19 mars 2019

84 année 2/ Peter F. Hamilton et "Salvation"

Bonjour,

Les-portes-de-la-delivrance

De la science fiction aujourd'hui avec le premier volume d'une nouvelle saga de Peter F. Hamilton que je ne connaissais pas.

J'avoue que je n'avais pas vu qu'il s'agissait d'un premier volume, les autres ne sont pas parus me semble-t-il.

J'ai d'ailleurs regardé à ma médiatheque, je n'ai pas trouvé ses  romans antérieurs, dommage car j'aurais bien poursuivi ma lecture de cet auteur.

L'histoire :

Le roman alterne entre deux époques.

D'une part l'année 2204. A cette époque une épave d'engin extra- terrestre est découvert dans un endroit assez aride et désolé dans une partie lointaine de l'espace non encore exploité par les humains.

Plusieurs personnes sont chargées d'aller explorer ce véhicule qui comporte un cerveau, des restes humains maintenus en vie et le corps de ce qui semble à première vue être un humain.

La porte ouverte de ce véhicule laisse supposer qu'il y avait un membre de l'équipage qui a pu partir.

Les différents membres de cette expédition racontent leurs expériences passées et parfois leurs oppositions ou différends passées.

D'autre part, un futur très lointain semble-t-il.

L'action se déroule en effet un autre temps et un autre lieu qui n'est pas clairement daté.

Des générations d'humains génétiquement modifiés sont entraînés et même sur-entraînés afin d'aller combattre un ennemi qui les repère à partir des ondes émises et les poursuit depuis des générations.

Ils ont leurs peines et leurs joies mais ont un destin à accomplir pour lequel ils sont durement formés.

On comprend rapidement que l'humanité a été en grande partie détruite, quelques survivants ayant réussi à embarquer dans d'immenses vaisseaux. Ils sont arrivés sur la planète où il a été décidé de rester sous les radars de leur ennemi en premier lieu et de commencer la lutte dans un second temps.

Le roman se placent au moment où tous les jeunes sont pratiquement formés. Les plus anciens ont déjà embarqués dans des vaisseaux générationnels plusieurs années auparavant.

Il ne reste que les formateurs et l'encadrement si on peut dire. Une fois les jeunes formés, on les voit embarquer dans les vaisseaux de combat alors que les plus agés des formateurs partent eux aussi dans le dernier vaisseau générationnels. Hélas, ce tome 1 s'arrête ici et moi je sanglote de ne pas avoir la suite !!

A travers ces deux histoires qui s'entrecroisent, on découvre que l'être humain en 2204 a pu terraformer de nombreuses planètes afin de s'y installer ou récupérer les matières premières. Les humains sont devenus presqu'immortels avec l'aide des cellules K ( je ne suis plus sûre) des cellules que le peuple Olyix leur vend en échange de carburant pour poursuivre leur voyage vers l'origine du monde. Les Olyix sont un peuple extra terrestre qui semblent pacifistes et poursuivre essentiellement un but religieux.

A travers plusieurs expériences des membres de l'expédition, on a des doutes sur le but réel que poursuivent les Olyix.

Mon avis :

Plusieurs histoires sont imbriquées. Au début on se demande où on va... mais finalement même s'il y a quelques longueurs, on est pris par l'histoire qui est haletante... C'est là que je comprends le terme de "space opera", il y a de l'élan, du souffle épique et... et... pas de suite...

Vous avez compris, j'ai adoré et c'est comme ça que je me suis rendue compte que le tome 2 n'était pas sorti, on nous laisse au milieu du guè !!

Une chose est sûre, désormais je ne lirais les sagas, (ici j'ai lu que c'était une trilogie), lorsque j'aurais tous les livres en main car c'est trop insupportable.

En plus je ne peux pas emprunter d'autres livres de cet auteur car il n'y en a pas dans ma médiathèque qui a pourtant acheté les livres de Neal Stephenson pourtant très hermétiques!!

