mariée avec Patrick d'origine irlandaise, a deux petits filles et surtout est installée à Washington.

Thomas Pitt a 60 ans, il a été anobli et dirige la "Special Branch" qui lutte contre le terrorisme.

Patrick avoue à Daniel qu'il est tracassé par une affaire ayant eu lieu à Washington et mettant en cause un jeune homme de l'ambassade de Grande Bretagne dans son pays.

Philip Sidney aurait en effet surgi nuitamment dans la chambre de Rebecka Thorwood, jeune fille de bonne famille et lui a dérobé le médaillon que la jeune fille avait au cou.

Le père de cette dernière a formellement reconnu Sidney alors que celui-ci prenait la fuite et s'embarquait avec hâte pour l’Angleterre.

Quelques jours plus tard l'agresseur présumé était arrêté pour des faits de détournement de fonds, commis dans l'ambassade à Washington ,permettant ainsi l'organisation d'un procès en Angleterre au cours duquel son comportement révoltant envers Rebecka pourrait être mis en lumière.

Daniel devient le défenseur de Philip Sidney alors que la famille de Rebecka, venue pour une succession, est présente dans la salle d'audience.

Daniel Pitt prend son rôle très à cœur d'autant qu'il commence à douter de la culpabilité de son client, désormais menacé de poursuites criminelles. Il trouve étrange cet acharnement contre Philip Sidney et craint que son beau-frère ne soit à l'origine d'une affaire fabriquée de toute pièce.

Je ne veux pas divulguer toute l'intrigue qui est riche et pleine de rebondissements et ce jusque la dernière page...

Mon avis :

C'est une nouvelle série avec pour protagoniste Daniel Pitt.

Mais on est heureux de retrouver Charlotte et Thomas Pitt dans leur vie quotidienne et leur rôle de parents et grands-parents. Inutile de préciser que je n'avais pas eu le plaisir de lire le premier roman mettant en scène Daniel Pitt, je vais m'empresser de le trouver.

L'époque a évoluée bien entendu puisque nous sommes désormais en 1910 mais on retrouve le charme suranné et la délicatesse des sentiments qui ont marqué les romans antérieurs d'Anne Perry.

Le dépaysement, si je puis dire, est garanti.

L'intrigue est solide et prenante, rapidement j'ai eu envie de savoir le fin mot de l'affaire, je n'ai donc pas lâché le livre jusqu'au dénouement final qui est tout à fait décoiffant

J'ai cependant trouvé que le roman comportait des longueurs, notamment lorsque Daniel évoque, avec de multiples interlocuteurs, ses incertitudes. C'est la règle dans ce type de roman d'évoquer les diverses voies possibles mais j'ai trouvé que c'était un peu longuet... D'un autre coté, ce que j'ai considéré comme des longueurs peur s'expliquer par le fait que l'enquête piétine et qu'il n'y a aucun élément permettant à Daniel de bâtir une défense solide. D'autant que Daniel craint pour son beau-frère et donc pour sa soeur.
On retrouve ici les dilemmes moraux des personnages chers à Anne Perry et j'avoue que j'apprécie beaucoup cet aspect de ses romans.

L'intrigue change de dimension et prend un autre élan avec l’intervention de Myriam, Croft fille du juriste qui a embauché Daniel.

Et là tout s'emballe...au plus grand bonheur du lecteur.
En résumé j'ai beaucoup apprécié ce roman bien dans la lignée des autres livres de cet auteur ( je refuse de féminiser ce nom, désolée) mais qui a un je-ne-sais- quoi de différent. Peut être est ce l'amorce de l'époque contemporaine avec Myriam qui a la formation pour être médecin légiste et rage de ne pouvoir l'être car elle est une femme...ou l'approche de la guerre.

 

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 avril 2019

95 année 2/ Agatha Christie et " la dernière enigme "

Bonjour,

 

index

 

Ce roman est la dernière enquête de Miss Marple.

Il a été écrit en 1940 par Agatha Christie qui, craignant de mourir pendant la guerre, voulait des publications posthumes afin de préserver ses proches des soucis financiers.

Il n'a été publié qu'en 1976.

L'histoire :

Gwenda Reed arrive en Angleterre, précédant ainsi  son mari retenu par le travail. Elle doit acheter leur nouvelle maison sur la cote sud et la décorer afin que le couple s'y installe.

