14 août 2018

135/ Aro Sainz de la Maza et " le bourreau de Gaudi"

Bonjour,

le bourreau de gaudi

Je n'ai pas beaucoup d'infos sur cet auteur né en 1959 à Barcelone. Il s'agit de son premier roman policier qui a obtenu le prix international RBA du roman noir.

Mon exemplaire est paru chez Actes Sud en 2014 et je ne sais pas si l'auteur a commis un autre roman depuis cette date.

L'histoire :

Elle se déroule à Barcelone, comme le titre le suppose, et à la veille de la venue du pape qui doit consacrer la Sagrada Familia.

Un homme important est enlevé et retrouvé brulé vif accroché au balcon d'une des villas créées par Gaudi.

Milo Malart, qui avait été écarté de son travail de policier, est réintégré au sein de l'unité chargée d'enquêter sur ce meurtre.

Il était suspendu sans solde depuis deux mois, suite au suicide de son neveu, Marc, avec sa propre arme de service laissée négligemment sur un meuble.

Il est rappelé en raison de ses compétences ayant abouti précédemment à l'arrestation d'un tueur. Son amie, la juge Susana, a contribué à cette réintégration.

Il semble qu'elle ait eu raison car Milo découvre sur les lieux du meurtre une lettre "G" tagguée au sol et le balcon où la victime a été suspendue résulte d'un choix bien précis lié à l'existence dans la pièce d'un poteau portant des inscriptions.

Une autre personnalité catalane dirigeant le Cercle Gaudi est également enlevée, mais la police se refuse à y voir autre chose qu'une fuite, jusqu'à ce que l'individu subisse le même sort que la première victime...

Milo, peu apprécié de son groupe, reçoit l'aide de sa nouvelle co-équipière et d'un sergent féru en symboles maçonniques.

Mon avis :

Je connais Gaudi mais je l'avoue assez succintement. J'ai pu voir la Sagrada Familia et certains des lieux décrits par le roman, il y a bien longtemps maintenant et j'avoue que cet aspect de l'histoire m'a bien plu même si certaines descriptions ou certaines analyses, me sont passées un peu au dessus de la tête.

L'intrigue est passionnante car il n'y a de prime abord pas vraiment de liens entre les différentes victimes et Milo a beaucoup de difficultés à justifier  ses intuitions auprès de sa hiérarchie.

On touche aussi du doigt la corruption des villes et des pays.

Vers la fin, on sait qui est le bourreau de Gaudi, un peu avant l'enquêteur mais c'est bien ficelé et j'ai beaucoup apprécié ma lecture, même si je m'interroge quand même sur le choix des victimes, je pense que bien d'autres personnes auraient pu être dans le collimateur du bourreau.

Les personnages sont attachants et le tout forme un roman que je ne peux que recommander car on passe un bon moment à le lire.

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


09 janvier 2018

35/ Dolores Redondo et " le gardien invisible"

Bonjour,

 

71dK7+mDDmL

 

Décidément je trouve des trésors en ce moment.

 

L'auteur :

Après un  roman historique,  elle a écrit, en 2013 Le gardien invisible qui est le premier volume d'une trilogie se déroulant dans la vallée du Baztan. 

Les autres romans sont déjà parus sous les titres "de chair et d'os" et de "une offrande à la tempête".

J'espère les trouver un jour...affaire à suivre donc.

Les romans ont eu un grand succès et sont même parus en BD.

 

L'histoire :

Amaia Salazar est chargée de l'enquête sur deux  meurtres de très jeunes filles de 15 et 12 ans qui ont eu lieu dans la vallée du Baztan, région dont elle est originaire et qui se situe dans le pays basque espagnol .

Les corps sont retrouvés dans des postures similaires à un mois d'intervalle.

 

Sur le pubis rasé de la victime la plus récente on trouve un gâteau local. Des traces de farine et sucre ont été découvertes  sur la première victime laissant supposer qu'un gâteau similaire avait été déposé sur le corps.

Par ailleurs, leurs chaussures ont été placées en bordure de la route.

Rapidement, un troisième assassinat d'une jeune fille de 15 ans est à déplorer.

Amaia, accompagnée de son mari, loge chez sa tante le temps de l'enquête. Les souvenirs de sa jeunesse se mêlent à l'enquête en cours.

