03 décembre 2018

50 année 2/ Hjorth et Rosenfeld, Dark secrets tome 3 "la fille muette"

Bonjour,

fille muette

J'avais pris ce roman sans imaginer une seule seconde qu'il s'agissait de la suite de la trilogie dont je vous ai déjà parlé, à savoir Dark secrets.

Imaginez ma satisfaction...

En plus c'est un roman récent paru en octobre 2018...

L'histoire :

Toute une famille, les Carlsten, est assassinée dans la maison qu'elle occupe dans une petite ville située dans les forêts  du Värmland.

Erik, à qui l'enquête est confié fait appel à la brigade criminelle.

Cette dernière se rend compte rapidement, au vu des traces de pas, qu'un autre enfant devait se trouver dans la maison lors du massacre et identifie la survivante comme étant Nicole âgée de 10 ans qui était hébergée par sa tante en raison d'un déplacement professionnel de sa mère.

Nicole a disparu et il faut la retrouver rapidement en raison du froid qui sévit dans la région

L'enfant est retrouvée dans une anfractuosité d'une célèbre grotte proche du lieu des crimes alors que le tueur est déjà sur sa piste.

Nicole est en état de choc et ne parle pas. Elle se raccroche à Sébastian Bergman, qui a réussit à la retrouver en premier. Sébastian, de son coté, s'attache à cette petite fille qui a l'âge qu'aurait eu Sabine, sa fille disparue dans un tsunami. Il la fait dessiner afin qu'elle puisse évacuer le stress subit et découvre qu'elle arrive, par ses dessins, a communiqué et a montré ce qu'elle a vécu en remontant le temps.

Cachée dans un premier temps dans une planque de la police avec sa mère,  elle est localisée par les  journalistes permettant au tueur de finir le travail.

Sébastian se décide à accueillir Nicole et sa mère dans son vaste appartement.

L'enquête se poursuit mettant en évidence un lien avec les projets d'extraction d'une compagnie minière. Les victimes étaient écolos et ne voulaient pas vendre leur maison de famille à la compagnie, paralysant ainsi un important projet et privant les autres voisins de la vente lucrative de leur bien. Un par un les vendeurs potentiels sont sous le feu de l'enquête  pour en arriver à une dénouement inattendu.

Mon avis :

Ce dernier opus m'a donné un sentiment de malaise.

L'enquête vous saisit et on a envie de savoir pourquoi cette famille a été tuée, enfants compris...l'argent, on s'en doute, mais par qui... les possibilités sont nombreuses avec quelques fausses pistes. Le roman est bien fait...

La protection de Nicole laisse quand même à désirer quand on voit que le tueur est sur sa piste. Il n'y a aucune protection lorsqu'elle se trouve chez Sebastian et plus grave on la laisse regarder par la fenêtre alors que les journalistes l'ont photographiée ainsi lorsqu'elle se trouvait dans la planque... donc quelques invraisemblances, mais sinon il n'y aurait plus de roman...

Ce qui me gène est le coté glauque des enquêteurs de cette brigade. Sébastian s'en sort plutôt bien d'ailleurs dans son rôle d'anti héros, je ne dis pas qu'il est sympathique mais il prend de l'épaisseur et n'est plus seulement un coureur de jupons invétéré, c'est mieux.

Par contre, du coté des autres membres de la brigade ce n'est pas terrible.

Ils se mêlent sans arrêt des affaires de leurs collègues au détriment de leur propre travail, ainsi Billy fait une expertise génétique pour prouver que Sébastian est le père de Vanja, cette dernière n'est pas en reste et dévoile la vie privé de Sébastian dans un pur élan de malveillance  et j'oubliais Billy qui devient un vrai psychopathe tueur de chats à ses moments perdus.

On le devinait déjà lors du précédent opus mais là c'est un peu trop hi hi!!

Le chef de cette brigade est un type falôt sans réelle épaisseur, peu impliqué par l'enquête...

Bref tout cela me laisse une impression bizarre, c'est un peu too much!

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


01 décembre 2018

49 année 2 / David Lagercrantz et " Indécence manifeste"

Bonjour,

indecence manifeste

Ayant pris Millenium 4, je pense que j'ai emprunté dans la foulée Indécence manifeste du même auteur.

Ce roman est paru en 2016 et je crois qu'il a eu un certain succès.