Gwenda ne connaît pas l'Angleterre, elle est née en Inde où son père était militaire, puis sa mère  est décédée alors qu'elle avait 2 ans et a été recueillie par une tante vivant en Nouvelle Zelande.

Elle a le coup de foudre pour une charmante demeure victorienne et commence les travaux. Elle a l'impression d'avoir toujours habité en ces lieux.

Elle souhaite un escalier menant au jardin et les ouvriers découvrent les vestiges d'un ancien escalier se trouvant justement à cet endroit. Divers autres incidents lui laissent penser qu'elle pourrait être une sorte de médium. Effrayée, elle va chez un cousin de son mari qui est romancier et se trouve être le neveu de Miss Marple.

L'enquête montre qu'elle a  vécu un moment en Angleterre. Gwenda reprend contact avec le docteur Kennedy qui se révèle être  le frère aîné de la seconde épouse de son père, la fameuse Helène.

Miss Marple est inquiète pour le jeune couple car elle soupçonne les risques qu'il y a à faire revivre le passé et à se mesurer avec un criminel qui pouvait se croire désormais à l'abri...

Mon avis :

Une enquête menée à 100 km/h avec beaucoup de péripéties.

C'est la dernière histoire mettant en scène Miss Marple mais en réalité chronologiquement ce n'est pas la dernière qui a été écrite puisque l'on retrouve cette héroïne vieillie dans d'autres livres de cet auteur.

J'ai passé un excellent moment de lecture même si ce n'est pas the best pour moi.

J'ai aimé cependant la montée de l'angoisse chez Gwenda, c'est fait par petites touches : l'escalier, la porte, le papier peint et on est alors emporté par l'histoire...

On n'est de toute façon jamais déçue par cette grande dame dont j'ai dévoré les romans alors que j'étais toute jeune. Je lui dois sans aucun doute ma passion pour les romans policiers.

A bientôt

 

 

 

 

Posté par eoghan à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 avril 2019

93 année 2/ Agatha Christie et " un cadavre dans la bibliothèque"

Bonjour,

index

J'ai eu envie de relire un grand classique d'Agatha Christie.

Un cadavre dans la bibliothèque est en fait un des premiers romans que j'ai lu de cet auteur... il y a bien longtemps.

Je ne vais pas évoquer l'auteur car qui ne connaît pas Agatha Christie.

L'histoire :

Mrs Dolly Bancroft est réveillée brutalement par les cris de sa domestique Mary.

Elle réveille son mari Arthur et tous deux découvrent qu'il y a un cadavre dans leur bibliothèque.. et c'est le début de ce roman.

La victime est une jeune femme  revêtue d'une robe plutôt clinquante et de chaussures argentées.

Aucune personne vivant dans le manoir des Bancroft ne la connaît.

Dolly fait appel à son amie Miss Marple. Cette dernière, arrivée avant la police locale, constate que la victime est vraiment très jeune et qu'elle ronge ses ongles.Elle pense qu'il s'agit peut être d'une invitée de Basil Blake, jeune homme travaillant dans le cinéma et dont les frasques sont remarquées dans le village paisible de Ste Mary Mead.

Deux jeunes filles sont portées disparues, une jeune collégienne de 16 ans et une jeune danseuse de 18 ans.

La cousine de cette dernière, Josie,  identifie la victime comme étant Ruby keene.

Josie Turner, danseuse dans l'établissement réputé du Majestic, s'est blessée à la cheville. Ne pouvait plus animer les soirées dansantes de l'établissement, elle a demandé à Ruby de la remplacer pour les exhibitions qu'elle effectuait avec son partenaire Raymond. La veille, toutefois, Ruby n'était pas venue assurer son numéro.

Un client de l'hotel, M.Jefferson, avait prévenu la police de la disparition de la jeune femme.

M.Jefferson, homme d'affaires fortuné,  est bien connu des Bantry.

Molly raconte à Miss Marple qu'il a perdu ses deux jambes dans l'accident qui a coûté la vie à son fils et sa fille. Il est resté proche de son gendre et de sa belle-fille ainsi que du fils de cette dernière issu d'une précédente union.

Molly est très excitée par cette affaire, qui romp  la monotonie de son existence mais rapidement elle s'inquiéte pour son mari qui s'isole et devient morose. Elle comprend que le village est persuadé de sa culpabilité  et qu'Arthur Bantry risque de ne pas s'en remettre.