Revenons à ce roman. J'ai aimé les portails permettant d'aller dans d'autres endroits... de la planète ou d'autres planètes. Effet secondaire la disparition de l'hébergement de tourisme puisque l'on peut aller à un endroit lointain ( travailler ou se promener) et revenir chez soi dans la même journée.

Autre chose amusante : les personnes fortunées pouvant avoir un logement dont la cuisine est par en ex France ( gourmandise oblige), la chambre à coucher sur Mars et le salon avec vue sur les montagnes. J'aimerais avoir un tel logement hi hi.

Il y a des trouvailles et j'ai beaucoup aimé ce livre.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 décembre 2018

57 Année 2/ Neil Stephenson et "Anathem tome 1"

Bonjour,

anathem

L'auteur :

Il est né en 1959 dans le Maryland et est un auteur de science fiction reconnu, même si je ne connaissais pas du tout son nom. Il faut dire que je ne lis de la science fiction que de loin en loin.

Neil Stepenson a reçu de nombreuses récompenses.

Ce n'est pas anodin d'apprendre que son père était professeur de génie électrique, sa mère professeur de biochimie et qu'il est petit fils d'un professeur de physique. Il fonde une société à l'issue de ses études et cherche à créé un jeu sur le thème du combat à l'épée, jeu qui est l'écho de son roman Samouraï Virtuel.

La société capote faute d'argent.

Il publie de nombreux romans mais je vous renvoie à wikipedia, inutile que je remettre les mêmes choses.

L'histoire :

Je vais beaucoup simplifier ce roman.

Un jeune "moine" fraa Erasmas vit sur la planète Arbre dans ce qui ressemble à un monastère. Il y est arrivé dix ans auparavant.

Quand je dis moine et monastère je me réfère  à la méditation, l'ascetisme et le réflexion et non à la chasteté qui n'est pas de mise en l'espèce, les fraas pouvant parfaitement avoir une relation déclarée avec une soor. De plus l'avôt ( le "moine" ) n'est pas religieux, sa seule religion est la réflexion et la connaissance. Il vit modestement de son labeur contrairement au monde extérieur appelé les extras.

L’organisation est constituée de "maths" qui se distinguent par la périodicité du contact avec le monde extérieur, on trouve ainsi des maths  unétariennes, décénariennes, centenariennes, et millénariennes.

Lors de l'aperte, les avôts ( les fraas) peuvent visiter le monde extérieur. Pour les unétariens, c’est une fois l’an. Pour les décénariens, il faut attendre 10 ans. Pour les centenariens l'ouverture a lieu tout les 100 ans  et, pour les millénariens : 1000 ans. 

C'est à cette occasion que les extras peuvent amener leurs enfants et au contraire des frères redevenir séculiers.

Par ailleurs une discipline stricte s'applique et diverses règles régissent la communauté même s'agissant des plantes cultivées.

Fraa Erasmas appartient à une math décénarienne et on assiste à sa première sortie avec plusieurs de ces amis. Il retrouve une jeune femme qui est membre de sa famille.

Erasmas a 18 ans et est le disciple de fraa Orolo, un homme particulièrement brillant. Si fraa Erasmas est doué, il sait qu'il n'est pas le meilleur de son groupe.

Vers la fin de l'ouverture de la Math au monde extérieur, un couple d'inquisiteurs arrive, l'accès aux télescopes est interdit et Fraa Orolo est chassé de la math.

Fraa Erasmas fait parti d'un groupe devant rallier une autre math mais il décide de retrouver fraa Orolo, il pense que ce dernier a fait une découverte importante.

Son chemin est semé d'embûches.

Mon avis :

J'ai commencé les premières pages et là j'ai eu un problème.

Le roman se déroule sur une autre planète en l'an 3000 et quelques.

Le vocabulaire utilisé est déroutant voire incompréhensible , d'ailleurs je ne comprenais rien, rien du tout. C'est sur, j'étais sur une autre planète.

J'ai commencé à m'inquiéter. 

Puis, et je me souviens que j'en étais à la page 60, j'ai commencé à lire plus aisément. Deux choses l'une ou j'étais subitement devenue plus intelligente, ou le langage s'était simplifié.