L'histoire :

Alan Turing est retrouvé mort et tout laisse à penser qu'il s'agit d'un suicide.

Le jeune inspecteur Léonard Corell est chargé de l'enquête sachant qu'il est sous pression car on lui demande de conclure cette enquête sensible dans les plus brefs délais.

Car Alan Turing n'est pas n'importe qui. Il s'agit du brillant scientifique qui a permis, grâce à son " ordinateur" Enigma, de mettre fin prématurément à la guerre de 1945.

Mais cet esprit brillant était aussi un homosexuel à une époque où ceux-ci étaient encore condamnée pour indécence manifeste, ce qui a été le cas de Turing, deux ans avant sa mort.

Mon avis :

Je l'ai emprunté, pensant à un roman policier, ce qu'il n'est pas, enfin pas vraiment.

Donc un bémol...

Les points positifs : une peinture de l'époque qui m'a beaucoup plu.

Alan Turing est un grand méconnu de l'histoire même si, je crois, des livres et films sont parus récemment.

J'ai aimé la figure de l'inspecteur Corell, qui a vécu dans l'opulencence et une vie intellectuelle riche dans son enfance et le début de son adolescence, avant la perte de toute la fortune familiale. Son père, qui était également un écrivain réputé, s'est suicidé et sa mère semble avoir été dépassée par la situation, ne prodiguant aucune affection à son fils.

Corell est un déclassé qui méprise son travail mais est également fasciné par lui. Il finit par se passionner par la vie de Alan Turing et se découvrir dans le même temps.

Il découvre aussi l'homosexualité de sa tante qui l'adore et c'est un grand choc, enfin pour lui car dans le roman, on le devienne rapidement.

On sait par l'épilogue que l'inspecteur Corell change de voie et est l'époux de Julie... j'aurais aimé en savoir plus...

Je pense que c'est typiquement le genre de roman que l'on aime ou déteste. Il a beaucoup de positif selon moi mais j'ai eu le sentiment de rester un peu sur ma faim.

Cependant c'est un roman qui sort complètement du lot et que j'ai beaucoup apprécié et qui m'a donné envie de lire sur cette période de notre histoire.

 

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 novembre 2018

47 année 2/ David Lagercrantz et " Millenium 4"

Bonjour,

millenium 4

 

David Lagercrantz est un journaliste et un auteur suédois né en 1962.

Il a pris la suite de Stieg Larsson, l'auteur de la trilogie Millenium.

Comme beaucoup j'avais adoré ces romans dont l'auteur était mort juste au moment de la publication, ce qui a encore plus, je crois, participé à l'aura romantique de cette trilogie.

Je me souviens qu'il s'en était suivi et c'est moins romanesque,  un litige sur les droits d'auteur entre la compagne de l'auteur ( ils n'étaient pas mariés et Stieg Larssin n'avait pas réglé sa succession) et les parents de ce dernier, enfin il me semble.

J'avais lu le premier tome avec enthousiasme, le second également mais le troisième, je l'avais trouvé un peu moins bon, enfin tout est relatif car je m'étais plongée avec délices dans la vie de Lisbeth Salander...

Ce quatrième volume est paru en 2015 mais j'avoue avoir beaucoup hésité à le lire.

Et là j'ai sauté le pas...

Je me suis placée, pour le lire, hors du débat genre faut il ou non une suite sans l'auteur initial, est-ce un truc commercial pour exploiter un filon...

de toute façon, tout est commercial...

Je me place juste sous l'angle : est-ce un bon roman ou pas, le reste m'indiffére.

L'histoire :

On retrouve Mikael Blomkvist en difficulté au sein du journal qu'il a fondé avec Erika. D'une part il est attaqué sur le plan journalistique et décrit comme un "Has Been" et d'autre part le grand groupe qui le soutient souhaite modifier sa ligne éditoriale.

Dans le même temps, Mikael Blomkvist est contacté par l'assistant du docteur Frans Balder, une sommité en matière d'intelligence artificielle. Cet assistant s'inquiéte pour son mentor qu'il trouve changé,  inquiet et rappelle qu'il a vu ses travaux précédents être volés en raison d'une intrusion. Mikael n'est pas spécialement intéressé mais il identifie la femme qui a aidé Frans Balder comme pouvant être Lisbeth. Ce point donne une tout autre coloration au tuyau qu'on vient de lui donner.