Elle décide de s'installer avec Miss Marple à l'hôtel Majestic afin de mener l'enquête et permettre à son amie de découvrir le coupable.

Plusieurs pistes s'ouvrent à nos enquêtrices d'autant que la victime devait être adoptée par M.Jefferson...

 

Mon avis :

On adore retrouver une énigme d'Agatha Christie avec son atmosphère désuète. L'énigme est diabolique à souhait et j'adore ça... On soupçonne ltout le monde jusqu'au dénouement final. Il faut dire qu'Agatha Christie nous a menés avec brio sur une fausse piste que l'on a suivi sans trop se poser de questions alors qu'un indice ( et même deux)  nous est donné dès le départ !! 

Le roman n'est pas très long mais il est dense. On se plonge dans une atmosphère un peu démodée mais moins que d'autres romans de cet auteur je trouve.

En tout cas, on passe un merveilleux moment avec Miss Marple. Cette dernière, qui vit dans un petit village, a accumulé, grâce à son sens de l'observation, une étonnante connaissance de la nature humaine lui permettant de dénouer les fils de cette intrigue machiavélique.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mars 2019

83 année 2 / M.C.Beaton et "Le noël d'Agatha"

Bonjour,

agatha-raisin-enquete-hs-le-noel-d-agatha-1153134-264-432

Aujourd'hui une petite nouvelle mettant en scène Agatha Raisin.

Je l'ai trouvée dans le libre service de la bibli.

L'histoire :

Agatha décide d'inviter les personnes âgées solitaires de son village.

Elle fait appel au traiteur sauf pour le pudding, qui n'est d'ailleurs pas un délice vu les mouches qui l'entourent.

Mais bon, la distribution des cadeaux est une réussite ainsi que l'essentiel du repas, dessert excepté puisque l'un des invités le reçoit sur la tête et meurt.

Je ne sais pas trop à quel moment se place le livre car l'ex mari d'Agatha est présent et elle a déjà ouvert son agence de détective privé...

Mon avis :

Intrigue très mince.

Je ne suis pas une fan des nouvelles car l'art de la nouvelle est délicat.

Souvent je suis déçue et celle-ci est médiocre à mon humble avis.

Apparemment c'était un livre offert mais cela n'excuse pas tout!!

A bientôt

Posté par eoghan à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 janvier 2019

66 année 2/ Ruth Rendell et " Meurtre par ascendant"

Bonjour,

51Olhizm6ZL

Ce sera aujourd'hui un roman d'une des reines du crime, à savoir Ruth Rendell.

Ce roman est paru en 2002, il n'est pas tout récent effectivement.

Je l'avais acheté lors de sa sortie, enfin je le suppose car c'est une édition brochée, ou alors on me l'a offert... mais je ne l'avais pas lu ce qui m'a étonnée en faisant le tri de mes livres.

Il faut dire que je suis en train de les apporter progressivement à ma médiatheque dans les livres en libre service. J'en ai beaucoup trop et il faut impérativement que je fasse du vide, je ne garderai que mes séries favorites que je relis régulièrement.

L'auteur :

Ruth Rendell est née en 1930 et décédée en 2015. Elle a également publié des livres sous le pseudo de Barbara Vine.

J'ai surtout aimé ses romans de la série consacrée à Wexford.

Elle a renouvelé le genre, comme d'ailleurs PD James, en privilégiant le "pourquoi" au "qui", ce qui l'améne à un aspect plus psychologique,. Elle s'est ainsi intéressée aux violences au sein des familles, au rôle des femmes, aux obsessions sexuelles, l'effets des malentendus, le hasard et les raisons pour lesquelles un individu devient criminel.

L'histoire :

Martin Nanther, après avoir abandonné son idée initiale de roman, décide de se consacrer à la biographie de son arrière grand père Henry Nanther un médecin réputé qui avait prodigué ses soins à la reine Victoria. Cela lui avait valu d'être anobli et permettre ainsi à sa descendance de siéger à la chambre des lords puisque le titre était transmissible.

Il découvre dans ses recherches une lettre d'une des filles d'Henry évoquant un crime épouvantable.

Henry Nanther était un médecin spécialisé dans les pathologie sanguine et consacrant son travail à l'hémophilie, spécialité justifiant son statut de médecin de la famille royale puisque cette maladie y sévissait.