Amaia a deux soeurs, et les parents d'Amaia étaient en effet propriétaires d'une fabrique de gâteaux traditionnels de la région. Ses soeurs sont d'ailleurs toujours à la tête de l'entreprise dirigée de fait par l'aînée Flora.

Ros est en train de se séparer de son mari, Freddie.

Flora, quant à elle, est séparée depuis deux ans de son mari Victor. Ce dernier, ancien alcoolique, tente de la reconquérir. Il est devenu abstinent et retape des motos.

Au fil du roman on découvre qu'Amaia, qui a de terribles cauchemars, a vécu un drame dans sa jeunesse, sa mère ayant voulu la tuer. Elle a ensuite été élevée par sa tante.

Des conflits familiaux anciens ressurgissent ainsi que des secrets de famille, l'enquête progresse lentement.

On découvre également les mythes et croyances de la région.

 

Mon avis :

L'héroîne est attachante et on découvre peu à peu ses failles et son passé.

La région est un personnage à part entière du roman et est décrite avec amour, on a envie d'aller la découvrir.

J'ai trouvé qui pouvait être l'assassin mais cela n'a rien changé au charme de ma lecture. D'ailleurs ce n'a pas été une prouesse car il y a de petits cailloux laissés ici et là.

Un aspect mystérieux se mêle à cette enquête, le fallait il?

Dans la mesure où la région semble attachée à ses mythes ancestraux, peut être mais il y avait, à mon avis, un point à ne pas dépasser et dans le roman c'est ce que j'ai le moins apprécié, cela devait ne pas se concretiser par de vraies rencontres, je n'en dirai pas plus pour ne pas déflorer certains aspects de l'intrigue.

Amaia est un personnage intéressant dont j'aurai plaisir à lire la suite de ses aventures, Flora est une vraie mégère mais par certain coté elle se croit investie d'un rôle de chef de famille protecteur des siens, Ros me paraît finalement assez peu sympathique au fil de la lecture... 

Je suis curieuse de connaître le devenir de cette famille.

Bref c'est un roman que j'ai beaucoup apprécié et j'attends de trouver la suite avec impatience.

A bientôt

 

 

 

 

 

 

Posté par eoghan à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 décembre 2017

29/ Matilde Asensi et " Le retour du Caton"

Bonjour,

51Ptcji-EuL

Après le précédent roman du même auteur, je me suis précipitée sur la suite " le retour du Caton"

 

L'histoire :

14 années ont passé depuis le précédent roman qui ont vu le mariage d'Ottavia Salina et Farag Boswell, la découverte du tombeau de Constantin, la célébrité du couple ainsi assise et la fin de leur surveillance par le Vatican.

Le pape est désormais le pape François.

Ottavia et Farag ont répondu un an auparavant à une proposition d'emploi à Toronto, au sein d'une prestigieuse université et ils ont accueilli à leur foyer la nièce d'Ottavia, Isabella, qui poursuit ses études au Canada.

La vie s'écoule paisiblement lorsque le président de l'université vient les voir accompagné de Jake et Becky Simonson, un couple âgé , extrêmement fortuné, l'un des plus puissants de la planète. Il s'avère que ces derniers, via une fondation, sont à l'origine de la venue d'Ottavia et Farag au sein de l'université.

Le couple souhaite qu'Ottavia et Farag partent à la recherche de neuf ossuaires dont celui de Jésus. 

Ottavia est très réticente car cette recherche est contraire à sa foi puisque Jésus est ressuscité et que les autres ossuaires seraient ceux de frères et soeurs du Christ.

Néanmoins, poussée par Farag, elle envisage de l'entreprendre non sans avoir averti Kaspar, devenu Caton de la confrérie des stavrophilakes.

En effet Jake et Becky Simonson, parfaitement au courant de l'existence de la confrérie et de la position de Kaspar Glauser- Röist au sein de celle-ci, leur donneront en échange le dernier morceau de la Saint Croix désormais en leur possession.

Kaspar, qui a perdu sa compagne et a démissionné de son poste de Caton, est justement aux USA où il montre le monde à son fils.

Beaucoup de rebondissements : accidents, mort de la mère d'Ottavia, maison qui brule plus une intrigue sentimentale...

 

Mon avis

J'ai commencé ce roman avec enthousiasme mais j'avoue qu'en cours de route celui-ci a un peu  faibli.

Tout d'abord le personnage d'Ottavia m'a complètement agacée. Je ne saurais vous dire pourquoi, sans doute ses fureurs ridicules, ses émois de midinettes, bref j'en ai eu assez!

