09 novembre 2018

38 année 2/ Elisabeth George et "La ronde des mensonges "

Bonjour,

la ronde des mensonges

Après le livre précédent qui ne m'avait pas trop emballée, j'ai pris dans ma bibliothèque un autre roman du même auteur.

L'histoire :

Alors que l'inspecteur Thomas Linley se remet de la mort de son épouse dans les bras de sa supérieure hiérarchique, Isabelle Ardery, il est envoyé sur une enquête qu'il doit mener en toute discrétion.

Il s'agit de la mort de Ian Cresswell, neveu de lord Bernard Fairclough.

Cette mort a été classée comme étant accidentelle.

La victime, de retour d'un périple avec son scull, est tombée dans l'eau glacée en remettant son bateau dans le hangar à bateaux du chateau de son oncle. Il apparaît que deux pavés se sont accidentellement descellés, provoquant la chute de Ian.

Il a été découvert le lendemain par l'épouse de Bernard Fairclough, elle-même rameuse assidue.

Bernard Fairclough soupçonne son propre fils Nicolas d'être à l'origine de ce décès,  alors qu'il était en train d'organiser au profit de Ian, sa succession au sein de l'entreprise portant son nom et spécialisée dans le matériel de salle de bains.

Nicolas est en effet un ancien drogué ayant fait plusieurs rechutes. Toutefois avec l'aide de son épouse, une magnifique brésilienne, il semble s'être sorti de ses addictions et vient en aide aux drogués en mettant sur pied un programme de restauration d'une très ancienne tour de guet.

L'inspecteur Linley demande l'aide de Saint James et de son épouse.

L'ex-épouse de la victime, Niamh Cresswell est également soupçonnée.  Après 17 ans de mariage, Ian Cresswell l'a en effet quittée pour vivre avec Kaveh Mehran,un homme beaucoup plus jeune que lui. Il se trouve que celui-ci travaille en qualité de paysagiste sur la propriété de Bernard Fairclough.

Les enfants de Ian sont des victimes collatérales de la séparation de leurs parents et de la mort de leur père. Niamh se désintéresse de leur sort et les laisse aux bons soins de Kaveh au grand désespoir de Gracie qui souhaite vivre auprès de sa mère et de Tim qui devient violent et incontrolable.

De son coté Barbara Havers se voit sommer par Isabelle Ardery de se relooker. La femme de son voisin Azhar, de retour auprès de son compagnon, lui donne quelques conseils et l'envoie chez son coiffeur attitré.

Kaveh hérite de la ferme que possédait Ian, ce qui ne fait pas l'affaire de Manette, la tante des enfants qui souhaiterait les récupérer et ne pas les laisser à un jeune homosexuel, mais déplaît aussi au locataire des terres qui s'estime spolié.

Mon avis :

L'enquête est bien menée et il y a de nombreux suspects possibles.

Au delà de l'intrigue purement policière on s'attache aux différents personnages :

- Thomas Linley qui peine à reprendre pied dans sa vie,

- Barbara confrontée au retour de la femme de Azhar dont elle est secrétement amoureuse,

- Les époux Saint James qui n'arrivent pas à être parent et doivent prendre des décisions importantes,

et bien sur les personnages de l'intrigue policière, principaux et secondaires, je pense notamment au jeune journaliste qui essaie de faire sa place au sein de son journal tout en résistant aux velléités de sa mère de lui trouver une épouse.

La situation des deux enfants est pitoyable et peut engendrer des drames.

C'est un roman dense que j'ai beaucoup apprécié.

Il y a plusieurs thèmes dans ce roman qui touche aux difficultés rencontrées par certains couples pour enfanter et l'impact qu'à cette question sur leur couple.

Un autre thème abordé est celui du changement de sexe.

Enfin il y a celui du coming out de l'un des personnages et des conséquence sur sa propre vie mais surtout sur celles de son épouse ou compagne mais aussi de l'impact de cette situation sur ses proches, ici les enfants dont l'un est à l'adolescence.

Bref tout tourne autour des secrets de famille...

Un bon moment de lecture et j'ai eu du mal à lâcher ce livre.

Les romans d'Elisabeth George sont toujours très denses d'ailleurs, l'auteur dresse tout un tableau foisonnant avec de nombreux personnages et des lieux minutieusement décrits. Du grand art!!