Il a été fiancé à une jeune femme d'une famille modeste alors qu'il semblait avoir aimé et être aimé en retour par une jeune fille issue d'un milieu plus en rapport avec sa situation sociale, point important dans la société victorienne.

A la mort de sa fiancée, il a pourtant épousé la soeur de celle-ci .

Martin fait ses recherches mais, pendant ce temps, il est confronté à une crise familiale, son épouse souhaitant avoir un enfant, et à une crise au sein de la chambre des Lords.

Mon avis :

Bien sûr l'écriture de l'auteur et la narration sont de grande qualité.

C'est une intrigue originale mais pas vraiment un roman policier au sein propre, même s'il y a une enquête assez fouillée.

Malgré les évidentes qualités de ce livre,  je n'ai pas vraiment apprécié ce roman que j'ai trouvé assez dérangeant.

A mi route j'ai commencé à avoir du mal à continuer d'autant que j'avais compris où l'auteur nous emmenait.

J'avoue n'avoir eu aucune empathie pour Henry même si, à la fin de sa vie, il a eu des sentiments forts pour son fils George.

Ce roman partira à la médiathèque lors de ma prochaine visite hi hi!!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


15 décembre 2018

56 année 2/ Emma Newman et " Planetfall"

Bonjour,

pla,etfall

J'avais pris ce livre car la quatrième de couverture me paraissait prometteur avec une comparaison avec les romans d'Arthur C Clarke.

L'histoire :

Une population est emmenée par une visionnaire Lee Suh Mi vers une planete lointaine qui serait un nouvel eden.

A cet endroit se trouve un bâtiment étonnant dans lequel Lee Suh Mi a pénétré mais dont elle n'est jamais ressortie.

On ne sait pas vraiment pourquoi et d'ailleurs personne ne semble être allé à sa recherche.

Chaque année on fête l'évenement qui se trouve organisé par la narratrice Renata Ghali.

22 ans plus tard un jeune homme surgit qui ressemble étonnament à Lee Suh Mi. Qui est il et que veut il?

Mon avis ;

J'ai trouvé ça nul et s'il n'y avait pas d'imprimante 3 D on se demande ce que deviendrait cette colonie.

J'avoue que je n'ai rien compris sauf que Lee a été tuée et que Renata se sent coupable!!

J'ai eu du mal à terminer ce roman tellement je le trouvais " lourd", pénible!

Dire que j'ai été déçue, c'est peu dire.

je vous laisse vous faire votre propre opinion.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 décembre 2018

51 52 53 et 54 année 2/ M.C.Beaton , série Agatha Raisin

Bonjour,

Aujourd'hui, après le post sur les cinquante premiers romans de cette année 2 de mon blog, année ayant débutée (comme l'année scolaire) au premier septembre, voici les romans dont je ne ferai aucune critique .

Je les ai lus mais je n'ai pas le courage de faire un résumé.

Je fais donc des posts uniquement pour mémoire.

Je débute cette chronique avec d'autres romans d'Agatha Raisin. Ils sont sympas, je les ai lus avec plaisir mais bon, c'est tout.

J'avais beaucoup aimé les deux ou trois téléfilms que j'avais vus et c'est cela qui m'avait décidé à lire les romans!!

 

images

 

J'ai donc lu :

- sale temps pour les sorcières :

Agatha, après avoir eu les cheveux lavés à la crême dépilatoire, est provisoirement chauve.

Elle va s'installer dans un hôtel vieillot de la cote et se laisse tenter par un remède concocté par la sorcière locale.

Elle lui achète également un philtre d'amour.

Ca marche, ses cheveux repoussent et l'inspecteur Jimmy Jessop tombe amoureux d'elle.

Hélas la sorcière est assassinée.

- Panique au manoir.

Une diseuse de bonne aventure prédit à Adatha qu'elle trouvera l'amour dans je ne sais plus quelle région. Elle décide de louer une maison à Fryfam dans le Norfolk avant de vendre son cottage.

Sur un coup de tête et pour que l'on cesse de dire qu'elle est venue suite à une peine de coeur, elle annonce qu'elle est venue pour écrire un roman policier qui s'intitulera " Panique au manoir".

Elle fait appel à un jeune jardinier pour entretenir le jardin.

Pour rompre sa solitude elle se rend au club de patchwork local.