Il n'a pas eu de ses nouvelles depuis longtemps mais il sait qu'elle peut accéder à son propre ordi et il y a créé un fichier qu'il a appelé " la boite à Lisbeth"

Frans Balder se sent menacé mais veut protéger son fils autiste qu'il vient juste de récupérer. Il se sent coupable de ne pas avoir su protéger cet enfant de 8 ans qui a fait l'objet de mauvais traitements de la part de son beau père Lasse, un acteur sur le déclin. Il découvre que son fils adore dessiner et dispose d'une mémoire extraordinaire pour donner à ses oeuvres un réalisme étonnant. Frans est fasciné par le dessin qu'a fait son fils d'un simple feu rouge.

Alors qu'il se décide à contacter Mikael Blomkvist afin de lui confier ce qui l'effraie, Frans Balder se fait assassiner, manifestement par un professionnel, sous les yeux de son fils.

Gustav est restitué à sa mère et un psychologue ( médiocre) est chargé de le faire parler, ce qui s'avère difficile car il n'a jamais dit un mot. Il propose à Hanna, la mère de Gustav, de l'accueillir au sein de son centre d'accueil.

Mikael Blomkvist, en allant interroger une proche de la victime, découvre où se trouve le fameux feu rouge. Il pense alors qu'il s'agit d'un dessin de Frans mais rapidement se rend compte que Gustav a le syndrome du savant et que c'est lui l'auteur de ce que l'on peut qualifier d'oeuvre d'art.

Mikael demande l'aide de Lisbeth et lui demande notamment  si le centre d'accueil est fiable. Lors de ses recherches, Lisbeth se rend compte que de faux mails sont envoyés au centre d'accueil afin de faire sortir Gustav.

Elle arrive en même temps que le tueur et sauve l'enfant au péril de sa vie. Tous deux disparaissent.

Mon avis :

Le roman se met vraiment bien en place et personnellement je me suis laissée emportée.

La mort de Frans arrive, c'est vrai assez tard dans le roman, mais je n'ai pas trouvé que l'intrigue était trop longue à se nouer car il y a de nombreux personnages, des histoires dans l'histoire et il fallait que tout cela s'amalgame. J'ai été emportée par le roman et j'avais du mal à le lâcher pour vaquer à mes activités normales.

L'histoire est complexe mais tout à fait aisée à suivre.

Bien sûr Lisbeth arrive à temps pour comprendre qu'une menace pèse sur Gustav, bien sûr ce dernier est un véritable génie et il saura craquer le code qui permettra de tout dénouer... bien sûr c'est un peu facile mais malgré tout on adore.

L'histoire de Lisbeth est au centre du roman et l'on en sait davantage sur cette mystérieuse jeune femme.

Vous avez compris, j'ai bien aimé et je trouve que l'auteur a su relever le défi de nous conter une suite à la trilogie Millenium.

A bientôt

 

23 novembre 2018

45 année 2/ Hjorth et Rosenfeld, Dark secrets tome 3 "le tombeau"

Bonjour,

 

 

dark secrets 3

 

 

Comme j'avais  apprécié le tome 1, puis le tome 2 de cette trilogie, je me suis jetée sur le tome 3 qui s'appelle «  le tombeau »

 

 

L'histoire ;

 

Sébastian se remet doucement de ses blessures ( tome 2) et de la pneumonie qu'il a contractée dans la foulée.

Ellinor vit toujours dans son appartement mais Sébastian songe à lui faire quitter les lieux. Elle est gaie et agréable à vivre , s'occupe de lui avec tendresse mais il a du mal à supporter son comportement quelque peu dysfonctionnel et le fait qu'elle vive dans une sorte de monde chimérique.

Elle a aussi gardé par devers elle, mais Sébastian l'ignore, les documents que Trolle lui avait remis sur le père de Vanja. Ellinor veut protéger Sébastian et prend contact avec Valdemar en prétextant la création d'une entreprise.

 Vanja, de son coté, tente de décrocher une formation de 3 ans au FBI.

Ursula vient d'être quittée par son mari Michael et se noie dans le travail en cachant le fait qu'elle est désormais seule.