Plus vraisemblablement je m'étais faite à ce nouveau monde.

Il faut le savoir, du temps est nécessaire pour appréhender cette histoire.

Au delà du vocabulaire, de longs dialogues émaillent le roman, voire des monologues, souvent assez ardus. Je l'avoue  humblement je n'ai pas toujours tout compris.

Les protagonistes pratiquent une sorte de joute verbale mi philosophique mi mathématiques de nature à permettre à la conscience, l'intelligence de s'éveiller et être ainsi aptes à appréhender certains concepts. c'est dur dur, ne le cachons pas, en tout cas pour moi ça a été dur, je n'ai pas le niveau c'est indéniable hi hi!!

Mais, il n'en demeure pas moins qu'une magie opère... j'ai lu ce roman avec bonheur et je n'arrive même pas à comprendre pourquoi.

J'ai été amusée par la description du monde extérieur avec des personnes assez incultes, profitant de tout le confort mais abruties par les visios ( les vidéos, les films ou l'actualité ne montrant que des choses violentes) .

je vais aller de ce pas me procurer le tome 2 car je n'ai acheté que le premier tome ( je suis prudente) .

Ah oui, j'allais oublier, j'imagine que le traducteur est devenu fou hi hi!!

J'ai une pensée émue pour ses proches qui ont du vivre l'enfer!!

A bientôt

Petite mise à jour : je suis allée chez mon " Leclerc" partie centre culturel et là cata, je n'ai pas trouvé le tome 2!!

C'est terrible!

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par eoghan à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 décembre 2018

56 année 2/ Emma Newman et " Planetfall"

Bonjour,

pla,etfall

J'avais pris ce livre car la quatrième de couverture me paraissait prometteur avec une comparaison avec les romans d'Arthur C Clarke.

L'histoire :

Une population est emmenée par une visionnaire Lee Suh Mi vers une planete lointaine qui serait un nouvel eden.

A cet endroit se trouve un bâtiment étonnant dans lequel Lee Suh Mi a pénétré mais dont elle n'est jamais ressortie.

On ne sait pas vraiment pourquoi et d'ailleurs personne ne semble être allé à sa recherche.

Chaque année on fête l'évenement qui se trouve organisé par la narratrice Renata Ghali.

22 ans plus tard un jeune homme surgit qui ressemble étonnament à Lee Suh Mi. Qui est il et que veut il?

Mon avis ;

J'ai trouvé ça nul et s'il n'y avait pas d'imprimante 3 D on se demande ce que deviendrait cette colonie.

J'avoue que je n'ai rien compris sauf que Lee a été tuée et que Renata se sent coupable!!

J'ai eu du mal à terminer ce roman tellement je le trouvais " lourd", pénible!

Dire que j'ai été déçue, c'est peu dire.

je vous laisse vous faire votre propre opinion.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 novembre 2018

42 année 2/ Jean Luc Bizien et " Les veilleurs"

Bonjour,

les veilleurs

Jean Luc Bizien est né en 1963 au Cambodge.

Il est devenu enseignants pendant une quinzaine d'années et a été directeur de publication.

Il est assez éclectique rédigeant romans policiers mais aussi des albums jeux pour les enfants et une trilogie médiévale publiée chez Bayard Jeunesse, dont il est devenu directeur de la collection Imaginaires.

J'ai lu qu'il avait créé le personnage de l'aliéniste Simon Bloomberg qui exerce au 19 ème siècle.

Ce personnage me dit quelque chose mais je ne sais pas quoi...

Alors en recherchant sur internet je me suis rendue compte que j'avais lu les romans le mettant en scène. Cet aliéniste vivant dans une maison en forme de pyramide.. mais ceci est donc une autre histoire. Il faudrait que je retrouve ces romans.

L'histoire :

Le présent roman se déroule dans un futur proche.

Paris est totalement isolée, la ville étant  entourée d'une muraille infranchissable destinée à isoler ses habitants atteints d'un étrange virus transformant la plupart des adultes en vampires, goules ou loup-garous.