Agatha se rend compte que des lumières étranges s'agitent au fond de son jardin et un vase en pierre disparaît de sa maison...

Le bruit court que les lumières sont dues aux fées...

Elle est invitée au manoir local habité par Lucy et Tolly. Ce dernier a fait fortune et souhaitait gouter à la vie à la campagne mais son épouse ne rêve que de retourner vivre à Londres.

Un peu plus tard un tableau de valeur est dérobé au couple puis Tolly est assassiné...

- l'enfer de l'amour.

Ca y est, Agatha et James sont mariés mais les choses ne se passent pas vraiment bien. Ils font cottages séparés et Agatha abîme les vêtements de James en voulant les laver, de plus ils se reprochent leurs infidélités réelles ou supposées.

De disputes en disputes, finalement le cottage de James est saccagé et comme ils venaient de se disputer Agatha est presqu'accusée d'avoir fait disparaître James.

Si mes souvenirs sont bons ce dernier a été pris en charge par des amis qui faisaient une croisière et il a été déposé en France. Il se réfugie incognito dans un monastère.

Agatha s'y rend, bien évidemment

- crime et déluge :

Agatha a été abandonnée par son mari qui a décidé de rentrer dans les ordres en France.

De son coté, Charles, le châtelain local qui aidait souvent Agatha dans ses enquêtes et avec lequel elle avait une liaison, s'était marié à Paris, sans même l'inviter. Bref Agatha a le bourdon!!

Elle va passer un séjour qu'elle pense distrayant dans l'ile de Robinson Crusoé.

De retour chez elle, elle découvre qu'elle a un nouveau voisin John Armitage, qui est un écrivain.

Elle s'interesse à la mort de Kylie Stokes à la demande de sa mère et mène l'enquête affublée d'une perruque et de lunettes.

Par hasard elle prête sa perruque à une connaissance qui veut se faire discrète pour retrouver un amour de jeunesse mais il se trouve qu'elle  se fait tuer...

 

Un moment distrayant entre deux autres livres, voici ce qu'ils m'ont procurés. Je pense en avoir lus trop à la file et là je n'en peux plus, je sature.

Pour autant, je ne vous décourage pas de les acheter ou les emprunter car je le redis, ils sont plaisants mais je n'ai pas envie de faire de fiche de lecture.

 

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 octobre 2018

27 année 2/ M.C.Beaton et " A la claire fontaine"

Bonjour,

Agatha Raisin enquête T7

Comme je l'ai dit dans mon post précédent, j'ai entamé la lecture du tome suivant des aventures d'Agatha Raisin.

Mais c'est promis, le prochaine ne sera pas une suite...

L'histoire :

Ancombe, petite ville charmante proche du lieu de vie d'Agatha Raisin, possède une source. Agatha va d'ailleurs de temps en temps y prendre une bouteille d'eau pour faire son thé. L'eau s'écoule d'une sculpture en forme de tête de mort.

Une société cherche à obtenir le droit d'exploiter la source, ce qui déclenche les hostilités au sein du village.

En allant se chercher sa bouteille d'eau, Agatha découvre le corps de Robert Struthers, président du conseil municipal d'Ancombe.

Il se trouve que peu de temps auparavant son ami et ex-collègue l'avait contacter pour qu'elle s'occupe des relations publiques de la compagnie des eaux en question. Cette compagnie est gérée par deux frères, Guy et Peter Fremont.

Agatha décide d'accepter la mission afin de pouvoir enquêter plus aisément. La source provient du jardin de Mrs Toynbee mais est canalisée sur un terrain municipal.

James Lacey est toujours installé dans le cottage voisin de celui d'Agatha. Il espère que cette dernière lui demande de participer à l'enquête mais Agatha fait cavalier seul.

Guy Fremont lui fait du charme et en plus il s'avère que son client est extrêmement beau. Agatha est flattée des attentions qu'il lui porte.

Afin de promouvoir l'eau minérale et la compagnie qui l'exploite, Agatha décide de faire une fête de village  avec une tête d'affiche destinée à amener la presse sur les lieux. Rien ne se passe comme prévu est Robinia Toynbee est retrouvée morte.

Mon avis :

Comme toujours, un roman sans prétention, agréable à lire.

Je passe un bon moment en compagne d'Agatha et c'est l'essentiel.

Mais je vais l'arrêter là car il faut que je m'en garde un peu pour les jours moroses...