Billy entretient toujours une liaison avec My. Cette dernière lui propose de vivre ensemble mais Billy hésite car ils ne se connaissent finalement que depuis trois mois. Il pense également que Vanja et My risquent de ne pas vraiment s'entendre.

Billy sait que Sébastian a eu une liaison avec la mère de Vanja mais n'a pas imaginé que Vanja est sa fille.

 

Six corps sont retrouvés dans la montagne par deux randonneuses. Il s'agit de quatre adultes et de deux enfants.

Aucun groupe n'a disparu dans ce secteur et l'enquête montre que tous ont été tués par balles.

La Brigade criminelle nationale est appelée à la rescousse et toute l'équipe, Vanja, Torket, Ursula, Billy et Sébastian s'envolent à östersund, dans le Jämtland. S'y ajoutent Jennifer récemment embauchée pour remplacer Vanja.

Jennifer n'est pas une inconnue car on l'a déjà rencontrée dans le volume précédent. Elle était simple agent et recherchait un enfant disparu.

C'est au moment de ce départ que Sébastian réalise que sa fille va vraisemblablement partir trois années aux USA.

 

Shibeka Kahn recherche désespérément son mari, disparu subitement 10  années auparavant, la laissant seule avec deux enfants alors en bas âge.

Shibeka tente de contacter les médiats et finalement, contre toute attente, Lennart Stridh, un reporter qui s'occupe d'une émission d'investigations, la contacte pour qu'elle lui raconte son histoire. Elle explique avoir fuis l'Afghanistan avec  leurs deux enfants pour rejoindre la Suède via l'Iran, la Grèce et avoir obtenu l'asile politique après la disparition de Hamid. Ce dernier ne les aurait jamais abandonnés selon elle et point étrange, un homme se comportant comme un policier l'a contactée après cette disparition et l'a interrogée sur les personnes que le couple avait rencontré et sur ce qu'ils avaient emporté. Un ami Saïd a également disparu peu après cette rencontre.

Le reporter décide d'examiner cette affaire de plus prés car Saïd n'avait aucune raison de disparaître et l'enquête de police avait été classée confidentielle ;

Le roman comporte deux volets :

  • l'aspect personnel avec les relations entre Sébastian et Vanja et celles entre Sébastian , Ursula et Ellinor.

  • L'aspect enquête policière qui met en relation les corps retrouvés et la disparition étrange de deux afghans.

S'y ajoute un journaliste intéressé par l'histoire de Shibeka et qui est victime d'un accident mortel.

Le père de Vanja est quant à lui incarcéré en raison de malversations financières mises au jour par le dossier remis à la brigade financière par Ellinor.

Le tout sur fond de possible terrorisme.

 

Mon avis

 

J'avoue avoir été plus intéressée par la partie enquête policière laissant ainsi un peu de coté la vie de Sébastian.

Je pense qu'à ce stade de ma lecture j'ai eu le sentiment que le personnage de Sébastian était trop artificiel.

D'une part il y a l'homme ravagé par la perte de sa femme et de son seul enfant lors du tsunami, essayant de compenser le vide de son existence avec les femmes prises au hasard... et métamorphosé par la découverte d'une fille adulte et avec laquelle il a de nombreux points communs,

jusque là je pouvais comprendre

et d'autre part l'homme qui enchaîne magouilles et tripatouillages, au point de risquer de gâcher l'avenir de sa fille.

Là j'ai du mal à concilier ces deux aspects du personnage bien qu'il soit décrit comme égocentrique.

Par contre, l'intrigue policière est haletante et on s'interesse beaucoup à la vie des autres personnages dont Ursula, quittée par son mari, Billy qui hésite à habiter avec son amie, et aussi les victimes collatérales de l'enquête dont la femme et le fils aîné de Hamid.

J'ai vu que les romans ne s'arrêtent pas au volume trois et d'autres titres seront, je l'espère, traduits.

J'ai apprécié cette lecture qui est riche et foisonnante sans être confuse ou lourde. Je trouve quand même que cette équipe d'enquêteurs est parfois un peu glauque dans la mesure où chacun a l'air de passer beaucoup de temps à épier ses collègues!!