Périodiquement des volontaires sont introduits dans l'enceinte afin de fournir des renseignements sur la situation au sein de la capitale. Des snipers tuent ceux qui tentent de profiter des portes ainsi ouvertes.

On assiste au devenir de plusieurs personnes prisonnières de la ville et qui tentent de retrouver un proche.

On découvre ainsi Marie qui est enceinte apparemment d'un ami devenu un Loup garou et qui semble la protéger, un chercheur qui veut tester son médicament, un jeune qui veut retrouver sa mère qu'il espère être toujours en vie.

Mon avis :

J'ai aimé le décor, planté avec brio, et le mystère qui se dégage de cette histoire.

Les personnages sont intrigants et  on a envie de connaître ce qu'ils deviennent et c'est là que, pour moi, le bats blesse car on ignore ce qu'ils deviennent.

Je dois dire que les critiques sont dithyrambiques mais, en ce qui me concerne, j'ai eu le sentiment que je restais sur ma faim. J'espère qu'un tome 2 est en préparation permettant de connaître ce que deviennent les différents protagonistes dont le sniper resté isolé et qui trouve en la défense de Marie un nouveau but à sa vie.

Tout au long de ce roman on sait que la jeune femme enceinte détient la clef de la survie de l'humanité mais au final on n'en sait pas plus, un peu décevant à mes yeux, je me répète je sais...

 

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 novembre 2018

33, 34 et 35 année 2/ Veronica Roth et la trilogie "Divergente"

Bonjour,

 

Divergente

 

 

Veronica Roth est une américaine, née en 1988. Cette trilogie est parue entre 2011 et 2014, écrite pour partie pendant les études de l'auteur.

Un film semble avoir été tiré des livres mais je ne l'ai pas vu.

Il a été diffusé il y a peu à la télévision et je l'ai enregistré, du coup j'ai pu le voir.

J'ai regroupé les trois volumes car cela forme un tout.

L'histoire :

Beatrice vit dans un monde clos à une époque non précisée.

Les habitants sont divisés en cinq catégories baptisées des factions.

Il y a la faction des fraternels, des altruistes, des audacieux, des érudits et des sincères... plus des pariats les "sans factions", individus misérables car n'ayant pas ou plus appartenus à une des cinq factions en titre.

Béatrice Prior, son frère Caleb et ses parents appartiennent à la faction des altruistes. Béatrice et son frère âgés de quelques mois de plus ont 16 ans et c'est à cet âge que tous les jeunes des différentes factions subissent des tests avant d'opter pour rester dans leur faction ou en choisir une autre.

Le test de Béatrice montre qu'elle présente des aptitudes pour trois factions, ce qui fait d'elle une divergente. Il s'agit là d'une tare qu'elle doit dissimuler.

Lors de la cérémonie, son frère choisit la faction des érudits alors qu'elle-même choisit de faire parti des audacieux.

Le livre se poursuit donc avec l'initiation de Béatrice, devenue Tris, dans cette faction assez violente. Elle y rencontre deux des formateurs : Eric et Quatre.

La formation passe par des simulations apprenant aux novices à affronter leurs pires craintes. Tris, plutôt petite et menue, se débrouille très bien, surtout dans les simulations et progresse dans le maniement des armes et le combat. Elle termine d'ailleurs première comme Quatre en son temps.

 

Les Altruistes sont en général chargés de l'administration de l'ensemble de la communauté en raison des qualités de cette faction. Cela génére la jalousie des érudits qui estiment que cette tâche devrait leur incomber.

Le jour de l'intronisation officiel des nouveaux membres de la faction des audacieux, l'ensemble de ce groupe  se fait hypnotiser par un sérum mis au point par les érudits dirigés par Jeanine Mattew.

Ils vont ainsi éliminer les altruistes dans cette sorte d'état second.

Tris n'est pas touchée par cette manipulation en raison de sa divergence et il en est de même de Quatre.

Tris est capturée par les érudits  mais elle est sauvée par sa mère qui se sacrifie pour elle.

