Bonjour,

 

IMG_4701

 

Suite à la (re)lecture de Baton rouge, j'ai eu envie de relire "Postmortem".

Je ne l'avais pas relu depuis plusieurs années et d'ailleurs j'ai eu du mal à retrouver mon livre dans mon atelier/bibliothèque!!

Je voulais le relire avec un esprit critique et j'avoue que c'est  un bon roman.

L'histoire :

Kay Scarpetta a 40 ans, vit seule et est médecin légiste expert de Richmond, dans le comté de Virginie.

Elle accueille pour les vacances sa nièce, Lucy, alors âgée de 10 ans.

Le roman débute alors que Kay Scarpetta est appelée sur une scène de crime. La victime, étudiante en médecine vivant seule pendant la semaine, a  été sauvagement agressée dans sa maison juste avant le retour de son conjoint.

A son arrivée, Kay retrouve Pete Marino chargé de l'enquête.

Il s'agit du quatrième crime identique.

Peu de temps après une cinquième femme est tuée.

Kay Scarpetta est mise en cause pour des fuites dans la presse et l'ordinateur de son service est piraté. Les explications informatiques sont évidemment un peu dépassées, on s'en doute. 

Les fuites sont elles dues au meurtrier ou à des manipulations de tierces personnes?

Marino, qu'elle n'apprécie guère, se révèle être un policier sur lequel elle peut compter et elle reçoit égalementt l'aide du profileur Benton.

Je n'irai pas plus loin dans l'intrigue .

Il n'y a pas de temps mort et l'intrigue est efficace, même si le tueur est un peu parachuté à la fin, enfin à mon humble avis, et l'enquête est quand même grandement facilitée par la maladie génétique rare dont souffre le criminel...

On y retrouve, comme dans les romans futurs, le fait que Kay Scarpetta estime être en permanence contestée dans son autorité et ses compétences. Mais ici  cela reste, je dirai, supportable et parfois fondé. Ce qui n'est pas toujours le cas dans ses autres romans.

On y retrouve également l'ensemble des protagonistes habituels de la série de Kay Scarpetta mais leurs caractères sont plus esquissés que fouillés.

J'ai relu ce roman avec plaisir. Il faut aussi se replacer quelques années en arrière, lors de sa parution, car le fait qu'un médecin légiste soit le héros d'un roman apportait de la nouveauté à l'intrigue. Maintenant nous avons eu les différentes séries télévisées qui ont banalisé cet aspect es choses.

Il y a bien sûr aussi Robin Cook, Michael Chrichton, Kathy Reich, j'en oublie mais l'approche est différente.

Si je résume : un bon roman, obsolète sur  les questions informatiques voire sur certains aspects de médecine légale mais agréable à lire.

Je ne crie pas au génie ( je l'avais fait lorsque je l'avais acheté je l'avoue)  mais j'ai apprécié de le relire.

 

A bientôt