A bientôt

Posté par eoghan à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 novembre 2018

43 année 2/Hjorth et Rosenfeld " Dark secrets, le disciple"

Bonjour,

 

dark secrets 2

 

 

Comme j'avais beaucoup apprécié le tome 1 de cette trilogie, je me suis jetée sur le tome 2 qui s'appelle «  le disciple »

 

 

L'histoire ;

 

Un homme rentre de voyage après un séjour d'affaire en Allemagne ( enfin, je crois)

Son voyage de retour accumule retards et avion annulé, mais son arrivée chez lui est pire, puisqu'il découvre sa femme morte égorgée.

La Police criminelle nationale est immédiatement chargée de cette enquête, il s'agit là de la quatrième victime d'un tueur qui imite des meurtres plus anciens, ceux  de Hinde, un tueur en série que Sébastian a réussi à faire arrêter. Il lui a également consacré deux livres qui ont été des best-sellers.

 

Pendant ce temps, Sébastian ,qui n'a toujours pas réintégré la Brigade criminelle, passe son temps à épier Vanja Lithner, la fille qu'il a eu d'Anna Eriksson.

Avec le temps, il devient de plus en plus jaloux de Valdemar, son père légitime, et demande à Trolle Hermannsson, un ancien collègue peu scrupuleux de trouver des éléments de nature à le discréditer.

Il continue également à avoir des relations sexuelles avec différentes femmes trouvées ici et là dont Ellinor .

Afin d'être plus proche de sa fille, Sébastian obtient de participer gratuitement à l'enquête, faisant valoir qu'il connaît bien Hinde.

C'est ainsi qu'il découvre que la dernière victime avait été sa

maîtresse peu de temps auparavant.

 

Le lien entre chacune des victimes est donc Sebastian. Les trois premières victimes ont été ses maîtresses vingt ans auparavant. S'agissant de la dernière victime, Sébastian pense avoir été suivi. Il contacte Trolle, finit par lui raconter qu'il a une fille et Trolle fait tout pour l'aider et protéger Anna.

 

Malheureusement Trolle Hermandsson est assassiné alors qu'il voulait arrêter le tueur.

 

Quel lien unit  Hinde, privé de tout contact avec l'extérieur et le tueur en série qui l'imite.

 

 

 

Thomas Haraldsson, le policier médiocre du précédent roman, est devenu directeur du centre pénitentiaire où Hinde se trouve détenu.

 

Toujours affamé de reconnaissance professionnelle, Thomas Haraldsson veut résoudre seul l'enquête commettant de nombreuses fautes,  mettant même en danger, par sa bêtise, son épouse et favorisant l'évasion de Hinde.

 

 

 

Mon avis

 

 

 

L'imitateur est un thème assez fréquent, le fait que celui-ci soit en contact avec le criminel initial l'est aussi.

 

Pourtant les auteurs réussissent à nous tenir en haleine.

 

Tout d'abord on est pris par l'intrigue elle-même et le personnage de Hinde est assez fascinant, même si on a de la peine pour l'enfant qu'il était. De même son imitateur est un homme paumé et surtout bousillé par une enfance difficile.

 

On est intrigué par le devenir des relations entre Sébastian et Vanja même si l'on épouve peu de sympathie pour la fille désagréable et suffisante qu'est Vanja. Le personnage de Billy est plus intéressant. Il se rend compte que Vanja ne lui laisse que les tâches subalternes et il se rebiffe avec l'aide de sa nouvelle copine My.

 

Mais c'est lui qui découvrira le secret de Vanja à la fin du roman, ce qui donne vraiment envie de poursuivre par la lecture du troisième volume.

On se doute que Thomas, le policier devenu directeur de prison, devra aussi s'expliquer avec son épouse et on attend ça avec une certaine impatience.

 

Sébastian est toujours englué dans sa relation avec Ellinor,

 

Bien sûr on se demande comment un directeur de prison ayant des détenus aussi dangereux que Hinde, peut être aussi naïf et stupide mettant tout le monde en danger.

Franchement je ne connaissais pas ces deux auteurs avant une date récente et je trouve qu'ils sortent vraiment du lot, affaire à suivre donc...

A bientôt

 

Posté par eoghan à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15 novembre 2018

41 année 2/Michael Hjorth et Hans Rosenfeld et " Dark secrets"

Bonjour,

 

dark secrets

 

Michaël Hjorth est né en 1963 en suède. C'est un scénariste essentiellement de télévision.

À partir de 2011, il publie, en collaboration avec Hans Rosenfeld des romans mettant en scène le profileur Sébastian Bergman.

