09 mars 2019

81 année 2/ Pieter Aspe et " Bas les masques"

Bonjour,

51PrNcUbqlL

 

J'ai eu une forte grippe et pendant ma convalescence j'ai lu ce roman afin de me distraire quelque peu...

L'histoire :

Une jeune femme Katja est assassinée pendant les festivités du carnaval à Blankenberge.

Elle était très libre et sortait avec plusieurs hommes mais pas avec Joris qui, pourtant, était fou d'elle.

Le dernier soir de sa vie, Katja avait retrouvé Joris. Ce dernier a disparu et sa mère Marylies ne sait pas du tout où il se trouve.

Une personne étrange sa maman qui ne veut pas avouer le nom du père du jeune homme. L'inspecteur local Luc Catrysse, connaît bien des secrets et a toujours été amoureux de Marylies mais lui aussi se tait dans la mesure du possible.

Erwin Nolens l'amant de Katja dispose d'un alibi qui lui est donné par  l’homme d’affaires Benjamin Vermeersch. 

Van In et Hannelore vont  en Angleterre après avoir appris qu'un précédent enfant de Mme Mareel y a été adopté. Il s'agit de Benjamin Vermeersch…

L’enquête est complexe avec enlévements, rançons, secrets de famille, prostitution et cela finit mal!!

Mon avis :

C'est plus sanglant que d'autres polars de Pieter Aspe et le rebondissement final est impressionnant. J'ai passé un bon moment de lecture.

Aspe picole, critique les femmes et est parfois impossible mais on l'adore ainsi!!

Hannelore voudrait reprendre ses études ce qui inquiéte fort son mari pas doué pour s'occuper de l'intendance de la maison en son absence.

Un bon épisode que je recommande.

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:39 - - Permalien [#]
Tags : , ,


20 janvier 2019

65 année 2/ Pieter Aspe et " Regrets éternels"

Bonjour,

 

Regrets-eternels

J'ai deux livres à lire en ce moment, "La carte et le territoire" de Michel Houellebecq qui n'est pas ( a priori) un roman policier et le dernier Pieter Aspe qui lui en est un.

 

En ce qui concerne le premier livre, je ne l'ai pas commencé et je dois avouer que je n'ai rien lui de Houellebecq, il faut que je colmate cette brèche dans mes connaissances.

Pieter Aspe n'est pas un inconnu pour moi car je pense avoir lu tous ses romans...

Comme chacun le sait, son héros, Van In, est un grand buveur de bière mais pas n'importe laquelle, il est amateur de Duvel et je l'avoue j'aime aussi la Duvel. Les intrigues se déroulent pour l'essentiel à Bruges, ville que j'adore!

Ce roman a été écrit en 2006 même si sa traduction date de 2018.

L'histoire :

Le roman débute avec la mort d'un journaliste, Michiel Lambrechts... vue par le mort!

Le mort n'est découvert que deux jours plus tard par un de ses jeunes collègues, Jens Vermeire, inquiet de ne pas avoir de ses nouvelles.Van In accompagne Jens au domicile du journaliste et le découvre  mort. Il est chargé de l'enquête sous la houlette de sa chère et tendre Hannelore qui est juge d'instruction.

La voisine du dessus indique que l'ami de la victime est actuellement en voyage mais précise aussi qu'un autre homme venait de temps en temps  lui rendre visite. D'après sa description d'un homme dans la quarantaine portant une montre Rado et une eau de toilette particulière, Versavel pense qu'il s'agit peut être de son ami Frank qui vient juste de le quitter. Il  se persuade que ce ne peut être lui car il est d'Anvers et non de Bruges comme l'estime le témoin...

 

Van In apprend que Lambrechts enquêtait sur les tueurs du Brabants qui avaient commis plusieurs violents braquages dans les années 80/90.