Et puis je ne veux pas me lasser car il est vrai que l'on retrouve toujours un peu les mêmes ressorts : l'intrigue amoureuse entre Agatha et James, une sorte de vaudeville. J'aime beaucoup mais à dose raisonnable hi hi!!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 octobre 2018

25 année 2 / Ian Mac Donald et " La maison des derviches"

Bonjour,

Pas de photo à ajouter merci Canalblog!!

Ian Mcdonald est né en 1960 et c'est un écrivain anglais de science fiction.

Le livre est paru en 2012 en France.

L'histoire se passe à Istanbul en 2027 et débute par une kamikase qui se fait sauter dans un transport public.

Nano technologie, homme miellifié, pb de religion...

Que vous dire... je me suis acharnée sur ce roman et à la page 133 j'ai décidé de laisser tomber la chose.

Les critiques crient au génie mais tout ce que je puis dire est que je n'ai rien compris, j'ai lu et j'ai laissé tomber.

Peut être que le puzzle allait s'articuler à la fin du roman mais cela sera sans moi hi hi!!

A bientôt

Maintenant à vous de lire et de vous faire votre propre avis

Posté par eoghan à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 octobre 2018

24 année 2/ Rachel Abbott et 3 Illusions fatales"

Bonjour,

 

illusions fatales

 

 

Rachel Abbott, Sheila Rodgers de son vrai nom, est née en 1952 à Manchester.

Elle n'a pas toujours été écrivain puisqu'elle a fondé une société de logiciels et site web qu'elle a vendue en 2000.  Elle a ensuite vécu en Italie où elle a restauré un monastère le transformant en Hotel. Une vie donc déjà bien remplie.

Elle a commencé à écrire en 2009  en premier roman qui n'a été publié, à compte d'auteur qu'en 2011 et c'est justement celui dont je vous parle aujourd'hui.

L'histoire :

L'inspecteur Tom Douglas vient d'être nommer à Londres afin de se rapprocher de sa fille qui vit avec son ex-femme.

Sa première affaire est l'assassinat d'un richissime philanthrope : Hugo Fletcher dans des conditions laissant supposer des jeux érotiques sado-maso.

La première suspecte est sa seconde épouse lady Laura Fletcher, mais celle-ci vient juste d'arriver d'Italie et ne peut avoir commis l'assassinat.

Sa meilleure amie, Imogen, vient elle aussi de revenir de Cannes et ne semble pas être une coupable possible, même si l'accueil que lui a réservé Laura laisse l'inspecteur Tom Douglas  dubitatif.

Hugo Fletcher a été anobli par la reine en raison de son action en faveur d'une fondation créée par son père afin de venir en aide aux jeunes filles exploitées par des proxénètes. Sous la direction de Hugo Fletcher cette fondation vient désormais en aide aux jeunes femmes arrivées d'europe de l'est et tombées sous l'emprise de criminels.

Mais Hugo Fletcher ne semble pas être ce qu'il paraît comme l'affirme son ex-épouse Annabel qui a réussi à se faire épouser en manipulant l'arme du chantage.

Il a épousé une ravissante jeune femme Laura dix ans auparavant mais l'union n'est manifestement pas heureuse. Le mari a fait interner à deux reprises sa jeune épouse, dont la beauté semble s'être éteinte. Hugo semble tout planifier et organiser la vie de son épouse mettant un terme à son amitié avec Imogen et provoquant le divorce d'Imogen et Will, le frère de Laura.

Mon avis :

On le comprend assez rapidement, le beau lord n'est qu'un manipulateur.

Son épouse trop amoureuse le comprend vraiment tardivement...

On est quand même pris par la lecture de cette histoire qui débute par un meurtre dans des circonstances bien particulières, même si un certain ennui ne tarde pas à se manifester vers le milieu du livre car la victime n'est pas plaisante et l'on sait que l'épouse ou son amie sont pour quelque chose dans sa mort.

Il y a des invraisemblances, je ne peux pas en dire trop car cela dévoilerait la chute...

Une romance un peu guimauve entre la victime et sa future épouse m'a laissée un peu dubitative...

Le policier m'est apparu comme étant assez médiocre au point de s'épancher sur sa situation matrimoniale auprès d'une suspecte!!

Ça se laisse lire mais j'avoue n'être que moyennement convaincue par ce roman qui a quand même certaines très bonnes critiques.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,