Tris  retrouve son père et d'autres altruistes dans un refuge mais peu de temps après son père est tué.

Le groupe va ensuite chez les fraternels mais ne peut y rester car les fraternels font l'objet de pressions des érudits

Tris se livre aux érudits afin de préserver les autres et est soumise à diverses expériences décidées par Jeanine avec l'aide de son frère Caleb. Elle est condamnée à mort mais, grâce notamment à Peter, elle est sauvée par Quatre et les sans-factions. Ces derniers sont  bien plus nombreux et ils ont à leur tête la mére de Quatre, qui était supposée être morte.

Mais les "sans factions" veulent également le pouvoir pour eux seuls et finalement mettent au point une autre sorte de dictature. Tris et Quatre décident d'aller au delà des limites qui étaient celles des factions afin de découvrir le monde.

Mon avis :

J'ai bien aimé cette saga mais mon avis n'est pas des plus éclairés car je ne suis pas une grande habituée des livres de science fiction, comme je l'ai déjà précisé.

Si je schématise :

Le tome 1 est dédié à l'initiation de Tris et à son attachement pour Quatre.

Le tome 2 est celui de la guerre civile amenant les "sans faction" à prendre le pouvoir avec l'aide des audacieux dans un premier temps puis seuls. Cette situation décide Tris et Quatre à quitter le territoire où ils sont enfermés pour aller au delà de la clôture et découvrir une partie de la vérité.

Quant au tome 3, j'hésite à l'aborder dans cette critique pour ne pas trop dévoiler l'intrigue.

Les divergents sont en réalité, selon leur nouveau lieu de vie, des personnes disposant de gènes purs alors que les autres ont des gènes déficients. Ce nouvel environnement est donc également inégalitaire. Quatre n'est finalement pas un divergent, ce qui le bouleverse et il se sent dévalorisé.

Je dirais que l'humanité en voulant améliorer les choses n'aboutit pas forcément au résultat escompté.

Quant à la fin, j'ajouterai que Tris/Béatrice fait bien parti des altruistes.

J'ai bien aimé ces romans. Du suspens, de l'anticipation mais finalement cela reste proche de notre univers. Il n'y a pas de débauche de technologie, c'est plutôt un univers post-apocalypse. Il y a un peu de romance mais pas trop.

La lecture a été agréable et on a envie de savoir ce qu'il advient de nos deux héros.

A bientôt

 

 

 

 

 

Posté par eoghan à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


30 octobre 2018

31 année 2/ Christophe Collins et " Virtual World 2.0"

virtual world

Christophe Collins et "virtual world 2.0".

Bonjour,

ce roman est une nouvelle parution d'un roman datant de 1997 mais revisité par l'auteur suite à diverses vicissitudes dont ont été victimes ses éditeurs successifs.

Christophe Collins est né en Belgique en 1970 et son domaine est varié : romans policiers, d'aventure, science fiction...

L'histoire :

Le roman se déroule dans un futur proche.

Un jeune homme fortuné, Buddy Cole, profite de l'absence de ses parents pour faire une fête à tout casser !!

Une de ses copines, Christina Spencer, veut absolument l'entrainer à l'étage mais celui-ci est en principe interdit à la fête. Elle s'y rend et pour se cacher pénètre dans la chambre et le bureau du père, alors que Buddy s'écroule ivre mort dans sa chambre.

Elle découvre ce qui semble être un jeu vidéo absolument génial se déroulant dans un univers aquatique extrêmement bien recréé..., le Virtual World dont tout le monde parle.

Hélas, dans ce monde virtuel, elle fait une mauvaise rencontre et meurt dans le bureau.

Son corps n'est retrouvé que le lendemain matin par l'équipe de nettoyage qui a fort à faire !!

Assez curieusement l'autopsie fera apparaître qu'elle est morte noyée...

Quelques jours plus tard un testeur de jeux est tué dans les mêmes circonstances dans les locaux de virtual word sur le point de faire découvrir à des personnalités dont le président des états unis ces univers extraordinaires d'un puissant réalisme.