Le procureur chargé de l'enquête à l'époque a été retrouvé pendu : suicide selon la version officielle, version que son épouse n'a jamais acceptée. Elle a d'ailleurs envoyé les notes de son mari à un journaliste à l'époque, indique-t-elle à Van In, mais aucun article n'est jamais paru sur le sujet et le journaliste de l'époque  nie les avoir recues,

ont elles même jamais existé?

Le compagnon de Lambrechts est assassiné à son retour dans les Flandres.

Toutefois Lambrechts enquêtait aussi sur les milieux islamistes et justement un supermarché est braqué et divers indices orientent l'enquête vers un certain Walid le tunisien.

Van In et Hannelore sont tous deux débarqués de l'enquête mais notre valeureux commissaire continue ses investigations en toute discrétion. Hélas pour Versavel, Frank était bien l'amant du journaliste et lui aussi se fait assassiner alors qu'il se cachait dans une auberge bucolique.

Mon avis :

Un excellent Pieter Aspe...

Évidemment on retrouve notre commissaire un peu alcoolique sur les bords, son acolyte homo et sérieux, son épouse Hannelore, juste magnifique même si un ( plusieurs) verre de Duvel ne l'effraie pas.

On aime le légiste polonais lui aussi un peu alcolo...

Mais au delà des personnages récurrents que l'on retrouve avec plaisir, l'intrigue est plus sombre que d'habitude me semble-t-il.

Les tueurs du Brabant ont bien existé, on les appelait aussi la " bande de Nivelle". Les braquages meurtriers ont cessé en 1985 et on suppose que l'un des membres de la bande s'était fait tuer.

Il y a eu de nombreuses thèses :

- l'existence d'un psychopathe expliquant la violence exercée que ne justifiait pas les butins au demeurant assez modestes,

- un lien avec l'enquête sur les ballets roses ( partouze, voire pédophilie)

- racket sur une société victime,

- amateurs de tirs sur personnes vivantes,

- déstabilisation politique voire tentative de coup d'état...

Je vous laisse lire sur le sujet car les pistes ont été nombreuses et l'affaire jamais élucidée malgré une cellule d'enquête mise en place pendant plus de 30 ans...

Le 23 octobre 2017, un rebondissement lié au témoignage du frère d'un des suspects relance une piste jugée intéressante. Il s'agirait de Christiaan Bonloffsky, ancien gendarme, qui aurait avoué sur son lit de mort être l'un des participant. Il aurait indiqué  à son frère vouloir faire un coup d'état...

Le roman de Pieter Aspe est donc dans la lignée de ce dernier rebondissement même si, comme je l'ai précisé au début de mon post, ce livre est paru en 2006.

Je trouve ce roman passionnant et je vous le recommande car perso, j'ai adoré jusque la dernière page..

Mais comme je le dis souvent aimer ou pas un livre est un point vraiment personnel.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:54 - - Permalien [#]
Tags : , ,

29 novembre 2018

48 année 2/ Pieter Aspe et " Faites vos jeux"

Bonjour,

Faites-vos-jeux

 

Je ne savais trop quoi lire et j'ai pris une roman de Pieter Aspe, " Faites vos jeux"

Je me suis dis qu'une choppe de Duvel allait me remonter le moral et, en ce moment, j'en ai bien besoin...

L'histoire :

Un homme, joueur invétéré, indique à la police qu'une série de meurtres vont avoir lieu à Brugges.

Il est assassiné peu de temps après.

Van In et son fidèle Versavel se lancent sur la piste du meurtrier. Pour cela Van In et Hannelore se rendent au casino de Blankenberge où la victime avait ses habitudes. Le propriétaire du casino offre au commissaire de quoi miser et, comme de bien entendu, Van In gagne énormément puis perd tout.

Il est pris dans l'enfer du jeu et commence à miser l'argent que le couple avait mis de coté pour une nouvelle cuisine, puise dans les fonds de la police tout en menant son enquête dans le milieu du jeu.