Ce roman, écrit en 2011, a été traduit en 2014.

 

L'histoire :

Un jeune garçon de 16 ans, Roger Eriksson, est déclaré disparu par sa mère. Le week end se passe sans qu'aucune investigation ne débute et, le lundi matin, Haraldsson découvre le dossier en prenant son service. Ce dernier estime être un bon policier mais il se montre aigri de ne pas avoir obtenu le poste de chef pour lequel il avait postulé. Cette promotion est revenue à une femme, Kerstin Hanser, avec lequel il a des difficultés à s'entendre.

Voyant qu'aucun avis de recherche et aucune investigation n'ont encore été diligentés, Haraldsson se démène pour trouver des indices et entendre des témoin, même s'il est persuadé que Roger a simplement fugué.

Sa supérieure Hansen  est furieuse lorsqu'elle découvre que la disparition de l'adolescent n'a pas été correctement traitée par le service de permanence du week end. Elle ordonne une battue et le corps du jeune homme est alors découvert.

Estimant Haraldsson incompétent pour une telle enquête, elle fait appel à la brigade criminelle dirigée par Torkel, assisté de Billy Rosen et de Vanja.

Torkel se rend sur les lieux avec  l'assistance d'Ursula une profileuse qui est également sa maitresse.

L'autopsie montre qu'il manque une partie du coeur de la victime.

Alors que les interrogatoires ont lieu, Lisa, une amie de Roger, soutient que ce dernier a passé la soirée avec elle. D'autres témoignages viennent contredire cette affirmation, mais Lisa maintient sa version. Celle-ci est cependant battue en brèche par des images de caméras de surveillance.

De son coté, un ancien profiler de l'équipe, Sébastian,  se rend dans la ville où a eu lieu le crime , le hasard veut que cette maison est située en face de celle de la mère de Leo Lundin, un élève qui a harcelé la victime au sein de son ancien lycée.

Sébastian avait coupé les ponts avec sa famille depuis de très nombreuses années. Plus récemment il a été éprouvé par la mort de son épouse Lily et de sa fille Sabine.

Il découvre en vidant la maison de sa mère plusieurs lettres anciennes semblant indiquer qu'il a eu un enfant d'une de ses liaisons. Il décide de rejoindre l'équipe criminelle afin de retrouver la jeune femme susceptible d'avoir eu son enfant.

L'enquête se poursuit avec l'analyse de la vidéo surveillance, la mise en cause du concierge puis du proviseur de son nouveau lycée et enfin de son professeur principal.

Roger semble avoir eu besoin d'argent afin de pouvoir s'habiller comme ses camarades de classe plus aisés.

 

Mon avis :

En tout cas cette série est prometteuse. On se sent concerné par Sebastian, intrigué par l'enquête et le pourquoi de la mort de ce jeune homme mais on se demande aussi si Sébastian arrivera à retrouver son ancienne amie et l'enfant qu'elle a pu avoir.

Le roman parle de la difficulté à être un couple et à être des parents, des silences et des mensonges et ce jusqu'à la dernière page.

Aucun temps mort, des histoires qui se croisent et un roman positivement passionnant...

Je vais lire, ou tenter de lire la suite déjà parue.

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 septembre 2018

11 annee 2/ Kjell Eriksson et " la princesse du Burundi"

Bonjour,

41vUajXeEzL

Le deuxième roman de cet auteur que je lis. Il a obtenu le prix du meilleur roman policier suédois en 2002.

L'histoire :

Petit John est retrouvé assassiné à l'endroit où les chasse neige amène la neige retirée des rues. Avec son frère aîné Lennart, ils avaient été de petits malfrats bien connus de la police locale mais depuis plusieurs années Petit John était rangé.

Il était au chômage depuis quelques mois et sa femme Berit s'inquiétait beaucoup de leur devenir  et pensait à leur fils de 14 ans, Justus.

Petit John était soudeur mais il avait été licencié par son patron suite à une baisse d'activité selon ce dernier, mais plutôt pour incompatibilité d'humeur selon un autre salarié.

Toutefois Petit John, passionné qu'aquariophilie, avait des projets que l'on découvre au fil de l'enquête.