Le père de Buddy est à l'origine de ce projet et son seul souci est de ce faire un maximum d'argent en maintenant l'avant première même s'il faut pour cela d'autres morts

L'univers «  Virtual world » semble être en train d'être ré-écrit.

Ainsi les lignes de code permettant l'affichage de ravissants petits poissons disparaissent régulièrement...

Que ce passe -t -il au sein de ce monde virtuel, une course contre le temps permettra de sauver les futurs visiteurs dont le plus prestgieux

Dans son enquête le policier Roy Campbell sera aidé par la belle et intelligente Rachel Hepstein qui travaille au sein de la compagnie Virtual Technologie Research.

Mon avis :

Une intrigue originale se déroulant dans un futur proche et mettant en œuvre de la nano technologie mais aussi autre chose que je ne vous dévoilerai pas pour ne pas torpiller l'intrigue hi hi !!

Et à la fin  Rachel développe une grande soif d'apprendre hi hi !

J'ai passé un agréable moment à lire ce roman qui se situe à la limite entre la science fiction et le roman policier. Je trouve qu'il a beaucoup d'originalité, du rythme et une bonne écriture.

Je l'ai vraiment beaucoup apprécié et c'est incroyable que cela ait été le premier roman de l'auteur même en se disant qu'il a été ré-écrit!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 octobre 2018

29 année 2/ Romain Benassaya et "Pyramides"

Bonjour,

crop2_Pyramides1

Romain Benassaya et "Pyramides".

Un peu de science fiction aujourd'hui, une fois n'est pas coutume...

Romain Benassaya a écrit un autre roman, paru en 2016, qui s'intitule Arca.

Je ne l'ai pas lu, pas encore...

L'auteur, né en 1984,  est français et est professeur de français en Thailande.

L'histoire :

Un immense vaisseau, le Stern III, part en 2026 ( je ne suis plus sûre de la date) à destination d'une autre planète afin d'y assurer sa terra formation.

Eric est le commandant en second de ce vaisseau et Johanna, sa compagne, fait parti du voyage. Cette dernière est chargée notamment de la surveillance de la forêt qui est au sein du vaisseau afin d'assurer l'oxygéne et la vie des 1400 voyageurs.

La destination est lointaine et les passagers sont mis en animation suspendue afin d'être réveillés à leur arrivée sur la nouvelle planéte.

Les choses ne se déroulent pas tout à fait comme prévu puisqu'à leur réveil ils ne sont pas sur la planète choisie mais dans une sorte de tunnel. Le journal de bord et les ordinateurs ne fonctionnent plus.

De plus les passagers ont été plongés en animation suspendue pendant une durée importante, peut être 30.000 ans,  comme l'attestent l'état de la forêt et surtout l'évolution des insectes génétiquement modifiés pour l'entretenir.

Si Eric souhaite poursuivre l'exploration de leur nouveau lieu de vie afin de trouver une sortie et se rendre sur une planète habitable, plusieurs membres du groupe optent pour vivre là où ils sont arrivés en tirant parti de leurs atouts.

Johanna se retrouve enceinte et le couple a une fille Sarah.

Contre l'avis de Johanna, Eric participe à une mission d'exploration. Trois semaines plus tard il regagne le Stern III mais la situation a bien changée pendant son absence qui a été, en réalité, de 12 années.

Son retour est une véritable épreuve puisque Johanna l'empêche de revoir sa fille et qu'il finit même par être condamné à mort. Heureusement qu'il dispose de fidèles amis pour l'aider.

Mon avis :

Je ne suis pas une grande spécialiste de la science fiction, j'ai lu certains grands classiques .

Je dois bien avouer que j'ai été emballée par ce roman que j'ai lu avec enthousiasme et que je recommande vivement.

Dans une interview, l'auteur indique avoir beaucoup aimé Dune et Hyperion, j'avoue que ce sont des romans que j'ai adorés moi aussi.

On appelle cela des "space opéras " et moi j'adore, je me répète hi hi!!