La situation crée des tensions dans le couple et Hannelore commence à croire que son mari la trompe avec Carine, une femme policier qui ne cesse de lui faire des avances.

Parallèlement Van In se rend plusieurs fois par semaine dans une salle de musculation, c'est assez étrange car Van In est plus attiré par la Duvel que par la remise en forme.

Mon avis :

C'est distrayant, il y a des rebondissements et j'ai bien aimé même si l'univers du jeu et l'addiction qu'il peut procurer me reste assez étranger.

L'intrigue n'est pas mal ficelée et le roman se laisse lire agréablement et, bien sûr, cela finit bien!!

Bon, je ne vais pas vous certifier que c'est le polar du siècle mais on passe un bon moment.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:52 - - Permalien [#]
Tags : , ,

30 octobre 2018

31 année 2/ Christophe Collins et " Virtual World 2.0"

virtual world

Christophe Collins et "virtual world 2.0".

Bonjour,

ce roman est une nouvelle parution d'un roman datant de 1997 mais revisité par l'auteur suite à diverses vicissitudes dont ont été victimes ses éditeurs successifs.

Christophe Collins est né en Belgique en 1970 et son domaine est varié : romans policiers, d'aventure, science fiction...

L'histoire :

Le roman se déroule dans un futur proche.

Un jeune homme fortuné, Buddy Cole, profite de l'absence de ses parents pour faire une fête à tout casser !!

Une de ses copines, Christina Spencer, veut absolument l'entrainer à l'étage mais celui-ci est en principe interdit à la fête. Elle s'y rend et pour se cacher pénètre dans la chambre et le bureau du père, alors que Buddy s'écroule ivre mort dans sa chambre.

Elle découvre ce qui semble être un jeu vidéo absolument génial se déroulant dans un univers aquatique extrêmement bien recréé..., le Virtual World dont tout le monde parle.

Hélas, dans ce monde virtuel, elle fait une mauvaise rencontre et meurt dans le bureau.

Son corps n'est retrouvé que le lendemain matin par l'équipe de nettoyage qui a fort à faire !!

Assez curieusement l'autopsie fera apparaître qu'elle est morte noyée...

Quelques jours plus tard un testeur de jeux est tué dans les mêmes circonstances dans les locaux de virtual word sur le point de faire découvrir à des personnalités dont le président des états unis ces univers extraordinaires d'un puissant réalisme.

Le père de Buddy est à l'origine de ce projet et son seul souci est de ce faire un maximum d'argent en maintenant l'avant première même s'il faut pour cela d'autres morts

L'univers «  Virtual world » semble être en train d'être ré-écrit.

Ainsi les lignes de code permettant l'affichage de ravissants petits poissons disparaissent régulièrement...

Que ce passe -t -il au sein de ce monde virtuel, une course contre le temps permettra de sauver les futurs visiteurs dont le plus prestgieux

Dans son enquête le policier Roy Campbell sera aidé par la belle et intelligente Rachel Hepstein qui travaille au sein de la compagnie Virtual Technologie Research.

Mon avis :

Une intrigue originale se déroulant dans un futur proche et mettant en œuvre de la nano technologie mais aussi autre chose que je ne vous dévoilerai pas pour ne pas torpiller l'intrigue hi hi !!

Et à la fin  Rachel développe une grande soif d'apprendre hi hi !

J'ai passé un agréable moment à lire ce roman qui se situe à la limite entre la science fiction et le roman policier. Je trouve qu'il a beaucoup d'originalité, du rythme et une bonne écriture.

Je l'ai vraiment beaucoup apprécié et c'est incroyable que cela ait été le premier roman de l'auteur même en se disant qu'il a été ré-écrit!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:06 - - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mai 2018

97/ Pieter Aspe et " La quatrième forme de satan"

Bonjour,

la quatriee forme de satan

Un nouveau livre de Pieter Aspe, auteur flamand, et de son célébre commissaire Van In.