Ann Lindell, tout au moins au début de ce roman, n'exerce pas son métier d'enquêteur à la criminelle, elle se trouve en effet en congés parental suite à la naissance de son fils qu'elle élève seule. C'est son second, Ola Haver, qui dirige l'enquête.

Dans le précédent roman, elle avait été enceinte d'une relation d'un soir et elle envisageait un éventuel avortement...

La princesse du Burundi, qui donne le titre à ce roman, est en réalité le nom d'un poisson.

Mon avis :

Une enquête dans les milieux pauvres de Uppsala, dans la banlieue de Stockholm... un univers triste et déprimant, sans avenir et sans rêve, sauf celui qu'avait John et qui n'a pas vraiment abouti...

Mon avis sur ce livre est partagé :

- d'un coté la peinture de cette société suédoise qui a été souvent montrée en exemple est dramatique pour les gens modestes qui n'ont aucune perspective : délinquance, petit boulot et mépris des dirigeants... cette peinture de la société est remarquable!

- d'un autre coté j'ai trouvé le roman lent ( est ce une critique ?) très lent et pesant...

Maintenant il y a une sorte d'atmosphère dans ce roman qui fait que j'ai quand même apprécié mais on n'en sort pas avec la pêche, il faut le savoir. Perso, après l'avoir lu, j'avais le moral à zero hi hi!

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 septembre 2018

10 annee 2/ Kell Eriksson et " le cercueil de pierre"

Bonjour,

le cercueil de pierre

L'auteur :

Kjell Eriksson, né en en 1953 en suède, est l'auteur de plusieurs romans policiers.

C'est un lisant celui-ci que j'ai eu l'impression d'en avoir au moins lu un mettant en scène Ann Lindell mais je n'en suis pas très sûre.

Ce roman, " le cercueil de pierre" date de 2001 et a été traduit en français en 2010.

L'histoire :

Une jeune femme et sa fille de six ans se font renverser par un chauffard, la fillette meurt sur le coup et la mère dans les minutes qui suivent. Le père, Swen-Erik Cederen, a disparu et il est soupçonné d'avoir assassinée sa famille pour refaire sa vie avec sa maîtresse.

Finalement il est retrouvé mort dans sa voiture qui d'après les traces est bien celle ayant causé la mort de sa femme et de sa fille. La police conclut à un double assassinat suivi d'un suicide... la maîtresse n'est pas identifiée et elle ne se manifeste pas, au moins dans un premier temps.

Son associé déclare tout ignorer des infidélités de son ami avec lequel il a créé une entreprise pharmaceutique.

Quelque temps plus tard, la même entreprise est mise en cause par des défenseurs de la cause animale.

Gabriella Mark affirme, anonymement, que son amant n'a pu se suicider comme on le décrit mais avant qu'elle ait pu s'expliquer, elle est, elle aussi, assassinée...Une sorte de voiture utilitaire rouge est aperçue à proximité de sa ferme rénovée.

Une annotation de Gabriella les fait remonter à un certain Pälle que la police n'arrive cependant pas à identifier. L'enquête se poursuit à Malaga où Medforst a un associé espagnol.

Des anomalies financières sont relevées.

Swen-Erik Cederen a également acquis, avec de l'argent de l'entreprise, un terrain en République Dominicaine...

Ann Lindell, qui a quitté six mois auparavant Edvard, se rend compte qu'elle l'aime toujours et c'est réciproque. Le couple se retrouve là où réside son ami et envisage de vivre ensemble. Mais Ann, qui a eu entre temps une aventure d'un soir, découvre être enceinte.

Mon avis :

Le roman date de 2001 et n'est pas de première fraîcheur, si j'ose dire... toutefois le sujet abordé, à savoir les dérives de l'industrie pharmaceutique sont d'une totale actualité.

J'ai aimé le personnage d'Ann Lindell avec ses failles et ses préoccupations personnelles, ça l'a rend tout à fait normale. Petit bémol, c'est parfois un peu longuet...

Si la personnalité de Gabriella émerge de l'enquête, ce n'est pas le cas de l'épouse et il existe, la concernant, beaucoup de zones d'ombre. On aurait aimer mieux la cerner.

L'enquête est intéressante même si elle manque un peu de tonus à mon goût. Ainsi lorsque la maîtresse est enfin identifiée, on pourrait penser qu'elle est rapidement interrogée mais non, c'est remis au lendemain et elle est assassinée entre temps.