Évidemment  connaître les Simonson fait que l'équipe évolue dans un monde de luxe, les descriptions m'ont un peu ennuyée.

Et puis l'intrigue a eu du mal à démarrer à mon sens et je la trouve quand même assez similaire au roman précédent, ici il faut suivre les épreuves des " Béatitudes " et non plus Dante mais le principe reste le même.

Ceci étant ce n'est pas ce qui m'a déplu le plus car, à partir de ce moment, j'ai trouvé qu'il y avait un peu plus de corps à l'intrigue. Mais il faut quand même savoir que cela ne débute qu'assez tard dans l'histoire.

Une solide documentation étaye le roman comme le précédent d'ailleurs.

J'ai donc, vous l'avez compris, été un peu déçue mais il faut relativiser car le roman est quand même pas mal, pas aussi bien que le premier mais la barre était haute.

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 décembre 2017

28/ Matilde Asensi et " Le dernier Caton"

Bonjour,

81pw4EwXm1L

Cette fois il s'agit d'un thriller que je suis en train de finir de lire.

L'auteur

Elle est née en 1962 et a une formation de journaliste.

 

L'histoire :

Le roman se déroule à notre époque ou plus exactement juste avant le décès de Jean Paul II.

Dans différentes églises, monastères dans le monde, des morceaux de la Sainte Croix sont dérobés ce qui entraîne une enquête du Vatican. 

Le vol est découvert suite au décès d'un éthiopien portant de nombreuses scarifications comportant des croix et des signes étranges.

A la demande des autorités supérieures du Vatican, l'enquête est confiée à un garde suisse : Kaspar Glauser-Röist.

Il est fait appel pour l'interprétation des symboles gravés sur le corps du mort à soeur Ottavia Salina. Cette dernière, diplômée en paléographie et histoire de l'art, dirige le laboratoire de restauration des archives du Vatican tout en enseignant. Elle est issue d'une riche famille de Palerme.

Des croix identiques à celles du corps se retrouvent sur le mur de Saint Catherine, monastère orthodoxe situé dans le désert du Sinaï

Après avoir décrypté les scarifications présentes sur la cadavre, Soeur Salina apprend que son rôle est terminé, ce qu'elle conteste avec vigueur.

Elle se voit alors retirée  son accréditation aux archives du Vatican et envoyée en Irlande.

Finalement et sur demande expresse de Kaspar Glauser-Röist, elle se trouve réintégrée au groupe de recherche qui comporte désormais une troisième personne : le professeur Farag Boswell, un copte issu d'une longue lignée d'intellectuels.

Ottavia n'est pas insensible au charme, à l'intelligence et aux connaissances de Farag, même si elle est choquée par le fait qu'il se déclare athée.

 

Le groupe a pour mission de déterminer l'origine des vols de morceaux de la Croix et la restitution de la croix à ses propriétaires permettant ainsi de réaliser l'union de tous les chrétiens et favoriser l'oecuménisme.

Au monastère Sainte Catherine, Kaspar Glauser-Röist s'empare d'un livre dans un état désastreux mais dont la couvertures présente des similitudes avec leur quête.

Les procédés techniques actuels permettent de restaurer la plus grande partie du texte initial qu'Ottavia et Farad arrivent à déchiffrer.

Ce livre se révèle être l'histoire des Caton qui se sont succédés à la tête d'une confrérie chargée de protéger la sainte Croix.

Le lien avec la Divine Comédie de Dante est alors  fait et rapidement nos trois protagonistes doivent, pour résoudre l'enquête qui leur est confiée, passer les épreuves du purgatoire décrites par Dante pour accéder au paradis et retrouver la Croix pour la restituer.

 

Je cesse ici mon rappel de l'histoire car le roman est riche en péripéties diverses et variées.

 

Mon avis :

C'est un roman passionnant, je ne me suis pas ennuyée une seule minute pendant sa lecture et j'ai eu du mal à m'arrêter de lire tellement j'avais hâte de découvrir les aventures de nos trois héros et ce qu'il allait advenir d'eux.

Cette enquête se double d'une quête personnelle de des protagonistes.

Chacune des épreuves modifient la vision de nos trois héros sur leur histoire, leur vie familiale et leur devenir.

Des surprises jusque la dernière page.

J'ai adoré!!

A bientôt 

 

 

Posté par eoghan à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,