14 août 2018

135/ Aro Sainz de la Maza et " le bourreau de Gaudi"

Bonjour,

le bourreau de gaudi

Je n'ai pas beaucoup d'infos sur cet auteur né en 1959 à Barcelone. Il s'agit de son premier roman policier qui a obtenu le prix international RBA du roman noir.

Mon exemplaire est paru chez Actes Sud en 2014 et je ne sais pas si l'auteur a commis un autre roman depuis cette date.

L'histoire :

Elle se déroule à Barcelone, comme le titre le suppose, et à la veille de la venue du pape qui doit consacrer la Sagrada Familia.

Un homme important est enlevé et retrouvé brulé vif accroché au balcon d'une des villas créées par Gaudi.

Milo Malart, qui avait été écarté de son travail de policier, est réintégré au sein de l'unité chargée d'enquêter sur ce meurtre.

Il était suspendu sans solde depuis deux mois, suite au suicide de son neveu, Marc, avec sa propre arme de service laissée négligemment sur un meuble.

Il est rappelé en raison de ses compétences ayant abouti précédemment à l'arrestation d'un tueur. Son amie, la juge Susana, a contribué à cette réintégration.

Il semble qu'elle ait eu raison car Milo découvre sur les lieux du meurtre une lettre "G" tagguée au sol et le balcon où la victime a été suspendue résulte d'un choix bien précis lié à l'existence dans la pièce d'un poteau portant des inscriptions.

Une autre personnalité catalane dirigeant le Cercle Gaudi est également enlevée, mais la police se refuse à y voir autre chose qu'une fuite, jusqu'à ce que l'individu subisse le même sort que la première victime...

Milo, peu apprécié de son groupe, reçoit l'aide de sa nouvelle co-équipière et d'un sergent féru en symboles maçonniques.

Mon avis :

Je connais Gaudi mais je l'avoue assez succintement. J'ai pu voir la Sagrada Familia et certains des lieux décrits par le roman, il y a bien longtemps maintenant et j'avoue que cet aspect de l'histoire m'a bien plu même si certaines descriptions ou certaines analyses, me sont passées un peu au dessus de la tête.

L'intrigue est passionnante car il n'y a de prime abord pas vraiment de liens entre les différentes victimes et Milo a beaucoup de difficultés à justifier  ses intuitions auprès de sa hiérarchie.

On touche aussi du doigt la corruption des villes et des pays.

Vers la fin, on sait qui est le bourreau de Gaudi, un peu avant l'enquêteur mais c'est bien ficelé et j'ai beaucoup apprécié ma lecture, même si je m'interroge quand même sur le choix des victimes, je pense que bien d'autres personnes auraient pu être dans le collimateur du bourreau.

Les personnages sont attachants et le tout forme un roman que je ne peux que recommander car on passe un bon moment à le lire.

A bientôt

 

 

 

Posté par eoghan à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,