De même, la fin me paraît peu crédible avec l'intervention du personnage de la mère qui, finalement, permet de dénouer l'intrigue ou à tout le moins une partie de celle-ci... C'est tout à fait artificiel et j'ai été un peu déçue.

Je ne pense pas avoir lu le roman qui introduit la série mais celui-ci se laisse lire agréablement même s'il n'est pas à la hauteur des grands auteurs nordiques.

Comme j'en ai emprunté deux du même auteur, vous aurez droit à une seconde fiche de lecture.

A bientôt

Posté par eoghan à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 août 2018

131/ Camilla Lackberg et "Cyanure"

Bonjour,

9782330001346

Un petit roman aujourd'hui...

Il a été publié en 2006 en suède et traduit en France en 2011.

L'histoire :

Martin Molin, policier et collègue de Patrick Hedstöm,    a  cédé à sa petite amie et est venu fêter Noël avec sa famille dans une ancienne colonie de vacances luxueusement restaurée située sur l'ile de Välo. Il est présenté au grand père, un ancien homme d'affaires richissime.

A table, alors qu'il vient d'annoncer qu'il a décidé de déshériter ses proches, le vieillard  s'écroule et Martin Molin détecte une odeur d'amande. Le vieil homme a été assassiné au cyanure.

La tempête de neige, qui s'est abattue sur les lieux, empêche de recourir à la police et le corps est gardé en chambre froide. Martin décide de commencer les investigations en interrogeant tous les membres de la famille. Un nouveau mort est cependant à déplorer.

Mon avis :

une sorte de petite douceur à la "Agatha Christie" : Un lieu clos et un nombre restreint de suspects potentiels.

Cela se laisse lire agréablement mais heureusement que je l'ai emprunté car j'aurais râlé d'avoir à payer pour un roman qui est sympa mais pas bouleversant d'originalité et mince comme une feuille de papier à cigarette!!

Donc vous avez compris, j'ai lu ce roman en un après midi, j'en garde un bon souvenir mais allez plutôt l'emprunter hi hi!!

A bientôt

Posté par eoghan à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 août 2018

130/ Arne Dahl et "Prenons la place des morts"

Bonjour,

9782330075422

Quelques mots sur l'auteur.

Arne Dahl est le pseudonyme de Jan Arnald.

Il est né en 1963 en Suède.

Il a été un journaliste, critique littéraire, scénariste et romancier. Principalement connu pour des romans policiers écrits sous son nom de plume, ses livres sont traduits en plusieurs langues.

On le compare souvent à Maj Söval et Per Wahlöö, le couple, auteurs de romans mettant en scène Martin Beck, des romans que j'avais adorés et que je recommande vivement!!

L'histoire :

Le roman débute avec la tragique déportation en 1933 de milliers de personnes dont un enfant sur ce que l'on a appelé l'île aux cannibales, située en Sibérie. Ils ont en effet été abandonnés sans eau avec juste une montagne de farine...

On découvre ainsi les horreurs vécues par notamment ce jeune enfant qui arrive à survivre.

Bien plus tard, à notre époque, un chirurgien esthétique est retrouvé pendu chez lui en Belgique. Il travaillait sur un projet secret de l'europe visant à l’identification de terroristes ayant eu recours au bistouri.

Un autre crime a lieu : celui d'un trafiquant d’armes albanais est abattu lors d’une rixe dans un bar à Stockholm.

Et enfin un député écologiste au Parlement européen est assassiné à coups de couteau.

Les crimes ont lieu dans des îles qui ont servi de prison.

A chaque fois la situation paraît simple et l'auteur des faits ou le suicide sont clairement établis. Mais les membres du groupe Opcop ont des doutes et l'enquête montre qu'il existe des liens entre les victimes. Elles ont participé à un curieux programme visant à créer une sorte de surhomme.

On parle ici d'un tueur génétiquement modifié qui se venge.

Mon avis :

Je dois avouer que je n'ai pas vraiment accroché, l'intrigue m'est apparue compliquée, touffue voire confuse. Quantité de personnages ... mais surtout je ne me suis jamais sentie concernée par leur histoire.

J'ai été vite larguée et je n'avais pas vraiment envie de suivre l'intrigue...

Je suis allée jusqu'au bout mais sans grande conviction.

A bientôt

 

Posté par eoghan à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,