Je ne l'avais pas encore lu celui-là, livre pourtant paru en 2009.

 

L'histoire :

Le commissaire Van In est sur le point d'être papa pour la première fois puisqu'Hannelore Martens est au dernier stade de sa grossesse.

Il se retrouve avec ce qui semble au départ être le suicide d'une jeune femme. Sur les lieux se retrouvent la gendarmerie et la police. Van In déteste la gendarmerie!! Comme l'affaire paraît être un simple suicide, le gendarme accepte de voir Van In être chargé de la procédure.

Mais Van In et son brigadier Versavel ont les plus grands doutes et ce, à juste titre, puisque Katrien Andries a bien été assassinée à l'aide d'une drogue assez rare.

Elle devait se marier avec Jasper Desender et était très liée avec Jonathan Devriese, un ancien pensionnaire de l'orphelinat où elle avait travaillé. Jasper et Jonathan étaient tous deux adeptes d'une secte satanique mais Katrien avait réussi à les en détourner.

Jasper, hospitalisé dans une unité psychiatrique, se défenestre peu de temps après la mort de sa compagne et Jonathan tente de se suicider.

Par ailleurs un attentat causant plusieurs morts à lieu sur le parvis de l'église proche du logement de Van In.

Attentat, sectes satanistes...Van In cogite avec l'aide d'une ravissante journaliste qui se révèle être des RG.

A Brugges le réel mobile, selon lui, c'est l'argent plus que satan...

 Afin de  mettre Van In sur la touche, un mystérieux informateur le dénonce comme étant un trafiquant de drogue et une perquisition permet la découverte d'un sachet d'héroine à son domicile.

Toutefois Van In poursuit son enquête et découvre que vingt ans auparavant, la soeur de la victime, Veerle Andries, avait accusé le psychiatre john Coleyn de l'avoir violée. Elle avait abandonné l'enfant avant de se suicider. Sa soeur Katrien s'était faite embauchée par l'orphelinat qui avait recueilli le bébé qui  était Jonathan.

Par ailleurs l'un des patients du docteur Coleyn est Frédérik Masyn, fils d'une des victimes de l'attentat.

Les diverses affaires sont liées.

mon avis :

On retrouve Brugges avec plaisir, la duvel également et les sautes d'humeur du commissaire Van In, flic peu conventionnel et porté sur la bouteille...

Le satanisme et le terrorisme n'ont finalement rien à voir avec les meurtres dont est en charge le commissaire Van In.

On patauge pas mal jusqu'à la lumière venue de la Duvel..

J'ai été un peu perdue dans les divers personnages du roman pour tout dire et j'ai trouvé l'intrigue un peu confuse.

Je ne pense pas que cela soit le meilleur de la série mais il se laisse lire.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:00 - - Permalien [#]
Tags : , ,

23 mars 2018

68/ Nadine Monfils et " il neige en enfer" et "le silence des canaux

Bonjour,

il neige en enfer

Un post rapide aujourd'hui avec une livre de Nadine Monfils, écrivain belge installée à Paris.

J'ai emprunté ce livre à ma médiathèque . Il comporte deu nouvelles, ou deux mini romans le tout paru en 2012.

Le première histoire est une vengeance au sein d'une famille fortunée et peu sympathique.

Je n'en dirai pas plus car si je suis allée au bout de la première partie mon courage n'est pas allé au delà.

Je n'ai pas aimé du tout malgré une intrigue astucieuse.

Je n'ai pas aimé le langage cru, les personnages mais les critiques sont en général excellentes donc il ne s'agit là que d'un avis personnel

A bientôt

Posté par eoghan à 07:35 - - Permalien [#]
Tags : , ,

10 février 2018

49/ Pieter Aspe et "chaos sur Brugges"

Bonjour

 

Chaos-sur-Bruges

 

Encore une enquête de Pieter Van In et de sa belle substitut.