Sur le fond, je dirais " triste humanité". Certains personnages sont campés dans leurs certitudes, incapables de discuter et de trouver des compromis, quitte à mettre en péril l'ensemble du groupe. On ne veut pas partager les richesses pour maintenir la communauté et aussi envisager une exploration mais on trouve de quoi faire des armes. Une guerre est d'ailleurs déclenchée avec des conséquences dramatiques...

Le personnage de Johanna est extrêmement décevant à ce titre...

Elle est totalement sectaire et intolérante. Finalement, même dans un futur lointain, on retrouve la politique et toutes ses dérives.

Un livre superbe et on passe un moment de lecture à la fois dépaysant mais finalement bien ancré dans le triste réel.

Les personnages sont dans l'ensemble vraiment intéressants et l'intrigue révèle des surprises de  taille.

Je ne dévoile pas la fin mais j'avoue en être perplexe. Si quelqu'un pouvait me dire ce qu'il en pense cela m'arrangerait bien, j'ai des idées certes mais j'aurais apprécié avoir quelques indices sur ce qu'envisageait l'auteur...

A bientôt

 

 

 

 

Posté par eoghan à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 octobre 2018

25 année 2 / Ian Mac Donald et " La maison des derviches"

Bonjour,

Pas de photo à ajouter merci Canalblog!!

Ian Mcdonald est né en 1960 et c'est un écrivain anglais de science fiction.

Le livre est paru en 2012 en France.

L'histoire se passe à Istanbul en 2027 et débute par une kamikase qui se fait sauter dans un transport public.

Nano technologie, homme miellifié, pb de religion...

Que vous dire... je me suis acharnée sur ce roman et à la page 133 j'ai décidé de laisser tomber la chose.

Les critiques crient au génie mais tout ce que je puis dire est que je n'ai rien compris, j'ai lu et j'ai laissé tomber.

Peut être que le puzzle allait s'articuler à la fin du roman mais cela sera sans moi hi hi!!

A bientôt

Maintenant à vous de lire et de vous faire votre propre avis

Posté par eoghan à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 octobre 2018

18 Annee 2/ Laurent Genefort et "Spire tome 1, Ce qui relie"

Bonjour,

Ce-qui-relie

Laurent Genefort est né en 1968 en France.

Il a écrit plusieurs romans dans le domaine de la science fiction et de la fantasy.

Je n'avais jamais rien lu de lui avant d'emprunter deux livres : Ce qui relie et Ce qui divise. L'ordi de ma médiathèque étant en maintenance, j'espère que le tome 3 " Ce qui revele" a également été acheté mais hélas je ne l'ai pas trouvé!!

L'histoire :

A bord d'un vaisseau spatial, le Palmyra, se trouvent le capitaine Hummel Costa  âgé de cinquante ans, son jeune second, Breg et une jeune femme,  Lenoor, qui a eu une liaison avec Breg lors de la traversée. Lenoor est évaluatrice planétaire et tous les trois sont employés par la compagnie Herthe pour une mission d'évaluation sur une planète isolée, Arrhenius.

Laissant leur vaisseau en orbite, ils empruntent l'atterrisseur pour se rendre sur la planète mais leur arrivée se passe particulièrement mal, Breg meurt et Hummel y laisse un bras et ses jambes.

Aucun secours ne leur est envoyé et Lenoor constate deux choses : le peu de considération des grandes compagnies pour leurs employés mais aussi l'isolement des colonies des confins que les grandes compagnies ne souhaitent pas y créer de véritables liaisons commerciales.

Plusieurs saisons passent avant l'arrivée du vaisseau Tremaine commandé par Cornelis Manneken qui voyage avec sa femme,Rianne, sa fille et son fils Dies, un ado boutonneux .

Lenoor  parle aux deux hommes d'un projet de création d'une petite compagnie qui se chargerait des liaisons avec les planètes des confins et qui serait respectueuse de ses pilotes.

Ils décident de se retrouver sur la planète Brig Ijzeri où Cornelis se rend régulièrement.

Cornelis Manneken se rend compte qu'une grande compagnie, pour laquelle il  travaille régulièrement,  a refusé de reconduire leur collaboration.