Pour la petite histoire ce roman précéde immédiatement celui dont j'ai parlé il y a deux jours.

J'aurais pu inverser mes deux critiques mais j'ai pour principe de les mettre dans l'ordre de mes lectures!!!

A bientôt

Posté par eoghan à 07:44 - - Permalien [#]
Tags : , ,


07 novembre 2018

37 année 2/ Elisabeth George et " Juste une mauvaise action"

Bonjour,

juste une mauvaise action

 

Aujourd'hui ce sera le roman d'un auteur que tout fan de roman policier connaît, bien entendu!

Elisabeth George est un maître du genre, il faut bien l'admettre. C'est la plus anglaise des auteurs de polars américains!

Je ne vais pas la présenter, ce serait ridicule.

J'ai tous ses romans et c'est, lors d'un déplacement, que j'ai trouvé un dernier livre que je n'avais pas... dans une station service d'autoroute, un comble...

Mais je ne vais pas parler de celui-là mais du livre qui, apparemment le  précède.

Pour situer l'intrigue de " Juste une mauvaise action" paru en 2014, il s'agit du 18 ème roman de la série de l'inspecteur Lynley. Ce dernier est un aristocrate fortuné, ce qui lui ouvre quand même pas mal de portes lors des enquêtes. Il fait équipe avec Barbara Havers, célibataire mal fagotée et parfois vulgaire qui a aussi de grandes qualités : travailleuse opiniâtre, d'une réelle finesse d'analyse et surtout sincère et fiable.

Bref un drôle de duo.

Leur histoire commune commence à dater et chacun a eu sa part de soucis, Lynley perdant son épouse et Havers trainant sa solitude, une mère atteinte d'alzeimer et un amour de midinette pour son voisin.

L'histoire :

Barbara Havers appelle l'inspecteur Lynley à l'aide alors que celui-ci assiste à un match de roller ball pour y retrouver une jeune femme qui l'a soutenu lors de sa période d'errance.

Barbara est bouleversée car la fille de son voisin Hadiyyah a disparu.

Elle s'était attachée à la fillette et à Azhar son père. Elle avait été surprise du retour au foyer de la mère de l'enfant mais avait été assez séduite par Angelina, sa personnalité et son goût très sûr qu'elle admire.

Il semble que la mère ait profité de son retour pour organiser sa fuite mais cette fois avec l'enfant. Azhar ne peut rien faire car il n'avait pas pu épouser Angelina, étant dans les liens du mariage et de ce fait n'avait pas reconnu sa fille. Avec l'aide de Barbara, sommée de rester au travail, il engage un détective privé. Barbara lui cache sa profession mais le détective n'est pas dupe.

Il semble bien qu'Angelina a effectivement organisé son départ vers l'Italie mais que, sur place, Hadiyyah ait été réellement enlevée. Angelina accuse donc Azhar.

L'inspecteur Lynley est chargé de l'enquête sur le kidnapping, servant d'agent de liaison entre l'italie et l'angleterre.

Sur place l'enfant est retrouvée mais Angelina trouve la mort alors qu'Azhar est accusé de meurtre.

Mon avis :

Les romans d'Elisabeth George sont toujours merveilleusement construit. Elle a d'ailleurs expliqué la façon dont elle pratiquait dans un livre sur le métier d'écrivain qui est fort intéressant et qui est "mes secrets d'écrivain"

J'aime beaucoup Elisabeth George car ses romans sont des policiers avec les codes du genre mais ils ont une profondeur que beaucoup n'ont pas et ses personnages s'étoffent avec le temps mais je dirais que dès la promière enquête qui était " enquête dans le brouillard" on sent qu'il y a autre chose.

Chacun des personnages a de l'épaisseur et ses part d'ombre.

Maintenant j'ai trouvé ce roman moins inspiré et vraiment très long, très tres long.

L'enquête en Italie, en fait la Toscane, pour être plus précise ne m'a pas trop enthousiasmée.

Ce roman est centré sur Barbara et ses soucis sentimentaux qui font qu'elle perd son intuition habituelle et dérape quelque peu.

J'espère que le prochain livre sera meilleur mais enfin celui-ci sort quand même des lectures habituelles, je suis un peu injuste.

A bientôt

 

 

Posté par eoghan à 07:01 - - Permalien [#]
Tags : , , ,