Cette fois la ville de Brugges est secouée par un attentat qui a visé une statue d'un poéte flamand.

Par ailleurs, Van In qui a toujours de graves soucis financiers, est en retard dans les paiements de ses mensualités de prêt immobilier.

La banque lui refuse un autre prêt alors que le prêt initial est payé à 75 %.

 

Une personnalité allemande est par ailleurs retrouvée gravement blessée.

Tous ces événements sont liés contrairement aux apparences .

Van In qui, en plus de ses soucis financiers  fait d'importants malaises au point de perdre connaissance,  résoudra brillamment ces enquêtes avec l'aide de son fidèle Versavel et d'Hannelore. 

 

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé cette enquête et le personnage un peu particulier de Van In n'est pas étranger au plaisir que je prends à lire les romans de Pieter Aspe.

Bref j'ai adoré et passe un bon moment de lecture, parfois un peu immoral mais toujours réjouissant.

Un verre de Duvel à la main, alors ce serait le pied!!

A bientôt

Posté par eoghan à 07:53 - - Permalien [#]
Tags : , ,

30 janvier 2018

44/ Pieter Aspe et "le carré de la vengeance"

Bonjour,

index

 

Un auteur que j'ai découvert avec bonheur il y a maintenant quelques années...

Mes origines belges et le fait que j'aime la duvel, ont peut être joué dans le plaisir que j'ai à lire ces romans. et puis Bruges en toile de fond, comment résister.

 

L'histoire :

Il s'agit du premier roman de la série du commissaire Van In, assisté de son brigadier Versavel.

Versavel effectue une ronde de routine avec Petitjean, un coéquipier particulièrement pénible qui le saoule littéralement avec ses déboires amoureux. Pour le calmer, Versavel lui indique qu'offrir une jolie bague à sa belle est un bon moyen de lui valoir les faveurs de la jeune femme et de sa famille. C'est ainsi que le binome découvre le cambriolage de la plus grande bijouterie locale, celle de la puissante famille Degroof.

Une jeune substitute, récemment nommée,  arrive sur les lieux du cambriolage. Il s'agit d'Hannelore Martens, ravissant magistrat d'environ 25 ans et qui plus est intelligente, mutine, affriolante et ... qui aime elle aussi la duvel...

Van In, commissaire adjoint, mal aimé du commissaire qui souhaite mettre en valeur son gendre Deleu, se voit confier l'enquête en l'absence de ce dernier. Évidemment il rencontre Hannelore et ce qui doit arriver arrive, sous les yeux amusés de Versavel et de Léo de la police scientifique.

Revenons à la trame du roman. Le cambriolage présente des spécificités car les bijoux ne sont pas volés mais dissous et un carré mystérieux est dessiné sur une carte. Ce carré est lié aux templiers.

Van In se voit menacé d'une suspension s'il creuse un peu trop. Cette perspective n'est pas pour lui plaire car le commissaire adjoint rencontre d'énormes difficultés financières, suite à son divorce et son désir de garder sa magnifique maisnon ancienne du centre de Bruges.

L'enlèvement du petit fils du  patriarche Degroof  relance l'intérêt des médias pour l'affaire et finalement Van In, un moment écarté de la procédure, se voit à nouveau confier les rênes de l'enquête.

Politiques, violences sexuelles et famille corrompue sont le fond du roman et Van In, avec Hannelore et Versavel, résout brillamment l'enquête.

 

Mon avis :

Ce commissaire qui aime la bonne chère, est attiré par les jolies femmes et lève le coude plus que de raison, eh bien moi je l'adore!! C'est presque dommage qu'il soit flamand hi hi!!

L'intrigue n'est pas l'essentielle, quoiqu'elle ne démérite pas et le suspens est maintenu jusqu'au bout...

Mais l'ambiance ... elle est géniale

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:07 - - Permalien [#]
Tags : , ,