Il en déduit que leurs projets ont été éventés.

Alors qu'ils se rendent sur Efremo pour démarcher ses dirigeants, ils sont précédés par Caspar,  un représentant de AllianCo mais, malgré tout,  ils obtiennent le marché.

Sur la planète suivante, ils rencontrent Mathy qui dispose des ressources financières et  capacités juridiques dont ils ont besoin.

La compagnie "Spire" est créée au grand dam des compagnies plus importantes qui vont leur mener la vie dure.

Cornelis recherche dans l'espace les restes d'une ancienne civilisation qui aurait été à l'origine des portes permettant de voyager sur des distances importantes, alors Mythe ou réalité???

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé la description des mondes où vont aller les quatre associés mais rapidement la compagnie s'étend mais en gardant toujours une certaines éthique l'amenant à embaucher des pilotes capables et à respecter les planètes.

On s'intégre rapidement à l'univers que retrace l'auteur.

Les personnages sont attachants et l'on a hâte de  poursuivre sa lecture.

Il n'y a pas trop de technicité, j'avoue que cela me rebute dans certains romans...

Je ne suis pas une experte en science fiction même si j'ai adoré Dune mais j'ai le sentiment que le roman est d'une réelle qualité.

J'ai beaucoup aimé et je vais entamer le volume 2.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 août 2018

140/ A.I. Zlato et "Chaestem et les origines, livre1"

Bonjour,

chaestem

A.I.Slato est un auteur français et c'est une femme... en lisant le roman, je pensais qu'il s'agissait d'un roman anglo saxon et écrit par un homme hi hi!!

Je lis de temps en temps un roman de science fiction et ici cela a un petit coté policier mais j'y reviendrai.

L'histoire :

Nous sommes dans le futur où la vie dans l'univers H est régi par une Machine qui  cherche à maintenir l'équilibre.

Elle a été créée par les anciens, suite à la surpopulation du monde.

La Machine est située dans une tour d'une hauteur vertigineuse.

Plusieurs événements viennent perturber ce bel équilibre : des actes de sabotage dans l'une des usines mais surtout la mort d'enfants âgés de 11 à 13 ans.

La Machine charge de l'enquête un premier inspecteur qui fait défection puis une inspectrice,  Baley.

Baley travaille toujours seule mais cette fois la Machine lui adjoint un coéquipier, Paul. Ce dernier est chercheur au laboratoire de Sciences Anciennes et s'interesse à l'histoire des origines. Si Baley fait partie du premier cercle et dispose d'un implant sophistiqué la maintenant en contact avec la Machine, Paul vit en périphérie et n'a aucun implant.

Il est le compagnon d'Edgar, le kandron.

Baley finit par se rendre compte que tous les enfants décédés ont des parents faisant partis d'une très ancienne religion, mais est ce bien la cause du Problème?

Afin de régler la situation de la surpopulation, les anciens ont créé les espaces, des lieux différents mais existant dans des temps identiques.

Les passerelles sont chargées de maintenir les espaces séparés.

Il existe un groupe d'humains totalement à l'écart et qui construisent un vaisseau spatial afin de quitter leur univers.

Les kandrons vivent quant à eux dans un temps inversé, leur passé étant le futur des humains.

Edgar cherchent à modifier le futur des humains et donc son passé afin d'éviter le chaos et peut être retrouver son aimée.

Les autres espaces O, M, ont eu aussi une machine et les options retenues ont été légèrement différentes. Mais la Machine de l'espace H est en train de créer "index" chargé de coordonner les différentes machines et  voué à lui donner une puissance encore plus grande.

Mon avis :

Il faut aimer les sagas de science fiction..

L'histoire est compliquée mais les personnages sont attachants : Paul, Edgar, Iris, la fille de Baley.

J'ai bien aimé le temps inversé des Kandrons...

Je n'ai pas pu lâcher mon livre mais hélas ce n'est pas demain que je pourrai lire la suite ... La publication des deux derniers volumes est récente et je doute l'avoir bientôt à la médiathèque. quel dommage!

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :